Make your own free website on Tripod.com
 

 

Vous pouvez cliquez ici pour un échantillon de produit

RAMPA
{Tuesday Lobsang}

LA SCIENCE DE DEMAIN [chapitres de l'oméopathie][un peu de métaphysique théorique]

II - Les futurs instruments de la science.

Touchant au côté éthérique des choses, il y a eu la photographie de Kiriam qui
en donnait un aperçu visuel, bien que déformé. Puis, vers 1978, un procédé
optique fut mis au point pour voir l'aura humaine, ce qui permis probablement,
aussi, de voir le corps éthérique des humains.

Ce procédé visuel devrait un jour permettre d'élucider scientifiquement la
controverse ayant trait à l'homéopathie et d'étudier plus sérieusement ce
phénomène.

L'aura étant la radiation des différents corps, la possibilité de la voir permettra
d'étudier et d'observer indirectement les corps invisibles des humains, des
animaux, des végétaux et même des minéraux.

L'acupuncture sera ainsi mis en lumière, ainsi que d'autres procédés occultes
d'influence comme la magnétisation des choses et des personnes, le
mesmérisme, la radiesthésie, le transfert d'énergie ... etc.

Plus tard, des instruments permettant de voir les rêves et les désincarnés
apparaîtront et nous montreront les sous-plans denses du Plan Astral.

L'influence des sentiments seront mis en lumière et cela constituera une
nouvelle (quoique très ancienne) morale.

Un jour, même les prières montreront leurs effets sur les corps du Plan mental
inférieur.

En fait, nous voguons ici sur l'Échelle Verticale des vibrations; Dieu se situant
en Haut de cette Échelle.

III - Progrès évolutif de synthèse.

L'exploration des mondes invisibles fournira à l'humanité une occasion de
progrès sur le chemin collectif de l'évolution. Il s'ensuivra une vision globale de
la réalité qui pourra même remplacer partiellement les religions. Plusieurs
groupes seront, par l'occasion, confirmés dans leurs activités dites alternatives
et dans les connaissances qu'ils véhiculent.

L'homéopathie pourrait devenir un déclencheur de découvertes en cascade
pour la science officielle si elle s'en donne la peine et si elle ne rejette pas tout
en bloc comme d'habitude.

La synthèse des connaissances scientifiques et spirituelles pourrait enfin
commencer et se compléter.

- Différentes facettes de la réalité.

La réalité est une construction de multiples facettes complémentaires parfois
visibles, parfois invisibles.

Jusqu'ici, elle était étudiée de façon différente par des groupes qui s'opposent,
sans se comprendre.

Mais tout se tient et d'aucuns parlent du microcosme versus le macrocosme,
ou indiquent, qu'il en est en Haut comme en Bas; tandis que d'autres sont
intéressés par l'idée de miroir, "l'autre côté du miroir ou du voile". D'autres
encore parlent des ténèbres pour faire allusion au monde dense des
matérialistes ou il existe beaucoup d'opacité ou peu de Lumière.

Tout cela, c'est du pareil au même; à chacun de comprendre.
 

LA SCIENCE DE DEMAIN [suite]

IV - Dans l'avenir.

Dans un avenir prochain, la compréhension de l'homéopathie rendra banale sa
pratique et sa généralisation.

Son contrôle pourra se faire visuellement, et un certain suivi des patients
rendra impossible toute fraude.

V - Son réalisme.

Son réalisme ne sera mis en doute que temporairement, le temps que la
science fasse un usage généralisé des procédés optiques de vision du monde
éthérique.

Ceux d'entre les scientifiques, qui ont jadis prouvé l'inexistence de l'Éther, vont
tomber en disgrâce.

D'anciennes théories vont tombées et d'autres vont apparaître.

Les énergies du monde éthérique pourront être quantifiées et, plus tard,
contrôlées et utilisées. A cette époque, le pétrole n'aura plus grande utilité.

VI - L'effet de la pensée et des sentiments sur les résultats.

De tout temps, il a été précisé que la pensée avait un certain effet sur les gens
et sur leur santé. La foi est primordiale pour la guérison. Les croyances des
gens font toute la différence dans leur vie. L'attitude des malades compte pour
beaucoup dans leur guérison et dans leur remise sur pieds. Les médecins le
reconnaissent à coup sûr. C'est évident!

Même dans les laboratoires, on constate une variation des instruments de
mesures et de contrôle selon les pensées et les attitudes des gens dans certains
domaines. Des recherches se font dans des laboratoires ultra-spécialisés à ce
propos. Les théoriciens parlent de la mémoire des atomes et les scientifiques
essaient de quantifier ces énergies.

En Homéopathie, ces influences seront très importantes et devront très
certainement être prises en compte d'un point de vue théorique et pratique. En
ce domaine, la visualisation aura également son importance.

VII - Une question de Densité.

En fait, tout n'est qu'une question de Densité correspondant aux barreaux de
la Grande Échelle Verticale des Vibrations.

On a l'habitude de parler des plus ou moins grande concentration de la
matière dans les substances solides, liquides, puis gazeuses. Mais la
raréfaction de la matière, dans les couches éthériques du plan physique,
empêche encore aujourd'hui les gens de la science officielle de percevoir les
réalités tangibles de ces sous-plans.

La future perception généralisée des Êtres de cette nature invisible changera
complètement le monde de l'agriculture et de la science médicale, entre autres
et surtout, car la santé des humains en dépend pour beaucoup.

Une matière, plus subtile que le gaz, sera bientôt découverte et le premier pas
dans le monde invisible sera fait. Son exploration prendra plus de place que
l'exploration de l'espace qui apparaîtra tout à coup tout petit.

VIII- L'ouverture de l'esprit sur les mondes invisibles.

Après des siècles d'obscurantisme et de matérialisme pur et dur, il serait
temps que le monde se réveille d'un trop long sommeil qui l'a fait s'enfoncer
dans les bas-fonds de la matière dense du monde extérieur.

L'ouverture de l'esprit sur les mondes invisibles devrait enfin s'amorcer d'une
façon sérieuse sans être limité par la science officielle ni par les religions
officielles qui empêchent trop souvent les gens d'évoluer.

Le concept actuel de la mort devrait aussi disparaître et être remplacé par la
compréhension de la "méta-réalité" et par un concept de continuité basé sur la
transformation de la vie et la continuité de l'existence par delà les corps
temporaires de l'individu.

CONCLUSION.

Il serait intéressant de voir l'homéopathie devenir l'amorce populaire de
l'exploration du monde éthérique et des autres mondes invisibles.
 

Voilà un exemple de métaphysique que pourrait nous inspirer un RAMPA pour l'avenir !
 
 

*******************

Normal? Paranormal?
          Rampa et la Métaphysique

NIL - 10:15pm Oct 20, 1999
Jacques Fortier {Allons tous Vers La Vision Globale}

[le 13 juin 1949 le dénommé Cyril Hoskins {ou plutôt: Carl KuanSuo  -> Carl Ku'an} lui céda son  corps physique, pour lui-même se retirer  sur le Plan Astral.] {TUESDAY LOBSANG RAMPA de son seul nom légal en 1981 a quitté le Plan physique en 1981, au Canada}

AUTEUR: TUESDAY LOBSANG RAMPA

                     19 ou 20 livres à son actif.  [le 20e -> ©1984 !] Il a quitté le plan physique en 1981.

                     Enfant au Tibet, il entre en Lamasserie à 7 ans et suit un enseignement
                     occulte ésotérique et devient un Lama médecin aux pouvoirs
                     psychiques très développés, capable de voir et d'interpréter l'aura
                     humain, de sortir de son corps à volonté et de voyager partout dans
                     l'univers. Pris par les Japonais et malmené, il s'évade d'un camp
                     Japonais lors de l'explosion de la bombe d'Hiroshima.

                     En traversant l'Union Soviétique, il est torturé à nouveau, puis encore
                     en Allemagne où un grave accident failli l'achevé. Il réussit tout de même
                     à se rendre aux États-Unis. Mais son corps ne supportant plus très bien
                     la vie , il l'achemine au Tibet, dans une retraite bien protégée et lie sa
                     Corde D'Argent à celle d'un reporteur anglais [irlandais]  qui ne veut plus continuer
                     à vivre et qui lui sède volontier le sien.

                     Dans ce nouveau corps, il va finir par s'installer au Canada où il écrira
                     la plupart de ses livres, dans lesquels il racconte sa vie parsemée de
                     descriptions de l'Au-delà (Le monde éthérique, l'Astral, Au Pays de la
                     Lumière Dorée (au-dessus de l'Astral)), de ses expériences hors corps,
                     de ses lectures des Annales Akashiques (passé et futur de notre
                     humanité).

                     Il finira sa vie à Calgary.

                     Il nous parle des Vîmanas de L'Atlantide cachés dans les montagnes de
                     l'Himalaya qu'il a visité et où il put visionner le déroulement des
                     préparatifs de la guerre ainsi que la guerre elle-même qui détruisit cet
                     ancienne île de l'Atlantique.

                     Il décrit la collision d'une planète avec la terre et ses effets
                     perturbateurs à l'époque où l'Himalaya était une région balnéaire et où
                     des géants humains vivaient. Il visitat une construction encore existante
                     dans des montagnes peu accessibles de ces géants d'une autre époque.

                     Il visitat également un ancien site de guérison où se trouvent encore de
                     nos jours de la viande de dinausore commestible dans des contenant
                     transparents flexibles, que notre société n'avait pas encore inventé dans
                     les années trente lorsqu'il les a vus. Une piscine fut rempli d'un certain
                     liquide et guérit les jambes décharnées jusqu'aux os de son guide, suite
                     à un ébouli de pierres, et cela en seulement 45 minutes, ce que ne peu
                     pas faire notre science médicale actuelle.

                     Il décrit l'intervention des extra-terrestres dans la vie d'un ermite, et
                     l'intérieur de leur vesseau.

                     Il décrit L'implantation de la vie sur notre planète par les Jardiniers de
                     l'Espace.

                     Etc... Mettez-en!!!

Ce site est donc pour ceux qui veulent en parler et apporter des témoignages à son endroit, ainsi que pour discuter de Métaphisique.
 

 1- LE TROISIÈME îIL

                     Par TUESDAY LOBSANG RAMPA
                     Paris : Éd. J'ai Lu, 1972, 1976, 1985, 1989,  ©1957. {N° 1829}
                     Paris : A. Michel, 1977, 1981, ©1975.  --
                     ©1956-> en anglais  « The third eye : autobiography of a Tibetan  lama »
          "le Troisième îil" du Lama L.   Rampa ouvrage paru en Angleterre  en 1955 et chez Albin Michel en
                      1957.

                     Dans ce livre, on retrouve entre autres la description de l'opération
                     servant à lui ouvrir le Troisième îil afin qu'il puisse d'orénavant mieux
                     voir l'aura.
 
 

AUTRES SUJETS:

- L'aura humaine -> quelques notions en relation avec la santé et les intentions. Lectures d'auras et d'intentions

- Notions d'énergie et de télépathie, de psychométrie, de lévitation, d'invisibilité.

- La religion Lamaïste tibétaine.

- Rêves et voyages astraux. Méthode de relaxation.

- Mort du 13e Dalaï-Lama en 1933 et renaissance en 1935.

- L'astrologie, {horoscope}, Boule de cristal et clairvoyance.

- Vol à 1000 pieds (300 m) du sol en planeur {genre de cerf-volant} [Ancêtre tibétain du parapente ?].

- Herbes médécinales {4000 plantes différentes}, cueillettes. Un Oasis tropical à plus de 5000 m {16 000 pieds} au coeur des Himalayas; source termale.

- Les Yétis sont des types régressifs de la race humaine.

- Technique télépathique d'accompagnement des mourants et des décédés dans l'Au-Delà par les Lamas tibétains. Assistance d'un mourant à son trépas.

- Initiation -> « la petite mort»

- VISION DES TEMPS ANCIENS:

    Pages 362 et 363: « Les ténèbres profondes qui m'enveloppaient se dissipèrent lentement. J'entendis le mugissement de la mer et le bruit sifflant que font les galets roulés par les vagues. Je respirais l'air chargé de sel et je sentais la forte odeur du varech. Le paysage m'était familier : j'étais nonchalamment allongé sur le sable chauffé par le soleil, et je regardais les palmiers. Mais un partie de moi-même protesta : je n'avais jamais vu la mer, j'ignorais même l'existence des palmiers ! Un brouhaha de voix et de rires sortait d'un bocage. Les voix se rapprochaient et un jouyeux groupe de gens bronzés par le soleil apparut. Des géants ! Tous ! Je me regardai : moi aussi, j'étais un « géant » (1). Les impressions se succédèrent dans mon « cerveau astral » : autrefois, des milliers  et des milliers d'années auparavant, la terre était plus près du soleil mais sa rotation se faisait dans le sens opposé. Les jours étaient plus courts et plus chauds. Des civilisations grandioses s'édifièrent et les hommes étaient plus savants qu'à notre époque. De l'espace extérieur surgit une planète errante qui frappa obliquement la terre. Celle-ci, roulant en arrière, en dehors de son orbite, se mit à tourner dans l'autre sens. Des vents soulevèrent les mers, lesquelles, sous des poussées gravitationnelles diverses se déversèrent sur la terre. L'eau recouvrit le monde, qui fut secoué par des tremblements de terre. Des régions s'affaissèrent, d'autres s'élevèrent. Le Tibet, projeté à plus de quatre mille mètres au-dessus du niveau de la mer, cessa d'être un pays chaud et agréable, une station balnéaire. Des montagnes puissantes qui vomissaient la lave fumante l'encerclèrent. Très loin, au coeur des Hautes-Terres, le sol fut déchiré par des crevassses, où la faune et la flore des temps révolus continuèrent à croître. Mais il y aurait trop à dire sur ce sujet et une partie de mon « initiation astrale » est à la fois trop sacrée et trop personnelle pour être publiée. »

(1) CF. la Genèse (VI, 4). « Les géants étaient sur la terre en ces temps-là, après que les fils de Dieu furent venus vers les filles des hommes, et qu'elles leur eurent donné des enfants : ce sont ces héros qui furent fameux dans l'antiquité (N. d. T.).

    Il y a peu de temps, des géologues ont mis en évidence une surface circulaire d'environ 500 Km de diamètre au centre sud des États-Unis et du Golf du Mexique, à environ un Km de la surface et qui correspondrait à un impacte avec une masse énorme, probablement une comète, il y a environ 60 000 000 d'années. À l'époque de la disparition des dinosaures!
 
 

****************

2- LAMA MÉDECIN    {Extraits -> 54 Ko}

                     Par TUESDAY LOBSANG RAMPA
                     Paris : Éditions J'ai lu, 1981, 1988, ©1960., 278 P.
                     Paris : Éd. Albin  Michel, ©1960 , 250  p. (tirage de 1979).
                     London, Souvenir Press, 1959* -> « Doctor from Lhasa »
 
 

                     - L'aura révélateur

                     - De l'autre côté de la mort

                     - La "fenêtre de l'avenir"

                     - Aux premiers jours du Monde

                     - Souffle purificateur.
 

- Électricité et magnétisme ==> Lueur bleue autour des fils électriques. Rampa voit les auras des vivants mais aussi les champs magnétiques et électriques [aimants ou fils en état de conductions électriques].

- Voyages Astraux, intention de celui qui les fait, technique et données techniques.

- Force de l'imagination l'Imagination versu celle de la Volonté {contrôle de l'imagination}.

- Assassinat de son guide [terrestre] et rencontre avec lui de son lieu en Chine où il étudiait + vision de son nouvelle apparence {État de Bouddha}. Mort aussi du 13 e  Dalaï-Lama.

- Méthodes de respiration [dont la purificatrice]....

- Définition de l'aura humaine: {pages 78 à 80}
 
 

****************

3- L'HISTOIRE DE RAMPA    {Extraits -> 189 Ko}

                     Par TUESDAY LOBSANG RAMPA
                    Paris :  Éd. J'ai Lu, ©1963, 1980, 1981, 1984, 1986.
                     Paris : Éditions A. Michel, 1972, ©1963.
                     ©1960-> en anglais -> « The Rampa Story »
 
 

****************

4- LA CAVERNE DES ANCIENS    {Extraits -> 164 Ko}

                     Par TUESDAY LOBSANG RAMPA
                     Paris :  Éd. J'ai Lu, ©1967, 1980, 1984, 1988.
                     Paris : A. Michel, ©1967, tirage de 1979.
                     ©1963-> en anglais -> « The cave of the ancients »
 

- Frissons, vibration, télépathie, électricité, fantômes.
- Expérience  de désincarnation suivi de réincarnation (suicide).
- Kharma et destiné. Souvenirs des vies passées?
- Raison de la souffrance, mission, le Christ.
- Début des religions. Dieu et les Dieux?
- Lire trop de propos ou d'enseignements contradictoires peut rendre fou.
- Indigestion mentale.
- L'histoire de la Caverne des Anciens. Visite de la Caverne des Anciens. Suite par les Annales Akashiques.
- Les Annales Akashiques.
- Hypnotisme et télépathie.
- Sortie du corps physique suite à un accident.
- La peur et Les entités de l'Astral inférieur.
- À quoi Sert le Pouvoir occulte.
- Lectures d'aura.
- Explication sur l'aura.
- Machine à voir l'aura.
- Diagnostique par l'aura.
- Sexualité.
- Contrôle des naissances.
- Insimination artificielle.
- La dureté de la vie -> pourquoi?
- La mort à bas-âge -> quelle utilité? {destinée?}
- Tout est vibration comme une immense game de clavier de piano...
- Horoscope?
- Souvenir de vies antérieures.

****************

5- VIVRE AVEC LE LAMA    {Extraits -> 27 Ko}

                     Par TUESDAY LOBSANG RAMPA
                     Monaco : Éd. Rocher, 1990, 204 p.
                     Montréal: Editions La Presse, 1973.
                     Ottawa : Éditions La Presse, ©1973.
                     ©1964-> en anglais -> « Living with the Lama »
                      Éditions du Rocher, ©1990 -> réimpression en juin 2000, 206 pages.
 

Livre dicté par télépathie par le chat siamois de Rampa et racontant l'histoire ancienne des chats.

    Dans ce livre la chatte siamoise de Rampa, Fifi, lui dicte l'histoire de sa vie, de sa misérable vie de la naissance jusqu'à son
achat par Rampa; puis de son bonheur enfin trouvé dans cette famille aimante, bonne et compréhensive.

    Elle raconte effectivement toute sa vie, les sévices qu'elle dût vivre et endurer, ce qui l'a drendue aveugle. Elle nous parle de
sa façon de voir le monde et son entourage; de  ses dialogues avec d'autres animaux, de ses communications avec aussi un
arbre; de ses péripéties..., de ses préoccupations, de ses craintes et de ses espoirs.

    Pour ceux qui aiment le style biographique, la première moitié du livre les ravira; surtout ceux qui aiment les animaux et
surtout les chats.

6- LE DICTIONNAIRE DE RAMPA (La sagesse des Anciens)    {Extraits -> 111 Ko}

                     Par TUESDAY LOBSANG RAMPA
                     Paris :  Éd. J'ai Lu, 1995, 251 p.
                     Montréal :  Stanké, ©1979
                     Montréal: Éditions La Presse, 1972. [1979?]
                     ©1965-> en anglais -> « Wisdom of the ancients »
 

7- LES SECRETS DE L'AURA    {Extraits -> 90 Ko}

                     Par TUESDAY LOBSANG RAMPA
                     Paris :  Éd. J'ai Lu, 1980,  1989, ©1971*, 246 p.
                     ©1965-> en anglais -> « You for Ever »

                     À travers ses yeux d'enfant, l'auteur raconte sa découverte de l'aura
                     humaine et son interprétation.

                     Description et explication de l'aura, des couleurs et d'une machine à
                     voir l'aura.

                     Rampa à travailler avec les russes et les états-uniens à la conception
                     d'un tel appareil sans y parvenir.
 

8- LA ROBE DE SAGESSE    {Extraits -> 49 Ko}

                     Par TUESDAY LOBSANG RAMPA
                     Paris : Éd. J'ai Lu, 1972, ©1971, 1985, 1990, 248 P. {N° 1922}, ©1966* -> « The Saffron Robe »
 
 

9- LES UNIVERS SECRETS     {Extraits -> 218 Ko}

                     Par TUESDAY LOBSANG RAMPA
                     Paris :  Éd. J'ai Lu, 1991, 312 P. {N° 2991}
                     Montréal : Éditions La Presse [©1972] tirage de 1979.
                     Montréal : Éditions Stanké, [©1979] ,  [1989?]
                     ©1967-> en anglais  -> « Chapters of life »
 
 

10- LES CLÉS DU NIRVANA    {Extraits -> 143 Ko}

                     Par TUESDAY LOBSANG RAMPA
                     Paris : Éditions J'ai lu, 1976, 1985, 1988.
                     ©1973-> en anglais -> «  Beyond the tenth »
 

11-POUR ENTRETENIR LA FLAMME    {Extraits -> 28 Ko}

                     Par TUESDAY LOBSANG RAMPA
                     Paris : Éd. J'ai Lu, 1989, 256 P.
                     Monaco : Éd. Rocher, 1987
                     Montréal : Éditions de l'homme, 1972.
                     ©1971-> en anglais -> « Feeding the Flame »
 

12- L'ERMITE     {Extraits -> 228 Ko}

                     Par TUESDAY LOBSANG RAMPA
                     Monaco :Éd. Rocher, 1987, 222 p. et 1991, 256 p.
                     Paris : Éd. J'ai Lu, 1989, 250 P.
                     Montréal, Éd. de l'Homme, ©1971, 222 p.
                 En anglais -> 1971 -> « The Hermit »

                     Les Chinois qui torturent les tibétains régulièrement en les écartelant par   exemples sont décrit par Rampa  venu rencontrer un ermite torturé. On lui avait  arraché les yeux. L'ermite lui racconte comment les extra-terrestres   l'ont secouru, guérri et installé dans une grotte préparée par eux, avec   l'eau courante.

                     Il décrit la boîte qu'ils lui ont attachée au bout de ses nerfs optiques laissés pendant de ses orbites par ses tortionnaires, et qui lui a permis de voir l'intérieur du  vaisseau extra-terrestre.
 
 

13- LA TREISIÈME CHANDELLE   {Extraits -> 172  Ko}

                     Par TUESDAY LOBSANG RAMPA
                     Monaco :  3e éd. -- Éditions du Rocher, ©1988, 1992, 204 p.
                     Montréal : Éd. de l'Homme, ©1972, 200 p.
                     Paris : Éditions J'ai lu, N°  2593; 249 pages; 11 × 18 cm. 1997
                     En anglais ->  1972 -> « The thirteenth candle »
 

 14- LES LUMIÈRES DE L'ASTRAL    {Extraits -> 257 Ko}

                     Par TUESDAY LOBSANG RAMPA
                     Paris : Éd. J'ai Lu, 1990, 216 P. ;Livre de poche, ©1973. {N° 2739}
                     Montréal : La Presse, 1974.
                    ©1973 ->En Anglais ->  « Candlelight »
 

 15-CRÉPUSCULE  {Extraits -> 308  Ko}

                     Par TUESDAY LOBSANG RAMPA ©1974
                     Paris : Éditions J'ai lu, 1980, 1985, 1988, ©1975. {N° 1851}
                   En Anglais -> « Twilight  » -> ©1975.

    C'est dans ce livre que Rampa nous parle de la "Creusité" de la Terre où on pourrait y mettre 5 Lunes tellement il y a de la place! -> {N° 1851 -> (pages 25 à 39)}
 

16- C'ÉTAIT AINSI  {Extraits -> 108  Ko}

                     Par TUESDAY LOBSANG RAMPA
                     Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976.
                     Montréal :  Éditions Stanké, ©1976.
                 En Anglais -> 1976 -> «  As it was! »

 
Il revoie à nouveau sa vie; les prédictions justes de l'astrologue du Tibet lorsqu'il avait 7 ans; ses voyages et finalement son transfer dans le corps d'un irlandais (anglais) qui en avait assez de la vie terrestre. Il parle de la contreverse qu'il s'ensuivit avec les journalistes et les autorités. Sa mission principale étant de nous parler de la transmigration vers un autre corps déjà occupé et envie, avec la permission de son occupant....

L'ex-propriétaire de son présent corps nous parle de sa motivation et de son état actuel [1976] plus de 20 ans après avoir cédé son corps physique à Rampa.

17- JE CROIS {épuisé}

                     Par TUESDAY LOBSANG RAMPA
                     190 P. Paris : Éditions J'ai lu, 1979, 1986, ©1977.
                     ©1976-> En anglais -> « I believe »
 

18- LES TROIS VIES

                     Par TUESDAY LOBSANG RAMPA
                     190 P. Paris : Éditions J'ai lu, 1980, 1982, 1986,1989, ©1978.
                     Montréal : Éditions Stanké, ©1978.
                     ©1977-> en Anglais ->  « Three lives »

Rampa nous décrit, en première partie, ce qui arrive  à [ou ce qu'expérimente] un athée après la mort de son corps physique, ce qu'il voit, ressent ou pense ainsi que sa transformation «dans le temps» à travers différents taux vibratoires...., ses contacts, sa préparation pour une prochaine vie....

En deuxième partie, il décrit ce qui arrive à un homme d'affaire chrétien, mais anciennement juif, qui trépasse....

En troisième partie, il traite de la suite de l'existence d'un moine chrétien qui quitte la vie terrestre pour une vie plus haut que le plan astral....

Il y parle aussi un peu de la survie des animaux et de leur évolution parallèle
 

19-LE SAGE DU TIBET {épuisé}

                     Par TUESDAY LOBSANG RAMPA
                     Montréal : Éditions Stanké, ©1980
                    1980-> en Anglais -> « Tibetan sage »

Il nous parle entre autres, de la visite d'un très vieux site où sont accumulés des pots de conserves de dinausaures encore commestibles et d'une piscine qu'il a rempli d'un liquide qui a permit à son guide de régénérer ses jambes laissées en lambeaux, ensanglantées et les os à vif par un éboulis de roches dans les Himalayas en ¾ d'heure seulement, vestige de la technologie des anciens humains ayant vécu là il y a très longtemps.
 

20- LE TESTAMENT DE RAMPA

                    Montréal : Éditions Stanké, ©1984.
****************************************************************

RAMPA, Imposteur ou Initié ?
Par Alain Stanké, au Éditions La Presse, ©1973.

Pages 146 à 149 {extraits}[1]:

    Mais naquit la jalousie: le fait que j'ai eu du succès m'attira le ressentiment de certaines personnes qui avaient beaucoup d'argent, et je dis carrément: on a monté un complot contre moi et l'on m'a attaqué alors que malade j'étais dans l'incapacité de me défendre.

    Personne n'est jamais parvenu à prouver que je suis un imposteur; pour un « expert » qui me prétendait tel, 3 ou 4 témoignagnaient de ma parfaite authenticité. Je n'ai jamais été traduit devant un tribunal. Je n'ai jamais été victime que des insinuations écoeurantes des journalistes et autres. Insinuations auxquelles je ne pouvais répondre, à l'époque, à cause d'une thrombose coronaire.

    La presse, la télévision et la radio ont, ainsi qu'on pouvait s'y attendre, refusé de donner ma version des faits. Elles ont refusé d'imprimer ou de transmettre ma déclaration concernant concernant la vérité ansolue de ce qui est contenu dans mes livres.

    Il y a quelques années, un jeune homme s'est suicidé et on a trouvé auprès de lui l'un de mes livres -- Les Secrets de l'aura. Il n'en fallu pas plus pour que cet ouvrage fût qualifié de « livre meurtrier » et qu'on prétende que j'y faisais l'apologie du suicide* . {* => Province de Québec, Boucherville, novembre 1972: un jeune étudiant tira sur un de ses professeurs, puis sur un copain, pour se suicider ensuite. L'ouvrage de Rampa Les Secrets de l'Aura fut mentionné comme étant è l'origine de la folie du suicidé.} J'ai défié les diffamateurs -- comme je vous défie maintenant -- de me montrer où, dans n'importe lequel de mes livres, j'ai prôné le suicide. Je le condamne au contraire. Mais personne n'a relevé mon défi, pour la bonne raison que c'est impossible.

    Pour quiconque veut bien lire les livres en question, mes affirmations se justifient d'elles-mêmes. Cependant, parce que les gens aiment le scandale, qu'ils aiment faire du mal à autrui, mes déclarations ne sont pas prises en considération ni rendues publiques. On adore pouvoir dire: « Oui, je sais que c'est vrai. Le l'ai lu dans le journal! » Accuser son chien de la rage pour pouvoir le noyer semble être la loi générale.
 

PAMPA, Imposteur ou Initié ?
Par Alain Stanké, au Éditions La Presse, ©1973.

Pages 146 à 149 {extraits}[2]:

 Vous, lecteurs, avez payé quelques cents, quelques sous pour un livre de poche, mais cette somme infime ne vous donne pas automatiquement le droit de vous poser en accusateur, en juge, en jury, en bourreau. C'est pourtant ce que certains d'entre vous ont entrepris.

    Les gens ont peur de ce qu'ils ne comprennent pas. Ils haïssent ceux qui leur ouvrent des domaines où ils ne sont encore jamais entrés. Ils détestent ceux qui écrivent sur des sujets qui les dépassent. Et ils tentent de détruire ce qui n'est pas tout à fait conforme é leurs propres conceptions. En témoigne ce qui se passe actuellement en Irlande Et ce qui se passe en Amérique où les Américains blancs tentent de réduire en esclavage ou même de détruire les Américains de couleur, parce qu'ils ne sont pas conformes à l'idéal blanc.

    Ma femme a été pressentie par un journaliste qui lui demandait d'écrire quelque chose de sensationnel, quelque chose dont le public pourrait se régaler. Il n'était pas nécessaire que ce fût vrai. La vérité, disait-il, n'est jamais sensationnelle. C'est seulement la vérité.

    Cet homme offrit à ma femme une somme considérable pour qu'elle démente tout ce que j'affirme; pour qu'elle invente toutes sortes de choses étranges. Naturellement elle a refusé, mais tout cela montre bien qu'un certain journalisme n'hésite pas à falsifier la vérité; en fait, il ne supporte pas la vérité.
 

PAMPA, Imposteur ou Initié ?
Par Alain Stanké, au Éditions La Presse, ©1973.

Pages 200, 201 {extraits}[1]: Recherches et preuves scientifiques.

    Au contraire, voici comment se passent les choses. Un prétendu « chercheur » s'adresse à une personne authentiquement doué sur le plan psychique et lui dit: « Je ne crois pas à vos pouvoirs. Faites-moi une démonstration et je ferai de mon mieux pour prouver que vous êtes un imposteur. » Dans ces conditions il devient impossible de donner sa mesure. Les sciences occultes sont choses très délicates, très fragiles. Elles exigent des conditions adéquates. {...} Pour démontrer des pouvoirs occultes, il faut que les chercheurs soient au moins en sympathie avec l'exécutant, qu'ils ne lui mettent pas, exprès, des bâtons dans les roues. Je ne veux pas dire qu'ils se posent en gens convaincus d'avance, mais encore faut-il qu'ils aient l'esprit ouvert et qu'ils soient disposés à accepter. La brutalité de l'enquête choque le médium au point qu'il lui devient impossible de coopérer. La presse porte la plus grande part des responsabilités dans cet état de choses. Les journalistes arrivent, avec leur grande gueule et leur attitude de sceptiques blasés. Ils sont décidés à ne rien croire, même ce qui leur est prouvé. Lorsqu'une preuve éclatante leur est donnée, ils prétendent qu'il y a sûrement un « truc ». Ils ne savent pas quel est ce « truc » ni où ce « truc » intervient, mais tout de même ....
 

****************************************************************

1 Le troisième oeil : autobiographie d'un lama tibétain / traduit de l'anglais par Jacques Legris. -- Paris : A. Michel,
      1977, 1981, ©1975.  -- Paris : J'ai lu, 1972, 1976, 1989,  ©1957. 1956*-> « The third eye : autobiography of a
      Tibetan  lama »
2 - Lama médecin / traduit de l'anglais par Jacques Legris. -- Paris : Éditions J'ai lu, 1981, 1988, ©1960.  -- Paris : A.
     Michel,  ©1960  (tirage de 1979). -> Souvenir Press, London, 1959*-> « Doctor from Lhasa »
3 - Histoire de Rampa / traduit de l'anglais par Catherine Grégoire.--Paris: Éditions J'ai lu, ©1963, 1980, 1981, 1986,
     Paris :  Éditions A. Michel, 1972, ©1963. 1960 -> « The Rampa story »
4 - La caverne des anciens /traduit de l'anglais par Catherine Grégoire.--Paris: Éditions J'ai lu, ©1967, 1980, 1988,
     - Paris :  A. Michel, ©1967, tirage de 1979.250 p. ; 21 cm. 1963-> « The cave of the ancients »
5 - Vivre avec le Lama/[Traduit de l'anglais par Henriette Nizan]. -- Montréal: Editions La Presse, 1973. 223 p. ; 21 cm.--
     Ottawa : Éditions La Presse, ©1973. 1964*-> « Living with the Lama »
6 - La sagesse des anciens : le dictionnaire de Rampa / traduit de l'anglais par Henriette Nizan. -- [Montréal] :  Stanké,
     ©1979, 206 p. ; 21 cm.--1965*  -- sous la direction de Jean-Louis Morgan. -- Montréal: Editions La Presse, 1972.
     [1979?] 1965-> « Wisdom of the ancients »
7 -Les secrets de l'aura /  traduit de l'anglais par Marie-France Watkins. -- Paris : Éditions J'ai lu, 1980,  1989.
     En anglais 1965*-> « You-for Ever »
8 - La robe de sagesse /  traduit de l'anglais par France-Marie Watkins. -- [Paris] : Editions J'ai lu, 1972, ©1971, 1985.
     « The Saffron Robe » ©1966
9 - Les univers secrets / traduit de l'anglais par Henriette Nizan, sous la direction de Jean-Louis Morgan.  -- Montréal :
     Éditions La Presse [©1972] tirage de 1979, 318 p. ; 17 cm. -- Paris : Éditions J'ai lu, 1991, ©1972.*  -- [Montréal] :
     Stanké, [©1979] , 222 p. ; 21 cm.,  [1989?] 1967 -> « Chapters of life »
10- Les clés du nirvâna /  traduit de l'anglais par France-Marie Watkins. -- Paris : Éditions J'ai lu, 1976, 183 p. ; 17 cm.,
      1988, ©1973. En anglais 1969 -> «  Beyond the tenth »
11-Pour entretenir la flamme /  trad. de Jean Spiry. -- Montréal : Éditions de l'homme, 1972.--1971* --- traduction de
     Jean  Spiry. -- Monaco : Le Rocher, 1987.
     ***Pour entretenir la flamme [braille] / traduction de Jean Spiry. -- [Longueuil, Quebec : Institut Nazareth et
           Louis-Braille, 197-?]
12- L'ermite./ Tr. et adapt. par Jean-Louis Morgan. -- Montréal, Ed. de L'Homme, ©1971.  -- Monaco : Éditions du
      Rocher, 1987. 1971 -> « The hermit »
13- La treizième chandelle / -- Montréal : Les Editions de l'Homme, [1972]. * -- 3e éd. -- Monaco : Éditions du Rocher,
      1988. 1972 -> « The thirteenth candle »
14- Les lumières de l'astral /  -- Paris : Livre de poche, ©1973.-- Montréal : La Presse, 1974.   246 p. ; 21 cm.
      1973 -> « Candlelight »
15- Crépuscule / traduit de l'anglais par Michel Deutsch. -- Paris : Éditions J'ai lu, 1980,  1988, ©1975. ->> « Twilight »
16- C'était ainsi / traduit de l'anglais par Mariel Sinoir. --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 159 p. 17 cm., 1988, ©1976.-
      [Montréal] : Stanké, ©1976, 194 p. ; 20 cm. 1976 -> « As it was! »
17- Je crois / traduit de l'anglais par Claude Yelnick. -- Paris : Éditions J'ai lu, 1979, 1986, ©1977. 1976*-> « I believe »
18- Les trois vies / traduit de l'anglais par Mariel Sinoir. -- Paris : Éditions J'ai lu, 1980, 1986,1989, ©1978.
        -- [Montréal] :  Stanké, ©1978. 1977*-> « Three lives »
19- Le sage du Tibet / traduit de l'anglais par Annick Chauveau. -- [Montréal] : Stanké, [©1980]. 1980-> « Tibetan sage »
20- Le testament de Rampa / -- [Montréal] : Stanké, ©1984.

      My visit to Venus /  [ill. by Gene Duplantier]. -- Kitchener, Ont. : Galaxy Press,  [1973?] {non recommandé par
      Rampa}

PAMPA, Imposteur ou Initié ? Par Alain Stanké, au Éditions La Presse, ©1973.
  ***********************************************************************************************

1  - The third eye : autobiography of a Tibetan lama / illustrated by Tessa Theobald. -- London : Secker &  Warburg,
       1956 [i.e. 1957] (Le troisième oeil)
2  - The Rampa story /  -- London : Souvenir Press, 1960.  -- London : Corgi Books, 1962, 1977 printing. (Histoire de
      Rampa)
3  - Doctor from Lhasa /  -- London : Corgi Books, 1960, 1977 printing.  (Lama Médecin) -> Souvenir Press, London,
      1959*
4  - The cave of the ancients /  -- London : Corgi Books, 1963, 1977 printing. ----(La caverne des anciens )
5  - Living with the Lama / by Mrs. Fifi Greywhiskers ; translated from the Siamese cat language by T. Lobsang
      Rampa ; illustrated by Sheelagh M. Rouse. -- London : Corgi Books, 1964, 1977 printing.--( Vivre avec le Lama)
6  - Wisdom of the ancients /-- London : Corgi Books, 1965. La Presse, 1972.-- London : Corgi Books, 1965, 1977
      printing. -----(La sagesse des anciens : le dictionnaire de Rampa)
7  - You-for Ever /. -- London : Corgi Books, 1965, 1977 printing. (Les secrets de l'aura)
8  - The Saffron Robe/  --        ( La robe de sagesse -> ©1971) ©1966
9  - Chapters of life /  -- London : Corgi Books, 1967, 1977 printing. (Les univers secrets)
10- Beyond the tenth / -- London : Corgi Books, 1969, 1976 printing. (Les clés du nirvâna)
11- Feeding the flame /-- London : Corgi Books, 1971, 1978 printing. ---(Pour entretenir la flamme)
12- The hermit /  -- London : Corgi Books, 1971, 1977 printing. ----(L'ermite)
13- The thirteenth candle /  -- London : Corgi Books, 1972, 1976 printing.  ----(La 13e chandelle)
14- Candlelight /  -- London : Corgi Books, 1973, 1974 printing. -----(Les lumières de l'astral)
15- Twilight /  -- London : Corgi Books, ©1975. ---- (Crépuscule)
16- As it was! / . -- London : Corgi Books, 1976 ----(C'était ainsi)
17 -I believe /  -- London : Corgi Books, 1977, ©1976. ----(Je crois)
18 Three lives / [by]  -- London : Corgi, 1977 [i.e. 1978]---- (Les trois vies )
19- Tibetan sage /  -- Corgi ed. -- London : Corgi Books, 1980. ----(Le sage du Tibet)

      My visit to Venus /  [ill. by Gene Duplantier]. -- Kitchener, Ont. : Galaxy Press,  [1973?] {non recommandé par
      Rampa}

**********************************************************************

La sabiduría de los antepasados /  -- 3. ed. -- Barcelona : Ediciones Destino, 1976.
El tercer ojo / [traducción del inglés por Rafael Vázquez Zamora]. -- 11. ed. --  Barcelona : Ediciones Destino, 1977.
El médico de Lhasa /  [traducido por Rafael Vázquez Zamora]. -- 7. ed. -- Barcelona : Ediciones Destino, 1978.
A terceira vis~ao /  traduç~ao de Antônio Neves-Pedro. -- 14. ed. -- Rio de Janeiro : Editora Record, [197-]
Você e a eternidade /  traduç~ao de Affonso Blacheyre. -- 9. ed. -- Rio de Janeiro : Editora Record, ©1965.
O eremita /  traduç~ao de Pinheiro de Lemos. -- 6. ed. -- Rio de Janeiro : Editora Record, ©1971.
Capítulos da vida /  traduç~ao de Lia Alverga-Wyler. -- 5. ed. -- Rio de Janeiro : Distribuidora Record, ©1967.
Minha vida com o Lama : mais um episódio da história extraordinária de Lobsang Rampa ; traduç~ao de
   Affonso Blacheyre ; ilustraç~oes de Sheelagh M. Rouse. -- 5. ed. -- Rio de Janeiro : Distribuidora Record, ©1964.
La caverna de los antepasados / [traducción del inglés por Pedro Sánchex Paredes]. --  2. ed. -- Barcelona : Ediciones Destino, 1977.

**********************************************

RAMPA

« On reconnait l'Arbre à ses fruits et les fruits à son Arbre »

Rampa était un très grand métaphisicien-praticien. Il frayait dans le domaine de l'occulte et sur les plans métaphysiques peu connu de la science officielle, méconnu ou carrément baffoué, ridiculisé etc.... Il a ouvert les yeux au monde occidental sur l'Au-Delà, sur les plans invisibles, sur l'aura humaine, dont une partie peut être vue grâce à la photographie de Kirliam ou encore mieu vue par un procédé optique qui a été mis au point dans les années 70 en Californie et présenté à L'Université Laval en 1978 lors d'un grand coloque rosicrucien. La connaissance et la compréhension de l'aura permettra à la science médicale de faire un bond prodigieux dans un futur rapproché.

Pour les apprentis de l'occulte, il a donné de multiples explications, parfois même techniques, sur différents pouvoirs occultes: télépathie, clairvoyance, clairaudience, psychométrie, télékinésie, lecture de l'aura et des Annales Akashiques, voyages hors-corps, sur les pouvoirs des pierres précieuses ... etc.

Ses nombreux livres traduits de l'anglais en français, en espagnoles ou portugais et peut-être en d'autres langues aussi, ont fait le tour du monde et des millions de gens partout sur la planète ont eu l'occasion d'apprécier sa «claivoyance», ses explications et ses descriptions et ont pu aussi comprendre ce qu'ils expérimentaient eux-même sans savoir ce qui leur arrivait. ILs ont eu un « guide --> écrit » pour  diriger leur activité dans les mondes invisibles dénigrés par la science et les enseignements officiels.

Il a été un des premiers à expliquer au monde occidentale les questions de Karma et de Réincarnation tout en expurgeant ces notions des supertissions populaires. Il a été jusqu'à nous expliquer la possibilité du transfert d'un corps[véhicule terrestre] à un autre. Actuellement, il y a beaucoup de films qui circulent sur ces notions et expériences de changements de corps. Lui il l'a vécu dans la réalité et nous l'a expliqué.

Il est évident que ce n'est pas facile à faire accepter cela à notre science du jour et à ceux qui ne jure que par elle, j'en conviens. Mais pour ma part, je ne me laisse plus limiter par cette science des apparences et du monde physique de bas niveau vibratoire depuis longtemps. De plus, j'ai fait les expériences personnelles nécessaires pour savoir qu'il dit bel et bien la vérité. Et ce n'est pas avec une mentalité de matérialiste à tout crin et d'athée convaincu qu'on  peut débloquer le transfert des données de son cerveau psychique à son cerveau physique et avoir accès aux réalités et preuves métaphysiques pour comprendre ce qu'il en est.

Certains préfèrent rêver et visionner des «Superman» en vol en plus ou moins haute altitude. Mais n'importe qui peut faire de telles expériences consciemment avec les sensations que cela implique et cela ne coûte rien et se fait sans danger pour le corps physique.

Dans ce domaine, chacun doit faire le travail personnel nécessaire pour voir, comprendre et savoir...

Rampa n'avait pas d'étudiants, d'adeptes, ou de disciples. Et dans ses livres il dénonçait tous ceux qui se disaient disciples de Rampa. Il n'était pas un gourou. Il était un écrivin et c'est par ce média d'information qu'il «parlait» à ses lecteurs. Dans l'Au-Delà, il se protégeait afin de ne pas être importuné par tous les «rêveurs» de la Terre. Aussi, rares sont ceux qui ont eu un contact extra-corporel avec lui. Quant à moi, je ne l'ai vu qu'une seule fois sans cependant lui parler.

Je comprends que des gens qui ont eux-mêmes eu des salaires de pachat, selon mes propres critères, soient jaloux du «salaire» qu'il retirait de ce qui est devenu pour lui un métier. Dans cette dynamique, il a fait faire des millions de dollars aux maisons d'Éditions qui le diffusent et aux gouvernements de différents pays qui taxent ses livres. Ainsi, beaucoup de gens profitent monétairement, mais indirectement, de son oeuvre. Le métier d'écrivain pour une personne en chaise roulante est un métier très honorable et une bonne façon de gagner sa vie plutôt que d'être au crochet de la société. C'est loin d'être un gredin, bien au contraire, c'est un très grand bienfaiteur du point de vue pécunier et du point de vue de la Vraie Connaissance.

Dans son ancien corps physique, Rampa a été torturé plusieurs fois [par des japonais, des russes, des allemands]. Aussi, il avait besoin d'un autre véhicule terrestre pour poursuivre son travail, sa Mission. [Voir dans son livre «C'ÉTAIT AINSI»]

Lorsqu'il a accédé au corps d'un anglais qui en avait assez de la vie terrestre et qui voulait partir, il s'est abstenu de tout rapport sexuelle avec la femme de cet anglais à partir de ce moment-là. Aussi ce n'est pas un bigame [ce n'est même pas un monogame en réalité] parce qu'il permettait à sa «nouvelle épouse» d'avoir une compagnie féminine dans leur demeure. La femme de l'angais aimait bien le véhicule de son ancien mari peu importe son conducteur, aussi elle a continué à vivre avec dans une relation platonique. De plus, elle a sûrement pris plusieurs années à s'habituer à la mentalité de Rampa et à ses connaissances. Il n'est donc pas étonnant qu'elle a cru que ces livres n'étaient que de la fabulation et l'ait déclaré à un journaliste bien que cela est loin d'être prouvé. [D'ailleurs, elle répond à toutes ces histoires dans un livre qu'elle a édité en Angleterre.] Cela ne prouve rien, sinon sa propre incompréhension du phénomène en cause et sa propre incrédulité. Elle n'était pas obligée d'accepter et de comprendre ce qu'il écrivait ou lui disait.

Rampa à fait connaître la vie animal sous un nouveau jour. Il est possible de communiquer avec les animaux par télépathie et plusieurs le font effectivement. Il n'y a pas que lui qui ait écrit là-dessus, et qui ait donné «parole» à nos frères inférieurs les animaux. De plus, il nous indique que les animaux évolués survivent également individuellement à la mort et qu'ils peuvent être rencontrés  dans l'Au-Delà par ceux qui les aiment. Le livre suivant a été dicté télépathiquement par un chat siamois à Rampa:

5 -Vivre avec le Lama/[Traduit de l'anglais par Henriette Nizan]. -- Montréal: Editions La Presse, 1973.223 p. ; 21 cm.-- Ottawa : Éditions La Presse, c1973.

Il faut dire aussi que les diplômes humains ne sont pas transférables à ceux qui changent de corps, mais le «conducteur» d'un corps a le droit de s'attribuer les diplômes qu'il a obtenus dans un autre véhicule sans pour autant être un menteur ou un imposteur.

Rampa était déjà claivoyant et voyait les auras lorsqu'il a subi une opération visant seulement à rendre meilleur sa vision claivoyance [pour mieux voir les auras par exemple]. En aucun temps il a prétendu que c'était pour accéder à un Plan de conscience supérieur, du moins pas de ce que je me souvienne de ses écrits.

Pour les informations de Lahsa, il faut savoir que Rampa avait dévoilé à l'humanité l'envahissement du Tibet par les chinois et les massacres des Tibétains, surtout des moines [écartellement avec des voitures, arrachages des yeux etc...]. Il indiquait qu'il s'agissait d'un karma à subir, mais que cela ne devait pas durer éternellement et il demandait l'aide du Canada entre autres pour aider les Tibétains à se libérer du joug des chinois et de leur massacre. Aussi, il était très délicat de la part des représentants de Lahsa ou du Dalaï-Lama de le reconnaître et de lui donner de la crédibilité: c'eut été très dangereux pour eux que de le faire publiquement.... Inutile de vous dire pourquoi...

Dans ces livres , il ne fait jamais référence à des titres de livres contemporains sauf à un endroit où il mentionne les deux oeuvres d'Héléna Pétrovna Blavatski {Isis Dévoilé --> 4 volumes, La Doctrine Secrète --> 6 tomes} ainsi que LA COSMOGONIE D'URANTIA {devenu : Le Livre d'Urantia}. La différence entre l'ensemble général de ce qu'il décrit et les livres de Mme Blavatski est tel qu'on ne peut vraiment pas dire qu'il l'a copié. La différence est trop grande. Cependant les recoupements sont également présents dans une multitudes de livres sur la cosmologie et la cosmogonie. Il ne faut donc pas charrier...

Rampa compte à son actif 19 livres[titres] de son vivant et peut-être un «après son départ du plan terrestre» en 1981:

19- Le sage du Tibet / traduit de l'anglais par Annick Chauveau. -- [Montréal] : Stanké, [c1980]
20- Le testament de Rampa / -- [Montréal] : Stanké, c1984.

[Donc, M. Stanké ne semble pas s'en être complètement détaché...  et semble apprécier encore ses livres...!!!]

Rampa a faite certaines prédictions, mais cela ne dénie pas à l'humanité la possibilité et la capacité de changer les événements prévus et annoncés s'ils ne leur plaisent pas, bien au contraire. D'ailleurs, par les temps qui courent, bien des choses prévues et préparées depuis longtemps sont modifiées au profit d'autres événements car sachez que nous pouvons modifier notre futur collectivement si nous le voulons vraiment et si nous faisons ce qu'il faut pour apporter des modifications à  ce «futur» que nous continuons à créer continuellement....

La Flamme ou le flambeau qu'il a allumé ne peut pas être éteint en soufflant dessus par quelque ignare que ce soit, car il l'a allumé dans un endroit où nul voleur ne peut aller la dérober. D'ailleurs sa lueur éclaire déjà des millions d'individus dans le monde entier et qui eux-mêmes sont devenus des flambeaux qui en éclairent d'autres.... Vous n'y pouvez plus rien... Il est trop tard pour l'obscurantisme de qui que ce soit!!!

Rampa a eu accès à une connaissance ésotérique qui n'est pas habituellement dispensée au commun des mortels, à tous les moines,  à tous les Lamas. C'est pourquoi ses livres ne sont pas une copie conforme à l'orthodoxie Bouddhisme, ça va de soi.

« Ceux qui travaillent consciemment agissent toujours pour le bien de tous.

        Comme ils ont souvent à introduire des choses nouvelles et souvent même révolutionnaires, ils sont presque toujours combattus et souvent ridiculisés avant qu'on finisse par les comprendre et qu'on accepte leurs nouvelles notions. Cela est normal, car tout ce qui est nouveau provoque d'abord la peur et l' opposition, même chez les mieux intentionnés, ainsi que beaucoup de suspicion avant que quelques uns soient illuminés et acceptent le vin nouveau. »

{POUR ENTRETENIR LA FLAMME, par RAMPA: (pages 45 à  48 )(ExtraitsX5)}Le génocide des Tibétains par les Chinois.

    « À quoi ressemble la vie aujourd'hui à Lhassa? Les novices ont-ils ouvert leur « troisième oeil »? Qu'est-il arrivé à tout ce monde que vous décrivez dans votre premier livre? »

    Le Lhassa de 1970, sous la domination terroriste de la Chine rouge, est très différent du Lhassa d'avant l'invasion chinoise. Les gens circulent furtivement, ils regardent par-dessus leurs épaules avant de se risquer à parler même à leurs plus proches connaissances. Il n'y a pas de mendiants dans les rues maintenant; ils ont été cloués au mur par les preilles et sont morts depuis longtemps ou bien on les a envoyés dans des camps de travaux forcés. Les femmes ne sont plus les femmes heureuses, insouciantes qu'elles étaient autrefois. Maintenant, au Tibet, sous la domination chinoise, les femmes sont forcées de s'unir à des Chinois qui ont été déportés de Chine et envoyés au Tibet comme premiers colons.

    Les Chinois se rendent coupables de génocide, ils cherchent à tuer la nation tibétaine. En Chine, les hommes ont été arrachés à leur famille et expédiés au Tibet pour y labourer un sol dur et pour en retirer péniblement une subsistance précaire, expédiés au Tibet pour s'accoupler avec des femmes qui ne veulent pas et pour être pères d'une race de métis, mi-chinois, mi-tibétains. Dès qu'un enfant est né, on l'enlève à ses parents et on le place dans un « home » communal où, à mesure qu'il grandit, on lui enseigne à détester tout ce qui est tibétain et à vénérer tout ce qui est chinois.

    Les hommes tibétains sont traités de telle sorte qu'ils ne sont plus des hommes, qu'ils ne peuvent plus être pères. Beaucoup d'entre eux et beaucoup de femmes aussi se sont échappés et se sont réfugiés peut-être en Inde ou peut-être dans les replis des hautes montagnes où les troupes chinoises ne peuvent pas grimper. La race tibétaine ne sera pas exterminée, la race tibétaine se perpétuera. C'est une chose tragique que les Tibétains de haut rang réfugiés maintenant en Inde ne s'efforcent pas d'éveiller l'intérêt du monde en vue de sauver le Tibet.
 

{POUR ENTRETENIR LA FLAMME, par RAMPA: (pages 45 à  48 )(ExtraitsX6)}Le génocide des Tibétains par les Chinois.

    À un moment donné, je me suis flatté de l'espoir que certains de ces haut placés renonceraient à leurs jalousies mesquines, à leurs haines mesquines et coopéreraient avec moi. J'ai eu longtemps le vif désir de parler comme représentant du Tibet à la tribune des Nations unies. Je ne suis pas muet, je ne suis pas illettré, je connais le parti de l'Est et celui de l'Ouest, et mon plus fervent désir a longtemps été d'en appeler aux Peuples Libres du monde en faveur du peuple tibétain qui est maintenant réduit en esclavage et qui fait face à des tentatives résolues d'exterminer sa race tout entière. Mais, malheureusement, on m'a qualifié de beaucoup de façons et ces haut placés, vivant confortablement en Inde, n'ont pas trouvé bon de faire grand-chose pour sauver le Tibet. Cependant, il s'agit de tout autre chose et c'est l'ambition d'un seul homme qui est pourtant absolument désintéressé, car je ne recherchais rien pour moi-même.

    Mes livres sont vrais, chacun d'eux est vrai, ils sont absolument vrais. Mais, malheureusement, la presse a cru bon de m'attaquer. Après tout, il est tellement plus facile d'abattre une personne et de tenter de faire une histoire à gros effets avec quelque chose qui n'existe pas, cela plutôt que d'admettre la vérité! Quand je jette un regard en arrière sur les années passées, il me paraît que les Tibétains de haut rang actuellement en Inde où ils vivent dans le plus grand confort redoutent de me soutenir parce qu'ils croient, à tort, que s'ils m'appuyaient ils perdraient l'appui de la presse. Mais qui s'inquète de la presse, en fin de compte? Moi pas!

     Les gens que j'ai connus au Tibet? Les plus hauts placés d'entre eux ont été tués, torturés à mort. Ainsi, le premier ministre du Tibet fut traîné derrière une voiture roulant à toute vitesse dans les rues de Lhassa. On avait enroulé autour d'une de ses chevilles un câble dont l'autre extrémité était attachée à l'arrière de la voiture. Celle-ci était chargée de Chinois qui lançaient des moqueries à l'adresse du malheureux. La voiture se mit en marche, tirant cet homme éminent à travers les rues, tournant et zigzaguant sur la chaussée ricailleuse, arrachant à la victime son nez, arrachant ses oreilles, arrachant d'autres parties du corps. Finalement, la chair à vif et couvert de sang, le cadavre fut jeté sur un monceau d'ordures et abandonné en pâture aux chiens.
 

{POUR ENTRETENIR LA FLAMME, par RAMPA: (pages 45 à 48  )(ExtraitsX7)}Le génocide des Tibétains par les Chinois.

    Les femmes que j'ai connues? Eh bien, leurs filles ont été violées publiquement sous les yeux de leur famille. Beaucoup de femmes du monde ont été forcées de servir dans des bordels pour les troupes chinoises. On pourrait continuer longtemps la liste de ces forfaits, mais à quoi bon?

    Certains hommes timorés de haut rang cédèrent aux exigences chinoises et devinrent les laquais des occupants, obéissant à tous leurs caprices, les imitant, leur léchant les bottes et occupant des postes de « confiance » jusqu'au jour où leur maîtres se fatiguaient d'eux et les liquidaient.

    Pourtant d'autres s'enfuirent dans les montagnes pour continuer la lutte contre les Chinois. Naturellement, beaucoup se réfugièrent en Inde. Bien, ciest ce qu'ils avaient choisi de faire. Mais, l'idée vient de nouveau à l'esprit, pourquoi les Grands qui sont à l'abri en Inde ne feraient-ils pas quelque chose pour aider ceux qui ne sont pas en sécurité?

    Les lamaseries sont maintenant des bordels ou des casernes. Les couvents, eh bien, les Chinois les considèrent comme des bordels tout faits.

    Lhassa est maintenant la capital de la terreur où les gens sont torturés et tués sans en connaître la raison. Tout ce qui était beau a été détruit.

    ...Les Tibétains sont traités comme des sous-hommes, les colons chinois comme des prisonniers. On les retient au Tibet contre leur volonté et quiconque essaye de s'échapper est torturé et exécuté publiquement.
 

{POUR ENTRETENIR LA FLAMME, par RAMPA: (pages 51 à 54)(ExtraitsX8)}Rampa n'avait pas d'étudiants.

    Voici la question. « Je me suis rendu à Vancouver et je réside en Colombie britanique. Il y a là un homme qui exige de fortes sommes d'argent pour répondre aux questions qu'on lui adresse. Il affirme qu'il est un de vos élèves, qu'il travaille en étroit accord avec vous et que vous lui donnez votre avis quand il éprouve des difficultés. Cet homme s'est fait payer très largement et m'a donné des informations qui sont complètement et absolument fausses. Qu'avez-vous à dire à ce propos? »

    Tout d'abord, je travaille avec personne. Je n'ai pas d'étudiant. Il est absolument faux de dire que je travaille en étroite accord avec un diseur de bonne aventure.

    Si vous avez raison de croire que cette personne se fait passer pour mon élève, et si cette personne se fait payer en prétendant faussement qu'elle est mon élève, alors tout ce qu'il vous reste à faire, c'est d'aller au poste de police et de demander à voir quelqu'un de la brigade des fraudes. Expliquez-lui l'affaire, et, si vous y tenez, montrez-lui ce livre, faites-lui lire cette page-ci dans laquelle je déclare, de façon la plus catégorique, que je n'ai aucun élève et que je ne travaille pas le moins du monde avec des diseurs de bonne aventure ou qui que ce soit de cet acabit.

    Dites-lui aussi que je n'ai pas de disciples, je ne désire pas avoir de disciples; .... C'est pourquoi j'ai décidé, il y a nombre d'années que je n'aurais jamais d'élèves. ... Je ne donne pas d'avis, je n'en vends pas. J'écris mes livres, et de nouveau, je déclare ici, catégoriquement, que tous mes livres disent la vérité.

    Maintenant, lisez ceci attentivement, gravez-le dans votre mémoire. Aucun homme ne peut consulter le Dossier Akashique d'un autre humain sans « Permission Divine ». Et vous pouvez m'en croire: la « Permission Divine » est plus rare qu'un poil sur un oeuf. Aussi, lorsque les gens vous disent qu'ils vont simplement filer pour un moment consulter le Dossier Akashique et revenir avec une copie de votre vie passée et de votre vie future, dites-leur simplement ce que vous penssez et, si vous êtes sage, faites appel à la brigade des fraudes s'il y a quelque argent en jeu.
 

{POUR ENTRETENIR LA FLAMME, par RAMPA: (pages 51 à 54)(ExtraitsX9)}Rampa n'avait pas d'étudiants.

    Chacun de nous est ici pour faire quelque chose, et si nous écoutons les diseurs de bonne aventure qui ne savent vraiment pas ce qu'ils disent, nous pourrions être dirigés sur une voie de garage et, au lieu de réussir dans la vie, nous pourrions être profondément désillusionnés, découragés ou désenchantés.

    ... Laissez-moi le répéter une fois encore; c'est vous et vous seul qui aurez à répondre à votre Sur-moi. Aussi devriez-vous, vous-même et vous seul, vivre votre vie et prendre vos décisions et accepter ou refuser les responsabilités selon ce que vous et vous seul jugez bon.

    Il est superflu d'écouter M" Dogwalloper, président de la Société Métaphysique de la Dent de Cochon, qui vous dira ceci, vous dira cela, vous dira autre chose et vous dira encore que si vous agissez comme le suggère son culte, vous aurez au Ciel une place réservée avec, par-dessus le marché, des leçons gratuites de harpe. ...
 

{Les Univers Secrets, par Rampa: (pages 197 à 198)(Extraits)}[70]Bacon, auteur des pièces de Shakespeare.
 

    QUESTION: J'ai lu dans les journaux beaucoup de choses sur vous et, avant d'acheter vos livres, je viens vous demander si ce que vous écrivez est bien exact.

    RÉPONSE: Je peux vous assurer de l'authenticité de tout ce que j'écris. Tous mes livres découlent de ma propre expérience et je puis faire tout ce que j'affirme pouvoir faire. Maintenant que je vous ai donné cette assurance, je tiens à ajouter que mes livres sont véridiques. Ceux qui doutent de moi se placent, en tout cas, sur un mauvais terrain. Qu'importe, en effet, QUI je suis? C'est ce que j'ÉCRIS qui a de l'importance. Au cours des années, des hordes d'experts se sont efforcés de me mettre dans mon tort. Ils ont échoué.

    Si je suis un imposteur, comment se fait-il que je possède des connaissances que d'autres, à présent, tentent de copier? Tous mes livres sont le fruit de mon expérience personnelle, rien n'est dû à cette écriture automatique tant aimée des journalistes. Je ne suis ni possédé ni obsédé, je ne suis qu'un homme qui tente de s'acquitter d'une tâche particulièrement difficile, au risque d'affronter le fanatisme et la jalousie. Il existe dans certains hauts lieux de l'Inde et d'ailleurs des gens qui pourraient témoigner en ma faveur, mais qui prostituent leur religion à la politique et, par conséquent, pour des raisons politiques ou autres, nient la vérité de ce que j'écris.

    Mes oeuvres ont beaucoup fait pour populariser le Tibet et pour démontrer l'excellence et la spiritualité de ce Tibet. Pourtant, il n'en a pas été tenu compte. Une direction plus énergique aurait pu permettre au Tibet d'éviter l'agression communiste, mais on n'a jamais empêché une guerre en restant assis pour voir de quel côté le vent souffle.

    Je reçois des milliers de lettres de personnes qui déclarent que l'authenticité de ce que j'écris est évidente, et je suis fier de pouvoir dire qu'en dix ans, je n'ai reçu que 4 lettres déplaisantes ou injurieuses. Pour en revenir à ce que je disais au paragraphe précédent, il est tout à fait divertissant de regarder des gens se chamailler au sujet de l'identité d'un auteur, sans se soucier le moins du monde de son oeuvre. Ce pauvre vieux Shakespeare doit bien s'amuser, dans sa tombe, de ceux qui savent que c'est Bacon qui a écrit Hamlet et qu'en fait, Shakespeare, c'était Bacon! Et puis, qui donc a écrit la Bible? Les disciples? Leurs descendants? Une bande de moines qui trafiquaient les Écritures? Quelle importance cela peut-il donc avoir? Seule compte la parole écrite et non l'identité de l'auteur!

    En résumé, ma réponse à la question, c'est: oui, tous mes livres sont l'expression de la vérité.

{{{{{{{{{}}}}}}}}}
 

Pour une idée du Travail d'Alice Bailey, et surtout de l'enseignement du Maître ascensionné D.K., voir le site:

http://www.weblight.com/index.htm
 
 

CONTROVERSE

http://www.zetetique.ldh.org/rampa.html

Février 1958 - février 1998 :
fêtons les 40 ans de la démystification de...

[le 13 juin 1949 le dénommé Cyril Hoskins {ou plutôt: Carl KuanSuo  -> Carl Ku'an} lui céda son  corps physique, pour lui-même se retirer  sur le Plan Astral.] {TUESDAY LOBSANG RAMPA de son seul nom légal en 1981 a quitté le Plan physique en 1981, au Canada}
 

                                    Rampa l'imposteur

Par Paul-Éric BLANRUE.

"Mes pouvoirs d'idéation ne sont pas de ceux qui peuvent permettre d'écrire des choses fictives ou imaginaires ; ma
configuration astrologique m'interdit totalement une telle virtuosité cérébrale".

Tuesday Lobsang Rampa
 

Quel fut celui qui se dissimulait derrière le nom exotique de "Lobsang Rampa"? Un authentique lama tibétain? Un
voyant? Un ancien nazi en quête de respectabilité? Un charlatan prolixe? Ces questions n'ont pas attendu la mort
de l'écrivain pour se poser. De son vivant déjà, nombreux furent ceux qui s'interrogèrent sur son identité réelle et
ses motivations secrètes.

Dans le livre qui fit sa gloire, le premier qu'il écrivit, intitulé Le Troisième Oeil, Rampa relatait comment il avait été initié depuis
son plus jeune âge aux mystères des lamas tibétains. Il y racontait qu'il avait été placé dans une lamaserie à l'âge de sept ans, où
il avait été remarqué par le dalaï-lama soi-même. Celui-ci, pour renforcer ses dons de voyance, lui avait fait subir une opération
du cerveau appelée "ouverture du Troisième Oeil", qui l'avait fait accéder à un plan de conscience supérieur... Rampa était
présenté par ses éditeurs comme "diplômé de l'université de médecine de Tchong-k'ing" et porteur du titre (envié) de "lama
du monastère de Potala à Lhassa".

Édité en France par Albin Michel dans les premiers mois de 1957, Le Troisième Oeil fut un des plus gros succès de librairie de
l'année. "Ce livre va changer votre vie!", lisait-on dans la presse à sensation. Une enquête des Nouvelles littéraires le classa
en 13e position, avec 49 000 exemplaires vendus. On estime que sa diffusion dans le monde entier et les articles qui lui ont été
consacrés ont touché en quelques mois des millions de personnes.

La célébrité du livre fut telle qu'elle suscita aussitôt des interrogations. On chercha à percer le mystère de la personnalité de son
auteur, un Sage étrange qui, disait-on, vivait en ermite, loin des yeux de ses admirateurs et de la curiosité du vain peuple. Le
résultat de ces recherches ne se fit pas attendre.

Le 1er février 1958 le journal londonien Daily Mail leva un sacré lièvre. On y apprenait qu'un détective privé de Liverpool,
Mr. Clifford Burgess, s'était infiltré dans l'entourage immédiat du gourou pour y mener une enquête discrète. La conclusion de
ses investigations était sans détour : Le Troisième Oeil n'était qu'une fumeuse supercherie! Rampa n'était pas celui qu'il
prétendait être, son identité était fausse, ses diplômes, du vent et ses voyages initiatiques, le pur produit d'une imagination
débordante... Sous couvert de leçons prises chez le "maître", l'enquêteur était parvenu à obtenir des renseignements qui ne
laissaient aucun doute sur la nature du personnage : c'était un charlatan patenté. Burgess rapportait les propos (peu équivoques)
de l'épouse de Rampa, à propos du Troisième Oeil: "Ce livre, lui avait-elle confié, est une pure invention. [Cette information serait complètement fausse et même inventée par un journaliste à sensation qui cherchait à faire vendre plus de copies de leur journal] [Rampa en parle dans son livre «C'ÉTAIT AINSI» où il répond à toute cette machination et à ces sornettes] Mon mari tâta en vain plusieurs métiers et nous avions besoin d'argent pour vivre!".

[«Mrs Rampa a terminé le livre dans lequel elle donne sa version de toute cette affaire. Si vous tenez à en connaître davantage au sujet de ce livre, écrivez à  Mr. E.Z. Sowter, A. Touchstone Ltd, 33, Ashby Road, Loughborough Leics, England.» --> page 159 de C'ÉTAIT AINSI (Éd. J'ai Lu, N°1976)]

La découverte du détective fit l'effet d'une bombe. Aux quatre coins de la planète de nombreux quotidiens s'en emparèrent.
Dans l'hexagone, France Soirtitra sur quatre colonnes :
 

    L'illustre lama de Dublin (Irlande) auteur d'un livre à succès "Le Troisième Oeil", n'était que le fils d'un
                                            plombier.
 

La démystification suivait :

"Dublin a perdu son attraction locale : son lama du Troisième Oeil n'est plus lama, n'est plus tibétain, il s'appelle Cyril
Henry Hoskins et c'est le fils d'un plombier. Il était connu sous le nom de Dr Kuan et vivait avec sa femme et l'épouse
d'un courtier, Mrs Shelling Roose, dans une villa perchée sur les hauteurs dominant Dublin."

Le fulgurant lama tibétain? Un fils de plombier bigame qui n'avait jamais quitté l'Angleterre!

Quelle dégringolade!

L'article se poursuivait en plaçant Le Troisième Oeil dans le droit fil des autres mystifications littéraires du siècle :

"La supercherie de Cyril Henry Hoskins-Rampa a des précédents. En 1953, l'écrivain Martin de Hauteclaire recevait le
prix Vérité pour son ouvrage Toute le Terre dans lequel il relatait ses héroïques (et imaginaires) exploits d'aviateur en
Amérique du sud. Avant la guerre, Séguin dupait le monde littéraire... et des dizaines de milliers de lecteurs avec Un
train entre en gare."

"Après tout, concluait le journaliste, si ces habiles faussaires fabriquent de la bonne littérature qu'importe? Alexandre
Dumas manipulait, sans plus de scrupule, l'Histoire."

La remarque finale n'était vraie qu'en un sens, Alexandre Dumas n'ayant jamais prétendu écrire autre chose que des oeuvres de
fiction. Rampa, d'ailleurs, ne souffrit pas la comparaison. Furieux d'avoir été confondu (ceci s'entendant dans les deux sens du
terme), le faux lama répondit à France Soir huit jours plus tard, sur un ton péremptoire et glacé. Il y affirmait être "vraiment
un lama, réincarné il y a neuf ans dans le corps d'un Anglais".

Cette réponse abrupte, distillée sans autre précision, était pitoyable. Accusé d'avoir menti sur son identité, Rampa changeait de
version, et, comme gage de sa sincérité, en appelait à la réincarnation et au voyage astral... L'homme était aux abois.

Une querelle naquit aussitôt entre partisans et détracteurs. Deux lamas authentiques (eux) se lancèrent dans la bataille. L'un à
charge, l'autre à décharge...

La polémique dura des années. Prudents, les éditeurs français de Rampa ôtèrent la mention "autobiographie d'un lama
tibétain" de la couverture du Troisième Oeil en format de poche (coll. "J'ai Lu"). On se rappela opportunément que les
éditeurs anglais de la version originale avaient précisé dans leur texte de présentation qu'il leur avait été "difficile d'établir
l'authenticité" du manuscrit (doux euphémisme!), que l'enquête qu'ils avaient diligentée n'avait débouché sur "aucun résultat
positif" et qu'ils concevaient que le livre... "dépasse parfois les limites de la crédulité occidentale"! L'illusionniste Yvon Yva,
spécialisé dans la démystification des faux fakirs, ne cachait pas son envie d'éclater de rire : "Il est bien difficile de croire, en
voyant une photo de Rampa que ce dernier est d'origine asiatique, écrivit-il. Il y a autant de différence entre M. Rampa
et un Tibétain qu'entre un Amérindien et un Zoulou." Il aurait pu ajouter que Rampa avait un accent du Devonshire (la
patrie de Mr. Hoskins, à l'ouest de l'Angleterre) à couper au hachoir et qu'il fuyait comme la peste les représentants de la
communauté tibétaine (personne ne l'ayant d'ailleurs, de sa vie, entendu prononcer le moindre mot de tibétain)...

Rampa persista bec et ongles. Dans un livre modestement intitulé : L'Histoire de Rampa (1960), avouant au détour d'une
phrase qu'il avait écrit Le Troisième Oeil parce qu'il n'arrivait pas à trouver de travail, le gourou tenta d'expliquer son itinéraire.
Il y racontait qu'en juin 1949 le dénommé Cyril Hoskins (c'est-à-dire lui-même), victime d'un accident dans son jardin, avait
subi une commotion cérébrale, au cours de laquelle " il perdit tout souvenir de sa vie passée"; au même moment, " il lui vint
la mémoire complète d'un Tibétain, depuis la toute première enfance". Il y avait donc eu prise de possession du corps de
l'Anglais par l'esprit du Tibétain, garni de tous ses souvenirs. Miracle! Preuve de poids garantissant l'exactitude du récit : " Ma
femme atteste ici qu'elle s'est rendue compte, à l'époque où cela s'est produit, que mon corps avait été investi par une
autre entité"!

Le bougre s'enferrait.

Si pour les sceptiques la question était entendue une fois pour toutes, aucun élément déterminant, dans le camp adverse, ne
semblait pouvoir départager les opinions antagonistes des spécialistes en matière de lamas. Rien... sauf un livre, intitulé Rampa,
imposteur ou initié?, édité en 1973 (Éditions La Presse, Montréal), qui apporta des éléments de réponse nouveaux... et
radicaux.

Son auteur, le Québécois Alain Stanké, avait habité pendant un an le même (luxueux) immeuble que le gourou, à Montréal
(Rampa avait quitté l'Angleterre à la suite du scandale provoqué par l'enquête du Daily Mail). Il avait vécu plusieurs années
dans son intimité et devint un temps son éditeur et son "agent littéraire" pour le Canada. Il fut le premier à obtenir de lui un
entretien télévisé. Stanké, que l'amitié n'empêchait pas de cultiver le recul critique, avait lui aussi longuement enquêté sur
Rampa. Fruit d'une longue maturation, son livre, sans être franchement polémique, dégageait, au fil des pages, un goût amer de
désillusion. C'était le parcours chaotique d'un disciple désabusé. Il se terminait d'ailleurs par ses mots : "Adieu Lobsang!", ce
qui suffisait à expliquer l'état d'esprit de son auteur.

En page 133 et 134, Stanké reproduisait la lettre officielle qu'il avait reçue de Lobsang Wangchuk, secrétaire adjoint du Bureau
de "Sa Sainteté le dalaï-lama" (le 14ème du nom) en personne et qui disait ceci :

     "13 octobre 1972

     Cher Mr Stanké,

     Je reçois votre lettre adressée à Sa Sainteté le dalaï-lama.

     Je désire vous informer que nous ne prêtons pas foi aux livres écrits par le dénommé Dr T. Lobsang
     Rampa.

     Ses travaux sont hautement imaginaires et de nature fictive. J'espère que ceci répond à vos questions.

     Avec nos meilleurs souhaits", etc.

Les plus hautes instances tibétaines elles-mêmes réfutaient donc l'histoire abracadabrante de Rampa. Le dossier était
définitivement clos. Le gourou allait-il enfin avouer son mensonge? Jamais de la vie! Comme un gamin pris la main dans le pot
de confiture, il continua de protester de sa bonne foi et nourrit sa nouvelle version de détails épiques complètement farfelus.
Pour lui, "la transmigration" était " un fait" qui ne se discutait pas... La réplique du dalaï-lama? Elle est montée de toute
pièce, "le dalaï-lama n'a rien dit de tel (...) Un écrivain américain très connu (?) est allé voir le dalaï-lama, en Inde, et il
est revenu porteur d'un message (?) m'assurant que lorsque le Tibet serait libéré, le dalaï-lama m'accueillerait au
Potala"... Du bluff, encore du bluff.

Beaucoup de rumeurs ont circulé sur le compte de Rampa. On a fait courir le bruit (sans rien prouver) qu'il était un ancien nazi
du groupe Thulé qui aurait voyagé au Tibet à la demande d'Hitler. On a dit aussi qu'il avait copié Mme Blavatsky, ce qui
semble plus probable car sa philosophie se rapproche davantage de la Théosophie que de la métaphysique bouddhiste (qu'il ne
connaît que par la lecture des digests à l'usage des occidentaux). Peut-être utilisa-t-il aussi des éléments tirés du best-seller
d'Heinrich Harrer (que Jean-Jacques Annaud vient d'adapter au cinéma dans "Sept ans au Tibet"). Une chose est sûre : c'était
un vil imposteur. Il poussa la bouffonnerie jusqu'à écrire un livre qu'il présenta comme " dicté télépathiquement" par sa chatte,
nommée " Mrs Fifi Greywhiskers"!

Depuis la publication duTroisième Oeil, Rampa vécut dans l'aisance matérielle que lui procura sa renommée mondiale. Ses
admirateurs gobèrent tout. Ils lui envoyèrent des dons conséquents. Les droits d'auteur de ses livres (18 au total), diffusés et
traduits dans le monde entier, lui rapportèrent de coquettes sommes d'argent. La vente des Tranquillizer Touch-Stones
(pierres tranquillisantes) et d'un disque sur les bienfaits de la méditation lui assurèrent quelque subside. Télépathe, magnétiseur,
astrologue, cartomancien, tarologue, hypnotiseur, graphologue, médium, augure, il fut un véritable V.R.P. du surnaturel,
prodiguant conseils spirituels contre rétributions sonnantes. Il influença une ou deux générations d'occultistes en herbe. Lui qui
ne mit jamais les pieds au Tibet, il sut berner des lamas véritables (qui étaient pourtant bien placés pour savoir que "l'opération
du troisième oeil" est un conte à dormir debout!). En 1972, la supercherie tourna au drame : un jeune étudiant tira sur un de ses
professeurs, sur un copain, puis se suicida : l'enquête prouva que Les Secrets de l'Aura de Rampa avait influencé son geste. Le
gourou s'en moqua bien, les dollars continuaient d'affluer.

Rampa-l'escroc avait prévu une guerre mondiale pour 1985. Il n'eut pas le temps de se rendre compte de sa bévue, puisqu'il
mourut en 1981, à la suite d'une banale crise cardiaque qu'il n'avait pas prévue, elle.

"I lit a candel" (J'ai allumé un flambeau), telle était la devise que Rampa avait inscrite sur son blason. Il serait temps pour notre
génération de souffler dessus une bonne fois pour toutes.

Allez, adieu Lobsang! Et cette fois soigne bien ta prochaine réincarnation!

Paul-Éric Blanrue

Notes : A lire sur le Web : l'excellente étude (en anglais) sur le site http://www.magnet.ch/serendipity/baba/rampa.html tirée du
Tibet Society Bulletin, vol. 7, 1974, de l'anthropologue Agehananada Bharati. Ce spécialiste du bouddhisme tibétain fut l'un
des premiers à tirer la sonnette d'alarme à propos de Rampa... avant même la parution du Troisième Oeil. Les éditeurs anglais
de Rampa lui avaient en effet présenté le manuscrit d'Hoskins, en lui demandant si l'on pouvait s'y fier. Réaction immédiate de
Bharati : "Les deux premières pages m'ont convaincu que l'auteur n'était pas un Tibétain, les dix suivantes qu'il n'était
pas non plus allé au Tibet ni en Inde, et qu'il ne connaissait rien au bouddhisme sous toutes ses formes, tibétaines ou
autres". Ce qui n'empêcha pas les éditeurs de publier le roman rampaesque!

*****************

http://perso.wanadoo.fr/fidylle/docs/retourfutur.html

Venons en maintenant au point cruxial, à savoir pourquoi ce lama a été si malmené par les médias. C'est là qu'il faut "attacher sa ceinture à cause des trous d'air" qui vont suivre. Après des enquêtes poussées de journalistes, il s'est avéré que ces livres extraordinaires avait été écrits par un anglais nommé Cyril HOSKINS qui n'avait jamais quitté l'Angleterre. Huées générales des médias et déception de certains lecteurs du "Troisième Oeil". D'autant plus que le livre suivant "Lama Médecin" encore plus révélateur, était déjà en circulation. L'auteur pressé de s'expliquer et traqué de toute part par les journalistes avides de scandales, est obligé de fuir et de se cacher. Pour faire taire la polémique l'auteur publie un troisième livre Histoire de Rampa où il dévoile que certaines initiations secrètes tibétaines se situaient à des niveaux tels que les occidentaux plutôt matérialistes auraient bien du mal à les comprendre, même si on voulait les leurs en donner des détails. Il explique alors, ce qui se passa, en ce qui concerne son arrivée en Angleterre, par le fait qu'en Orient, on admet qu'un esprit peut prendre possession d'un corps, s'il est plus fort que l'esprit qui habitait auparavant ce corps. Donc comme son enveloppe corporelle avait été fortement usée (il a été torturé par les japonnais, se trouvait en plus à Hiroshima lors de l'explosion de la bombe américaine..etc..) les grands Maîtres du Tibet ont décidé de lui rechercher un autre corps. Ils ont découvert en Angleterre un nommé Cyril Hoskins qui en avait marre de la vie ardue d'après guerre qu'il menait et avait décidé de se suicider. Comme il possédait quelques "harmoniques vibratoires" qui correspondaient à celle du Lama Rampa, il fut décidé en Haut lieu, (avec l'accord, pendant son sommeil, de l'esprit de Cyril, qui allait être, conduit en des lieux plus sereins où il pourrait se reposer pleinement,) d'opèrer un "transfert moléculaire subtil" de Rampa à Cyril et à la suite d'un malaise de ce dernier en juin 49, la substitution s'opéra sans trop de problème...

  Nous avons passé sur bien détails extraordinaires, ce qui, peut-être, vous invitera à poursuivre la lecture de ce livre incroyable. Avouez cependant donc, que cela dépasse l'entendement du journaliste le plus imaginatif.
 

  Pour terminer il serait peut-être bon de transcrire ici, en résumé et en substance, la déclaration signée (on appelle cela un affidavit) de Madame S. KU'AN qui était à l'époque la femme de Cyril Hoskins et infirmière diplomée d'Etat:

"    Vers la fin de l'année 1947 mon mari alors Cyril Hoskins m'annonça un jour qu'il avait décidé de changer de nom. Il insistait pourtant beaucoup et cela me surprit, car nous n'avions aucun aventage à en retirer...l'idée s'imposait toujours à lui et il finit par changer de nom par un acte déclaratif unilatéra en adoptant le nom de Carl KuanSuo qu'il racourci ensuite en Ku'an car les gens n'arrivaient pas à prononcer KuanSuo. Il choisi ensuite pour écrire ses livres le nom de Tuesday Lobsang Rampa. Il désira alors se vétir à l'oriental et se comporter comme un oriental; Le 13 Juin 1949 il fut victime d'un leger accident dans son jardin. Une sorte de commotion cérébrale où il perdit tout souvenir de sa vie passée. En revanche il lui vint la mémoire complète d'un tibétain depuis la toute première enfance. Pedant plusieur jours,par la suite, il se trouva dans un état d'hébétude qui m'inquiéta, mais que j'attribuais aux soucis, au chomage et peut-être à la schizophrémie; Je fut cependant en mesure cependant de le renseigner sur sa vie passée, car afin de pouvoir continuer à vivre dans un pays occidental, il fallait que Kuan Suo fit semblant d'être toujours le citoyen anglais qu'il avait été.

  J'appris par la suite, en étudiant les moeurs orientales suivant les conseils de mon mari que rien de tout cela ne me parait plus, désormais, du tout, étrange,et je sais maintenant qu'il peut se produire qu'une entité prenne possession du véhicule d'une autre entité; Ce phénomène a lieu effectivement quand la fin poursuivie se justifie. Dans certains cas, c'est le dédoublement de la personnalité, c'est à dire que le véhicule est dominé alternativement par l'une ou l'autre personnalité. Dans d'autres cas une entité unique contrôle deux véhicules différents. c'est dans sa forme la plus simple ce quise produit chez les jumeaux identiques où le lien télépathique puissant s'établit entre les deux, si bien qu'ils paraissent ne faire plus qu'un. Enfin il y a aussi le déplacement total dans lequel l'entité étrangère domine entièrement et chasse le locataire antérieur qui abandonne les lieux en laissant le véhicule derrière lui. C'est ce qui s'est produit dans le cas de Carl Kuan Suo, car depuis l'été 1949, toute sa façon d'être et ses manières sont devenues celles d'un oriental. Son aspect général et la couleur de sa peau ont subi également une transformation marquée."

  Ajoutons enfin au sujet du "dédoublement de la personnalité" ce petit texte extrait du "Nostra" n° 203 de Fev. 76:
 

"  La jeune fille Maria Alarico agée de 17 ans et de la ville de Catanzaro en Calabre, alors qu'elle traversait un jour, un pont de la région, s'évanouit brusquement et en se relevant changea étrangement de comportement. Elle déclara s'appeler Peppo Veraldi, mauvais sujet qui avait été trouvé la mort, le crane fracassé, il y avait quelques temps déjà,à cet endroit. Devant le curé du village, Peppo (par la bouche de Maria) déclara avoir été assassiné par ses acolytes de jeux. On fit venir la mère de Peppo qui reconnut la voix de son fils et aussi confirma des détails connus d'eux seulement. On arrêta les assassins et alors, seulement à ce moment, Peppo quitta le corps de Maria."
 

  Si nous avons tenu à reproduire cette information, ce n'est pas pour faire du sensationnel, comme certains vont encore être enclins à le dire, mais c'est parce qu'une telle aventure est arrivée en Guadeloupe, heureusement moins dramatiquement. Nous avons en effet, personnellement rencontré au début des années 70, un extraordinaire individu, qui s'appelait Emmanuel, boulanger-patissier de son état, et qui avait au moins cinq personnalités totalement différentes à son actif et en particulier arrivait, un certain Comte de Saint-Germain qui nous transmettait, de temps à autre, des messages par la bouche de ce médium. Il nous a ainsi expliqué bien des choses sur l'Atlantide, alors que nous ne lui avions jamais rien demandé et cela en utilisant des termes savants et un accent très recherché, alors qu'un autre personnage plutôt rustre, Isidore, n'utilisait lui que le créole pour s'exprimer...

  Emmanuel nous a fait faire par ailleurs, une vertigineuse plongée dans les entrailles de la Terre, que nous avons eu la chance d'avoir enregitrée et qui est tout simplement incroyable...
 

+++++++++++++++++++
 

Les Lumières de l'Astral /   Par Tuesday Lobsang Rampa---- 1973 -> « Candlelight » ; Montréal : La Presse, 1974.  246 p. ; 21 cm. {(pages 74 à 76)(Extrait 16)}. Journaux - Journalistes - Mensonges!

      Le vieil homme leva les yeux, dérangé par un bruit soudain... Une visite. Il n'avait vraiment pas besoin de ça avec tout le travail qui l'attendait. Mais le visiteur s'avançait. « Hé! » dit-il d'un ton exubérant; puis, un peu plus calme, il reprit: « Dites donc, vous ne lisez jamais les journaux de langue française? » « Non, dit le vieil homme, jamais, je ne les lis jamais... même pas un coup d'oeil. »

    « Eh bien! Vous savez que vous devriez, dit le visiteur. On vous y a consacré pas mal de place dernièrement. Je ne sais pas quelle mouche les a piqués, mais ils ont vraiment l'air de vous considérer comme un ennemi personnel. Que se passe-t-il? Ne voudriez-vous pas leur donner une interview? »

    « Non, dit le vieil homme, je ne me propose pas de donner d'interview à la presse, parce qu'en chaque circonstance où j'ai accepté de le faire mes commentaires ont été grossièrement déformés. Il est infiniment préférable de ne voir aucun reporter, car de cette façon nous savons que toute « interview » est purement imaginaire. »

    Le visiteur se gratta le lobe de l'oreille. « Ma foi! je ne suis pas sûr de ça, parce que comment après tout allez-vous dire aux gens que vous ne donnez pas d'interview? Et, même si vous le leur dites, quand on sait comment sont les gens de nos jours, ils ne vous croiraient certainement pas. »

    « Non, répliqua le vieil homme, c'est un de ces cas où, quoi que vous fassiez, vous n'aurez jamais raison. »

    « Je vais vous dire quelque chose, reprit le visiteur. Avant, je prenais votre horreur des journalistes pour de la paranoïa; puis, après avoir lu certaines choses, j'ai compris que vous étiez loin d'être un schizophrène. Il semble que tout le monde a eu des ennuis avec la presse. Écoutez ça. »

   « C'est quelque chose pour vous, quelque chose que Thomas Jefferson a dit il y a pas mal d'années: « Même les moins renseignés parmis les gens ont appris que rien dans un journal n'est fait pour être cru. » Que pensez-vous de ça? E cette phrase de Churchill... un vrai joyau; il écrit: « L'essence du journalisme américain est vulgarité dénuée de vérité. Leurs meilleurs journaux s'adressent à un public de femmes de chambre et gens de maison sans expérience - et même aussi de gens bien dont ils ont tellement faussé le jugement et le goût qu'ils en sont venus à apprécier ce style. » »

    Le vieil homme sourit et dit: « Oh... j'ai mieux que ça - ou , en tout cas, aussi bien... Vous savez ce qu'a écrit un jour le général William Sherman, un grand général? « Je préférerais, avait-il dit, être gouverné par Jefferson Davis qu'être dupé par une bande de sales gribouilleurs de seconde zone. D'une insolence intolérable, ils entrent dans le camp, viennent fouiner parmi les embusqués pour leur tirer les vers du nez, publient n'importe quels bobards, et l'avidité avec laquelle le public avale ces rumeurs fait que certains de nos officiers vont jusqu'à s'incliner devant eux comme des espions - qu'ils sont en vérité.» »
 

Les Lumières de l'Astral /   Par Tuesday Lobsang Rampa---- 1973 -> « Candlelight » ; Montréal : La Presse, 1974.  246 p. ; 21 cm. {(pages 85 à 90)(Extrait 24)}. Controverse et journalistes.

    « Celui-Qui » tortilla son chapeau, donnant l'impression qu'il réfléchissait par deux fois avant de demander: « Vous détestez tous les journalistes? Tout ce qui touche à la profession? Ils semblent s'en donner à coeur joie en ce qui vous concerne. La télévision également. La nuit dernière, un critique littéraire, tenant en main votre dernier livre, disait qu'il lui avait été impossible d'aller au-delà de la première page et il s'est alors lancé dans une attaque virulente contre votre personne. Je me suis demandé comment il avait bien pu juger de la valeur du livre s'il n'était pas allé au-delà de la première page. »

    « Oui, dit le vieil homme avec un soupir, c'est vrai qu'il existe une certaine minorité bruyante qui cherche à me faire du mal - ou, plutôt, à nuire au travail particulier que j'essaie de faire. Mais qu'importe ce que peut dire un critique; ce n'est jamais qu'un pauvre type qui, n'ayant pas assez de cervelle pour pondre lui-même quelque chose, est jaloux de celui qui peut le faire. Les critiques confondent raillerie méchante avec esprit et humour. Ils ne méritent pas qu'on s'intéresse à eux! »

    « Mais, répliqua « Celui-Qui », il n'y a tout de même pas de fumée sans feu. Pour que la presse continue comme ça, il doit bien y avoir quelque chose... »

    Le vieil homme laissa échapper un grognement. « On voit bien que vous n'êtes pas très bien renseigné, sans quoi vous ne diriez pas de telles stupidités. »

    Il resta immobile sur son lit pendant un moment, à penser au passé et aux événements survenus une dizaine d'années plus tôt. Il vivait alors à Londres et avait, depuis la parution de son premier livre, connu de sérieuses difficultés. En Suisse, une agence avait fait paraître dans le Times une annonce - véritable tromperie - ainsi rédigée: « Si Lobsang Rampa veut bien entrer en communication avec... il apprendra quelque chose de très profitable pour lui. » Lobsang Rampa, flairant quelque piège, chargea alors M. Brooks - un agent de A. M. Heath and Company - de se mettre en contact avec l'auteur de l'annonce, afin de voir ce qui se cachait derrière ça. Ce fut très instructif. L'agence admit qu'elle avait eu tort de faire paraître cette annonce, mais qu'elle avait eu des instructions d'un auteur, en Allemagne.

    Durant tout ce temps-là, le vieil homme avait été l'objet de constantes filatures, épié sans arrêt,  et sa vie avait été un enfer. Durant cette période, Buttercup vin vivre avec lui et Mme Rampa - comme une fille adoptive. Puis, plus tard, elle les rejoignit au Canada. Mais les assoiffés de scandales virent immédiatement dans cet arrangement une situation de perversions sexuelles - perversion qui n'ont jamais existé. La jeune personne était acceptée comme un membre de la famille, mais, bien sûr, les âmes malpropres voient de la saleté partout.
 
 
 
 

    La famille quitta l'Angleterre - une terre de persécussions pour elle - et s'installa en Irlande, dans le ravissant petit vilage de Howth, proche de Dublin. Elle y noua de solides amitiés. Mais, aiguillonnés par une masse de mensonges, la presse déclencha une campagne de haine contre Lobsang Rampa, disant toutes sortes de choses - y compris les plus mensongères - et les histoires inventées par les journalistes étaient infiniment plus miraculeuses que ne l'était l'absolue vérité que disait Lobsang Rampa.

    Puis, un jour, une horde de reporters anglais - des êtres è la mentalité infecte - firent irruption dans le petit vilage si paisible de Howth. Ils se conduisirent comme des voyous, mettant tout sens dessus dessous, l'un d'eux allant jusqu'à voler une poubelle devant la maison de Rampa, pour la fouiller dans l'espoir d'y découvrir quelque chose, avant d'aller la jeter avec son contenu d'ordures dans le jardin de quelqu'habitant du village.

    Des articles féroces apparurent dans les journaux anglais et dans la presse allemande, qui était de connivence avec les reporters anglais. Lobsang Rampa, cloué au lit par un infarctus, était incapable de faire quoi que ce soit. Les pronostics le concernant étaient très pessimistes et la presse espérait que l'accident l'emporterait - ce qui aurait ajouté au sensationnel.

    Les journalistes vinrent chez lui, tambourinant à la porte comme des inconscients; cherchant le mal, ils l'inventèrent quand ils ne le trouvèrent pas. Ils dirent à Mme Rampa que la vérité ne les intéressait pas et qu'ils ne voulaient que du sensationnel. Le reporter en chef jura qu'il se faisait fort d'empêcher la publication de tout autre livre de Rampa - celui-ci est le 14e - et il donnait l'impression d'être fou de rage. Tout le problème était que, malade et en danger réel, Lobsang Rampa ne pouvait intenter un procès pour diffamation. Et Rampa ayant manqué cette occasion de le faire, il semble que toute la presse mondiale soit maintenant en mesure de citer et de reprendre tout ce qu'elle veut dans les articles parus en Angleterre et en Allemagne. Et, ce procès n'ayant pas été intenté en temps voulu, il est bien évident qu'il est trop tard maintenant.
 
 
 
 

    La presse anglaise a été sordide. Celle d'allemagne a clamé son indignation. Mais pourquoi? Ce sont les journalistes allemands qui se sont mis en fureur sans la moindre raison, parce que l'Histoire de Rampa est parfaitement vraie, et que toute la famille sans exception a affirmé que tout y était exact. Lobsang Rampa est bien celui qu'il proclame être. Un reporter a publié un article dans lequel il affirme que Mme Rampa a tout « confessé » - ce qui est faux. Elle n'avait rien à confesser!

    L'histoire est exacte. Lobsang Rampa est tout ce qu'il prétend être. Il peut faire toutes les choses sur lesquelles il écrit. Mais c'est la maladie qui l'a empêché d'aller en justice et de défendre son honneur et sa réputation. Et c'est ce qui permet maintenant à ces journalistes - de pauvres idiots - de reproduire toutes les choses mensongères parues dans la presse et d'y ajouter le produit de leur délirante imagination. Ils donnent l'impression de se gargariser de ce qu'ils imaginent avoir été l'aspect sexuel de toute l'histoire, oubliant simplement que jamais le sexe n'y fut mêlé. C'était une association complètement « pure » et innocente, l'association de deux femmes et d'un homme qui vivait comme un ermite.

    Le vieil homme réfléchissait à tout cela, aux difficultés, non seulement pour lui, mais aussi pour ceux qui viendraient après lui et qui, tout comme lui, chercheraient à aider ce monde troublé. Il songeait à  cette autre attaque de la presse, quand il vivait à Windsor, Ontario (Canada). Inconnu de lui et vivant en Californie, un homme prétendant être Lobsang Rampa essayait de recruter des « disciples » et encourageait ceux-ci à prendre mescaline et peyotl, qui, disait-il, étaient excellents pour leur développement psychique, etc., etc., et absolument inoffensifs.

    Le seul hic, c'était que Lobsang Rampa était à Windsor, Ontario, et le faussaire, à Los Angeles. La fraude fut, bien sûr, racontée dans les journaux, ce qui fit pas mal de tapage. On finit par prouver que Lobsang Rampa n'était pas en Californie et l'affaire tomba, mais jamais la presse ne publia la moindre excuse, ni la moindre rectification officielle.
 
 
 

    Se retournant dans son lit, le vieil homme attrapa 3 ou 4 lettres sur lesquelles il jeta un coup d'oeil. Depuis 2 ou 3 mois des lettres avaient commencé d'arriver, disant: « Où sont mes livres? Où sont les livres que vous m'avez promis? » Rampa parcourut la lettre sans y comprendre goutte, jusqu'au moment où il tomba sur une lettre, en provenance du Colorado, et qui disait que, dans une caverne, vivait un homme qui annonçait publiquement qu'il était Lobsang Rampa. Cet homme conseillait aux gens de boire des boissons alcoolisées ainsi que de prendre toutes les drogues dont ils pouvaient avoir envie, leur affirmant que c'était excellent pour eux. Il leur suggérait également d'écrire au siège social, qui leur adresserait gratuitement la collection complète des livres de Rampa. D'où le courrier massif qui arrivait à Lobsang Rampa, qui vivait alors à Montréal.

 Les Lumières de l'Astral /   Par Tuesday Lobsang Rampa---- 1973 -> « Candlelight » ; Montréal : La Presse, 1974.  246 p. ; 21 cm. {(pages 93 et 94)(Extrait 25)}. Question de mensonges et de vérité.

    Nombreux sont les détracteurs de Churchill et d'autres hommes de la même importance que lui; peu importe si, pour descendre un homme, il est nécessaire de mentir ou de répandre des choses infamantes qui, à force d'être répétées, finiront par prendre corps. Mais laissez-moi vous dire mes idées sur la vérité.

    Qu'est-ce donc que le vrai? Le vrai, tel que je le conçois, est l'énoncé de faits, de choses qui ont été, qui sont, non de choses issues de l'imagination, mais de choses qui ont la qualité d'être en conformité avec ce qui s'est, en fait, produit. Ceci pour moi est la vérité.

    C'est exactement ce qui caractérise mes livres: « le fait d'être en conformité avec une expérience ». Et j'ai fait l'expérience de tout ce que j'ai écrit; c'est pourquoi ce que j'écris est vérité.

    Réciproquement, l'imagination est le pouvoir de créer des images mentales de quelque chose qui, en fait, n'a jamais été l'objet d'une expérience. Mes pouvoirs de création ne sont pas de ceux qui me permettraient d'écrire une histoire imaginaire; je suis - astrologiquement - « antidoué » pour une telle manifestation de virtuosité cérébrale, et c'est pourquoi je suis contraint de n'écrire que la vérité.

    Il y a tellement de gens qui sont incapables de comprendre le point de vue des autres. Leur vie ne leur ayant jamais apporté d'expériences d'aucune sorte, ils n'ont de joie qu'à détruire et à écraser tous les êtres à leur pauvre niveau.
 
 

* L'Astrologue de Rampa + Prophéties.  C'Était Ainsi / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1976}{(pages 56 et 57)(Extrait 02)}.

Des rafraîchissements furent apportés au vieil homme qui observa l'assistance. Assis et regardant autour de lui, il songeait à son enfance, au temps où il escaladait les hauts sommets, au coeur de la nuit, pour admirer le spectacle des étoiles. Que de temps il avait passé à méditer sur ces étoiles, et leur signification sur l'existence des êtres! C'est alors qu'il avait décidé de la découvrir. Et sans doute parce que son destin était d'y parvenir, il était entré à la lamaserie de l'Oracle d'État où l'on reconnut qu'il avait des capacités extraordinaires pour l'astrologie - une astrologie très supérieure à ce qu'elle est en Occident, plus complète et aussi plus précise, et atteignant à une plus grande profondeur. Le jeune homme appelé à devenir le chef astrologue de tout le Tibet fit de rapides progrès, ne cessant d'étudier. Il obtint les textes anciens de l'Inde, de la Chine, et récrivit presque la science de l'astrologie au Tibet. Sa réputation augmentant en même temps que ses capacités, les chefs de toutes les grandes familles de Lhassa et d'autres villes faisaient appel à lui. Bien vite on le chargea de faire des prédictions pour le gouvernement et pour le Grand Treizième lui-même. Son honnêteté était toujours totale. S'il ne savait pas, il l'avouait. Il avait prédit l'invasion anglaise et le départ du Grand Treizième pour un autre pays, ainsi que son retour. Il avait prédit également qu'il n'y aurait plus de réel Dalaï-lama quand le Treizième s'en serait allé en état de transition; il y en aurait un autre, mais choisi comme un expédient politique afin de tenter d'apaiser les ambitions territoriales de la Chine. Il avait fait la prédiction que, dans une soixantaine d'années, ce serait la fin du Tibet, tel qu'on le connaissait; un ordre nouveau serait établi qui amènerait de grandes souffrances, mais qui pourrait peut-être, bien aplliqué, avoir pour effet de balayer un système dépassé et d'être, après une centaine d'années, bénéfique pour le Tibet.

* C'Était Ainsi / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1976}{(pages 58 et 59)(Extrait 03)}. L'Horoscope de Rampa(fin).

    - Certaines des expériences que va connaître le sujet de cette lecture dépassent tellement votre propre expérience qu'elles ne peuvent être prédites avec assez de précision pour être valables. Il est définitivement connu que cette personne à une grande, très grande tâche à accomplir. C'est une tâche d'une importance suprême pour l'ensemble de l'humanité, et non pas seulement pour le Tibet. Nous savons aussi que des forces malfaisantes travaillent à nier ce qu'il doit faire.

    » Il rencontrera la haine et toutes les formes de souffrance; il connaîtra l'approche de la mort et l'épreuve de la transmigration dans un autre corps, pour permettre au travail d'avancer. Mais ici, dans un autre corps, des problèmes nouveaux surgiront. À cause de sa position politique - que j'ai déjà mentionnée - il sera désavoué par ses compatriotes. On considérera comme bénéfique pour sa race de le désavouer. Il ne sera pas soutenu par ceux qui devraient l'aider. Mais j'insiste pour dire que ce n'est là qu'une éventualité, car il se peut qu'on lui donne la chance de parler devant les nations du monde, afin que le Tibet puisse être sauvé et que la grande tâche, dont la nature n'est pas révélée, puisse être accomplie le plus rapidement possible. Mais les gens faibles, doués d'une autorité temporaire, ne seront pas assez forts pour l'assister et il sera donc seul pour lutter contre les forces du mal et contre les indifférents qu'il essaie d'aider.

    - Il existe de par le monde une association spéciale [le journalisme]  qui donne des informations aux peuples du monde situés au-delà de nos confins. Leurs stature spirituelle n'est pas suffisante pour leur permettre de comprendre la tâche qui doit être accomplie, et leur haine rendra celle-ci incommensurablement plus difficile. De même, des individus isolés, poussés eux aussi par la haine, tenteront l'impossible pour détruire le sujet de cet horoscope et le rendre très malheureux par tous les moyens.

    Le vieil s'arrêta, posant la main sur la page pour exprimer qu'il en avait terminé. Se tournant alors vers l'assistance, il s'adressa à elle:

    - Riche de mon expérience, je vous dits ceci : quelles que soient la dureté de la lutte et la cruauté de la souffrance, la tâche en vaut la peine. La seule bataille qui compte est la dernière. Peu importe qui perd, ou qui gagne. Mais la dernière bataille est toujours gagnée par les forces du Bien, et ce qui doit être fait sera fait.

****************
Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(page 97).

    Seules deux personnes peuvent utiliser mon nom :

M. Sowter, A Touch Stone, Ltd., 33, Ashby Road, Loughborough, Leicestershire, Grande-Bretagne,
M. Ed Orlowski, Covehead, York P.O., P.E.I., Canada.

J'ai dessiné quelques objets à l'intention de l'un et l'autre et les ai autorisés à les fabriquer sous label disant qu'ils ont été CONÇUS PAR MOI ET FAITS PAR EUX. Nul, en dehors de ces deux personnes, n'a le droit d'affirmer être associé avec moi ou fabriquer des choses dessinées par moi. Quiconque prétend posséder des articles signés Lobsang Rampa et ne s'appelant ni Sowter ni Orlowski est un vulgaire imposteur.

**************

 Normal? Paranormal?
       Rampa et la Métaphysique

NIL - 23/10/1999 17h30 HNE (#16 de 16)
Jacques Fortier

SYLOUIS, j'ai effectivement eu toutes les preuves nécessaires de la véracité de ces dires et descriptions pour l'aspect métaphysique. Quand vous ferez des expériences extra-sensorielles consciemment, vous commencerez à comprendre ce qu'il en est.

Pour l'instant, vous pouvez mettre votre « FOI » dans les écrits des journalistes si c'est là votre préférence. Vous avez droit de mettre une limite et des barrières à votre acquisition de connaissances.

Si vous étiez un scientifique, vous commenceriez par annalyser théoriquement le phénomène à la base de cette controverse, soit la transmigration disons de l'Âme d'un Être humain vivant vers le corps physique d'un autre Être humain vivant qui décide de s'en retirer et de lui laisser la place définitivement. Et sachant que les instruments de la science du jour ne permettre pas de mettre cela en évidence, ni de le prouver, alors vous pourriez prendre en considération les arguments de ceux qui entretiennent cette controvers et regarder si elle sont vraiment déterminantes et suffisantes.

Dans son cas, il faut aussi tenir compte des relations politiques internationales {envahissement du Tibet, massacres des moines et Lamas tibétains, asservissement de la population... etc} ainsi que des nombreuses différences locales des différentes branches du Bouddhiste ainsi {mais cela en dépasse beaucoup, j'en conviens} que de l'ésotérisme de chacun de ces enseignements.... pour comprendre mieux ce qu'il en est vraiment.

Il faut prendre l'habitude de regarder au-delà des apparences...

********************************
Extrait du Site de la Théosophie:

 « Au chapitre de la Science, elle [Mme Blavatsky]  qui, des années durant, a observé partout à l'oeuvre des experts dans la pratique de la magie et du chamanisme, qui possède elle-même la maîtrise de ses pouvoirs psychiques et a vu ses propres Maîtres dans l'exercice de leurs exceptionnels pouvoirs spirituels, sait par expérience que ces manifestations ne sont pas des impostures, ni des miracles, mais résultent du jeu de lois aussi scientifiques que la gravitation, et, pour cette raison, elle dénonce le sectarisme des savants sûrs de leur infaillibilité, mais ignorant délibérément les faits d'expérience des mystiques et des psychiques, dès que ces faits échappent aux théories en vigueur. Et elle accumule les exemples où l'universitaire abuse de son autorité pour dogmatiser, sans même se donner la peine d'observer des réalités inédites qui s'offrent à sa portée, au risque d'être obligé de revoir toute sa vision des choses. »

******************************
Normal? Paranormal?
          Rampa et la Métaphysique

NIL - 22/03/2000 17h50 HNE (#299 de 299)
Jacques Fortier

Vous auriez aussi grand intérêt à consulter quelques-unes des explications que Rampa nous donne sur ces histoires de journalistes qui ne savent rien mais qui prétendent tout dire de la situation, tout comme ceux qui analysent un livre de Rampa après avoir avouer ne pas avoir pu en lire plus de 2 pages... [très édifiant pour eux et leur profession]. De plus il y a un livre écrit par M. Alain Stanké, sous le titre « RAMPA IMPOSTEUR OU INITIÉ » [ Éditions La Presse, ©1973] qui donne une bonne indication sur la naissance des rumeurs et faussetés concernant cet auteur et en relation avec le monde journalistique. Je n'ai pas encore terminé de le lire, mais...

Disons que la joulousie en fait danser plus d'un sur ces commérages...

Vous y trouverez aussi un témoignage de Mme Rampa qui réfute ce que des journalistes lui ont fait dire dans leurs articles, tout en disant bien ce qu'il en est de sa version des choses.

Et à moins de faire passer monsieur Stanké pour un faussaire et/ou un menteur, vous devriez commencer à comprendre de quel côté se trouve la supercherie!

Normal? Paranormal?
          Rampa et la Métaphysique

NIL - 23/03/2000 17h46 HNE (#301 de 301)
Jacques Fortier

Le fondateur des Éditions La Presse, M. Alain Stanké, a été très honnête dans son livre « RAMPA, IMPOSTEUR OU INITIÉ ? ». Il a su faire voir la controverse avec beaucoup d'impartialité.

En lisant ce livre, vous saurez ce que valent les références et les écrits d'un Sylouis. L'alignement de tous les préjugés du monde ne pourront jamais bloquer définitivement le passage à la Vérité.

Même le Pape de l'Époque [probablement Paul VI] s'est vu obliger de demander aux journalistes de mettre la vérité dans leurs articles et de laisser de côté le mensonge; tellement les ravages sont importants dans le domaine journalistique et sur de nombreux sujets, ou situations.

{Messieux les journalistes, un peu de véracité S.V.P.!}

Normal? Paranormal?
          Rampa et la Métaphysique

NIL - 23/03/2000 19h02 HNE (#303 de 304)
Jacques Fortier

Vous venez tout juste de voir comment fonctionne la Perfidie que dénonçait justement Rampa.

Premier mensonge: M.Alain Stanké n'a jamais été un disciple de Rampa et n'a jamais cru en la réalité de la métaphysique expliquée par Rampa et il faut lire {vraiment} son livre pour le savoir puisqu'il le dit explicitement... Donc l'assersion ci-dessus parlant de Monsieur Stanké comme étant un disciple désabusé de Rampa est entièrement mensongère. Il n'était pas d'ésabusé en tant que disciple, mais en tant qu'ami de Rampa. Ce qui n'est pas la même chose, vous en conviendrai. Mais la perfidie demande à ses auteurs perfides de mettre cela dans un tout autre contexte afin de faire sensation et de légitimer leurs mensonges.

C'est très facile de faire usage d'éléments véridiques et de les insérer dans un contexte entièrement faux, pour donner de la crédibilité à un mensonge.

Deuxième mensonge: Le livre de M. Stanké se termine bel et bien par « Adieu Lobsang! » en page 207. Mais il est bon de savoir que cela fait suite à une lettre de Rampa qui expliquait à son ami, M. Stanké en voyage en Afrique, qu'il quittait le Québec et pourquoi il en était ainsi [les paparadis étaient devenus trop dérangeants et déplaisants quoi!].

Voici d'ailleurs comment cette page et ce livre finissent:

« Je suis en train d'écrire mon 14e livre et compte y insérer tous les détails des perfides persécutions dont j'ai été victime à Montrèal parce que je crois que tout cela fut absolument malsain.

Mes meilleures pensées à vous et aux vôtres.

Sincèrement vôtre,

Lobsang Rampa.

La lettre portait sa nouvelle adresse: Vancouver.

Adieu Lobsang! »

Cet « Adieu Lobsang! » {remarquez l'usage du prénom de son ami} était une excalmation faite et un constat de situation suite à la lettre de Rampa. Il ne faut donc pas charrier...

Normal? Paranormal?
          Rampa et la Métaphysique

NIL - 23/03/2000 19h21 HNE (#304 de 304)
Jacques Fortier

Troisième mensonge:

Reproduisons-le:

« Si pour les sceptiques la question était entendue une fois pour toutes, aucun élément déterminant, dans le camp adverse, ne semblait pouvoir départager les opinions antagonistes des spécialistes en matière de lamas. Rien... sauf un livre, intitulé Rampa, imposteur ou initié?, édité en 1973 (Éditions La Presse, Montréal), qui apporta des éléments de réponse nouveaux... et radicaux. »

Comment cela peut-il être possible car ce livre, M. Stanké était en train de l'écrire. Il ne pouvait donc pas conclure lui-même de l'effet de son livre sur le public avant même qu'il ne soit publié et encore moins le faire au passé simple!!!

La dernière phrase ne peut donc pas se trouver dans son livre que j'ai sous les yeux d'ailleurs {alors si vous avez un page à donner, ne vous gêner surtout pas}.

Pour la lettre d'un subalterne du Dalaï-Lama qui semble bien reproduite {puisqu'elle semble acréditer les mensonge des pourfendeurs de Rampa!!!}, Rampa donne une explication plus que satisfaisante dans le livre de M. Stanké que certains éviteront scupuleusement de lire bien entendu!!!

J'espère que vous commencerez à comprendre ce que je vous ai dit tantôt!

Normal? Paranormal?
          Rampa et la Métaphysique

NIL - 24/03/2000 17h39 HNE (#306 de 306)
Jacques Fortier

Quatrième mensonge:

Selon la définition communément donnée et utilisée en Occident, Rampa n'était pas un Guru [Gourou], il n'avait pas non plus de disciples. Il était un écrivain. Et quelques-uns de ceux à qui il a enseigné certaines connaissances au début l'ont trahi en allant voir des journalistes et leurs disant des choses fausses en retour de certaines sommes d'argent.

************************************

RAMPA, Imposteur ou Initié ? Par Alain Stanké, au Éditions La Presse, ©1973.(pages 164, 165) Origine de ses connaissances.

    Certains prétendent que vous avez probablement copié Mme Blavatzki ou Mme Alexandra David-Neel.

    De plus en plus comique! Non, je n'ai copié personne. Je ne possède pas d'ouvrages de référence. Je n'ai jamais lu aucun des ouvrages de Mme Blavatzki ni aucun de ceux de cette Mme David-Neel. J'écrit exclusivement d'après mon expérience personnelle ou mes connaissances personnelles, et il semble que ce soit entièrement adéquat.
 

RAMPA, Imposteur ou Initié ? Par Alain Stanké, au Éditions La Presse, ©1973.(pages 161, 162) Pour la reconnaissance du Dalaï-Lama.

    La presse d'ici a publié une lettre du Dalaï-Lama qui dit que vous êtes un imposteur. Vouslez-vous répondre à cela?

    La presse a monté en épingle une prétendue déclaration du Dalaï-Lama, selon laquelle je ne serais pas « authentique ». Le Dalaï-Lama n'a rien dit de tel. Chacun sait que les gens « haut placés » ont un grand nombre de secrétaires. ... En ce qui me concerne, je sais pertinemment qu'un des secrétaires du Dalaï-Lama ne me porte pas dans son coeur, d'où des remarques telles que: « Nous n'accordons pas créance...» ce qui, en tout cas, est tout à fait différent de ce que la presse tente d'insinuer. À propos, vous m'avez dit vous-mêmes que deux lamas avaient étudié l'« affaire Rampa » et que l'un d'eux m'était opposé alors que l'autre se prononça entièrement en ma faveur. Comment se fait-il que les gens soient toujours prêts à adopter le parti défavorable?

    Un écrivain américain très connu est allé voir le Dalaï-Lama, en Inde, et il est revenu porteur d'un message m'assurant que lorsque le Tibet serait libéré, le Dalaï-Lama m'accueillerait au Potala. Non, ne mettez pas dans la bouche du Dalaï-Lama des mots qu'il n'a pas prononcés. En revanche, considérez comme suspect ce qui a été dit par ses secrétaires. Vous ne connaissez pas leurs mobiles. Je les connais peut-être.
 

RAMPA, Imposteur ou Initié ? Par Alain Stanké, au Éditions La Presse, ©1973.(pages 163, 164) Question d'auto-guérison.

    Si vous êtes si fort, pourquoi ne vous guérissez-vous pas de votre maladie?

    Ça, c'est le comble! Il y a 15 ans je suis allédans un des plus célèbres hôpitaux de Londres. J'y ai été examiné à fond et les médecins ont conclu que je n'en avais pas pour plus de 6 mois à vivre. Je me suis alors rendu dans un autre hôpital de Lomdres, non moins connu. On y a confirmé le diagnostic du premier. 15 ans ont passé...

     Il y a 2 ½ ans, au Canada, on m'a affirmé que je n'en avais plus que pour 3 mois. Cette prédiction date d'il y a 2 ½ ans...

    Note: {Pourquoi Jésus ne se descendait pas lui-même de la croix s'il était ce qu'Il prétendait Être?!!!}{Rampa a quand même survécu 23 ans à sa première condamnation de 6 mois et 10 ans à son autre condamnation de 3 mois! C'est pas rien!}

******F I N ******