Make your own free website on Tripod.com
 

Crépuscule
Par Tuesday Lobsang Rampa
Extraits


    C'est dans ce livre que Rampa nous parle de la "Creusité" de la Terre où on pourrait y mettre 5 Lunes tellement il y a de la place! -> {N° 1851 -> (pages 25 à 39)}

*************************
- (pages 25 à 39)        (Extrait 01)  Terre Creuse et Habitants de l'Intérieur.
- (pages 48 et 49)       (Extrait 02)  Ne pas prier pour quelqu'un car il y a danger à le faire!
- (pages 64 à 70)        (Extrait 03)  Jésus et sa prétendue crucifixion.
- (pages 70 à 75)        (Extrait 04)  Le Voyage Astral.
- (pages 75 à 78)        (Extrait 05)  Une Religion.
- (page 80)                 (Extrait 06)  Sanson, et les cheveux.
- (page 83)                 (Extrait 07)  L'ordre astrologique des incarnations.
- (page 83)                 (Extrait 08)  Musique positive et Musique négative.
- (page 84)                 (Extrait 09)  Chaînes de lettres.
- (pages 84 et 85)       (Extrait 10)  Marionnettes et Sur-Être.
- (pages 85 et 86)       (Extrait 11)  Magie noire.
- (page 86)                 (Extrait 12)  Capacités multiples (pouvoirs).
- (page 87)                 (Extrait 13)  De la Méditation Transcendentale.
- (pages 88 et 89)       (Extrait 14)  Pour voir l'aura correctement.
- (pages 89 et 90)       (Extrait 15)  Le nombre de vies restant à vivre.
- (pages 90 à 93)        (Extrait 16)  Communisme ou religion.
- (page 93)                 (Extrait 17)  Chef Spirituel Mondial.
- (page 101)               (Extrait 18)  Sortie en campagne, prêt de Calgary -> Inconvénient : vision des massacres indiens!
- (pages 104 à 106)     (Extrait 19)  Être multidimensionnel: 1, 2, 3, 4 dimensions et plus encore!
- (pages 106 à 108)     (Extrait 20)  Les Juifs.
- (pages 109 et 110)   (Extrait 21)  Prédiction à court terme.
- (page 111)               (Extrait 22)  Pour un contact avec les Fées.
- (pages 111 et 112)   (Extrait 23)  Pour faire son Salut et qualité de sainteté.
- (pages 112 à 115)    (Extrait 24)  Avoir un Guide ou un Maître!
- (pages 114 et 115)   (Extrait 25)  L'Initiation et le Nouveau Guide du Monde.
- (page 116)               (Extrait 26)  KUNDALINI.
- (page 117)               (Extrait 27)  Ouverture du Troisième Oeil.
- (page 118)               (Extrait 28)  Pendule et Élémental.
- (pages 118 et 119)  (Extrait 29) Prédiction: Cataclysme + Trous des Pôle Nord et Sud + Épaisseur de  l'écorce terrestre : 1300 km à 1600 km.
- (pages 119 et 120)  (Extrait 30)  Comment Prier le Sur-Être.
- (pages 120 à 122)   (Extrait 32)  Première ZONE à traverser à la mort.
- (pages 122 à 123)   (Extrait 33)  Deux Niveaux Astraux.
- (page 123)               (Extrait 34)  Rendez-vous Astral.
- (pages 124 et 125)  (Extrait 35)  Esprit et avortement [voir dans le livre].
- (pages 125 à 127)   (Extrait 36)  Question de divorce.
- (page 128)               (Extrait 37)  Trop de lectures de sources diverses.
- (page 129)               (Extrait 38)  Lieu hanté.
- (pages 129 et 130)  (Extrait 39)  Sorcellerie.
- (pages 130 et 131)  (Extrait 40)  Bouddhisme et recrutement! Plus Sectes.
- (page 132)               (Extrait 41)  Végétarisme.
- (page 133)               (Extrait 42)  Aura + Kirlian.
- (pages 135 à 140)  (Extrait 43)  Expérience technique sur l'aura.
- (page 142)               (Extrait 44)  Nettoyage Futur.
- (pages 142 et 143) (Extrait 45)  Hypnose + Méditation.
- (pages 144 à 146)  (Extrait 46)  La Vie dans l'Au-Delà.
- (pages 147 à 148)  (Extrait 47)  L'Astrologie.
- (pages 149 à 150)  (Extrait 48)  Est-il sage de prier notre Sur-Être ...?
- (pages 150 à 151)  (Extrait 49)  Les précurseurs du nouveau Maître du monde ...
- (pages 151 à 152)  (Extrait 50)  Mingyar Dondup et le Grand Treizième Dalaï-Lama.
- (pages 152 à 156)  (Extrait 51)  À propos du jeûne.
- (pages 156 à 158)  (Extrait 52)  Visite dans l'Astral.
- (page160)               (Extrait 53)  Accès aux Annales Akashiques!
- (page162)               (Extrait 54)  Contacts entre les enfants et les Êtres invisibles (de l'Astral).
- (pages167 à 169)   (Extrait 55)  Univers Parallèles, Jumeaux ... Le Triangle des Bermudes....
- (pages 173 à 175)  (Extrait 56)  Preuves des civilisations du passé?
- (pages 175 à 178)  (Extrait 57)  Pilules versus la phytothérapie (plantes guérisseuses).
- (pages 178 à 179)  (Extrait 58)  Arabes et Juifs, une question de nourriture!
- (page 196 )             (Extrait 59)  Guide du Monde.
- (pages 197 à 198)  (Extrait 60)  Verre d'eau pour voir.
- (page 199)               (Extrait 61)  Zones des chats dans l'Astral.
- (page 202)               (Extrait 62)  Toucher spécial...
- (pages 204 et 205) (Extrait 63)  Karma de guerre.
- (page 205)               (Extrait 64)  Question de Clairvoyance.
- (page 206)               (Extrait 65)  Hypnose et auto-hypnose.
- (pages 206 et 207) (Extrait 66)  Possession.
- (pages 208 et 209) (Extrait 67)  Quand l'élève est prêt, le Maître vient.
- (pages 209 et 210) (Extrait 68)  Comment le kharma de la race affecte-t-il un individu?
- (page 210)               (Extrait 69)  Question de réincarnation.
- (pages 210 et 211) (Extrait 70)  Sirènes et Tritons.
- (pages 211 et 212) (Extrait 71)  Famille Astrale.
- (page 212)               (Extrait 72)  Rien de bon n'est perdu!
- (pages 212 et 213) (Extrait 73)  Voyage Astral conscient!
- (pages 213 et 214) (Extrait 74)  Terre Creuse et recherches des Chinois?
- (page 214)               (Extrait 75)  Race cuivrée.
- (pages 214 et 215) (Extrait 76)  Le Rampa choisi !
- (pages 215 et 216) (Extrait 77)  La Religion Originelle Enseignée par Christ ?
- (page 216)               (Extrait 78)  La Version Originelle de la Bible !
- (pages 216 et 217) (Extrait 79)  Les Animaux et leur Intelligences .
- (page 218)              (Extrait 80)  Personnalité double .
- (page 218)              (Extrait 81)  Incarnations zodiacales .

*****************
Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 25 à 39)(Extrait 01)}. Terre Creuse et Habitants de l'Intérieur.

    ... « Beaucoup de gens croient qu'il existe peut-être un monde à l'intérieur de ce monde. Que le monde pourrait être creux. Qu'en pensez-vous? Vous prétendez connaître beaucoup de choses au sujet de la religion. Comment se fait-il que vous n'ayez jamais parlé de ça? Comment se fait-il que les livres de religion n'en parlent jamais? »

    Eh bien, ce monsieur se trompe car la religion - ou la croyance - sur laquelle je suis le mieux informé (le bouddhisme) se réfère en vérité à un Monde Intérieur. Il y a un mot spécial pour le désigner, Agharta, qui revient très fréquemment dans les Écritures bouddhistes. En fait, la tradition tébétainementionne abondamment Shamballa, résidence du roi de tous les mondes, le roi qui est caché à la vue des multitudes vivant à la surface du globe. [Voir aussi F. Ossendowski, Bêtes, hommes et dieux, Éd. J'ai Lu, A 202**.]

    Les Tibétains croient fermement à ce roi du monde habitant à l'intérieur du monde. Ce n'est pas une sorte de démon mais un souverain extrêmement bon, un excellent maître spirituel qui vit simultanément sur deux plans : le plan physique où il règne éternellement et le plan spirituel ou astral où il règne aussi éternellement. Selon les Tibétains, le roi du monde a donné originellement ses instructions au premier dalaï-lama, lequel était, en réalité, le représentant dans le monde extérieur du roi du monde intérieur.

    Il existe indiscutablement au Tibet des tunnels qui s'enfoncent toujours plus profond sous la terre et de nombreuses légendes font état de personnages singuliers qui empruntent ces tunnels pour s'entretenir avec des lamas de degré supérieur. Ainsi que je l'ai écrit dans quelques-uns de mes ouvrages, je suis descendu dans certains de ces tunnels et même dans ceux de l'Ultime Thulé. Il est divers endroits du globe d'où l'initié peut se rendre au centre de la planète pour y rencontrer des représentants de cette civilisation intérieure et beaucoup de gens savent de science certaine que les habitants du monde intérieur viennent conférer avec ceux de la surface. Naturellement, quelques-uns des O.V.N.I. proviennent de ce monde intérieur.

    Il y a au Tibet des tunnels conduisant au monde intérieur et il y en a aussi au Brésil. Le Brésil et le Tibet sont deux régions du monde extérieur qui ont une importance capitale et qui exercent une attraction particulière sur le peuple du monde intérieur.
 
 
 

    Il est fort regrettable qu'il existent un si grand nombre de superstitions que l'on n'a jamais convenablement étudiées car certains « sensitifs » savent qu'il y a un tunnel sous les grandes pyramides. Mais attention : je ne me réfère pas aux seules pyramides égyptiennes. Il y en a beaucoup d'autres. Toutes servaient de balises envoyant des messages aux Jardiniers de la Terre et à leurs représentants qui traversent l'espace dans leurs astronefs. Il y a des pyramides en Égypte et dans certaines parties de l'Amérique du Sud, il y en a aussi de très importantes dans le désert de Gobi mais celui-ci est aujourd'hui sous le contrôle de la Chine communiste, on ne sait pas grand-chose à ce propos à l'extérieur. Toutes ces pyramides communiquent avec le monde intérieur et, à l'époque des pharaons, un grand nombre de rites magiques égyptiens étaient conduits par des êtres venus du monde intérieur dans ce but.

    Mais revenons aux faits fondamentaux. Selon les Écritures bouddhistes, la Terre a subi de considérables convulsions et les climats se sont maintes et maintes fois modifiés. En raison de ces boulversements des tribus, chassées des zones froides, ont émigré vers des zones plus chaudes et, lors d'une de ces migrations de population - cela se passait il y a quelque 25 000 ans -, une tribu a atteint ce que nous appellerions aujourd'hui le pôle nord. Cette peuplade a continué sa marche et a fini par s'apercevoir que le soleil était toujours devant et jamais derrière, que jamais il ne se levait ni ne se couchait. Au fil du temps, ces hommes ont finalement compris qu'ils étaient à l'intérieur de la Terre, que celle-ci était creuse et ils se sont établis là. On pense également - j'aurais dû mettre des guillemets! - que les Tziganes viennent tous du centre de la Terre.

    J'ai entendu bien des gens discuter de la théorie de la terre creuse et les adversaires de cette thèse rétorquent immanquablement : « Si la Terre est creuse, comment se fait-il que les avions de ligne qui survolent le pôle nord ne voient pas d'ouverture? Aujourd'hui, ils le survelent et ils survolent peut-être aussi le pôle sud. S'il y avait une grande crevasse, il est évident que les pilotes la remarqueraient. »

    Eh bien, ce n'est pas vrai. Les avions de ligne ne survolent ni le pôle nord ni le pôle sud. Ils passent à bonne distance pour la simple raison que s'ils les survolaient à la verticale, cela affolerait les instruments de navigation. Aussi, les appareils civils font-ils un large crochet afin d'éviter un pôle nord ou un pôle sud mythique qui dérèglerait les compas.
 
 
 
 

    D'autres disent encore : « Et tous les explorateurs qui sont allés au pôle nord ou au pôle sud? S'il y avait eu un trou dans l'écorce terrestre, ils l'auraient trouvé. »

    Là encore, la réponse est non. Ce n'est pas vrai. Personne n'est allé au pôle nord, personne n'est allé au pôle sud. Nous disposons de rapports rédigés par des gens qui sont parvenus à proximité de l'un ou l'autre pôle et qui ont continué d'avancer pendant des kilomètres et des kilomètres. En d'autres termes, ils se sont plus ou moins perdus. L'histoire ancienne, et l'histoire moderne aussi, nous apprend que les marins repèrent souvent des débris flottants qui viennent des pôles (j'emploie le mot « pôle » pour me conformer à l'usage et pour que la localisation soit précise). Parfois, ce sont même des animaux ou des oiseaux. Or, tout le monde sait qu'on ne trouve ni oiseaux ni insectes, pas plus au pôle nord qu'au pôle sud. Sans parler de feuilles vertes. Alors, d'où viennent ces épaves? De l'intérieur de la Terre, évidemment.

    Voici ce que je crois.

    Supposons que vous ayiez un véhicule et que vous puissiez aller d'ici - par « ici », j'entends l'endroit où vous êtes actuellement - au pôle nord. Vous avanceriez, vous avanceriez et vous atteindriez un point que vous considéreriez comme étant le pôle. Vous continueriez alors et vous constateriez finalement que c'est un autre soleil qui brille au-dessus de vous, le soleil étant un phénomène de nature atomique qui se produit naturellement, et pas seulement au centre de la Terre mais tout aussi bien sur beaucoup d'autres mondes. Les astronomes ont parfois noté, par exemple, l'apparition d'étranges lueurs sur la Lune à l'enplacement des pôles.

   « Peut-être bien, répondrez-vous, mais des hommes ont été sur la Lune. »

    Absolument, mais ils n'ont reconnu qu'un périmètre très réduit [écrit en 1974], un cercle de quelque huit kilomètres de rayon. Oh non! on n'a pas exploré la Lune. Et on n'apas exploré la Terre. Il reste encore une bonne partie de cette dernière à découvrir.

    Si cela vous intéresse, allez à la bibliothèque publique. Je suis sûr que vous y trouverez quantité d'ouvrages où il est question de la théorie de la Terre creuse, relatant des récits de voyageurs égarés qui ont abordé un pays  étrange et ont fini par se  retrouver au coeur du monde intérieur. Plutôt que de vous rendre à la bibliothèque, achetez donc quelques livres dans une bonne librairie.

    On m'a demandé d'expliquer à quoi pourrait ressembler un tel monde, comment pourrait exister un monde intérieurement creux. La meilleure explication que je puisse fournir est la suivante :

    Imaginez une noix de coco. L'extérieur de la noix de coco est la surface de la Terre. Et rappelez-vous que si vos avez les mains moites, l'humidité que vous avez déposée sur l'écorce de votre noix de coco rien qu'en la touchant représente une profondeur proportionnelle à celle de la plus profonde des mers de la Terre en vraie grandeur. C'est là une donnée qui mérite qu'on la garde présente à l'esprit.
 
 
 

    Bref, vous avez votre noix de coco et vous examinez sa surface externe. Elle figure notre Terre conventionnelle. Maintenant, percez un trou dans ce que l'on appelle l'oeil de la noix de coco et percez-en un autre diamétralement opposé. Nous dirons que ce sont respectivement le pôle nord et le pôle sud. Les trous doivent avoir deux centimètres environ. Videz le lait. Vous aurez à ce moment une écorce coriace qui est la croûte terrestre et, à l'intérieur, une pulpe blanche : c'est la surface du monde intérieur. Arrangez-vous pour placer juste au milieu de la noix de coco une petite ampoule électrique pour figurer le soleil interne qui brille sans relâche.

    Poursuivons. L'enveloppe coriace qui est l'écorce terrestre et la surface interne, plus molle, qui permet aux habitants du monde intérieur de se tenir debout engendrent également la force de gravité grâce à laquelle les gens peuvent marcher verticalement sur l'une et l'autre surfaces accolées. Rien ne permet d'affirmer que le contenu de la terre soit fait de gaz en fusion, de fer en fusion, de roches en fusion ou de n'importe quoi d'autre en fusion. Ce n'est là qu'une supposition des  « savants », ces savants qui ont fait tant de suppositions erronées - quand ils disaient, par exemple, que si un homme voyageait à une vitesse supérieure à 50 kilomètre à l'heure, la pression de l'air ferait éclater ses poumons. Ou qu'un astronef ne pourrait jamais se poser sur la Lune car il s'enliserait aussitôt, englouti par la poussière impalpable constituant le sol de notre satellite. Non, les savant ne sont que des devins diplômés de l'université. Et ils sont souvent pires que les devins qui n'ont pas fait d'études car on leur enseigne que si Pierre, Paul ou Jacques dit qu'une chose est impossible, c'est qu'elle est impossible de sorte qu'au lieu de leur apprendre à penser, on leur apprend seulement que tel ou tel Auteur est infaillible et que s'il a dit que telle chose est impossible, eh bien, elle est impossible, voilà tout.

    Je crois que les habitants de l'intérieur de la Terre sont un peuple très, très hautement développé, qu'ils ne sont autres que les survivants de la Lémurie, de Mu, de l'Atlantide et de beaucoup d'autres civilisations encore plus anciennes. La Terre a été ravagée par des cataclysmes, des tempêtes, des météorites et tout le reste, les habitants de la surface ont fréquemment été décimés. Mais, à l'intérieur, la vie se poursuit sereinement sans être perturbée par les événements de dehors et la connaissance spirituelle et scientifique a par conséquent progressé.

    Peut-être ignorez-vous que les Chiliens, qui s'intéressent fort à la région du pôle sud, ont photograpié des O.V.N.I. qui y prenaient leur essor. Une équipe de géophysiciens chiliens a pris des photographies tout à fait passionnantes. Malheureusement, des pressions considérables ont été exercées sur eux et ces documents ont été remis aux autorités des États-Unis. Depuis, on n'en a plus jamais entendu parler.
 
 
 

    Il existe différents types d'O.V.N.I. L'un d'eux vient des entrailles de la Terre et si l'on voit aujourd'hui beaucoup d'objets volants non identifiés, c'est parce que le peuple de l'intérieur s'inquiète énormément des explosions atomiques qui intervienent à l'extérieur. Après tout, si la déflagration est assez puissante, l'écorce terrestre risque de se fragmenter encore plus gravement que ce n'est actuellement le cas et la Terre tout entière pourrait bien périr. C'est pourquoi le peuple de l'intérieur se fait tant de souci, c'est pourquoi il essaye de contrôler la recherche atomique dans le monde extérieur.

    Avez-vous véritablement étudié les voyages des explorateurs qui prétendent être allés au pôle nord ou au pôle sud? Tous sans exception signalaient que plus ils remontaient vers le nord, plus la température s'élevait, qu'ils trouvaient plus de mers libres qu'ils ne s'y attendaient et qu'ils découvraient une foule de choses contredisant radicalement la théorie selon laquelle le froid augmente à mesure que l'on s'approche des pôles. En fait, les pôles n'existent pas sinon en tant que symboles mythiques suspendus en plein ciel, peut-être à la verticale de l'ouverture béant sur les profondeurs de la Terre.

    Les aurores béréales pourraient fort bien n'être que le reflet du soleil interne que l'on observe dans certaines conditions favorables ou même des radiations émanant de la vie nucléaire au centre du globe.

    Mais il y aura immanquablement quelqu'un qui dira que tout cela est impossible, qu'il n'y a, bien entendu, pas de trou conduisant à l'intérieur de la Terre, qu'une telle idée est absurde, ridicule... Si une gigantesque excavation s'ouvrait au pôle nord et une autre au pôle sud, il va de soi que les pilotes les auraient remarquées, les astronautes aussi et, d'ailleurs n'importe qui pourrait voir à travers l'épaisseur de la Terre, exactement comme on peut voir le jour à travers un oeuf percé. Quelqu'un ne saurait manquer de dire que l'auteur de ces lignes a perdu les pédales... ou qu'il est devenu gâteux.

    C'est là une attitude entièrement erronée qui montre que l'on ignore les faits. Combien d'entre vous sont-ils allés au pôle nord? Combien d'entre vous sont-ils allés au pôle sud? Combien d'entre vous connaissent-ils les conditions climatiques qui règnent dans ces régions? Les conditions d'ennuagement, par exemple? Ou de visibilité? Non, lecteur à l'esprit critique, je n'ai pas perdu les pédales. C'est toi qui les a perdues si tu penses que tout cela est impossible. Et si tu penses que tout cela est impossible, tu n'as pas seulement perdu les pédales, tu prends des vessies pour des lanternes, ce qui est bigrement plus grave.
 
 
 

    Songe aux immenses grottes qui sont restées inconnues pendant des centaines ou des milliers d'années dans des régions fortement peuplées. À celle où l'on a retrouvé les manuscrits de la Mer Morte. On ne l'a découverte que par hasard.

    Regarde le Canada. De vastes zones du Québec n'ont pas été explorées. Et supposons qu'un avion survole certaines de ces zones que la glace recouvre presque toute l'année. Les photos montreraient des reflets exactement semblables à la réflexion de la glace et de la neige. Ou peut-être des taches sombres exactement semblables aux taches sombres que peuvent présenter la glace et la neige. Vous savez, la glace peut avoir de nombreuses teintes différentes, elle n'est pas toujours blanche et pailletée comme le givre dont on saupoudre  les arbres de Noël. On trouve même de la glace rouge dans certains endroits. Je le sais parce que j'en ai vu. Toutefois, l'essentiel est qu'une photo prise à la verticale de l'emplacement approximatif du pôle sud pourrait révéler des ombres curieuses mais si l'on n'a pas de raison d'étudier ces ombres de près, personne n'ira enquêter sur place, n'est-il pas vrai? Il faut beaucoup d'argent pour monter une expédition qui se rendrait au mythique pôle nord ou au non moins mythique pôle sud. Il faut beaucoup d'argent, il faut des hommes d'une espèce particulière, il faut énormément de matériel et de vivres et il faut un solide compte en banque pour payer les assurances.

    J'en reviens au Canada. Une très grande partie des territoires septentrionaux de ce pays n'a pas été explorée. il y a des régions où l'homme n'a jamais posé le pied. Comment savoir quels trous il peut y avoir dans les territoires septentrionaux si l'on n'y est pas allé? Il est stupide de dire que ces choses-là sont impossibles quand on ne connaît pas toutes les données, quand on n'est pas expert en photographie, quand on n'est pas un géologue patenté.

    Pensez aux astronautes ou aux cosmonautes, quel que soit le terme par lequel on les désigne couramment. Quand ils décollent et qu'ils sont suffisamment près de la Terre, ils ont probablement autre chose à faire que chercher à savoir s'il y a un trou à l'emplacement théorique du pôle nord ou du pôle sud, d'autant que, dans ces régions polaires, la visibilité est affreusement médiocre du fait des brouillards, des tempêtes de neige et de la réflexion de la neige, de la glace et de l'eau qui brouille tout. Il convient aussi de considérer que lorsque les astronautes sont en orbite, ils ont des tâches précises à accomplir : jeter un coup d'oeil scrutateur sur les Russes et jeter un coup d'oeil encore plus scrutateur sur les Chinois. Y a-t-il des ombres révélatrices indiquant que l'on a construit des silos qui pourraient être des rampes de lancement de missiles balistiques intercontinentaux? Et si tel est le cas, dans quelle direction sont-elles pointées? C'est grâce à des informations de ce genre que les Américains sont à même de dire si les seigneurs de guerre de Pékin ont des fusées braquées sur New York, Los Angeles ou d'autres villes. Ils leur faut tenir compte de l'angle d'inclinaison et de la rotation de la Terre pour pouvoir déterminer à quelques kilomètres près la cible assignée aux missiles intercontinentaux. Savoir ce que fabriquent les Russes, les Polonais, les Chinois et les Tchèques intéresse beaucoup plus les Américains que de chercher à savoir s'il y a un trou dans la Terre.
 
 
 

    On peut donc tenir pour établi que, à moins de conditions et de circonstances très particulières, on ne photographiera jamais ces excavations. Quant à se figurer qu'en regardant par un bout on pourrait voir le trou opposé comme s'il s'agissait d'un tunnel rectiligne, c'est une idée complètement aberrante. On ne pourrait pas. Imaginez un tunnel ferroviaire rectiligne, droit comme un fil. Vous regardez à un bout, Si vous faites très attention, mais vraiment très attention, il est possible que vous voyiez un petit point de lumière à l'autre extrémité. Et votre tunnel fait peut-être quinze cent mètres à peine. Mais si vous regardez à travers un trou s'ouvrant dans la Terre, le trou d'en face sera à une distance de quelques 12800 kilomètres. C'est-à-dire que ce tunnel-là serait si long que vous ne verriez pas la lumière de l'autre côté. Et il n'y a pas que cela. Même si vous aviez une vue perçante au point de pouvoir distinguer un petit trou à l'autre bout, vous ne verriez quand même que les ténèbres pour la bonne raison qu'il n'y aurait pas de lumière réfléchie sauf si le soleil est juste en face de vous.

    Si vous niez la POSSIBILITÉ que la Terre soit creuse, vous ne salez pas mieux que ceux qui croient qu'elle est plate! ... Toujours est-il que si vous n'êtes pas certain de quelque chose, pourquoi ne pas garder l'esprit ouvert pour ne pas être pris de court le jour où la preuve vous sera administrée?

    Encore une chose qu'il convient de considérer : les gouvernements du monde - ou, plutôt, les gouvernements des super-puissances - font des efforts titanesques pour étouffer tout ce qui a trait aux ovnis. Pourquoi? Des millions de gens en ont vu. Pas plus tard qu'hier, je lisais dans un périodique que les statistiques prouvent que 15 millions d'Américains en ont vu. Si 15 millions de personnes dans un seul pays ont vu des O.V.N.I., c'est forcément qu'il existe quelque chose comme des O.V.N.I. L'Argentine, le Chili et quelques autres pays sensés admettent l'existence des O.V.N.I. Cela ne signifie pas obligatoirement qu'ils savent ce que sont les O.V.N.I. ou pourquoi  il y en a, mais ils reconnaissent que les O.V.N.I. existent, et c'est déjà un grand pas en avant.

    Les gouvernements font le silence et dissimulent la vérité sur les O.V.N.I. Alors, supposons que le gouvernement américain, par exemple, possède des photographies d'O.V.N.I. arrivant sur Terre ou en repartant, supposons qu'il ait la preuve irréfutable que la Terre est creuse et qu'elle abrite une haute civilisation. Il ne fait pas l'ombre d'un doute que les gouvernements essaieraient de cacher la vérité, sinon ce serait l'affolement, les gens pilleraient, se suicideraient et feraient toutes les choses singulières que font les humains sous l'empire de la panique. Rappelons-nous seulement que l'émission de télévision d'Orson Welles, il y a quelques années - La Guerre des Mondes - a provoqué une panique chez les Américains malgré les exhortations des présentateurs qui leur disaient que ce n'était qu'une dramatique.
 
 
 

    Bon... Les gouvernements cachent la vérité parce qu'ils redoutent que la panique ne s'empare des populations. Mais peut-être seront-ils obligés dans un avenir assez proche de s'incliner devant elle, de reconnaître que la Terre est creuse, qu'elle abrite dans ses profondeurs une race supérieurement intelligente et qu'une certaine catégorie d'objets volants non identifiés vient de ses entrailles. Une catégorie d'O.V.N.I. vient de l'« espace extérieur », une autre de l'« espace intérieur », autrement dit de l'intérieur de la Terre.

    Mais peut-être allez-vous dire : « Je maintiens que ce type est fou parce qu'il n'y aurait pas assez de place à l'intérieur de la Terre pour qu'il y ait une civilisation. »

    Eh bien, mon cher monsieur - ou ma chère madame, selon le cas -, cela signifie que vous étiez cancre à l'école. Examinons donc quelques chiffres. Je ne vais pas citer les chiffres précis sinon quelqu'un s'écriera sans aucun doute : « Oh! Regardez! Voilà la preuve que nous avons affaire à un imposteur. Le diamètre de la Terre a 15 centimètres de plus en réalité! » Eh oui, bien-aimé lecteur, les gens disent et écrivent des choses dans ce genre et ils se croient très malins. Néanmoins, voyons quelques chiffres approximatifs.

    Le diamètre de la Terre est, en gros, de 12 680 Km [~ 7925 milles]. Admettons (puisqu'il faut tout de même donner des chiffres, n'est-ce pas?) que l'épaisseur de l'écorce terrestre de ce côté de la Terre et celle du « sol » de la Terre intérieure fassent 1300 Km [~800 milles]. Multiplions par deux : nous obtenons 2600 Km [~1600 milles]. Si nous retranchons ces 2600 Km  de 12 680 Km [~ 7925 milles], cela nous donne 10 080 Km [~6325 milles] et nous pouvons considérer que c'est grossièrement le diamètre de la Terre à l'intérieur de la Terre [le diamètre de l'espace vide à l'intérieur de la Terre].

    Autrement dit, le monde intérieure est (toujours de façon approximative) 2,9 fois [D.I.T./D.L. = 2,96 fois] plus grand que la Lune et si l'on pouvait fourrer la Lune dans la Terre, la malheureuse balloterait comme le pois chiche dans le sifflet de l'arbitre. Rappelons-nous que le diamètre de la Lune est de l'ordre de 3450 Km et que nous avons évalué celui de la Terre intérieure à 10 080 Km. Maintenant, à vous de faire un peu d'arithmétique pour changer.
 
 
 

    Ce n'est pas encore tout. Seul un huitième de la surface du globe est de la terre ferme. Les 7/8e  sont de l'eau : mers, océans, lacs et tutti quanti. Il est donc tout à fait vraisemblable que le monde intérieur comporte davantage de terre ferme et, dans ce cas, il pourrait avoir une population plus nombreuse. À moins que ces gens-là ne prennent régulièrement la pilule et recherchent la qualité de l'espèce de préférence à la quantité.

    Tout cela, j'y crois, j'y crois depuis des années et j'ai étudié ce problème avec la plus grande attention. J'ailu tout ce que j'ai pu trouver là-dessus et si vous en faites autant, vous arriverez obligatoirement à la même conclusion que moi, à savoir qu'il y a un autre monde à l'intérieur de notre Terre, qu'il a 2,9 fois la taille de la Lune et qu'il est habité par une race très intelligente.

    Encore une chose qui ne manque pas d'intérêt. Pensez à tous les explorateurs qui sont allés « au pôle » : pas un seul d'entre eux n'a apporté la PREUVE qu'il y était allé. Songez à l'amiral Peary, songez à Wilkinson, à Amundsen, à Shackleton, à Scott, etc. Tous ces hommes qui, théoriquement, ont atteint cette région, y sont allés en bateau, à pied ou par la voie des airs et aucun n'a jamais vraiment prouvé et démontré qu'il était parvenu au pôle proprement dit. Je crois que c'était impossible parce que le « pôle » est une zone située quelque part dans l'espace au-dessus de la surface et il est acquis que son emplacement subit d'importantes variations.

    J'en ai fini. Si cette question vous intéresse, inutile de m'écrire car j'ai dit tout ce que j'avais à dire là-dessus. Certes, je sais beaucoup d'autres choses, bien plus que ce qui précède. Alors, un conseil : rendez-vous au trot dans une bonne librairie et ACHETEZ quelques ouvrages traitant de la théorie de la Terre creuse. ...

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 48 et 49)(Extrait 02)}. Ne pas prier pour quelqu'un car il y a danger à le faire!

    J'ai bonne envie de dire quelques mots de plus au sujet des gens qui s'acharnent à vouloir prier pour nous. Il y en a des quantités qui m'écrivent que leur groupe va prier de toutes ses forces pour moi, etc. Eh bien, je ne veux pas qu'on prie pour moi. Mes correspondants ignorent de quoi je souffre et débiter des prières quand on n'a pas la moindre idée de ce que l'on est en train de faire est néfaste, extrêmement néfaste pour tous ceux qui prient.

    Je vais vous donner un exemple concret pour illustrerb ma pensée. La plupart du temps, les prières sont sans effet sauf dans un sens négatif et l'on ne peut donc rien démontrrer. Il en va autrenment de l'Hypnotisme.

    Supposons que nous ayon une jeune fille atteinte d'une maladie quelconque. Des amis bien intentionnés la poussent à aller voir un hypnotiseur. Comme elle est faible de caractère, elle y va. Il se peut que l'hypnotiseur soit, lui aussi, pavé de bonnes intentions, que ce soit un type en or massif incrusté de pierre précieuses mais, si bien intentionné qu'il soit, il ne sait rien du mal dontsouffre la jeune filles à moins d'être un médecin  qualifié et, encore qu'il soit sans aucuns doute capable de surpprimer les symptômes de la maladie, il ne peut la guérir. Et s'il déguise les symptômes ou les dissimule de sorte qu'un praticien compétent sera dans l'incapacité de les déceler, l'état de la malade risque de s'aggraver et elle mourra, ajoutant sa brique au kharma de l'hypnotiseur et à celui des « amis » stupides qui lui ont envoyé cette jeune fille.

    Quand on est hospitalisé, souffrant mille morts, et je suis payé pour le savoir, les médecins ne vous donnent aucun remède pour apaiser vos douleurs avant d'avoir étudié tous les symptômes que vous présentez. Ce n'est que lorsqu'ils les connaissent bien qu'ils font quelque chose pour calmer votre souffrance. Ce sont de toute évidence les symptômes qui disent aux docteurs de quoi est atteint le patient. Aussi, les gens qui prient à en perdre la tête risquent de provoquer, du fait d'un phénomène de télépathie accidentel, un effet hypnotique qui supprimera un symptôme capital. J'ai toujours considéré les gens qui prient pour moi comme mes pires ennemis et je répète tout le temps : « Dieu me préserve de mes amis - quant à mes ennemis, je m'en charge. »

    Donc, plus de prières. Plus de prières à moins que la personne qui souffre vous demande explicitement et catégoriquement de prier pour elle. Si la victime réclame des prières, cela vous décharge mais, en attendant, priez plutôt pour vous-mêmes, vous en avez probablement autant besoin que n'importe qui !
 

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 64 à 70)(Extrait 03)}. Jésus et sa prétendue crucifixion. [1/4]

    Il semble que ce que je dis dans mon dernier livre, Candlelight - que Jésus est allé au Japon et que c'est son frère que l'on a crucifié à sa place - a vivement intéressé certains d'entre vous. Aussi conviendrait-il peut-être que je fasse ce que vous avez été nombreux à me suggérer : parler un peu plus de quelques-uns de ces vieux récits bibliques. Une quantité surprenante de lecteurs m'ont écrit pour me dire : « Encore! Encore! »

    On doit avoir toujours présent à l'esprit qu'il n'y a guère d'allusions à ces choses-là ailleurs que dans la Bible. C'est ainsi, par exemple, que aucun de nos grands auteurs qui vivaient il y a deux mille ans n'a écrit sur Jésus. Cela mérite réflexion. Aujourd'hui, n'importe quel événement est partout rapporté avec abondance de détails erronés et avec tous les embellissements que la presse peut inventer. Mais, tout au long de l'histoire, les grands écrivains ont invariablement parlé des événements du moment et le fait que, à l'époque de la crucifixion, pas un seul n'ait évoqué celle-ci laisse à penser que personne ne connaissait Jésus en dehors d'un nombres très restreint de gens.

    Rappelons-nous simplement ceci: le christianisme n'est apparu que longtemps après la mort du Christ. En fait, les fondations du christianisme ont été établies lors du synode de Constantinople, 60 ans après la date de la prétendue crucifixion. Aux yeux des grands auteurs grecs et romains contemporains, Jésus était une espèce de trublion qui avait un certain nombre d'idées. Aujourd'hui, on dirait : « Oh! C'est seulement le mombre d'une bande de hippies ou le chef d'un gang de voleurs. »

    Cela vous scandalise? Eh bien, vous avez tort parce que vous n'étiez pas là., vous ne connaissez pas les faits, vous ne savez que ce que la Bible et les récits bibliques vous ont mis dans la tête. Les grands auteurs de l'époque dont les oeuvres ont survécu et sont parvenues jusqu'à nous ne soufflent mot de Jésus.

    Encore une chose qui appelle la réflexion : si une personne est mise en croix et si, à la fin du jour, quand on la descend de sa croix, on peut la ressusciter, c'est que la CRUCIFIXION NE L'A PAS TUÉE! En réalité, être suspendu par les bras, ce qui était le cas d'un crucifié, gênait la respiration et la rendait très difficile. Il était impossible d'inspirer à fond parce que, pour cela, on doit dilater la poitrine et que c'est impossible lorsqu'on est suspendu par les bras. J'ai été ainsi suspendu par les bras dans un camp de prisonniers de guerre et je peux donc en parler d'expérience. Par conséquent, la crucifixion n'entraînait pas la mort. Au lieu de cela, le supplicié tombe dans un état d'épuisement extrême et ne tarde pas à sombrer dans le coma. Sa respiration s'amenuise, s'amenuise de plus en plus tant et si bien qu'on pourrait dire qu'il meurt d'asphyxie.
 
 

    D'après ce que je sais, la même chose se produit lorsque l'on électrocute un condamné. Les muscles contrôlant la respiration sont paralysés ou fonctionnent de façon défectueuse, de sorte que l'organisme ne reçoit plus assez d'air pour fournir au cerveau l'oxygène nécessaire à maintenir la conscience. Dans ce cas, le sujet s'évanouit et, SI L'ON N'INTERVIENT PAS, il finit par mourir. Si, en revanche, on coupe le courant et si l'on pratique la respiration artificielle, on peut presque toujours le ranimer.

    Je crois que les annales des prisons américaines font état de personnes électrocutées qui sont ensuite revenues à la vie et, d'après ce que l'on m'a rapporté, les suppliciés étaient « achevés » par les médecins. Peut-être les garde-t-on simplement sous surveillance pour s'assurer que l'on ne pratiquera pas sur eux la respiration artificielle ou emploie-t-on d'autres méthodes qu'il est inutile d'évoquer ici. Mais j'ai lu un récit particulier, une histoire abominable. Un Noir très robuste avait été électrocuté. Transporté à la morgue, il y resta plus longtemps que d'habitude pour des raisons inexpliquées... et il ressuscita! Cette information m'a été donnée en toute bonne foi et je la crois véridique car je sais ce que c'est que d'être électrocuté et de ressusciter.

    Savez-vous qu'e« en ces temps-là » une loi stipulait de façon formelle que le corps des crucifiés devait être descendu de la croix à la tombée de la nuit? Avant de le déclouer, on lui brisait les jambes pour porter un coup supplémentaire à l'organisme, apporter une contrainte supplémentaire au thorax et, par conséquent, aux muscles de la respiration. Mais, pour en revenir à Jésus, n'oublions pas que ses os ne furent pas brisés, la chose est attestée de manière précise. Si donc il n'a pas eu les os rompus, s'il n'a pas subi ce traumatisme supplémentaire, son corps a pu être rappelé à la vie.

    Comme il a été dit ci-dessus, le corps de Jésus a été décloué sans qu'on lui ait brisé les jambes et il fut transporté - rappelez-vous que personne n'a dit que c'était un cadavre - en toute hâte dans une grotte où il fut pris en charge par un groupe d'hommes et de femmes très particuliers et très doués.

    Vous avex entendu parler des Esséniens, vous avez entendu dire que c'était une société très particulière formée de gens extrêmement savants dont l'apprentissage et les talents échappent à la compréhension de l'homme de la rue.

    Ils avaient une connaissance profonde de la vie et de la mort, ils savaient quels produits chimiques utiliser, ils savaient ranimer les corps. Ainsi, dans cette grotte, on administra rapidement des aromates au crucifié, on lui injecta certains produits et, finalement, le corps - que ce fût celui de Jésus, du frère de Jésus ou de quelqu'un d'autre - ressuscita.
 
 
 

    Pour vous raffraîchir un peu la mémoire, rappelez-vous Lazare. Il est dit qu'il ressuscita d'entre les morts, n'est-ce pas? Cela est incontestablement attesté. Il est attesté, par ailleurs, que c'est Jésus qui le ressuscita. Jésus appartenait à la secte des Esséniens. Il est donc tout à fait vraisemblable que Jésus, « magicien blanc »,  possédait certaines herbes ou certains pouvoirs qui lui permettaient d'accomplir d'apparents miracles et qu'il accomplit un de ces miracles sur la personnes de Lazare, lequel était peut-être dans le coma. Après tout, rien n'interdit de penser qu'il soit se agi là d'un coma diabétique. Laissez-moi vous dire une chose : je suis diabétique, il m'est arrivé de tomber dans le coma diabétique. Dans cet état et sous certaines conditions, on peut facilement passer pour mort

    Il est une autre affection  conduisant à une mort simulée : la catalepsie. Beaucoup de gens en état de catalepsie ont été enterrés - enterrés vivants - car le cataleptique peut subir tous les tests à l'exception d'un seul. Il n'a pas de réactions, pas de réflexes et un miroir posé devant sa bouche ne s'embue  pas. Le seul test infaillible est celui de la décomposition des chairs. Un cadavre se putréfie et, au bout de quelques temps, les yeux et l'odorat vous donnent l'absolue garantie que le corps est bien celui d'un mort. Mais cela ne se produit pas chez le cataleptique. Aussi est-il possible que Lazare ait été dans le coma ou en état de catalepsie, que Jésus, membre de la secte des Esséniens, s'en soit rendu compte et qu'il était capable de le traiter. Une chose dont nous ignorons la technique qui permet de la réaliser devient un miracle, n'est-il pas vrai? surtout si elle est, selon nos concepts, en contradiction avec les lois, les croyances ou la science établies.

    Rappelons-nous seulement que la Bible contient un certain nombre de livres mais qu'il y en avait beaucoup, beaucoup plus qui n'y ont pas été incorporés. La Bible n'est évidemment qu'une collection de livres comme son nom l'indique.

    Nombres d'autres  « évangiles » ont été éliminés parce qu'ils contredisaient les témoignages des quelques-uns qui ont été publiés. Réfléchissez : il n'est dit nulle part que le nouveau testament soit vrai. Au lieu de cela, on vous parle de « L'Évangile SELON St Un Tel ». En d'autres termes, nous sommes loyalement prévenus que ce n'est pas forcément un livre vrai mais un livre composé SELON les déclarations d'une personne donnée. A peu près comme quand on dit : « Il m'a dit qu'il pensait que ... » Cela ne signifie pas que ce soit un fait réel. Pour employer la langue juridique, on pourrait appeler cela une preuve sur la foi d'autrui, ce n'est pas quelque chose que l'on vous rapporte comme une vérité absolue et irrécusable mais une déclaration par ouï-dire.
 
 
 

    Si vous pouviez avoir connaissance d'anciens livres, de papyrus ou de pierres inscrites, vous constateriez de notables divergences. Savez-vous que certains textes affirment que Jean n'a jamais existé? D'aucuns soutiennent qu'il n'était qu'un personnage symbolique, mythique, comme John Bull en Angleterre ou G.I. Joe aux U.S.A.

    Si vous faisiez des voyages astraux, ce que je vous conseille, il ne vous serait guère difficile de découvrir tout cela par vous-même car il y a encore un grand nombre de documents vieux de 2000 ou 3000 ans ou davantage sur lesquels l'homme physique n'a pas mis la main. Mais l'homme astral - et également la femme astrale - sont à même de les trouver et de les lire. Cela présente bien des avantages car l'âge a cimenté beaucoup de ces papyrus et si l'on essayait aujourd'hui de les développer matériellement, ils risqueraient de tomber en poussière. Mais, en condition astrale, on peut les examiner feuillet par feuillet sans déranger leur structure physique.

    Sivous avez du mal à le comprendre, procurez-vous un microscope et observez... disons un fragment de roche. En procédant à des mises au point soigneuses, vous voyez différentes couches apparaître distinctement puis disparaître et laisser place à la suivante. N'importe qui possédant un microscope vous expiquera ce phénomène.

    Ma femme, qui vient de lire ce qui précède, m'a fait une suggestion intéressante. « Pourquoi, m'a-t-elle dit, de ne pas leur dire qu'il y a des gens qui croient que Sherlock Holmes a réellement existé? »

    C'est une bonne idée, une très bonne idée. En effet, Sherlock Holmes a été considéré par certains comme un personnage réel et il y a encore des gens qui lui écrivent. Je suppose que leurs lettres vont grossir la succession de Conan Doyle car Sherlock Holmes était le produit de son imagination. Nous savons qu'il n'a jamais existé une entité telle que Sherlock Holmes mais l'imagination populaire a doté cette entité imaginaire d'une existence et je crois même qu'il y a en Angleterre une société ayant pour objectif de perpétuer la légende ou le mythe de Sherlock Holmes.
 

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 70 à 75)(Extrait 04)}. Le Voyage Astral.

    J'ai évoqué le voyage astral qui permet d'avoir accès à certains des manuscrits qui n'ont pas été découverts, etc. Depuis 20 ans [en 1974], un nombre colossal de personnes m'ont écrit pour me dire qu'elles sont à présent capables de faire le voyage astral, que leur expérience confirme que ce que j'ai dit à ce propos est bien la réalité. Après l'effort initial, me disent-elles, elles ont constaté qu'elles étaient « libérées » et pouvaient voyager de la sorte à leur gré et se rendre n'importe où à tout moment.

    Hélas, beaucoup de gens m'écrivent aussi pour me traiter de charlatan, etc., et me dire une foule de choses, - qu'ils regetteront, j'en suis sûr, - sous prétexte qu'ils ne peuvent pas voyager dans l'astral. Tout ce que j'ai à répondre, c'est que si l'on n'a pas l'ettitude qui convient, si l'approche n'est pas bonne, si l'on doute ou si l'on a peur, il n'est pas du tout facile de voyager dans l'astral. Pour moi et pour des milliers d'autres, il n'y a pas de problème ou, plus exactement, le seul problème est de faire comprendre à autrui à quel point c'est simple.

    Voulez-vous que nous revenions sur cette question? Vous voulez voyager dans l'astral. Avant tout, croyez-vous au voyage astral? Êtes-vous convaincu qu'il existe une chose pareille et que vous pouvez voyager dans l'astral sous certaines conditions? Si la réponse est « non », inutile d'aller plus loin car vous ne serez capable de voyager dans l'astral que si vous êtes intimement convaincu que le voyage astral existe. Il vous faut convaincre votre subconscient parce que, à mon sens, le subconscient et le corps astral sont quelque chose comme un petit garçon qui aurait un ballon rempli d'hélium. Tant que le petit gaçon tient le ballon, celui-ci est litéralement attaché à son corps. Mais si on le persuade de lâcher la ficelle, le ballon s'envole. Il en va de même pour le voyage astral. Aussi,  la première condition est de croire que le voyage astral est possible. En second lieu, vous devez croire que vous pouvez voyager dans l'astral.

    Lorsqu'on voyage astralement, aucune entité ou quoi que ce soit d'autre ne peut vous faire de mal à moins que vous ayez peur. Si cette dernière affirmation vous semble étrange, il y a un moyen de la comprendre. Voici ce qu'il faut faire : vous vous installez confortablement dans un fauteuil et vous pensez à une maladie. Puis vous pensez à la souffrance et aux angoisses que cette maladie vous causerait. Puis vous imaginez que vous en êtes peut-être atteint. Alors, vous commencez à avoir des palpitations et il se peut que vous éprouviez un léger malaise. Maintenant, vous êtes certain que quelque chose ne va pas. Votre coeur bat encore plus vite et, bientôt, parce qu'il bat plus vite, vous allez avoir des troubles gastriques ou biliaires ou autre chose. Ainsi, on peut rapidement se rendre malade si l'on croit que l'on a une maladie qui est peut-être incurable. Et bien si vous essayez de voyager dans l'astral tout en ayant la certitude qu'un croque-mitaine va vous sauter dessus et vous arracher les ailes ou je ne sais quoi, vous aurez peur et, dans ce cas, il est inutile d'essayer, ce serait perdre votre temps. La 3e condition est par conséquent de ne pas avoir peur du voyage astral. La peur vous empêche catégoriquement de quitter votre corps.
 
 
 

    Mais, à supposer que vous soyez convaincu que le voyage astral est une réalité, que vous soyez convaincu que vous voulez voyager dans l'astral et que vous ayez la certitude de ne pas avoir peur,  il ne devrait vraiment n'y avoir aucun obstacle sauf si vous êtes animés d'intentions coupables. Par exemple - et c'est la vérité -, des individus m'ont écrit qu'ils désiraient voyager dans l'astral pour voir des filles se déshabiller, etc. Un homme m'a écrit pour me dire qu'il désirait voyager dans l'astral pour s'assurer que sa fiancé était vierge avant de l'épouser! C'est absolument vrai, je vous le garantis, et c'est le bon moyen de ne jamais parvenir à faire le voyage astral.

    Mais en admettant que vous remplissez les conditions requises - vous croyez au voyage astral, vous croyez que vous pourriez le faire facilement si l'on vous aide un peu, vous n'avez pas peur et vous  n'avez pas l'intention d'employer cette faculté à des fins répréhensibles -, dans ce cas, asseyez-vous tout simplement dans un endroit qui ne soit ni trop éclairé ni trop sombre. Il faut un éclairage neutre.  Asseyez-vous de façon à être tout à fait à l'aise, tellement à l'aise que vous ne sachiez plus si vous  êtes assis ou couché, sans rien de dur qui vous rentre dans les chairs. Vous vous visualisez alors en train de quitter votre corps. Respirez régulièrement en aspirant et en expirant profondément et de  façon rythmique. Puis faites rouler vos yeux (qui sont fermés) comme pour regarder un point situé quelque part à la naissance de vos cheveux...

    Vos yeux doivent alors avoir un léger strabisme convergent afin d'accommoder, comme je le disais, sur la ligne de naissance des cheveux. Ne vous énervez pas, inutile de précipiter les choses, absolument inutile, elles doivent se faire selon leur propre rythme. Il y a, à ce moment, 3 éventualités.

    Vous vous apercevez soudain que vous avez eu un sursaut. Si vous sursautez, c'est peut-être que vous avez réintégré votre corps car cela signifie que vous l'aviez quitté et que vous avez eu peur. La peur vous a ramené en arrière. Vous n'avez aucun souci à vous faire. Vous pouvez, si vous voulez, pousser un soupir d'exaspération et tout recommencer depuis le début.
 
 

Seconde éventualité : vous ressentez un très, très léger... il n'y a qu'un seul mot : un léger engourdissement qui part des pieds et qui remonte. Ce n'est pas tout à fait de l'engourdissement, c'est une sensation vraiment impossible à décrire si on ne l'a pas effectivement éprouvée. Ce peut être de l'ankylose, ce peut être un vague picotement. En tout cas, c'est quelque chose de particulier et l'on doit faire comme si de rien n'était. D'ailleurs, c'est parfaitement normal. Certaines personnes constatent après cela qu'elles sont presque en état de catalepsie. leurs muscles sont noués, elles sont  incapables de remuer. Eh bien - attention : quoi que vous fassiez, pas de panique! -, c'est un excellent signe car vos yeux sont fermés, ne l'oubliez pas, et, à cette étape, vous découvrirez que vous pouvez « voir » à travers vos paupières closes mais tout aura une tonalité dorée. Et lorsque vous en serez à ce stade, vous éprouverez une impression d'oscillation et vous pénétrerez directement dans l'astral. Les objets seront plus brillants, plus éclatant et la palette des couleurs aura une ampleur que vous n'avez jamais soupçonnée.

    Troisième possibilité : après vous être reposé, vous aurez le sentiment d'ondoyer. Vous aurez l'impression d'être dans un tunnel et d'avancer vers une lumière lointaine. D'être aspiré vers le haut comme un duvet de chardon flottant dans la brise du soir. Gardez votre calme, c'est magnifique car vous allez bientôt constater que la lumière grandit de plus en plus, vous serez entraîné hors du tunnel et plongerez dans une lumière infiniment plus intense : vous serez dans le monde astral. L'herbe sera plus verte, beaucoup plus verte que vous ne l'aurez jamais cru possible. Et, autour de vous, les eaux - peut-être y aura-t-il un lac ou une rivière - seront si limpides que vous verrez le fond. C'est une sensation merveilleuse, un sentiment merveilleux et si vous penser à aller en un lieu donné, il y aura comme un vacillement et vous y serez. Supposons, par exemple, que vous soyez entré dans l'astral. Pendant quelque temps, vous flottez à quelques centimètres du sol en vous émerveillant et en vous demandant ce que vous allez faire ensuite. Peut-être explorer le monde astral où tout est scintillant,  où les couleurs sont plus vives, où il y a, dans l'air, un brasillement qui vibre. Eh bien, allez-y. Cela vous revitalisera indiscutablement. Cela fortifiera énormément votre puissance psychique. Il est tout à fait recommandé d'agir ainsi afin d'absorber un « aliment spirituel ». Si vous le faites, vous n'aurez plus aucune difficulté à pénétrer ultérieurement dans l'univers astral mais si vous voulez vous rendre en toute hâte quelque part pour des raisons matérialistes, ettendez-vous à éprouver quelques chocs.
 
 

    Disons que vous vouliez aller voir ce que XY est en train de faire. À peine avez-vous pensé à lui et à l'endroit où il se trouve que vous êtes déjà arrivé. Mais vous avez quittié le brillant paysage et la roborative atmosphère du monde astral. Vous êtes revenu sur la Terre - sous la forme astrale, il est vrai - et vous voyez à nouveau les choses comme on les voit sur la Terre, les couleurs sont ternes, les gens aussi, les eaux sont fangeuses et si votre ami XY est absorbé par son commerce, vous constatez que ses couleurs sont délavées, elles aussi, et cela ne vous plaira pas du tout.

    Je recommande instamment à ceux qui pénètrent dans le monde astral d'y rester environ une demi-heure pour s'y accoutumer. De cette façon. il leur sera beaucoup plus facile d'y revenir en d'autres occasions.

    La grosse difficulté pour la plupart des gens est que tout se passe très bien au début, ils commencent à entrer dans l'astral et, soudain, leur corps craque, ils se sentent bizarrement secoués, ballottés, ils sont dans un tel état de nerfs qu'ils ont parfois presque le mal de l'air. Ils quittent leur corps et la panique s'empare  alors d'eux : « Oh! Et si je ne pouvais plus revenir? » À peine cette pensée les effleure-t-elle que ...CRAC! ...ils se retrouvent dans leur corps avec, peut-être, un vague vertige. Si jamais il vous arrive de réintégrer ainsi votre corps et d'avoir la tête qui tourne, de vous sentir nauséeux, restez parfaitement immobile et essayez de dormir, ne serait-ce que quelques minutes, car vous serez indisposé tant que votre corps astral ne sera pas à nouveau sorti de votre corps physique pour se réintégrer correctement. C'est tout. Vous pouvez prendre autant d'aspirine que vous voudrez, cela ne vous fera rien. Il n'y a qu'une seule chose à faire : ressortir de votre corps et y rentrer correctement. C'est comme si lorsque vous vous levez, le matin, vous vous aperceviez que vous vous êtes trompé de pied en vous chaussant. Vous n'allez pas passer la journée comme ça. Aussi, vous permutez vos chaussures. C'est pareil : sortez de votre corps et revenez-y comme il faut.

    C'est tout. J'affirme que toute personne capable de satisfaire à ces conditions peut voyager dans l'astral - absolument tout le monde. Mais si vous avez peur ou vous êtes sceptique, inutile de perdre votre temps : vous ne voyagerez jamais dans l'astral

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 75 à 78)(Extrait 05)}. Une Religion.

    ... J'ai dit un certain nombre de choses sur la religion chrétienne et ses diverses factions qui s'opposent entre elles. J'ai dit que je n'ai pas de religion puisque le bouddhisme n'est pas une religion mais une foi. Très bien : qu'est-ce que je pense du bouddhisme?

    Plus on l'étudie, mieux on se rend compte de sa valeur intrinsèque  EN TANT QUE RÈGLE DE VIE  et plus on réalise que l'optique de Gautama était négative.

    Mon opinion personnelle, que je n'ai encore jamais exprinée par écrit, est que le prince avait grandi trop coupé des réalités de la vie et, lorsqu'il s'est trouvé brusquement confronté à la souffrance, à la douleur et à la mort, cela lui a mis « la cervelle à l'envers », cela a provoqué un grave choc psychique, cela a perturbé son sens des valeurs et détruit quelque chose d'essentiel à son être. Alors, le prince Gautama a quitté son palais, renonçant à toutes les satisfactions qu'il avait connues, et il a sombré dans un total désenchantement. Mon opinion personnel est qu'il devint « négatif ».

    Si l'on étudie les enseignement de Gautama (appelons-le « Bouddha », c'est un nom plus familier aux Occidentaux), on s'aperçoit qu'ils sont négatifs, que tout y est non-être, « toute vie est souffrance ». Or, nous savons bien que ce n'est pas vrai, n'est-ce pas ? Il y a de bons moments dans la vie tout comme il y en a de mauvais. Aussi, je crois que la pensée de Bouddha est allé trop loin dans le négativisme mais que, en même temps, il a donné au monde un certain nombre de précepte extrêmement précieux fondés sur une religion beaucoup plus ancienne, l'hindouisme. L'hindouisme est l'une des plus vieilles religions et Bouddha y a largement puisé pour formuler ce que nous appelons le bouddhisme. De même, Christ n'a jamais erré dans le désert mais il s'est rendu au Tibet après avoir traversé l'Inde sans cesser d'étudier et de s'initier aux préceptes supérieurs de l'hindouisme , du bouddhisme, de l'islam et d'autres religions à partir desquels il a formulé ce qui est devenu sous une forme adultéré le christianisme. Une fois encore, il faut bien se rendre compte que le « christianisme » de Christ n'était pas la version très déformée que l'on propagea en l'an 60 pour renforcer le pouvoir d'une bande de prêtres homosexuels corrompus. Car ce fut une bande de bons à rien homosexuels qui enseigna que tout ce qui touchait aux femmes était mauvais, ce qui est naturellement une absurdité totale - vous n'avez qu'à demander à ma correspondante du M.L.F.,  elle vous éclairera là-dessus, et sans mâcher ses mots!
 
 

    Aussi, je crois que toutes les religions actuelles sont un bric-à-brac déformé et qu'il faut se garder de les prendre à leur « valeur déclarée ». On doit faire appel au bon sens, se servir de sa raison, gratter la surface et ne tenir aucun compte des nombreuses traductions complètement fausses qui existent. C'est ainsi que beaucoup de passage des manuscrits de la Mer Morte contredisent formellement la Bible dans la version anglaise  qu'on appelle « bible du roi Jacques. »

    Ce que je crois personnellement? Je vais vous le dire. Je crois, comme je l'ai indiqué plus haut, qu'il n'y a pas de salut pour le monde en dehors d'une forme ou d'une autre de religion - n'importe laquelle - car la religion n'est rien d'autre qu'une discipline spirituelle. Le monde d'aujourd'hui est un monde dissolu au lieu d'être discipliné. Les jeunes ne respectent plus les personnes âgées, les enfants ne respectent plus leurs parents. Alors, si nous adoptons une religion qui inculque ce respect, ne faisons-nous pas un pas en avant?

    Il importe de revenir à la religion si l'on veut remettre le monde d'aplomb mais l'un des aspects les plus importants de la religion consiste en ceci que nous traitions les autres comme nous désirerions que l'on nous traitât. C'est-à-dire que nous devons partager, que nous devons donner parce qu'il est tout à fait vrai qu'il vaut beaucoup mieux donner que recevoir, que l'on se sent assurément en meilleure forme lorsqu'on s'aperçoit que l'on a véritablement aidé quelqu'un. Ainsi, nous devrions tous vivre suivant les règles que nous voulons appliquer aux autres au lieu de nous conduire mal et de condamner autrui que parce qu'il paraît avoir tort ou qu'il n'a pas la bonne couleur de peau. Alors nous aurons accompli quelque chose.

    Je m'efforce, dans la mesure où j'en suis capable, de vivre selon ma foi et quand je fais retour sur les jours, les semaines, les mois et les années d'une vie fort longue, je vois beaucoup de choses que j'aurais pu faire mieux. Mais tant pis. J'en suis maintenant arrivé au point où je n'y puis rien changer. Bien que je sois parfois mal embouché - vous êtes nombreux à me le dire, en tout cas! -, j'essaie toujours de vivre selon ma foi : fais aux autres ce que tu voudrais que les autres te fassent.

    J'ajouterai une maxime bien connue en Extrême-Orient et qui aide également à vivre une meilleure vie. C'est celle-ci : « Ne laisse pas le soleil se coucher sur ta colère. » ...

    ... il ne faut jamais achever une journéedans la colère car la colère colore vos réactions dans le monde astral et cela pertube terriblement les sécrétions gastriques.

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(page 80)(Extrait 06)}. Sanson, et les cheveux.

    « Les femmes ont-elles tort de se couper les cheveux? Cela a-t-il des conséquences défavorables sur leur aura ou leurs vibrations spirituelles? »

Non, bien sûr que non. Les cheveux ne sont jamais qu'une formation pileuse qui n'a, en réalité, aucune importance. L'histoire de Sanson qui perdit sa force parce qu'on lui avait coupé les cheveux, c'est tout simplement une erreur de traduction. Ce qui s'est passé, c'est que le pauvre garçon n'avait pu résister aux charmes de Dalila et que son activité sexuelle avait été surabondante. C'est cela qui l'avait affaibli.

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(page 83)(Extrait 07)}. L'ordre astrologique des incarnations.

    « Quand une personne se réincarne, suit-elle les signes dans l'ordre en commençant par le Bélier pour finir par les Poissons? »

    Non. Elle ne se réincarne pas seulement sous le signe mais aussi dans les quadrant du signe qui lui permettra le mieux d'apprendre dans cette vie ce qu'elle a à en apprendre. En définitive, elle parcourra tous les signes et les quadrants de chaque signe mais, je le répète, pas dans l'ordre du zodiaque. Peut-être vivra-t-elle des dizaines de vies dans le même quadrant d'un même signecar, ne l'oublions pas, nous vivons des milliers de vies sur Terre.

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(page 83)(Extrait 08)}. Musique positive et Musique négative.

    « Vous avez dit dans un de vos livres que la musique était susceptible d'élever le niveau vibratoire de sorte que l'on pouvait gagner en spiritualité. Pourriez-vous donner une liste de quelques compositeurs, de chansons, d'arrangements musicaux, etc. »

    Non, bien sûr que non, parce que ce qui convient à l'un ne convient pas à l'autre. Moi, par exemple, j'ai une prédilection pour la musique chinoise et la musique japonaise alors que la musique occidentale me mets les nerfs en pelote. Je ne comprends pas ce qu'on peut y trouver. Aussi, si je dressais la liste de mes airs favoris, je mettrais à mal les tympans de l'Occidental moyen. Chacun doit trouver la musique qui lui convient le mieux mais je vous précise tout net, de la façon la plus catégorique et la plus énergique qui soit, que les gens se détruisent avec cette atroce musique « rock » et cette  atroce saleté de jazz. Ce genre de musique - si l'on peut employer ce mot pour désigner un pareil magma de bruits - provoque la fatigue nerveuse. Regardez donc certains jeunes gens, les hippies, par exemple, qui sont fanatiques des festivals de rocks. Des débiles, n'est-ce pas? La plupart ont l'air de s'être évadés de l'asile. Observez-les vous-mêmes et vous me direz ce que vous en pensez.

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(page 84)(Extrait 09)}. Chaînes de lettres.

    « Avez-vous déjà entendu parler de la lettre en chaîne qui a fait plusieurs fois le tour du monde? Celui qui reçoit la lettre est censé l'envoyer à 20 autres personnes. Si l'on interrompt la chaîne, on prétend que vous mourrez. En tout cas, cela effraie et inquiète beaucoup de gens surtout les personnes âgées. Qu'en pensez-vous? »

    Je pense que les gens qui envoient ces lettres devraient se faire examiner le cerveau, à supposer qu'on puisse trouver un cerveau à examiner. J'ai reçu des masses de ces absurdités. Si possible, je recherche le dernier expéditeur et je lui renvoie sa lettre avec une réponse dont j'espère qu'elle lui roussira les sourcils. Je pense que ces  « chaînes d'amour » sont le résumé de l'obscurantisme. Je ne comprends pas comment l'on peut ajouter foi à d'aussi fieffées sottises. Bien sûr que l'on ne meurt pas si l'on coupe la chaîne! S'il y avait un mot de vrai là-dedans, je serais mort bien des fois depuis 20 ans. Si vous voulez mon avis, quand vous recevez une lettre de ce genre, tâchez de retrouver quelqu'un de la liste et renvoyez-la lui en lui disant ce que vous pensez de l'équilibre mental de la personne qui l'a expédiée. Cela les secoue. Il y en a qui m'ont répondu pour me présenter leurs excuses et me remercier de façon vraiment sincère. Essayez pour voir!

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 84 et 85)(Extrait 10)}. Marionnettes et Sur-Être.

    « Vous avez dit que le Sur-Être envoie des marionnettes à titre d'expérience. Voici ma question : une fois que l'entité a fait l'expérience des choses pour lesquelles elle a été envoyée, retourne-t-elle au Sur-Être et devient-elle partie intégrante de l'esprit de celui-ci? La personne perd-t-elle son identité individuelle ou fait-elle bon ménage avec le Sur-Être? pour ma part, l'idée de n'être qu'une partie de l'esprit d'une entité m'est désagréable. Je veux rester moi-même. Pourriez-vous expliquer la chose de manière plus détaillée car je n'ai pas trouvé cette réponse particulière dans vos livres? »

    La grande confusion règne dans cette affaire de marionnettes. Rappelez-vous qu'un comédien jouant un rôle donné en scène « vit » effectivement cette identité. Mais lorsque la représentation est terminée et qu'il rentre chez lui, il peut oublier tout ce qui a trait à l'existence du prince cerveaulent ou autre. De même, le Sur-Être, que l'on ne peut pas appréhender dans la 3e dimension, est l'entité ultime d'un être humain et il envoie des « tentacules » ou des « marionnette » pour recueillir certaines informations. Imaginez, si vous voulez, le chef d'une agence de détectives qui ne quitte pas son bureau où il reçoit les renseignements que lui apportent ses limiers. Ces derniers lui font rapport et fournissent tous les éléments qu'il a besoin de connaître.

    À la fin, après que des éons se sont écoulés, toutes les marionnettes se rejoignent pour constituer dans son intégralité l'entité du Sur-Être.

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 85 et 86)(Extrait 11)}. Magie noire.

    « Qu'arrive-t-il à ceux qui font de la magie noire? Comme celle-ci est utilisée en vue d'avantages personnels, ces gens doivent se créer un mauvais kharma. Reviennent-ils sous l'espèce de prêtres, etc.? »

    On a malheureusement écrit une foule de bêtises sur la magie, noire, blanche ou quelle que soit sa couleur. La plupart du temps, le magicien noir se repaît d'illusions. Il (ou elle) n'a aucun pouvoir et ne peut pas lancer de mauvais sorts. Aussi est-il sa seule victime et se conduit-il comme un imbécile en ne faisant que retarder son évolution. Si quelqu'un, homme ou femme, est dans cette vie un stupide magicien noir, ladite vie est gâchée et elle ne compte pas. Aussi, lorsqu'il revient, il recommence à la vie qui a précédé celle de la magie noire.

    Naturellement, si le magicien noir cause d'une manière ou d'une autre un préjudice à quelqu'un, son kharma l'enregistre et il doit réparer mais ne souhaitez pas au malheureux de revenir sous les espèces d'un prêtre ou je ne sais quoi : il n'est pas assez important pour mériter ce destin.

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(page 86)(Extrait 12)}. Capacités multiples (pouvoirs).

    « J'ai développé mes facultés psychiques et bien que j'obtienne de bons résultats en télépathie, il semble que, en dépit de mes efforts, je sois dans l'incapacité d'acquérir les autres facultés. Puis-je parvenir à mon accomplissement d'une autre manière? Dois-je essayer? Par ailleurs, comment puis-je savoir combien d'existences je dois encore vivre sur Terre? »

    Vous dites que vous avez de bons résultats dans le domaine de la télépathie mais que vous avez l'impression de n'arriver à rien dans les autres domaines métaphysiques. Eh bien, je vous dirai franchement que nous ne sommes pas tous doués dans toutes les branches du psychique. Considérez la vie normale, la vie de tous les jours. Par exemple, vous êtes peut-être capable d'écrire mais savez-vous dessiner? Et si vous savez dessiner, savez-vous écrire et savez-vous sculter? La plupart des gens peuvent faire une ou deux choses de manière tout à fait satisfaisante mais pour exceller dans tous les arts métaphysiques, il leur faudrait commencer à s'entraîner avant même d'avoir atteint l'âge de sept ans. Pour ma part, si je peux faire tout ce dont je parle dans mes livres, j'ai d'autres lacunes, il y a des tas de choses que je suis incapable de faire. Ainsi, je ne sais pas peindre, je ne pourrais même pas passer un mur au badigeon. Nous avons chacun nos talents et nos déficiences et le mieux est de faire le maximum avec ce que nous possédons.

    Il y a des gens que l'on appelle des génies. Un génie est presque toujours quelqu'un qui excelle uniquement dans un domaine. Dans d'autres, il a besoin qu'on le prenne plus ou moins par la main parce que toute sa puissance mentale s'applique exclusivement à un sujet déterminé au détriment de ses aptitudes générales.

*****************
 

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(page 87)(Extrait 13)}. De la Méditation Transcendentale.

    « Il y a des gens qui payent de très grosses sommes d'argent pour s'initier à la méditation transcendentale. C'est un type de méditation qui ne fait appel ni à la concentration ni à la contemplation. En théorie, on y accède simplement en étudiant sa mantra. Je me sens plus détendu, etc., mais vous conseillez la méditation contemplative. Pensez-vous que l'on ait tort de verser des sommes aussi importantes pour un cours de méditation transcendentale? Quelque chose me dit que quelqu'un me soutire de l'argent et que je suis une dupe. »

    Personnellement, je pense qu'il faut être complètement fou pour accepter de payer très cher pour ces histoires de méditation transcendentale. Je ne sais même pas ce que cela signifie au juste. Pour moi, ce n'est rien d'autre qu'un truc destiné à extorquer de l'argent aux gens parce que de deux choses l'une : ou on médite ou on ne médite pas, ou on marche (ou on court) ou on reste à la même place. Voyons! Allez-vous regarder quelque chose avec l'oeil d'un pigeon ou en faisant preuve d'intelligence? Voulez-vous que nous lancions un nouveau culte en demandant beaucoup d'argent? Expliquons aux gens qu'on voit mieux lorsqu'on regarde avec les yeux d'un pigeon, réclamons-leur quelques centaines de dollars et, bientôt, nous pourrons prendre notre retraite et tout laisser tomber.

    Vous vous rappelez peut-être que les Allemands avaient un pas de parade qui s'appelait le pas de l'oie. C'était évidemment très joli pour un esprit biscornu mais marcher au pas de l'oie était épuisant pour les soldats. La méditation transcendentale pour laquelle, si je comprends bien, vous avez payé très cher n'est, à mon sens, qu'un gadget stupide. Vous n'en avez pas besoin. La MÉDITATION... voilà la seule chose dont vous avez besoin. Vous m'avez demandé mon opinion sincère : vous l'avez.

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 88 et 89)(Extrait 14)}. Pour voir l'aura correctement.

    « Est-ce que vous pouvez voir l'aura d'une personne dans ou sur une lettre? Je suis extrêmement déprimé parce que je ne sais ni pourquoi je suis ici, ni où je vais, ni qui je suis. Pouvez-vous m'aider? »

    Oui, je peux voir l'aura à travers une lettre. Toutefois, je la vois alors par psychométrie et ce n'est pas aussi net que lorsqu'il s'agit d'une véritable aura physique. Pour que je puisse voir une aura correctement et que cela soit utile à la personne, il faut que celle-ci soit dans la même pièce à trois mètres cinquante [~11 pieds et 8 pouces] de moi au moins et qu'elle soit entièrement nue. Ce n'est pas tout. Il faut aussi qu'elle reste environ une demi-heure déshabillée afin que s'efface l'influence des vêtements. Après tout, on n'examine pas un tableau qui se trouve encore dans son emballage, n'est-ce pas?

    Je suis véritablement stupéfait par les difficultés que je rencontre pour recruter des femmes disposées à participer à mes recherches sur l'aura. Je n'ignore pas qu'il existe certaines revues remarquables qui montre « tout » et le reste. On m'assure que les illustrations, parfois, ne dépareraient pas un manuel d'anatomie. Apparemment, les jeunes femmes ne demandent pas mieux que de poser à l'état de nature si elles peuvent se faire photographier et si leurs photos circulent à travers le monde entier mais si c'est pour participer à des recherches sur l'aura... oh la la! rien à faire! Elles s'effarouchent aussitôt.

    Une dame m'avait écrit qu'elle mourait d'envie de m'aider dans ces recherches. Elle était tout à fait disposée à se dévêtir et à se laisser examiner, et même photographier. Apparemment, elle était prête à le jurer sur une pile de Playboy's et de Playgirl's. Comme je suis un vieil imbécile, j'ai vue la dame en question et ...non! rien n'a pu la persuader de se déshabiller. Elle faisait partie de cette catégorie de femmes dont l'une m'a avoué m'avoir fait cette proposition pour pouvoir me rencontrer. Elle n'a pas fait long feu. Je trouve ahurissant que certaines de ces femmes couchent aujourd'hui avec n'importe qui, mais se refusent à ôter leurs vêtements quand il s'agit de recherches honnêtes et sincères sur l'aura. Quelques-unes m'ont dit carrément qu'elles seraient ravies de coucher avec moi... dans le noir! Eh bien, cela ne m'intéresse pas. Je vis comme un moine et je me moque éperdument de l'anatomie féminine sauf dans la mesure où elle peut m'aider dans mes recherches. Or, celles-ci sont au point mort pour la bonne raison que je manque d'argent pour me procurer le matériel et que je manque de femmes qui acceptent d'enlever leur slip!

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 89 et 90)(Extrait 15)}. Le nombre de vies restant à vivre.

    « Dites-moi combien il me reste encore de vies à vivre sur Terre. »

    C'est là une question singulière, n'est-il pas vrai? C'est comme si quelqu'un qui commence ses études demandait : « Dites-moi quand je quitterai l'école. » Cela dépend évidemment de bien des choses. Cette personne qui veut savoir combien de vies elle a encore à vivre... quelle  est son étape d'évolution actuelle? Que fait-elle sur la Terre? Comment accomplit-elle la tâche qui lui est impartie? Essaie-t-elle d'aider les autres ou ne s'intéresse-t-elle qu'à elle-même? A-t-elle l'intention de continuer d'essayer de se perfectionner ou va-t-elle se lancer dans toute sorte de diableries.

    Il n'est pas possible de savoir combien il reste de vies à quelqu'un parce que le nombre de vies que l'on a à vivre dépend entièrement de la conduite de l'intéressé. Cela ressemble beaucoup aux sentences que rendent à présent les tribunaux aux États-Unis et qui condamnent l'accusé à une peine de prison indéterminée, de un à quatre ans, par exemple. Autrement dit, si le détenu qui purge sa peine se comporte comme un parangon de vertu, s'il ne fait pas un seul pâté sur son cahier, il pourra être libéré au bout d'un an. Mais s'il fait toutes les diableries qui lui passent par la tête, il ne sortira qu'à la fin de ses quatre ans. Voilà la réponse à votre question, M. Un Tel : tout dépend de vous et de votre conduite. Alors, tenez-vous bien!

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 90 à 93)(Extrait 16)}. Communisme ou religion.

    « Les communistes finiront-ils par s'emparer de ce pays? »

    Oui, je crois qu'une forme de communisme va submerger le monde parce que, en particulier, les femmes d'aujourd'hui cherchent à obtenir ce qu'elles appellent l'« égalité » et qu'elles flanquent tout en l'air. Jadis, l'homme gagnait l'argent du ménage en travaillant à l'extérieur et la femme restait à la maison et s'occupait de sa famille. À présent, c'est fini. Le lendemain de son mariage, la femme retourne à l'usine et au bout du compte, si elle n'a pas de chance, elle a un bébé. Elle reste alors chez elle en touchant intégralement son salaire, sinon elle hurle à la « discrimination », et dès que le bébé est né, ou presque, on le fourre à la crèche et la mère revient à l'usine.

    Tout cela est de la faute des capitalistes, vous savez, parce que la publicité incite les gens à croire qu'il leur faut absolument avoir ces merveilles de luxe - au moins deux autos dans chaque garage, des machines à laver, des téléviseurs, une résidence secondaire, un bateau et tout ce qui s'ensuit. Alors, ils se précipitent pour acheter des choses qu'ils ne peuvent pas se permettre d'acheter par ce qu'il ne faut pas avoir l'air d'être inférieurs aux voisins, ils prennent leurs cartes de crédit et paient des agios. Finalement, ils sont tellement pourris de dettes qu'il n'est plus question d'arrêter de travailler. Le mari et la femme sont obligés de travailler tous les deux. Parfois, l'un ou l'autre prend un second emploi - ce qu'on appelle le cumul - et leurs dettes ne  cessent d'augmenter.

    Mais il y a plus grave encore : les enfants grandissent sans discipline ni amour familial et ils traînent dans les rues jusqu'au jour où ils tombent sous l'influencent d'un enfant plus fort aux tendances le plus souvent perverses. C'est comme ça que nous avons des bandes de voyous qui rôdent dans les rues, se livrent à des actes de vandalisme et agressent les personnes âgées rien que pour s'amuser. Tout récemment, j'ai lu qu'un pauvre vieux de plus de 75 ans avait été frappé et détroussé par une femme qui, non contente de cela, lui a pris sa jambe artificielle par-dessus le marché! En quoi une jambe artificielle peut-elle intéresser une femme?

    Toujours est-il que tant que la société sera ainsi livrée au désordre, nous sommes mûrs pour le communisme. Nous avons déjà le socialisme. Allez donc vivre en Colombie Britanique - vous verrez le gouvernement qu'ils ont, là-bas! J'étais bien heureux d'en partir. Je crois qu'une forme modifié de communisme envahira le monde et que le communisme ne disparaîtra que si les gens acceptent de vivre à la maison et de fonder une famille.
 
 

    Après une période beaucoup plus pénible que celle que nous connaissons actuellement [1974] - et ce n'est pas drôle tous les jours, n'est-ce pas? -, une ère nouvelles'ouvrira quand les gens s'éveilleront lentement et se détacheront des fausses valeurs qui ont cours aujourd'hui. Malheureusement, nos contemporains sont hypnotisés par la réclame, ils croient qu'il est tout simplement indispensable d'avoir certaines choses, ils sont la proie des publicités subliminales que véhiculent  les films et la télévision. Une personne regarde un programme à la télé. Et puis, elle se lève comme un somnambule, monte en trébuchant dans une auto et se rue dans un supermarché d'où elle revient chargée de produits qu'elle n'avait aucune intention d'acheter et dont elle n'a véritablement pas l'usage, tout cela parce qu'elle a été frauduleusement influencée par la publicité.

    Il faut que cet état de choses cesse et, au risque de passer pour un vieux radoteur, je répète qu'il est nécessaire d'en revenir à une forme ou une autre de religion. Il faut que les gens brisent les chaînes de l'égoïsme car, aujourd'hui, ils veulent, ils veulent, ils veulent - et ils ne se soucient pas particulièrement de la façon dont ils obtiennent ce qu'ils veulent. Nous vivons un âge de déliquescence où les jeunes estiment parfaitement déshonorant de payer ce qu'on achète, ils préfèrent voler systématiquement dans les magasins. Ils entrent à toute une bande dans les boutiques pour amuser le patron ou l'employ et pendant qu'ils distraient l'attention du malheureux, leurs complices se précipitent et prennent tout ce qui leur chante, tout ce qui satisfait leur caprice. Je les ai vu opérer à Vancouver. J'étais chez Denman Mail, dans mon fauteuil roulant., naturellement, et j'ai assisté de mes yeux à la manoeuvre. J'ai signalé la chose à la vendeuse qui s'est bornée à hausser les épaules et m'a répondu : « Que voulez-vous que j'y fasse? Si je leur cours après, c'est toute la boutique qui sera mise à sac quand j'aurai le dos tourné. »

    Aussi, l'Âge d'Or n'adviendra que lorsque nous aurons encore beaucoup, beaucoup plus souffert. Il faudra que les gens subissent toute sorte d'épreuves avant que leur psyché soit à tel point meurtrie qu'ils soient incapables d'être malmenés davantage. Alors, ils s'éveilleront de la quasi-hypnose qui fait d'eux un outil entre les mains des publicitaires. Mais, même à ce moment, ils ne seront guère heureux dans l'existence à moins que les femmes ne restent à la maison, n'oublient les revendications du M.L.F. et élèvent les enfants correctement, dignement et dans la discipline.

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(page 93)(Extrait 17)}. Chef Spirituel Mondial.

    « Le règne du prochain Maître ou Chef spirituel commencera-t-il avant ou après la future guerre mondiale? Les êtres intelligents qui viendront finalement s'établir ici sont sûrement plus avancés sur le plan spirituel que les habitants de la Terre, n'est-ce pas? »

    Nous ne pourrons avoir un vrai « chef » que lorsque les hommes seront prêts à le recevoir. Ils devront d'abord beaucoup souffrir et laissez-moi vous dire ici qu'aucun de ces « gurus » à propos desquels on fait un tel battage et qui ont tant de succès ne sauraitt être considéré comme un leader du monde. Je pense particulièrement à un jeune homme qui a gentiment fait sa pelote en tant que « guide spirituel ». Il semble qu'il soit retourné en Inde et que son gouvernement - et le fisc - se soient occupés de lui.

    Il y a déjà un Guide tout prêt pour cette Terre mais il n'a aucune chance aussi longtemps que les conditions ne seront pas adéquates et il ne fera par conséquent pas connaître son existence avant. Somme toute, cent ans ou mille ans, est-ce que cela compte dans la vie d'une planète? Notre civilisation passera, voyez-vous? et d'autres surgiront, se développeront, s'effondreront et disparaîtront pour laisser la place à d'autres encore car cette Terre n'est  qu'une école d'apprentissage et si nous n'en faisons pas quelque chose de bien maintenant... eh, bien, nous continuerons de renaître jusqu'à ce que nous soyons devenus plus sensés.

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(page 101)(Extrait 18)}. Sortie en campagne, prêt de Calgary -> Inconvénient : vision des massacres indiens!

    Je suis sorti aujourd'hui pour la seconde fois depuis que j'ai quitté l'hôpital. Big est toujours à la maison et il doit encore rester une semaine. Nous sommes allés dans la montagne et j'ai une fois de plus découvert les inconvénients qu'il y a à être un « sensitif » car nous sommes passés par un ancien camp indien qui avait été le théâtre d'un massacre. Plus je suis en mauvaise santé, plus je deviens psychique. À un moment, j'ai dû fermer les yeux car je « voyais » les Indiens et la bataille qui faisait rage. La scène était si nette qu'elle avait pour moi autant de réalité que la voiture à bord de laquelle je me trouvais et rouler au milieu d'un massacre est une chose effrayante.

    Même Bigg qui conduisait et qui ne prétend pas être un « sensitif » avait l'impression de sentir ses cheveux se dresser sur sa tête.

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 104 à 106)(Extrait 19)}. Être multidimensionnel: 1, 2, 3, 4 dimensions et plus encore!

    Grand Dieu! Je n'aurai quand même pas perdu mon temps! Voici la première qui me tombe sous la main. Je vous conseille de vous rasseoir, d'essuyer vos lunettes si vous en portez et d'être attentif. « Considérant que nous sommes des êtres à 3 dimensions qui évoluons (espérons-le) vers la 4e. il s'ensuit logiquement que nous sommes venus d'une seconde dimension et, antérieurement, d'une première. Ma première question est celle-ci: cette digression est-elle exacte? Et, dans l'affirmative, qu'étions-nous avant le première dimension et de quel acqui spirituel avons-nous besoin pour progresser? maintenant, pour compliquer davantage les choses, si la première et la seconde dimension n'existaient pas dans notre évolution ainsi que la théorie en a été émise, où étions-nous originellement avant la 3e dimension? »

    J'espère que vous n'avez pas la tête qui tourne autant que la mienne car, effectivement, c'est la vérité : nous sommes issus d'un être unidimensionnel. Imaginez une amibe, par exemple. On pourrait logiquement, je suppose, considérer cette amibe inférieure comme une créature unidimensionnelle. Or, toute vie évolue à partir d'une entité unicellulaire., la cellule unique constitue d'autres cellules qui finissent par fissionner pour engendrer deux entités distinctes ou davantage. C'est l'étape primordiale de l'évolution. Cependant, à vrai dire, on ne peut répondre de façon satisfaisante à cette question car la créature unidimensionnelle serait tout aussi incapable de comprendre notre monde à 3 dimensions qu'une personne appartenant à cet univers de comprendre le monde à six dimensions. Aussi sommes-nous obligés d'accepter un certain nombre de choses sur parole. Il y a des gens que la science aveugle, comme ont dit. Ils essayent de formuler des questions qui sont au-delà de leurs facultés de compréhension. Bien... Nous évoluons à partir d'une entité unidimensionnelle en progressant à travers des dimensions innombrables, inimaginables jusqu'au moment où, finalement, nous ne faisons plus qu'un avec le Sur-Être. Et quand nous ne faisons plus qu'un avec le Sur-Être, il est parfait et il lui faut à son tour évoluer plus avant. Rien n'est immobile, rien n'est stationnaire dans la nature. On ne peut pas se tenir immobile sur une corde raide, par exemple. Il faut, en tout cas, se balancer, osciller pour conserver une immobilité apparente et si l'on se balance, on n'est pas immobile, n'est-ce pas? Donc, toute vie est mouvement, toute vie est vibrations et plus nous évoluons, plus nous déclenchons de vibrations.
 
 
 

    Comprendriez-vous mieux si je disais aux musiciens que nous pouvons frapper une note simple, un do, si vous voulez (c'est la seule que je connaisse!). Admettons que ce do soit un être unidimensionnel. Et puis, vous faites des progrès et vous parvenez à jouer du piano avec les deux mains. Vous pouvez alors frapper un accord. Disons que vous en êtes maintenant à 3, 4 ou 5 dimensions en termes de vibrations car, que cela nous plaise ou non, la musique, si belle qu'elle soit, n'est rien de plus qu'en ensemble de vibrations qui « font bon ménage » entre elles.

    Je regrette de ne pouvoir répondre de manière plus spécifique à cette question mais on n'apprend pas le calcul intégral à un nourrisson, n'est-ce pas?
 

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 106 à 108)(Extrait 20)}. Les Juifs.

    Voilà à présent une question qui va sans doute me causer des ennuis. Certaines personnes m'écrivent pour me dire que je suis antisémite. Croyez-moi : ce n'est absolument pas le cas! Je m'entends à merveille avec les Juifs. En tant que bouddhiste, j'imagine que je suis en sympathie avec eux. La plupart sont certainement en sympathie avec moi.

    « Vous avez dit que le peuple juif est un groupe qui est resté en arrière pour essayer de recommencer ce cycle d'existence. Cela signifie-t-il que les juifs seront toujours juifs durant toutes leurs vies terrestres? »

    Non, absolument pas. Oublions les juifs, les chrétiens, et les bouddhistes et tournons-nous vers l'école. Parfait! Nous sommes à l'école. Nous avons une bande de cancres et, comme c'est la fin du trimestre, on va leur faire subir des examens pour savoir si leur cerveau stupide a acquis quelques connaissances au cours de l'année. Quelques-uns d'entre eux seront reçus, probablement parce qu'ils auront eu de la chance. Toujours est-il que ceux qui réussissent seront admis dans la classe supérieure. Et les ahuris qui ne réussissent pas redoubleront. Or, nos redoublants ont à la fois un sentiment d'infériorité et un sentiment de supériorité. D'infériorité parce qu'ils n'ont pas été assez malins pour passer dans la classe du dessus et de supériorité à l'égard des nouveaux et ils ont parfois une conduite tellement insupportable qu'on aurait plaisir à leur tanner le derrière à coups de canne.
 
 
 

    Les juifs sont des gens qui, dans un autre cercle (ou cycle) d'existence - appelez cela comme vous voudrez - n'ont pas réussi à passer leurs examens de fin d'année de sorte qu'ils ont été obligés de redoubler. Certains sont arrogants, d'autres se sentent inférieurs mais tout le monde les jalouse parce qu'ils ont un savoir inné beaucoup plus grand.

    Je m'entends bien avec les juifs, je les comprends, ils me comprennent et jamais un juif n'a essayé de me convertir à quoi que ce soit. Les non-juifs ont essayé. Parfois, quelques stupides vieilles filles plus ou moins atteintes de folie religieuse me persécutent en m'envoyant des tracs, des brochures, des Bibles, des « ouvrages édifiants » en vers - quideviennent de plus en plus épouvantables - et tutti quanti. Quand ce ne sont pas des crucifix ouvragés ou des images que je suis censé accrocher tout autour de moi! Eh bien, toute la camelote de ce genre va aux ordures, je n'ai pas besoin qu'on vienne me dire quelle doit être ma religion. J'en ai une, même si je suis bouddhiste. J'ai mes croyances personnelles, le bouddhisme n'est qu'une manière de vivre.

    Toujours est-il que les juifs se sont presque toujours mieux conduits que les chrétiens, n'est-ce pas? Regardez les enfants juifs, voyez comme ils sont disciplinés. Regardez les adultes. Si on les traite correctement, ce sont des gens charmants et je suis fier de compter des juifs merveilleux au nombre de mes amis.

    D'ailleurs, il n'y avait pas de juifs avant Abraham. En tout cas, on ne les appelait pas comme cela. En ce temps-là, la classification était entièrement différente. Pourquoi ne pas baptiser carpe de lapin?

    Pour répondre brièvement, je dirai qu'une personne ne sera pas obligatoirement un juif après ce cycle particulier d'existence car, lorsqu'elle aura « appris ses leçons », elle sera admise dans la classe supérieure où il n'y aura même pas (espérons-le) de chrétiens. Exactement comme un redoublant qui a échoué à ses examens mais qui, s'il réussit les prochains, passera dans la classe du dessus.

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 109 et 110)(Extrait 21)}. Prédiction à court terme.

    Un monsieur qui habite la France a l'air de se faire bien du souci pour son avenir. « Peut-être ai-je mal formulé mes questions, écrit-il, mais il me semble qu'elles ont provoqué des réponses quelque peu paradoxales qui sont en contradiction avec ce que vous dites dans vos livres. Loin de moi l'idée de vous adresser des reproches. Je désire ardemment, au contraire, vous comprendre. Vous dites dans votre lettre que les bords de la Méditerranée sont tout à fait sûrs. Mais d'un autre côté, je crois me rappeler que vous parlez dans un de vos livres de la submersion des littoraux. »

    Eh bien, je persiste à dire que j'ai raison. Le lit de la Méditerranée finira par s'élever de sorte que ce qui est actuellement eau deviendra terre. J'avais dit à ce correspondant dans une lettre qu'il serait en toute sécurité et je répète qu'il sera entièrement à l'abri de ce cataclysme. C'est que les gens, voyez-vous, songent à leur propre vie et pensent qu'elle est toute l'éternité. Mais il n'en est rien. Si une catastrophe doit survenir dans une centaine d'années, quelqu'un à qui il reste, disons 20 ans à vivre n'a rien à redouter. Des personnes me demandent si elles ne devraient pas se réfugier dans les Rocheuses ou fuir ailleurs et quand je leur réponds que, à mon avis, elles seront tout à fait en sécurité là où elles sont, elles le prennent très mal. Pensez à ce vieillard de 70 ans qui a une peur épouvantable et m'écrit pour me dire qu'il craint que  la terre ne s'enfonce et d'avoir de l'eau par-dessus la tête. Je dis que là où vit cet homme, il y aura submersion dans les années à venir mais je ne crois pas que ce cataclysme aura lieu au cours de son existence. Si vous pensez à vos petits-enfants, d'accord : dépêchez-vous de venir vous installer dans les Rocheuses - les Rocheuses canadiennes, naturellement. Il vous faudra commencer par déblayer pas mal de neige car, tandis que j'écris ce livre, si je regarde par la fenêtre, je vois les Rocheuses et il y a un vrai paquet de neige au sommet. Mais parlons sérieusement. Mes correspondants n'ont pas à s'inquiéter : ces catastrophes n'interviendront pas au cours de votre existence. Mais, évidemment, si vous prenez la plume au nom d'un petit enfant...

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(page 111)(Extrait 22)}. Pour un contact avec les Fées.

    « Que doit-on faire pour communiquer avec les esprits de la nature ou avec les fée? »

    Ce n'est pas bien difficile. Il vous faut mener ce qu'on appelle une « vie pure » afin d'accroître vos vibrations. Il vous faut mener une vie d'ermite (d'ermitesse?) car si vous êtes au milieu d'un grand nombre de gens, vos vibrations se ralentissent. Sinon, vous ne pourriez pas vous entendre avec les autres.

    Ensuite, il faut vous entraîner à la télépathie car il ne sert à rien de parler aux esprits de la nature en employant le langage articulé. Notre système vocal est trop rudimentaire, trop grossier pour eux. On ne peut utiliser que la télépathie. Mais si vous pouvez communiquer avec votre chat, vous pouvez également communiquer avec les esprits de la nature.

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 111 et 112)(Extrait 23)}. Pour faire son Salut et qualité de sainteté.

    « Les gens cherchent le le salut et la lumière dans tous les sens. Se pourrait-il que les réponses soient en nous et non dans une source extérieure? »

    Absolument vrai! nous sommes ce que nous faisons. Si l'on croit à une chose, cette chose peut être et je dirai que le moyen le plus facile, et de loin, de gagner son « salut » est d'obéir à la règle d'or : ne fais aux autres que  ce que tu voudrais qu'ils te fissent.

    Une multitude de gens pensent qu'ils trouveront le salut dans quelques livre sacré ou en observant des préceptes qui sont caducs depuis des milliers d'années. Si vous suivez certains articles de foi du christianisme primitif, il vous faut convenir que les femmes sont des objets inférieurs, des biens meubles. Mais nos dames du M.L.F. ne seront pas d'accord, et elles auront évidemment raison. Je crois, pour ma part (dois-je le dire à voix basse?) que les femmes sont en tout point les égales de l'homme mais que ce sont des créatures très différentes, presque une autre espèce. Les hommes conviennent pour certaines choses, les femmes pour d'autres. Pourquoi donc ne s'appiquent-elles pas aux tâches qui leur sont propres? Veiller sur la nation, se charger de la discipline et de la formation de la race future? Elles s'appercevraient qu'elles feraient ainsi leur salut.

    « L'humilité, la sincérité, la volonté de ne pas faire de mal, l'indulgence, la rectitude, le dévouement à un maître spirituel, la pureté, la fermeté, l'harmonie intérieure... Si une personne s'efforce de vivre selon ces précepts, peut-elle avoir l'assurance qu'elle progresse vers le bien, même si elle n'a pas de vision et n'est pas dotée de pouvoirs occultes évidents? »

    Oui, catégoriquement oui. Car si l'on obéit à la règle d'or, on se prépare à acquérir toutes ces facultés et être psychique n'a rien à voir avec la sainteté, le fait d'être clairvoyant n'a rien de spécialement spirituel, ce n'est qu'une faculté. Vous ne direz pas qu'une personne est forcément spirituelle, par exemple, sous prétexte qu'elle sait chanter, peindre ou écrire des livres : ce ne sont là que des aptitudes. La spiritualité n'a rien à voir avec tout cela. Aussi quelles que soient la pureté, la sainteté ou la rectitude d'une personne, si elle ne possède pas les éléments physiques nécessaires pour être psychique, elle ne le sera pas. On peut être psychique et bon.
 

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 112 à 115)(Extrait 24)}. Avoir un Guide ou un Maître!

    « Vous et d'autres sages avez dit que lorsque l'élève sera prêt, le maître apparaîtra. Il a également été dit que pour avancer sur le Chemin et éveiller la divinité latente en soi, il faut avoir un Maître. Comment peut-on se préparer au mieux à la rencontre avec un Maître spirituel? Cette rencontre peut-elle se produire quelles que soient les habitudes de vie ou doit-on faire certaines choses ou renoncer à certaines choses pour qu'elle puisse avoir lieu? Serait-bon de se préparer dès maintenant à une rencontre qui interviendra dans une existence future? »

    Oui, il est parfaitement vrai que le Maître viendra quand l'élève sera prêt (ou prête) et ce n'est pas à l'élève de dire quand il (ou elle) sera prêt. Les choses se passent de la façon suivante: à mesure que l'aspirant élève progresse, sa vibration fondamentale augmente. Elle est comme  une cloche qui retentit dans l'éther de sorte qu'un Maître, qui est toujours prêt à répondre à l'appel d'un élève et qui se manifestera peut-être ou peut-être pas dans le plan physique, vient à son aide. Et qu'il soit bien entendu que cela ne veut pas nécessairement dire qu'il va s'asseoir en face de l'élève et lui donner des coups de règle sur les doigts toutes les fois qu'il lui faudra attirer l'attention de celui-ci. Le Maître peut être dans l'astral et enseigner l'élève lorsque ce dernier y est aussi.

    Beaucoup de gens m'écrivent pour me dire avec force qu'ils sont prêts, ils sont tout à fait affirmatifs sur ce point. Comment se fait-il donc que personne, moi ou quelqu'un d'autre, ne se précipite à travers terres et mers pour les aider?
 
 
 
 
 

    Je conteste que les gens doivent avoir des Maîtres physiques. Je suis formellement opposé à tous ces cours par correspondance qui prétendent enseigner la métaphysique, la spiritualité, etc. etc. Si vous avez besoin d'un Maître, vous en aurez un dans l'astral et je vous dirai ceci: quand vous mourrez - c'est-à-dire quand votre corps physique quittera cette Terre et que votre entité astrale passera dans le monde astral, elle sera seule pour répondre de vos succès et de vos échecs. N'allez surtout pas croire que parce que vous avez suivi un jour un cours de léchage de bottes par correspondance, le léche-bottes en chef viendra parler à votre place pour expliquer pourquoi vous ne pouvez lécher que les bottes noires et pas les jaunes. Non, quand vous serez mort, vous serez seul et vous aurez à répondre seul. Aussi, le mieux est-il de vous y habituer dès maintenant, à ne compter que sur vous-même et sur vos propres ressources. Voulez-vous n'être qu'un esclave, l'ombre d'un cours par correspondance ou d'un guru stupide? Vous êtes une entité. Alors, agissez en conséquence.

    Vous demandez si l'on doit renoncer à certaines choses pour pouvoir avancer? La réponse est oui, bien entendu. Il vous faut renoncer à l'alcool parce qu'il risque d'affecter votre psyché. Il vous faut renoncer aux drogues... pas vous, naturellement, parce que vous ne vous y adonnez pas, vous. Je devrais peut-être dire que l'« on » doit renoncer à ces choses-là. On doit renoncer aux choses qui sont préjudiciables au corps astral car si vous faites du mal au corps astral, toutes vos vibrations sont faussées, n'est-ce pas? et si vos vibrations sont faussées, vous n'aurez ni Maître astral ni Maître physique et vous vous retrouverez à votre point de départ.
 
 

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 114 et 115)(Extrait 25)}. L'Initiation et le Nouveau Guide du Monde.

    « Tout au long des âges, l'Initiation a joué un rôle capital dans le progrès de l'âme. Comment et sous quelle forme l'Initiation peut-elle avoir lieu à l'époque actuelle? »

    Et bien, je ne suis pas tellement favorable aux initiations, ce ne sont que des cérémonies fétichistes qui ne servent  rien qu'à faire à moitié mourir de peur de pauvres malheureux. En réalité, tout ce qui est nécessaire, c'est une franche affirmation, une déclaration d'intention, la promesse de faire ou d'étudier certaines choses et je maintiens que plonger quelqu'un dans l'eau sale, lui faire boire une rasade de vin ou lui poser sur le corps des bouts de tissu bariolés sont pures absurdités.  Ce n'est rien d'autre qu'un fétichiste théâtral. Une simple déclaration, c'est tout ce qui est nécessaire en tant que cérémonie d'initiation. L'initiation, c'est uniquement l'affirmation qu'une personne est prête à prendre certaines mesures qui accroîtront ses capacités psychiques.

    « Jésus et d'autres Guides du Monde avaient des adeptes et des amis en dehors de leurs disciples immédiats. Vous avez dit dans Chapters of Life qu'un nouveau Guide du Monde doit naître en 1985. Est-il possible à une personne de faire dès à présent quelque chose pour être digne de devenir un auxiliaire, un aide, un adepte ou un ami du futur nouveau Guide du Monde? Ou est-ce que ces proches fidèles appartiendront tous à un cycle différent du nôtre? »

    La seule façon de se préparer est de mener une vie convenable, une vie spirituelle, une vie « correcte » et de donner ainsi l'exemple à ceux qui nous entourent. Nous vivons aujourd'hui une époque véritablement affreuse où tout le monde essaye d'écraser tout le monde et cela ne fera qu'empirer à moins que nous soyons suffisamment nombreux à donner l'exemple des avantages qu'apporte une vie décente. La plupart des gens ne font rien sans l'espoir d'un bénéfice matériel. Cela peut paraître scandaleusement cynique, je le sais, mais je crois que c'est la réalité. Aussi doit-on, au moins au début, montrer aux autres que la sérénité, la tranquillité et l'honnêteté rapportent des bénéfices matériels et aussi longtemps que l'« opposition » ne sera pas convaincue que ces avantages existent, elle ne s'engagera pas sur la voie étroite.
 

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(page 116)(Extrait 26)}. KUNDALINI.

    « Comment peut-on savoir si le kundalini de quelqu'un a émergé autrement qu'en observant son aura? »

    L'intéressé le sait et si le kundalini est apparu à la suite de mauvaises pratiques, le psychiatre le saura aussi! Une personne qui tripote le kundalini - et elle le peut - risque de très graves troubles mentaux. On ne doit jamais essayer de faire surgir le kundalini, on doit attendre qu'il le fasse naturellement. Il est vraiment très dangereux d'interférer avec le kundalini.

    On peut évidemment observer l'aura pour voir ce qui lui arrive et ce qui arrive au kundalini mais cela nous ramène au vieux problème: comment faire pour enlever leurs sous-vêtements aux gens?
 

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(page 117)(Extrait 27)}. Ouverture du Troisième Oeil.

    « Est-il à l'heure actuelle possible que le 3e Oeil s'ouvre comme cela s'est passé pour vous ou est-ce le résultat d'un éveil progressif du chakras? »

    Franchement, vous feriez-vous opérer de l'appendicite par un amateur? Ou vous opéreriez-vous vous-même? Si vous avez le moindre bon sens - ce qui est le cas : sinon, vous ne liriez pas ce livre-, vous essaieriez de trouver le meilleur spécialiste possible pour vous opérer. De la même façon, il vous faut un authentique spécialiste pour ouvrir votre 3e Oeil et ils sont à peu près aussi rares que les franboises sur les groseillers. En fait, cela n'a rien de bien difficile à condition de regarder l'aura en même temps parce qu'on sait alors exactement ce qui se passe et, par conséquent, il est possible de tout contrôler.

    Cela étant dit, je ne conseillerais jamais, mais alors jamais! à un Occidental de se faire ouvrir le 3e Oeil par des moyens chirurgicaux. Tout comme je déconseille l'acupuncture aux Occidentaux. L'acupuncture, c'est parfait pour les Orientaux parce qu'ils sont nés avec et que, sous bien des aspects, ils sont très différents des Occidentaux. Conclusion : ne vous faites pas ouvrir chirurgicalement le 3e Oeil, vous risqueriez la cécité spirituelle.
 

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(page 118)(Extrait 28)}. Pendule et Élémental.

    « Est-il possible ou plausible qu'un élémental ou quelque chose du même ordre contrôle les réactions d'un pendule? »

    Oui, il est tout à fait possible à des entités malicieuses de faitre à peu près n'importe quoi. Elles n'auraient aucune difficulté à contrôler un pendule, par exemple. Vous vous demandez comment elles le peuvent? Eh bien, imaginez un chauffeur d'autobus scolaire. Il transporte toute une bande d'écoliers chahuteurs et, au bout de quelque temps, ils se mettent à tenir des conciliabules à vois basse et à comploter. Soudain, l'un d'eux, plus sot ou plus téméraire que les autres, empoigne le volant et essaie de le faire tourner malgré les efforts du conducteur. Peut-être même que d'autres garnements le lui arracheront des mains. Les gosses d'aujourd'hui sont à  peu près capables de tout: alors, pourquoi ne feraient-ils pas ça? Eh bien, c'est ce qui se passe quand une entité malicieuse prend le contrôle du pendule. La personne qui utilise ce dernier en a perdu le contrôle pour une raison ou une autre - ou elle ne l'a jamais eu. C'est pour cela que j'insiste toujours sur ce point; àil faut faire en sorte que votre pendule soit bien votre pendule, pas celui de quelqu'un d'autre, car si c'est vous qui le contrôlez, aucune autre entité ne peut alors prendre votre place. Tout dépend donc de votre capacité de contrôle.
 

*****************
 
 

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 118 et 119)(Extrait 29)}. Prédiction: Cataclysme + Trous du Pôle Nord + Épaisseur de l'écorce terrestre : 1300 km à 1600 km.

    « Dans Chapters of Lives, vous prédisez des événement qui interviendront dans la période finale du présent cycle du monde. Croyez-vous que, au cours de cette période, les Jardiniers de la Terre viendront sarcler et émonder ce jardin embroussaillé et ingrat ou est-il plus vraisemblable qu'ils reviennent seulement après que les cataclysmes auront détruit la plupart des mauvaises herbes que nous sommes? »

    Je crois que les Jardiniers de la Terre sont de plus en plus franchement écoeurés de l'état de ce monde car, fondamentalement, les humains deviennent de plus en plus égoïstes. Au lieu d'essayer de se faire mutuellement du bien, ils semblent avoir à présent le goût de se détruire.

    Je crois qu'aux alentours (je dis : « aux alentours ») de l'an 2000, il nous sera peut-être donné d'assister à des choses tout à fait surprenantes et qu'il est possible que les Jardiniers de la Terre ou leurs messagers viennent alors jeter un coup d'oeil chez nous.

    Lors des cataclysmes passés, les habitants de la surface de la Terre ont été guidés de sorte qu'ils ont pu pénétrer à l'intérieur de la planète grâce à de grands trous situés aux pôles. Naturellement, les gens de l'intérieur seront parfaitement à l'abris des bombes atomiques qui ravageront la surface car je crois que l'épaisseur de l'écorce terrestre séparant les deux niveaux et qui est pour la plus grande part constituée de minerai de fer et de différentes poches [roches?] très dures, varie de 1300 à 1600 kilomètres. Si vous avez envie d'assister au spectacle, attendez jusqu'aux environs de l'an 2000 et vous aurez droit gratuitement au feu d'artifice.

*****************
 

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 119 et 120)(Extrait 30)}. Comment Prier le Sur-Être.

    « Quand je prie, comment dois-je m'adresser à mon Sur-Être? Lui donner une nom humain ne me plaît pas. Faut-il l'appeler « Dieu », « Seigneur », « Guide » ou tout simplement « Sur-Être »? Vous avez dit que le Sur-Être a plusieurs marionnettes à manipuler. Cela signifie-t-il qu'il ne s'occupe pas seulement de moi mais aussi d'autres personnes? Dans ce cas, il n'est pas uniquement mon Sur-Être mais aussi celui d'autres gens. Ces gens sont-ils ou non liés à moi d'une manière quelconque? »

    ... Le nom que vous donnez à votre Sur-Être n'a pas plus d'importance que celui que vous donnez à votre subconscient car, aussi longtemps que vous avez dans l'idée que vous êtes en train de vous adresser à l'un ou à l'autre, vous pouvez tout aussi bien leur donner un numéro, le numéro un pour le Sur-Être, le N° 2 pour le subconscient. Naturellement, il n'est pas nécessaire d'être trop facétieux car la façon dont vous appelez votre Sur-Être ne compte pas du moment que vous êtes conséquent avec vous-même. Il faut toujours employer le même nom.

    J'ai parlé bien souvent du Sur-Être et de ses marionnettes. Présentons les choses de cette manière. Vous avez un corps. Disons que c'est le Sur-Être. Et vous avez une main droite et une main gauche, un pied droit et un pied gauche : disons que ce sont vos marionnettes. Vos mains et vos pieds font absolument partie de vous-même, n'est-ce pas? Ils sont incontestablement reliés antre eux exactement commes les gens qui sont les marionnettes d'un seul et même Sur-Être sont liés entre eux, rattachés les uns aux autres, dépendants les uns des autres. Et le Sur-Être dirige chacune de ces marionnettes tout comme vous dirigez vos mains et vos pieds. Si, par exemple, vos pieds font mauvais ménage, vous ne pourrez pas marcher. En admettant que les marionnettes que vous appelez vos pieds se détestent et essaient de faire un pas à droite en même temps, vous tombez en arrière. Je ne jurerais pas que ce ne soit possible et ne comptez pas sur moi pour faire l'expérience mais vous devez faire en sorte que vos pieds et vos mains demeurent en bons termes.
 

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 120 à 122)(Extrait 32)}. Première ZONE à traverser à la mort.

    « En quittant cette vie, devons-nous absolument traverser le lieu où les élémentaux, les formes mentales ou quoi qu'ils soient essaient de nous terrifier? Est-ce inéluctable pour nous tous autant que nous sommes ou les aides ont-ils une chance de nous  épargner cela? Si l'on meurt de mort soudaine, dans un accident de la route ou un accident d'avion, par exemple, etc., les aides ont-ils le temps de nous rejoindre immédiatement ou devons-nous errer seuls et être la proie de ces affreux élémentaux? »

    Eh bien! On dirait que je suis tombé sur une série de questions gigogne.... Supposons que vous deviez prendre le train, une voiture, un car ou un aéroplane. Avant de monter à bord de votre véhicule, il vous faudra traverser une certaine zone du « domaine public ». Admettons que votre voiture soit rangée devant chez vous et que vous vouliez monter dedans. Vous devrez sortir de la maison et traverser le trottoir. De même, lorsque vous quittez la vie, vous devez traversez une zone du « domaine public des esprits » pour rejoindre l'astral mais, dans 89 cas sur 100, vous ne verrez pas d'élémentaux. Or, si vous n'avez pas peur, vous n'avez pas de soucis à vous faire car, alors, les élémentaux ne peuvent pas vous tourmenter, ils ne peuvent pas vous approcher. En sortant de chez vous et en vous dirigeant vers votre voiture, vous pouvez voir des enfants qui regardent le trottoir en bâillant aux corneilles. Mais vous n'avez pas besoin de vous inquiéter d'eux, n'est-ce pas? Alors, pourquoi vous inquiéter des élémentaux?

    Et soyez tout à fait certains que les aides vous sauveront de n'importe quoi. Si vous êtes victime d'une collision brutale, aucune importance : ils seront quand même là car n'oubliez pas que, sur Terre, le temps est quelque chose de purement artificiel qui ne signifie rien ailleurs. Par exemple, si vous voulez aller... disons d'Amérique du Sud en Australie, ce serait tout un branle-bas : prendre vos billets, préparer vos bagages, faire le trajet. Vous auriez toute sorte de formalités douanière et d'immigration à accomplir. Mais, dans l'astral, vous pensez à un endroit et vous y êtes, ce n'est pas plus long que ça. Aussi, même si elle se trouve séparée de vous par un nombre incalculable de kilomètres, une personne qui est dans l'astral peut être : « Mon Dieu! Jim Coquecibuche va avoir un accident, j'y vais » et l'aide astral sera sur place avant même que l'accident ait lieu.

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 122 à 123)(Extrait 33)}. Deux Niveaux Astraux.

    « Dans vos livres précédents, vous avez fait allusion à au moins deux niveaux astraux différents, l'un légèrement supérieur à l'autre si j'ai bien compris. Est-ce que nous, les gens moyens dont l'évolution n'a pas été aussi loin devons y aller après notre mort terrestre? Peut-il exister sur ce plan cette sorte de vie de famille dont vous parlez aussi dans certains de vos ouvrages? Est-il possible de passer directement d'un plan au plan supérieur ou la réincarnation est-elle inévitable entre le passage d'un plan astral à un autre? »

    Nous sommes, sur la Terre, à un certain niveau d'évolution. Nous sommes, ici, à un stade physique dans un monde tridimensionnel. Quand nous « mourons », c'est-à-dire quand, pour une raison ou une autre, notre corps cesse de fonctionner, nous passons au « plan astral », c'est-à-dire une espèce de centre d'accueil et, dans ce plan astral-là, nous examinons ce que nous avons fait et ce que nous avons laissé inachevé sur le monde tridimensionnel, nous prenons l'avis de conseillers spatiaux particuliers et il se peut que nous décidions qu'il est préférable de revenir sur Terre, c'est-à-dire de nous réincarner et de mener une nouvelle vie terrestre.

    Mais il se peut aussi que, somme toute, nous ne nous en soyons pas si mal tirés. Dans ce cas, nous pourrons progresser, passer à un plan supérieur d'existence, peut-être un monde de la 4e dimension, peut-être un monde de la cinquième. Mais il me faut répéter une fois de plus que le temps n'est plus le même hors de la Terre; on peut rester longtemps dans l'astral puis se réincarner presque instantanément en termes de temps terrestre. C'est très troublant pour quelqu'un qui est trop habitué à voir dans le temps quelque chose de bien solide - 60 secondes font une minute, 60 minutes une heure, 24 heures une journée, etc. Dans l'astral, le temps est flexible et l'on peut y avoir ses amitiés. En fait, on doit en avoir pour mener à leur terme ses expériences de base. On peut aussi avoir des aventures galantes - Voilà, j'en suis sûr, qui réjouira nombre d'entre vous!

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(page 123)(Extrait 34)}. Rendez-vous Astral.

    « Si un de mes enfants ou un être cher quitte cette Terre avant ou après moi et y retourne sous une nouvelle incarnation avant moi ou si j'y retourne avant lui, comment nous sera-t-il possible de nous retrouver dans l'astral? Et si l'un des deux accède à un plan astral supérieur, comment pourrons-nous nous rencontrer? Est-il possible de se rendre visite même si l'on est sur des plans astraux différents? »

    Je me suis efforcé tout au long de mes livres d'expliquer la notion de voyage astral, d'enfoncer dans la tête de mes lecteurs cette idée qu'ils peuvent s'ils le veulent quitter leur corps, se rendre dans l'astral et y rencontrer des gens. Apparemment, je n'ai pas eu grand succès, n'est-ce pas ? Si la personne qui me pose ces questions lit mes livres, elle y trouvera la réponse exprimée tout à fait clairement. Si vous désirez rencontrer quelqu'un dans l'astral, vous pouvez organiser un rendez-vous par télépathie et quitter votre corps à cette fin.

    Si une personne se trouve sur un plan supérieur et qu'elle veut vous rencontrer dans l'astral, elle peut vous rejoindre dans le plan inférieur où vous êtes. Il n'y a aucun problème à condition que les deux personnes souhaitent se rencontrer.

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 124 et 125)(Extrait 35)}. Esprit et avortement [voir dans le livre].
 
 

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 125 à 127)(Extrait 36)}. Question de divorce.

    « Divorce - Si deux personnes qui se sont aimées, se sont mariées et ont cru sincèrement qu'elles ne se sépareraient jamais ni dans cette vie ni dans l'autre se mettent peu à peu à se faire mutuellement souffrir, sont désorientées et désespérées, et si elles se rendent brusquement compte qu'elles sont désormais incapables de se comprendre et qu'elles deviennent deux être étrangers entre lesquels il y a pas de communication, que doivent-elles faire? Continuer de vivre ensemble? Mais si elles commencent presque à se haïr, le fossé se creusera toujours davantage et l'atmosphère du foyer sera de plus en plus ierrespirable. Ou se séparer et ne plus vivre, au moins, en se haïssant? Comment cela a-t-il pu arriver alors que toutes deux juraient du plus profond de leur coeur n'avoir jamais cessé d'aimer l'autre?  Chacune a l'impression qu'un destin mystérieux a affreusement changé l'autre. Ni lui ni elle ne pensent plus comme avant, ne réagissent plus comme avant. Ils ne font que se critiquer tout le temps alors que, autrefois, ils n'avaient aucun reproche à s'adresser. Et quand il y a aussi des problèmes physiques et qu'il semble qu'il n'y ait pas d'issue, que faire? Est-il mal de se quitter? Faut-il qu'ils continuent de vivre ensemble uniquement parce qu'ils ont signé quelques papiers et qu'un prêtre leur a dit de vivre ensemble? Ou faut-il qu'ils soient honnêtes, qu'ils se séparent et laissent le temps cicatriser les plaies jusqu'à ce qu'ils soient enfin capables au moins de se pardonner et de comprendre qu'ils se sont tous les deux trompés, que ce n'était pas un seul des deux qui a eu tort. Qu'est-ce qui est faux? Qu'est-ce qui est juste? »
 
 
 

    Comme beaucoup de gens me demandent la même chose, je vais donner franchement mon opinion sur ce point. Je considère que, dans la religion chrétienne, les prêtres se mêlent tellement du mariage qu'ils le faussent entièrement. Chez les catholiques, par exemple, si une femme n'a pas suffisamment d'enfants, les curés prennent cela très mal et ils menacent les époux de toute sorte de choses terribles. Je sais que c'est vrai car je l'ai vu de mes propres yeux et j'ai compris en Irlande le sens de la vieille maxime: « Le mari reste dehors parce que le curé a accroché son chapeau au bouton de la porte. »

    En affaires, deux associés qui ne s'entendent pas se séparent. C'est la seule solution sensée et, aujourd'hui, le mariage est véritablement une affaire! J'estime personnellement que les gens ne devraient jamais se séparer mais divorce et se quitter une fois pour toutes, délibérément et irrévocablement. Après tout, si vous avez une dent qui vous fait mal, vous ne vous la faites pas arracher à moitié par le dentiste, n'est-ce pas? Vous vous la faites extraire purement et simplement et vous n'y pensez plus. Eh bien, si, dans un ménage, la femme ou le mari a des ennuis et qu'il n'y a rien à faire pour arranger les choses, inutile de perdre davantage de temps: divorcez sans vous soucier de ce qu'un imbécile de curaillon peut raconter. Il n'y est pas passé, lui. Ce n'est pas lui qui souffre: c'est vous. Je crois que la majeure partie du bla-bla religieux qu'on vous serine aujourd'hui est totalement faux. Avant le christianisme, le mariage était une chose très agréable entièrement différente de ce qu'il est aujourd'hui et dans les communautés religieuses que le christianisme ne domine pas, le mariage est plus conciliable.

    Voici donc ma réponse: dépêchez-vous de divorcer. Mais essayez de vous séparer comme des amis qui ont un différend, un désaccord. À quoi bon raconter des horreurs l'un sur l'autre? Pour divorcer, il faut être deux, ce qui signifie que vous êtes tous les deux à blâmer.
 

*****************
Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(page 128)(Extrait 37)}. Trop de lectures de sources diverses.

    «  J'ai lu l'histoire de ce moine japonais dans "La Caverne des Anciens" et cela m'a incité à différentes choses. Comment peut-on savoir si l'on se fait tort à soi-même? »

    Eh bien, comment répondre à une pareille question? Probablement en rapprochant cela de la médecine. Voyons ce que nous pouvons faire. Supposons que vous ayez un poste de télévision et que vous regardiez toutes ces publicités sur les spécialités pharmaceutiques ou que vous lisiez dans les journaux des annonces affirmant que ceci, cela et autre chose encore guérissent tous les maux. Aucune personne sensée ne prendra toutes ces saletés pour lesquelles on fait de la réclame parce qu'il y aurait trop de produits incompatibles. Si vous prenez deux choses opposées, c'est-à-dire qui ne sont pas compatibles, vous aggraverez votre état en créant vous-même une affection de plus.  Je puis seulement vous dire que si vous lisez trop de choses sur trop de sujets ou sur le même sujet, vous devriez vous arrêter. J'ajouterai, sans vouloir essayer d'être un super-vendeur, que les gens devraient lire d'abord mes livres parce que tout ce que je dis dedans est vrai et que je peux faire tout ce dont je parle. Il y a depuis quelque temps beaucoup de soi-disant auteurs qui se contentent de prendre des passages entiers dans les livres des autres et de les récrire de sorte que l'on croit que c'est un autre livre. Mais si vous récrivez quelque chose, vous ne lui donnez pas toujours la même signification, n'est-ce pas? C'est pourquoi je pense que l'on doit se limiter à un auteur et à un sujet. Et quand on a lu tout ce que cet auteur a écrit, on peut alors, si l'on veut, passer à quelque chose d'autre. Mais les gens agissent comme ceux qui mélangent leurs alcools et l'on m'a assuré en confiance que c'est là une pratique hautement répréhensible!
 

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(page 129)(Extrait 38)}. Lieu hanté.

    « Quand vous déménagez et que vous sentez dans votre nouvel appartement quelque chose qui vous met mal à l'aise ou qui est négatif, qu'est-ce que c'est et comment en débarasser les lieux? »

    Je ne peux que supposer que cela veut dire: que faire si l'on entre dans un appartement hanté ou saturé par les influences négatives des précédents occupants? S'il est hanté... et alors? Le fantôme ne peut faire de mal au hanté et l'on n'a qu'à lui lancer un ordre télépathique déterminé: il s'en ira. La plupart du temps, en fait, une maison hantée ne l'est que par la force vitale dynamique de quelqu'un qui est trépassé et ces forces s'attardent comme les derniers échos des cuivres d'un orchestre. Ces échos meurent en quelques secondes et l'échos de la mort d'une personne virile se dissipe en une seconde, ou à peu près, dans l'astral, ce qui représente peut-être une centaine d'années de temps terrestre. Mais il suffit pour qu'il s'évanouisse d'ordonner télépathiquement au « hanteur » de cesser de hanter.
 

*****************
 

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 129 et 130)(Extrait 39)}. Sorcellerie.

    « Je connais quelqu'un qui s'occupait de sorcellerie. Commençant bientôt à s'apercevoir qu'il était tourmenté par des démons, il s'est dépêché d'abandonner. Pouvez-vous expliquer ces démons et comment on devient possédé? »

    Si les gens tripotent dans la sorcellerie, ils méritent tout ce qui leur arrive et je ne les plains pas car pratiquer la sorcellerie, c'est manipuler des forces absolument interdites. Il y a au niveau astral inférieur toute sorte d'entités qui se comportent comme des singes espiègles. Elles adorent imiter et taquiner les humains. Des multitudes de braves gens, animés des meilleures intentions du monde, ont participé à des séances qui n'étaientent pas convenablement contrôlées par un médium expérimenté de telle sorte que les entités malignes leur ont transmis des messages que, dans leur candeur, ces dupes ont cru authentiques. Or, rien ne réussit autant que le succès et plus les gens croient que ces malfaisants sont authentiques, plus leur pouvoir s'accroît et, finalement, ils en arrivent à pouvoir contrôler les pensées des humains. Ils soufflent télépathiquement à l'esprit de quelqu'un que la tante Mathilda ou telle autre personne exige que l'on fasse ceci ou cela. Mais, je le répète encore, rien de néfaste ne peut survenir si l'on n'a pas peur. Si vous êtes hanté ou si vous croyez être possédé, il vous suffit d'affirmer très, très catégoriquement que rien ne peut vous atteindre: l'entité qui vous persécute se dissipera. Ces entités ne veulent pas se dissiper, aussi partent-elles précipitamment pour se mettre à la recherche de quelqu'un d'autre qui ne pourra pas les chasser. Il n'y a par conséquent rien à craindre - sauf d'avoir peur.

*****************
 

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 130 et 131)(Extrait 40)}. Bouddhisme et recrutement! Plus Sectes.

    « Mon père est professeur dans un collège et il porte un intérêt grandissant à vos enseignements. Il me parle souvent de la délinquance funeste de ces gosses qui sont censés être des enfants de bonnes familles. Comment peut-on les en tirer ou les aider? »

    Je pensais m'être déjà longuement et fastidieusement étendu sur ce sujet car je crois fermement que les choses ne s'amélioreront pas avant que les mères restent au foyer et s'occupent de leur intérieur. On laisse aujourd'hui les enfants traîner dans les rues et ils tonbent sous l'influence de camarades plus forts qu'eux qui ont le plus souvent des penchants destructeurs et qui contaminent les « enfants  de bonnes familles ». La seule solution est de rénover la société pour que la maternité redevienne une vertu au lieu d'être un malencontreux accident.

    « Hier, une jeune fille a abordé ma femme et a essayé de toutes ses forces de nous convertir au bouddhisme. Je lui dit que j'avais un autre Chemin et que j'étais réfractaire à ses boniments de commis-voyageur. Comment peut-on être sûr du Chemin qu'il faut suivre? »

    Ça, c'est une question facile! Les vrais bouddhistes n'ont pas de missionnaires. Les vrais bouddhistes ne cherchent jamais à convaincre qui que ce soit de devenir bouddhiste. Vous vous êtes vraisemblement accroché avec une de ces épouvantables cultistes que l'on voit aujourd'hui se balader en quête de nouvelles victimes qui verseront leur obole à quelque société bouddhiste imaginaire. Permettez-moi de répéter que si quelqu'un, homme ou femme, tente de vous convertir au bouddhisme, ce n'est pas un bouddhiste car le bouddhisme est seulement une manière de vivre, pas une religion. Et le bouddhisme n'a pas de missionnaires.

    Il y a à l'heure actuelle trop de cultes, une pseudoéducation qui incite de jeunes niais des deux sexes à se prendre pour des messies élus chargés de recruter pour telle ou telle société.

    À ce propos, je vais faire quelque chose que je fais rarement : je vais vous conseiller de lire un livre qui révèle tout sur les sociétés secrètes et indique l'origine de quelques-unes des sectes qui font passer des annonces dans les journaux et essayent de vous extorquer de l'argent à leurs fins personnelles. Il s'agit de "Secret Societies" de Norman MacKenzie, édité par Crescent Book, New York. C'est, à mon avis, un excellent ouvrage que je recommande instamment. J'aurais aimé l'avoir moi-même écrit!

*****************
 

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(page 132) (Extrait 41)}. Végétarisme.

     « Nous sommes végétariens, Wayne et moi. Nous appliquons le régime du Pr Arnold Ehret qui consiste à se nourrir de légumes, de fruits et de noix à l'exclusion de tout produit d'origine animale. Je me demande souvent ce que vous en penseriez. Ce régime libère-t-il de la maladie comme le proffesseur le croit? Je voudrais aussi savoir si les gens comme vous se nourrissent uniquement d'orge, de thé et de beurre. Que pensez-vous de ce régime? »

    Si je vous disais vraiment ce que j'en pense, mon éditeur tomberait sans doute raide mort car mes pensées en ce domaine sont incendiaires. Je pense que ces régimes de cinglés sont du bluff, que ce ne sont que des billeversées. L'armée américaine s'est livrée à de longues expériences avec des groupes qui mangeaient chaque jour la cuisine militaire et d'autres groupes formés de loufoques adeptes du végétarisme... vous savez, ceux qui se contentent d'une feuille de chou et d'une poignée de noisettes ou quelque chose d'approchant. Eh bien, au bout de six mois, les autorités américaines ont constaté de façon irréfutable que les végétariens étaient inférieurs aux autres dans tous les domaines: inférieurs sur le plan intellectuel, inférieurs sur le plan physique, inférieurs sur le plan de l'endurance et qu'ils n'étaient absolument pas en meilleure santé.

    Sur cette Terre, nous sommes des animaux et, étant des animaux et nous comportant comme des animaux, nous devrions manger selon ce qu'exige notre corps animal. Aussi, si vous pratiquez ces régimes absurdes et si vous apercevez que votre santé se détériore, ne vous en prenez qu'à vous. Je suis sans pitié pour ces régimes imbéciles, ces régimes stupides qui ne se sont jamais révélés être autre chose qu'un culte.
 

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(page 133) (Extrait 42)}. Aura + Kirlian.

     Pouvez-vous nous en dire davantage sur l'aura et les appareils qui permettraient de la voir? C'est très intéressant et pourrait être grandement utile si quelqu'un d'intelligent utilisait une telle méthode convenablement. Je ne comprends pas pourquoi les docteurs ne vous supplient pas de leur fabriquer un tel accessoir. »

    J'ai déjà beaucoup parlé de l'aura. On pourrait fabriquer une machine à voir l'aura à condition d'avoir de l'argent et des modèles féminins acceptant d'être des sujets d'étude. Or, j'ai déjà écrit que je n'ai ni l'un ni les autres! D'aucuns croient maintenant que la réponse réside dans le système kirlianien mais je pense qu'il vaudrait mieux que je l'évoque dans un autre chapitre car, à ma connaissance, le système photographique kirlianien va purement et simplement dans une fausse direction. Je sais que c'est une perte de temps, et rien de plus.
 

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 135 à 140)(Extrait 43)}. Expérience technique sur l'aura.

    Les grands hôpitaux de Londres fourmillaient de jeunes hommes passionnés et dévoués, avides de se faire un nom dans les branches nouvelles de la médecine. Dans l'un d'eux, un garçon ardent, le Dr Kilner, s'employait assidument à mener des recherches dans le domaine le plus étrange que cette nouveauté, l'électricité, ait rendu possible : les rayons X. Il travaillait jusqu'à une heure avancée de la nuit, essayant différentes combinaisons de voltages. Le courant était fourni par de gigantesques dynamos Compton, l'un des plus grands prodiges de l'univers de l'électricité - de l'électricité parce que la science de l'électronique n'était pas encore née.

    Le Dr Kilner étudiait toute sorte de méthodes singulières d'exploration du corps humain. Il constata qu'en utilisant des voltages considérables sous des ampérages extrêmement faibles une lumière émanait des contours du corps. Il disait qu'il expérimentait sur l'aura. Poussant plus avant ses travaux, il découvrit que certains agencements de prismes et de lentilles assistés de filtres teintés de façon particulière lui permettaient de distinguer l'aura à condition, toutefois, que le corps fût nu.

    Un beau jour, le pauvre Dr Kilner fut surpris alors qu'il était en train d'examiner une femme nue à la lumière d'une lampe spéciale. Le médecin qui avait fait intrusion avait beau voir des lueurs colorées formant toute sorte de motifs bizarres sur l'écran du Dr Kilner, rien n'y fit : interdiction fut faite à ce dernier de poursuivre ses recherches, il fut traîné devant le conseil d'administration où on l'avertit avec toute la solennité possible que s'il recommençait jamais à investiguer le corps humain selon ces méthodes, il serait expulsé, rayé de l'Ordre et - qui sait? -, sa carrière ruinée, il finirait peut-être même par se retrouver dans la peau d'un manoeuvre ou échouerait à l'asile. Le marché lui fut mis entre les mains : ou abandonner la médecine ou obéir et étudier les dosages à employer pour les traitements radiologiques récemment inventés.

    C'est ainsi que, à la honte éternelle de l'humanité, l'un de ses grands pionniers disparut dans l'obscurité. Sombrant dans la médiocrité, il se confina à de vulgaires travaux de routine sur les rayons X. C'en était fait des recherches sur l'aura.

    Vint la Grande Guerre, la Première Guerre mondiale. On utilisa pour la première fois les rayons X sur des soldats blessés. La science médicale fit des progrès mais, toujours, dans la mauvaise direction : la machine à rayon X n'était pas la bonne solution.

    La guerre fut gagnée mais pas par le vainqueur. Ce fut le vaincu, l'Allemagne, qui s'en tira le mieux. Tout d'abord, cependant, les Allemands poussaient dans les rues des brouettes chargées de millions de marks. Même un maigre repas coûtait des millions de marks. La dévaluation de la monnaie causa de graves troubles dans le pays. Le chaos régnait aussi en Russie car un nouveau parti était né, le parti communiste, les soviets, et il accomplissait des prodiges en adoptant la science de l'Occident.
 
 
 
 

    Au début de 1960 et jusqu'aux années 70, un auteur écrivit des livres de métaphysique où il disait certaines choses qui éveillèrent l'intérêt des Russes, toujours à l'affût de ce genre de phénomènes. Un grand nombre de ses ouvrages furent introduits en Russie où on les étudia avidement. En définitive, diverses recherches furent menées sous le patronage de l'État dans les universités de Moscou, recherches qui s'écartaient de ce qui était, en fait, une ligne d'investigation erronée. Pour un temps, on négligea les rayons X en Russie et l'on s'employa à tenter de détecter le champ magnétique du corps humain en utilisant des voltages élevés. La nudité ne posait pas de problème en Russie où l'individu ne compte pas, où tout est subordonné aux besoins de l'État.

    En fin de compte, un couple, les Kirlian, se servant d'informations découvertes dans un ouvrage de métaphysique, réussirent à mettre au point un vieux, un très vieux système : l'application d'un courant de très haute intensité sur une plaque métallique posée sur un corps humain. On constata que l'on pouvait photographier un objet placé sur ou contre un film pris en sandwich entre deux plaques de métal soumises à une tension électrique extrêmement élevée. Pour photographier un organe, l'une des bornes était connectée à la plaque métalillique, le corps lui-même faisait office de capaciteur. Le courant était engendré par une bibine Tesla qui multiplie considérablement l'intensité et augmente également la fréquence. De De cette façon, au lieu de pénétrer dans le corps, il s'écoule à sa surface comme de l'eau. Naturellement, tout cela se passe dans l'obscurité. Ainsi peut-on prendre une photographie.

    Une fois de plus, les Russes prétendent que c'est là une invention russe bien que Nikola Tesla, qui naquit en 1856, n'ait pas inventé ce dispositif en Russie.

    Certains auteurs de retour de Russie s'extasient sur les progrès accomplis par les métaphysiciens russes. Plusieurs ont écrit à ce propos des ouvrages où ils placent les Russes plus haut que les cieux, oubliant que les Occidentaux ont parlé de ces choses et peuvent en faire autant. L'un de ces chercheurs, nottamment, a personnellement signalé le fait à quelques-uns de ces panégyristes : il n'a même pas reçu d'accusé de réception. Il leur a adressé des exemplaires de ses propres livres publiés longtemps avant que les Russes eussent  « découvert » toutes les merveilles dont ils parlaient.
 
 
 

    La photographie kirlianienne est une fausse piste, exactement comme les rayons X du Dr Kilner. Elle ne donne qu'une image déformée de la décharge en couronne, elle ne montre qu'une certaine décharge d'électricité statique ou la gaine d'une telle décharge émanant du corps.

    Si l'on recouvre d'un papier un aimant en fer de cheval ou un simple barreau aimanté et qu'on saupoudre la feuille de limaille de fer, on obtient une image unidimensionnelle[bidimensionnelle!] du champ magnétique de l'aimant mais cela ne nous apprend rien touchant l'action ou la composition de ce dernier. En vérité, ce n'est qu'une curiosité de salon, rien de plus. De même, le procédé Kirlian, qui ne fait que ressusciter quelque chose remontant à 50 ou 60 ans, est une simple amusette qui fait aboutir de bons et honnêtes chercheurs à l'impasse. C'est une curiosité, un divertissement permettant de faire des tours avec des feuilles d'arbres, etc., même en couleur - mais une décharge en couronne n'est-elle pas toujours en couleur?

    On ne peut que déplorer que nos contemporains aient l'air de penser que tout ce qui est exotique - et exotique veut seulement dire étrange - est obligatoirement bon, meilleur que ce qui est produit chez soi. Il y a beaucoup de vrai dans le vieux proverbe qui affirme que nul n'est prophète en son pays. Et voilà pourquoi on porte aux Kirlian qui n'ont fait que ressuciter un antique procédé beaucoup d'attention, ce qui n'aurait pas la moindre importance si cela n'amenait d'estimables savants à s'égarer en prenant une mauvaise direction.

    La forme correcte d'utilisation des rayons X qui se fera jour le moment venu donnera tout autre chose que de malheureuses taches sur une plaque épaisse. Ce sera, au contraire, une reproduction en couleurs exactes de l'intérieur de l'organisme. Si le Dr Kilner n'avait pas eu l'oreille fendue, il aurait mis au point de telles photograpies car il était sur la bonne voie. Il avait la connaissance, une connaissance qui lui venait de l'astral et il n'en était encore qu'aux tâtonnements.

    Les rayons X adéquats - que l'on appellera autrement à ce moment, bien entendu- permettraient aux médecins et aux chirurgiens de voir de façon précise ce qui se passe à l'intérieur du corps, de voir exactement comment cela se passe et en couleurs naturelles. Il n'y aurait pas besoin, alors, d'opérations exploratoires : il suffirait d'ouvrir les yeux.
 
 
 

    Et si les médecins avaient écouté le Dr Kilner, la photographie aurale serait un lieu commun et, en photographiant l'aura, on saurait de quoi souffre un organisme. Chose plus intéressante encore, on pourrait dire sans erreur de quelles affections il risque d'être atteint si l'on n'entreprend pas de traitements préventifs à un stade précoce.

    La photographie aurale est une chose très réelle et elle est grandement nécessaire à l'espèce humaine. Elle était couramment répandue à l'époque de l'Atlantide et quand les Sumériens étaient vivants. Pourtant, la jalousie, la malveillance et la cécité spirituelle ont empêché les chercheurs qui possédaient la connaissance fondamentale de réaliser les appareillages indispensables.

    L'un des plus grands obstacles est, semble-t-il, qu'il faille que le sujet soit nu pour que l'on puisse examiner son aura. Or, dans les hôpitaux, il n'est permis d'examiner qu'une petite zone du corps humains, le reste demeurant entièrement recouvert. À croire que regarder un corps nu ailleurs que sur la plage, sur scène ou dans les plus pornographiques des magazines soit une sorte de crime.

    Mais lorsque les rayon X tels que nous les connaissons aujourd'hui seront des pièces de musée, lorsqu'ils auront disparu dans les limbes de l'oubli, il en ira de même du tout dernier gadget, de la photographie kirlianienne que l'on n'évoquera plus, pour autant qu'on l'évoque jamais, qu'avec un sourire condescendant pour la crédulité des hommes des années 1970 à qui l'on pouvait faire avaler de telles calembredaines. Non, la photographie kirlianienne n'est pas la solution de la photographie aurale, ce n'est absolument pas de la photographie aurale.

    Si vous suivez la rive d'une rivière rapide et que vous enfonciez la main dans l'eau, des rides et des turbulences viendront briser sa surface lisse. Le contact de votre main a perturbé l'écoulement régulier du courant que ces rides et un sillage centrifuge rendent alors visibles. De même, si un courant électrique de très haute intensité sous un très faible courant traverse certaines plaques de métal, tout ce qui gêne l'écoulement de ce flux électro-statique se manifestera par des rides, des étincelles qui sont peut-être un spectacle amusant mais qui n'ont strictement aucun intérêt.
 

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(page 142)(Extrait 44)}. Nettoyage Futur.

    « Cinq ans se sont écoulés depuis que vous avez écrit "Beyond the Tenth" {ou "Les Clés du Nirvana" en français} où vous disiez qu'il sera peut-être nécessaire aux Jardiniers de la Terre d'intervenir pour secouer les choses (les humains) afin que nous réalisions quel gâchis nous avons fait de cette planète. Or, cela ne fait qu'aller de mal en pis comme vous le dites, le communisme fait rapidement tache d'huile et les syndicats exerceront avant longtemps un contrôle quasiment complet sur beaucoup de pays. Compte tenu de cela, pouvez-vous nous dire si nous recevrons au cours des 30 ou 40 prochaines années [à partir de 1975], un coup de pied dans le derrière bien mérité. »

    Oui, mon ami, mais, tout d'abord, les Jardiniers de la Terre ne se mêleront de rien si les humains se reprennent et s'engagent sur la bonne voie car s'ils doivent intervenir, ils prendront des mesures drastiques et ils ne le désirent pas plus que nous.

    À mon avis, le monde deviendra communiste à peu près partout et les gens passeront un sale quart d'heure, en vérité, mais il faudra cela pour qu'ils se ressaisissent et puissent faire repartir la [le] pendule dans l'autre sens et connaître finalement l'Âge d'Or.
 

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 142 et 143)(Extrait 45)}. Hypnose + Méditation.
 

    « Pouvez-vous, s'il vous plaît, expliquer quel rapport et (ou) quelle différence il y a entre l'hypnose et la méditation? L'hypnose est-elle une pratique valable pour surmonter les mauvaises habitudes et les problèmes? »

    Il n'y a, en fait, pas le moindre rapport entre la méditation et l'hypnose. Dans la méditation, on conserve intégralement le contrôle de soi et l'on est capable de projeter son intellect dans d'autres dimensions. Attention! Je parle de la « méditation », pas de ces calembredaines cultistes pour lesquelles on paie très cher et qui ne vous apportent rien en échange. Je crois fermement que la méditation n'est valable que si elle est solitaire. Réfléchissez : tout le monde possède une aura et elle peut se déployer fort loin du corps; aussi, lorsque tout un groupe de personnes est réuni, les aura interfèrent et gênent la méditation des autres. À mon sens, il ne saurait y avoir de méditation véritable, de méditation satisfaisante en groupe.

    Dans l'hypnose, on abandonne son contrôle de soi à un tiers et j'affirme que cela l'affaiblit. Après tout, vous voulez être VOUS-MÊME, n'est-ce pas? Vous ne voulez pas vous mélanger à Trucmuche. Vous savez comment vous vous appelez, vous savez ce que vous êtes, vous savez ce que vous voudriez être. Vous tenez à votre intimité. Alors, je ne vois vraiment pas pourquoi vous auriez envie de vous faire hypnotiser puisque ce serait abandonner une partie de votre intimité à une tierce personne. Non, je suis contre l'Hypnotisme, à fond car c'est une chose très nuisible. Vous avez, par exemple, un hypnotiseur de théâtre qui prétend guérir une certaine personne d'une certaine maladie. Eh bien, pas du tout. Si c'est vraiment un hypnotiseur, il pourra incontestablement supprimer ou déguiser les symptômes du mal. Or, comment le plus intelligent des médecins lui-même diagnostiquera-t-il la maladie dont souffre le patient si les symptômes en sont déguisés? Lorsque la victime a été hypnotisée pendant un certain temps, la maladie est alors devenue en général absolument incurable. C'est pourquoi je vous conseille énergiquement de ne jamais vous laisser hypnotiser sauf par un médecin parfaitement qualifié qui aura été également formé à la pratique et à la technique de l'hypnose. En tant que médecin, il aura noté vos symptômes et, en tant qu'hypnotiseur, il saura les canaliser efficacement. Rappelons-nous que le médecin prête serment de soulager ceux qui souffrent et de ne pas faire le mal!
 

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 144 à 146)(Extrait 46)}. La Vie dans l'Au-Delà.

    « Est-il important que les habitants de ce plan aient une connaissance plus étendue des autres plans d'existence au-delà de l'astral? Dans l'affirmative, pouvez-vous donner des éclaircissements là-dessus, peut-être, au moins, une idée schématique de la structure des plans d'existence? Par ailleurs, que se passe-t-il quand l'évolution d'un esprit le fait passer au plan situé juste « au-dessus » du plan suprême ou de celui de Dieu? Un esprit peut-il réellement accéder au plan suprême? Est-ce tellement absurde que cela ne mérite même pas  qu'on en discute? »

    Eh bien, il ne m'est possible de discuter que du plan supérieur au nôtre, le plan astral, qui ressemble beaucoup à ce monde-ci bien qu'il possède une dimension supplémentaire. Le temps, par exemple, n'est pas le même que dans notre univers. Le déplacement non plus: si l'on veut se rendre quelque part, on se pense dans le lieu où l'on désire aller. Vous êtes assis en train de contempler le paysage et l'envie vous vient de rendre visite à un ami qui peut se trouver à une certaine distance. Alors, si vous pensez à cet ami et à l'endroit où il est, vous vous y trouverez presque instantanément en sa compagnie.

En outre, ni la pudibonderie ni la pornographie n'existent dans l'univers astral. Quand vous y entrez, vous découvrez - et, au début, cela vous surprend considérablement - que vous êtes nu comme un ver et qu'il vous faut littéralement « imaginer » le genre de vêtement qui plaît à votre fantaisie. Mais après un certain temps... bref, vous vous apercevrez que ces choses-là sont sans importance, que les choses de l'esprit comptent davantage.

    Dans le plan astral, on ne peut pas se trouver en présence de gens hostiles et, bien sûr, plus on s'élève, plus on est en harmonie avec les personnes qui vous entourent.

    On peut généralement parvenir jusqu'au 9e plan d'existence et l'on s'aperçoit alors que, là, le Sur-Être n'envoie plus de marionnettes. Il n'y a qu'une seule extension du Sur-Être après le neuvième plan.

    Les plans d'existence sont, évidemment, très nombreux et cela continue; on continue en acquérant toujours davantage de dimension mais il serait vain d'essayer de parler de certaines d'entre elles faute de points de référence. Discutereiez-vous de la théorie atomique avec une fourmi dont la préoccupation majeure est de vaquer aux besognes ordinaires de sa vie quotidienne? Comment pourriez-vous parler de la thermo-électricité nucléaire avec une abeille qui s'intéresse uniquement à la récolte du pollen à la fabrication du miel? Non, il est impossible de parler des autres dimensions tant qu'on n'en a pas eu l'expérience. Ce serait comme si un bébé d'un an tentait de discuter de la chirurgie du cerveau avec un de nos plus grands chirurgiens.
 
 
 

    Mais il n'y a pas de limites à notre ascension potentielle. Rappelez-vous le vieux proverbe  : « Il y a toujours de la place au sommet de l'échelle. » Et sachez que Dieu n'est pas un vieux monsieur barbu qui fait rentrer au bercail les agneaux rebelles avec une crosse de berger. Dieu est quelque chose d'absolument différent, quelque chose que vous ne pouvez pas comprendre ici-bas. L'image la plus proche que vous puissiez appréhender serait celle d'un manu, c'est-à-dire l'un des directeurs qui ont la charge de ce grand magasin que nous appelons la Terre. Il a sous ses ordres toute une équipe d'adjoints qui s'occupent des continents, des pays et des villes. Depuis quelque temps, ils semblent se débrouiller plutôt mal, n'est-ce pas? Songez à toutes ces secousses en Amérique, au Cambodge, au Vietnam, au Moyen-Orient et, maintenant [~1975], à Chipre. À mon avis, tous ces manus devraient être rappelés pour suivre un stage de recyclage spécial ou l'équivalent.

    Mais nous nous écartons du sujet. Ma réponse est que vous pouvez monter aussi haut que vos capacités vous le permettront et il n'y a aucune raison pour que vous n'atteignez pas le somment et que vous n'accédiez pas à la « bouddhité ». D'ailleurs, c'est là le sens du bouddhisme.
 

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 147 à 148)(Extrait 47)}. L'Astrologie.

    « Nous qui appartenons à ce plan physique, pouvons-nous apprendre l'astrologie et l'utiliser efficacement pour le bien des vivants? Dans ce cas, quelle est la vraie source de l'enseignement astrologique? »

    Dans un passé très, très reculé, l'astrologie était d'une exactitude extraordinaire car elle était fondée sur une science nouvelle. On attribuait aux étoiles une influence qui s'exerçait sur les objets de cette Terre - les humains, les animaux, les plantes, etc. - et ces postulats se révélèrent exacts aussi longtemps que le zodiaque demeura tel qu'il l'était au moment où ils avaient été formulés.

    Mais quelques millénaires se sont écoulés depuis. Maintenant, le zodiaque n'est plus le même et toutes les prédictions, toutes les prophéties sont fausses. Personnellement, je considère l'actuelle astrologie pratiquée en Occident comme une perte de temps. Elle est entièrement inexacte pour la simple raison qu'il n'a pas été tenu compte de la différence de la configuration du zodiaque. En Extrême-Orient, on en a tenu compte, en revanche, et les horoscopes, là-bas, sont beaucoup, beaucoup plus exacts. Je le sais : tout ce que les astrologues d'Extrême-Orient m'ont prédit s'est vérifié jusqu'au plus petits détails.

    J'ai fait dresser mon horoscope à plusieurs reprises en Occident et, chaque fois, il aurait été difficile aux prédictions d'être plus erronées. Il aurait aussi bien pu s'agir d'horoscopes établis pour quelqu'un d'autre. C'était grotesque. Aussi, je dis toujours aux gens qu'après mûres réflexions et compte tenu de mon expérience des astrologues de l'Occident, se faire dresser son horoscope est ni plus ni moins qu'une perte de temps.

    Je reçois tout le temps des lettres de correspondants qui me demandent de faire leur horoscope « et raconter au moins une de leurs incarnations ». Je refuse toujours car dresser un horoscope correct exige un temps considérable et je n'ai pas le temps. On m'a offert des sommes tout ce qu'il y a de coquettes pour cela mais je refuse sans exception.

    Les gens ont l'air de désirer passionnément qu'on leur raconte « au moins une incarnation ».  Mais pourquoi? s'ils vivent présentement une vie sur cette Terre, que leur importe de savoir où ils étaient précédemment? Tout ce qui compte, c'est ce qu'ils sont maintenant et ce qu'ils seront dans le futur et si une personne gaspille son temps à penser aux gloires du passé, etc., etc. ad libitum, elle finira par se dire tristement : « Oh! J'étais la grand-mère de Cléopâtre dans ma vie antérieure et maintenant, regardez-moi. Que suis-je? Une femme de ménage! »
 

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 149 à 150)(Extrait 48)}. Est-il sage de prier notre Sur-Être ...?

    « Est-il sage de prier notre Sur-Être pour qu'il nous conseille et nous guide? Et nous sera-t-il révélé des choses, principalement d'ordre occulte et spirituel, que nous pourrions accepter et comprendre? »

    Oui, vous pouvez toujours prier votre Sur-Être. Votre Sur-Être sait tout ce qui est jamais arrivé au Sur-Être. Mais considérons les choses sous un autre angle : vous travaillez (où cela?) disons en Amérique et votre patron habite... admettons qu'il habite Sydney, en Australie. Si vous voulez le joindre, il vous faut lui écrire ou lui téléphoner. Ne parlons pas d'écrire car on n'envoie pas de lettre à son Sur-Être et votre patron est l'équivalent de votre Sur-Être. Reste donc le téléphone. Si vous avez eu l'occasion de téléphoner à l'autre bout du monde, vous avez constaté que c'est là une expérience éprouvante [en 1975] qui demande beaucoup de temps et de patience. Et la moitié des mots vous échappent.

    Votre subconscient est semblable à une bibliothécaire. Une bibliothécaire n'a pas besoin de savoir elle-même une foule de choses. L'essentiel, c'est qu'elle sache où trouver une information donnée. Aussi, quel que soit le problème, vous pouvez toujours consulter une bibliothécaire. Si elle connaît bien son affaire, elle vous dira exactement où regarder, dans quel genre de livre vous trouverez le renseignement qu'il vous faut. Elle vous indiquera également l'emplacement de l'ouvrage.

    Il en va de même du subconscient. Le subconscient est loin d'être une lumière mais il sait exactement comment retrouver l'information que l'on désire. Si, donc vous vous mettez en contact avec lui, vous verrez que vous obtiendrez des résultats beaucoup plus rapidement que si vous gaspillez votre énergie à essayer d'entrer en contact avec votre Sur-Être. Vous aurez beaucoup plus vite fait en vous adressant à la bibliothèque de votre Tombouctou, à  Tuscalosa, où vous voudrez.
 

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 150 à 151)(Extrait 49)}. Les précurseurs du nouveau Maître du monde ...
 

    « Est-ce que les précurseurs du nouveaux Maître du monde sont déjà en train de faire de la propagande pour lui ou de préparer sa venue? »

    Même selon les Bibles chrétiennes, ce temps est un temps (Révélations) où apparaîtront de faux prophètes. En d'autres termes, cela veut dire, traduit dans le langage moderne de tous les jours, que notre pauvre vieux monde est un horrible gâchis, que toutes les nosmes et toutes les valeurs s'en vont à vau-l'eau et qu'il y a toujours un finaud pour se remplir les poches en prétendant être un Maître du monde. De sorte que l'on s'aperçoit parfois que des gens largement nantis patronnent un jeune galopin qui affirme être le nouveau Messie, le nouveau Dieu ou quoi encore! Et ces mécènes, toujours de plus en plus avides d'argent, font un cinéma à base d'accoutrements spectaculaires, de jets, de voitures rapides, etc., pour essayer d'induire les imprudents ou les ignorants à adhérer à un mouvement spécial moyennant finances. Au bout de quelque temps, le jeune galopin commence à devenir gourmand, il veut avoir voix au chapitre et, à moins que ceux qui le subventionnent ne parviennent à le tenir en bride, il fait des choses que ses adeptes trouvent incompatibles avec les objectifs qu'il professe.

    Il arrive aussi qu'il aille dans un autre pays. Le fisc lui confisque une partie de ses millions ou ne le laisse partir que s'il lui verse quelques millions.

    Je le dis avec force : ne vous laissez pas duper par ces cultistes, par ces gens qui se vantent d'être le seul vrai Dieu, le seul nouveau Messie, le nouveau Guide, le guru des gurus, etc. Grattez plutôt la surface et demandez-vous ce que cela leur rapporte, pourquoi toute cette réclame. S'ils disaient vrai, ils n'auraient pas besoin de publicité. Les gens SAURAIENT quand même et rallieraient en foule le saint étendard.

    Les sectes? J'estime que ceux qui lancent des cultes sont la lie de la Terre car ils égarent les naïfs, les empêchant de parvenir vraiment à la connaissance.

    Me voilà féroce, n'est-ce pas? Vous ne pensiez pas que je pouvais l'être à mon âge, n'est-il pas vrai? Tant pis! Lâcher un peu de vapeur de temps en temps est une bonne chose et si ma brutalité incite quelques-uns d'entre vous à se tenir à l'écart des sectes, ce sera tout à l'avantage de leur santé spirituelle.
 

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 151 à 152)(Extrait 50)}. Mingyar Dondup et le Grand Treizième Dalaï-Lama.

    « Il est regrettable que nous n'en sachions pas plus sur les hommes extraordinaires que sont le lama Mingyar Dondup et le grand treizième dalaï-lama. »

    Le lama Mingyar Dondup est, certes, une grande entité qui, naturellement, se trouve à présent très loin de la sphère terrestre. Il n'est pas incarné mais est sur un plan d'existence beaucoup plus élevé et il s'efforce actuellement d'aider d'autres mondes, « des mondes », au pluriel. Il ne s'occupe pas seulement de cette Terre mais de tout un groupe de mondes habités qui sont en difficulté, où l'égoïsme pousse comme le chiendent dans un jardin.

    Noussommes quelques-uns parmi les vrais lamas à penser que le grand treizième a été le dernier dalaï-lama. Nous croyons que si le présent détenteur de cette charge avait été un authentique dalaï-lama, il aurait fait bien davantage pour aider le peiple tibétain. Après tout, quand un homme vous dit qu'il n,est qu'un chef religieux et qu'il prie... prier est à la portée de n'importe qui. Il faut plus que quelques prières pour libérer un pays des agresseuers communistes, des envahisseurs communistes, il faut un exemple physique réel. Cela pourrait même aller jusqu'au martyr du leader du pays car s'il reste et combat avec son peuple - et la force se justfie parfois -, celui-ci, ayant un chef bien-aimé à cette tête, montrera son courage. Ç'aurait été le cas du treizième grand Dalaï-lama, il serait resté avec son peuple. Mais l'on ne peut rien contre la mort n'est-ce pas?

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 152 à 156)(Extrait 51)}. À propos du jeûne.

    « ... s'il vous plaît, dites quelque chose à propos du jeûne. Qu'en pensez-vous? Devrait-on jeûner? D'ailleurs quel mal cela peut-il faire? »

    Je n'ai qu'une seule chose à dire : Alléluia! Il y a 40 ans que je jeûne! Mais, sérieusement, jeûner - intelligemment - est excellent à condition de prendre quelques précautions de simple bon sens. Par exemple, vous n'allez pas jeûner si vous avez du diabète ou certains types de maladies cardiaques. Mais si l'on est dans l'ensemble en bonne santé, jeûner de temps en temps fait le plus grand bien pour autant qu'on ne travaille pas toute la journée en même temps.

    Pensez-vous qu'une automobile marchera si son réservoir est vide? Pourquoi donc votre organisme marcherait-il s'il n'a plus de nourriture pour le sustenter?

    Normalement, il n'y a aucun danger à jeûner quand on est en vacances car on peut alors se reposer davatange, on n'est pas obligé de courir pour attraper le bus, on n'est pas obligé de donner un coup de collier quand le patron regarde dans votre direction, on peut travailler à sa main. Donc, si vous voulez jeûner, assurez-vous que vous êtes à peu près en bonne santé et que vous n'avez aucune affection ou maladie comme le diabète car le jeûne ne vaut rien pour les diabétiques. Cela fait, assurez-vous ensuite que votre appareil digestif est en bon ordre de marche et je vous conseille de prendre un laxatif léger. Cessez alors de manger mais pas de boire. Vous serez bien avisé de vous mettre à ce que les médecins appellent la diète liquide : beaucoup d'eau, des jus de fruits mais rien de solide, pas même du lait car le lait est encore trop solide.

    Mais n'allez pas sucer des bonbons sous prétexte de jeûner. Ce n'est plus du jeûne, c'est de la tricherie et vous tourneriez toute votre entreprise en dérision.

    Cessez donc de vous alimenter et reposez-vous beaucoup. Vous pouvez lire, écouter la radio ou regarder la télévision mais pas question d'aller au cinéma, au café ni rien du même genre car cela épuiserait trop rapidement vos réserves de matières grasses et vous en pâtiriez. En effet, si vous jeûnez, votre organisme doit continuer de fonctionner et la seule façon pour lui de continuer de fonctionner est d'absorber progressivement les aliments emmagasinés dans vos cellules, c'est-à-dire les cellules grasses, et si vous vous agitez, si vous menez une vie mondaine ou faites des travaux manuels, vous perderez trop vite du poids et vous risquerez de craquer complètement.

    Pour vous faire comprendre ce que je veux dire, laissez-moi vous raconter que, récemment, un nombre ahurissant de personnes vraiment obèses se sont fait couper peut-être deux ou trois mètres d'intestins afin d'absorber moins de nourriture. Si l'on court-circuite exagérément le tube digestif, on perd trop rapidement du poids et toute sorte de phénomènes insolites se produisent.
 
 
 

Une femme qui pesait plus de 130 Kg - je crois qu'elle en pesait pas loin de 150 - s'était fait court-circuiter 3 mètres d'intestins. Elle était catastrophée car elle perdait du poids si rapidement qu'elle avait continuellement des malaises et que sa peau faisait de grands plis, ce qui n'est pas recommandé pour une dame ayant quelque souci de son apparence.

    Donc, si vous jeûner, faites attention. Cessez de manger et cesser de travailler, reposez-vous beaucoup, et se « reposer » veut dire ne pas courir les magasins et les lieux de distractions. Si l'on veut obtenir tous les bénéfices du jeûne sans en avoir les inconvénients, il faut non seulement renoncer à la nourriture mais aussi à l'agitation.

    On a besoin de beucoup de liquide sous peine de se déshydrater et la déshydratation est très nocive pour l'organisme. C'est quelque chose d'horrible.

    Certaines personnes dont la santé est médiocre constatent que le jeûne est mauvais pour leur foie. Aussi, assurez-vous que votre état de santé est suffisamment bon avant d'entreprendre une chose comme le jeûne.

    Combien de temps doit-on jeûner? Disons, si vous voulez, jusqu'au moment où l'on commence à avoir des hallucinations. On peut rester 4 ou 5 jours sans s'alimenter avec de très bons résultats. Avant ma dernière hospitalisation, j'étais resté 10 jours pleins sans rien absorber et, à l'hôpital, je suis resté plusieurs jours sans manger! Cela ne m'a fait aucun mal.Aussi peut-on dire que l'on doit jeûner aussi longtemps qu'on en éprouve le besoin. Au-delà de 4 ou 5 jours, il convient de demander l'avis du docteur et si votre médecin fait partie de la catégorie courante incapable de voir plus loins que les manuels, il vous dira tout crûment que vous êtes fou de jeûner. Mais c'est seulement parce qu'il ne l'aura jamais fait. Toutefois, par mesure de sécurité, il faut toujours demander conseil à un médecin si l'on jeûne plus de 4 ou 5 jours.

    Après, lorsque vous recommencerez à vous alimenter, n'avalez surtout pas la moitié d'un boeuf sinon vous aurez toute sorte d'ennuis, une indigestion et ce qui s'ensuit - une indigestion extrêmement sévère.

    Quand on jeûne, l'estomac se rétrécit. Il se réduit à la taille d'un petit oeuf car il n'a pas de raison de demeurer distendu si l'on ne prend rien. Donc, au bout de 4 ou 5 jours, votre estomac a la taille d'un petit oeuf. Il en a pris l'habitude et si vous en avez soudain assez de jeûner et vous mettez à vous bourrer d'un seul coup, il faudra qu'il se dilate beaucoup plus qu'il n'en aura envie et vous aurez mal. Vos intestins se seront rétractés, eux aussi, et ils devront se distendre considérablement. Si vous sacrifiez à la gourmandise après 5 jours de jeûne, vous souffrirez plus, croyez-moi, que vous ne l'aurez cru possible pour quelque chose d'aussi simple.

    Après le jeûne, prenez des repas très légers, du lait et quelques biscuits. Le lendemains, manger un petit peu plus mais ne revenez pas à votre régime normal avant 3 ou 4 jours. Le jeûne donnera de cette façon de bons résultats mais, en revanche, si l'on se met à bâfrer après avoir jeûner, cela aura des conséquences néfastes et le jeûne aura été inutile.
 

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 156 à 158)(Extrait 52)}. Visite dans l'Astral.

    « J'ai plusieurs fois essayé de vous rendre visite dans l'astral. Je vois toujours « quelqu'un » qui vous ressemble un peu mais qui a un comportement vraiment très bizarre. Ces personnes essayent invariablement de jouer votre rôle mais ce sont de fort mauvais acteurs. Peut-être avez-vous trop à faire dans les autres mondes pour vous montrer. Peut-être qu'avant même que j'aie fini cette lettre vous recevrez ma visite bien que j'en sois encore au stade préhistorique du voyage astral. »

    Chère madame, je suis enchanté d'avoir l'occasion de vous faire savoir que j'ai érigé une barrière  efficace empêchant les gens de me rendre visite dans l'astral si je ne le souhaite pas. C'est que, voyez-vous, des masses de gens - des masses, littéralement - m'annoncent qu'ils vont me rendre visite dans l'astral et s'ils le pouvaient, je n'aurais plus d'intimité, je n'aurais plus de temps à moi et... aimeriez-vous que des foules de gens viennent vous rendre visite quand vous prenez votre bain, par exemple? Moi pas! Aussi, grâce à la connaissance qui m'a été impartie, il y a de longues, de très longues années, j'ai été en mesure d'élever une barrière de sorte qu'aucune personne habitant la Terre ne peut me visiter si je ne veux pas recevoir de visites.

    Vous avez vu de ces entités malicieuses qui apparaissent à certaines personnes lors des séances de spiritisme. J'en ai déjà parlé, il est donc inutile que je m'étende là-dessus en détail mais beaucoup de gens des « mondes jumeaux » voudraient être des êtres humains. Ce sont actuellement des entités, des faisceaux de forces dont la pensée est réduite au minimum. En fait, ainsi que je l'ai noté plus haut, elles ressemblent à des singes espiègles. Si quelqu'un veut me rendre visite et que je n'ai pas l'intention de le recevoir, une de ces entités malicieuses intervient et fait semblant d'être moi. Aussi, les gens qui essaient de me rendre visite n'ont de reproches à adresser qu'à eus-mêmes!

    Beaucoup exigent à toute force que j'aille leur rendre visite. Des correspondants m'envoient parfois des cartes portant des indications compliquées ou des photographies montrant exactement l'endroit où ils vivent et m'ordonnent d'apparaître à tel ou tel moment. Naturellement, je n'en fais rien. Va-t-on se rendre dans l'astral uniquement parce qu'un quelconque raseur qui a dépensé quelques sous pour acheter un livre se figure avoir le droit de donner des ordres à l'auteur? Qu'ils aillent se faire voir, c'est tout ce que j'ai à leur dire!
 
 
 
 
 

    Il y a 24 heures dans une journée et si je me pliais à ces exigences comminatoires, il m'en faudrait au moins 30. De plus, ces individus n'ont pas conscience des différences de fuseau horaire. J'habite une région de montagnes mais supposons que quelqu'un qui demeure à Tokyo m'appelle. Il y a là une grosse différence de temps. En fait, là-bas, c'est le lendemain. Pourquoi donc prendrais-je la peine de calculer l'heure ou le jour de cet autre endroit? Non, ceux qui réclament - qui exigent - que je leur apparaisse comme si j'étais le génie de la lampe ou je ne sais quoi peuvent m'attendre longtemps!

    Quelquefois, c'est très amusant. Il arrive que des gens me somment d'apparaître sur-le-champ pour retrouver un stylo, une bague ou une lettre qu'ils ont perdus. Oui, c'est la pure vérité. Il y a peu de temps, j'ai reçu un ordre on ne peut plus impératif d'une personne qui ne retrouvait plus quelque chose qu'elle avait rangé. Il fallait qu'elle l'ait le soir-même et elle pensait que si elle pouvait me convaincre d'apparaître, je surgirais aussitôt et lui donnerai l'objet égaré. Eh bien, elle ferait mieux de relire l'histoire d'Aladin et de la lampe merveilleuse, non? Ou, peut-être, de vieillir un peu.
 

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(page160) (Extrait 53)}. Accès aux Annales Akashiques!

    « Dans quelles conditions peut-on avoir accès aux annales akashiques pour connaître l'avenir de quelqu'un d'autre? »

    C'est impossible pour un humain normal qui n'a pas subi une formation tout à fait spéciale tout au long de sa vie. Les archives de chaque personne ne peuvent pas  (normalement) être vues par quelqu'un d'autre avant que l'intéressé quitte la Terre et soit, le malheureux, dans la maisson des souvenirs où il doit les voir in extenso en rougissant de honte!
 

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(page162) (Extrait 54)}. Contacts entre les enfants et les Êtres invisibles (de l'Astral).

    « Je vois parfois des petits enfants qui ont l'air de parler tout seuls mais qui, en réalité, parlent à « quelqu'un ». En général, ils paraissent regarder directement quelqu'un que je ne vois pas. Ils ont quelquefois de longues conversations. À qui parlent-ils? Aux esprits de la nature? Est-ce que les petits enfants peuvent voir dans le monde astral toutes les fois qu'ils le veulent? »

    Bien entendu! Ils sont capables de voir les gens dans l'astral et de leur parler. C'est tout simple, en vérité, car les vibrations des petits enfants étant élevées, il leur est possible d'entrer en contact avec les gens de l'astyral dont les vibrations sont plus basses. Il existe aussi des amis spirituels spéciaux qui veillent sur eux. En d'autres termes, les fées sont réelles et ce n'est que lorsque les parents stupides leur disent qu'il ne faut pas raconter de mensonges et qu'ils ne voient évidemment personne que les enfants perdent cette faculté. En fait, les parents sont les plus mauvais amis des enfants. Ils se croient trop souvent omnipotents, se figurant qu'ils sont la source de toute connaissance. Ils cherchent à dominer leurs enfants et ils les broient, ils détruisent leurs facultés naturelles. Il est déplorable que ce soit à cause des adultes que les habitants de l'astral ont tant de mal à entrer en contact avec ce monde.
 

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages167 à 169) (Extrait 55)}. Univers Parallèles, Jumeaux ... Le Triangle des Bermudes....

    Mais l'histoire de Marie-Céleste le tracasse. Vous la connaissez sans doute tous mais si tante Agatha n'est pas au courant, laissez-moi vous dire, tantine, que la Marie-Céleste est - ou était - un voilier qui assurait un service régulier. Un beau jour - ou, plus exactement, un beau soir -, un vaisseau vit la Marie-Céleste voguant à sa rencontre toutes voiles dehors et vent en poupe. Mais c'était le crépuscule - comme dans ce livre - et, compte tenu des règlements navals, elle aurait dû avoir des feux. Or, il n'y en avait pas et un certain nombre d'anomalies troublèrent les marins du vaisseau. Aussi, après une très longue poursuite, quelques-uns d'entre eux purent monter à bord de la Marie-Céleste et carguer ses voiles.

    C'est alors qu'ils eurent la chair de poule, ou ce qu'ont les matelots quand ils sont saisis d'effroi, car il n'y avait personne à bord de la Marie-Céleste, pas une âme. Tout était parfaitement en ordre, une table était même dressée pour un convive inconu.

    Il y a eu beaucoup d'autres bateaux fantômes. Des navires intacts où tout était parfaitement en ordre mais sans personne à leur bord. Si vous avez la curiosité de lire mes autres livres, vous ferez connaissance avec le Triangle des Bermudes où non seulement des équipages mais des navires eux-mêmes se sont volatilisés. Des avions également et, dans un cas avéré, au moins, la radio a capté des voix qui s'éloignaient et s'évanouissaient fantomatiquement.

    Paddle Boat Moffet veut savoir ce qui s'est passé.

    Eh bien, il y a une autre dimension temporelle qui croise la nôtre, il y a un autre univers qui pénètre le nôtre. « Dans ce cas, comment se fait-il qu'on ne le voit pas? » demandent beaucoup de gens.

    On ne le voit pas parce qu'il est sur une fréquence différente.

    ... Les deux stations n'ont évidemment pas cessé d'émettre mais votre poste était réglé sur l'une d'elles. Si une fluctuation de fréquence intervient quelque part, la seconde se substitue à la première. C'est la même chose pour les deux univers. Ils ne peuvent se voir mutuellement.

    ... En conséquence, si notre univers est sur une fréquence et l'univers jumeau sur une autre, il n'y a pas d'interaction entre eux et ils s'ignorent réciproquement. Seulement (c'est une simple illustration) lorsqu'ils se pénètrent, ce qui est notamment le cas dans le Triangle des Bermudes et qu'il y a une fluctuation de fréquence, le pauvre diable qui se trouve à ce point critique risque de passer de l'un à l'autre. De quoi éprouver un méchant choc, n'est-ce pas? Cet autre univers étant le frère jumeau du nôtre, le malheureux qui a franchi la barrière dans un bateau ou un avion est projeté dans un monde semblable et en un lieu semblable du monde bis mais il ne connaît pas la langue, peut-être même que sa vision est moins bonne et qu'il voit seulement comme on voit au crépuscule ...

    D'ailleurs, soyez-en assuré, les habitants de l'autre monde viennent aussi bien sur le nêtre. Je connais, en fait, un cas authentique qui s'est produit en Argentine car je me trouvait dans la région à l'époque.
 

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 173 à 1975) (Extrait 56)}. Preuves des civilisations du passé?

    « Dans vos livres, et dans d'autres livres aussi, il est dit que, de temps en temps, le monde subit une sorte de changement de cycle, de civilisation. Mais si c'est vrai, il devrait y avoir des vestiges d'autres civilisations. Or, on n'en trouve jamais. Cela me conduit à croire que la Bible a raison et que le monde n'a pas plus de 3 ou 4 mille ans d'âge. »

    Ce gars-là doit sûrement être journaliste! Enfin, imaginez un instant que vous êtes une fourmi en train de folâtrer dans un champ. Vous voyez ce gros nuage qui approche, là-bas? Comme vous êtes une sage fourmi, vous vous précipitez aussi vite que vous le pouvez vers l'arbre le plus proche et vous l'escaladez en jouant de vos six ou huit pattes. Une fois en haut, vous avez une vue imprenable sur le monde que vous dominez.

    Le paysan arrête son tracteur poussif, descend, ouvre la barrière de son pré, remonte sur son tracteur et le remet en marche. Après s'être un peu gratté la tête, avoir allumé et craché avec force, il commence à tracer son sillon. Et ce qui était votre monde, ce qui était une surface douce recouverte de belle herbe verte est alors bouleversé : le fermier laboure. Il laboure, il laboure, il laboure en profondeur de sorte que toute la surface de votre monde, c'est-à-dire le champ, est mise sans dessus dessous et c'est un beau gâchis. Vos amies les fourmis de la colonie disparaissent à jamais : l'un des socs y a veillé de la manière la plus définitive qui soit. La fourmillière est éventrée, de grosses mottes de terre émiettées retombent sur les fourmis, puis une de ces espèces de lames par quoi se termine la charue taillade le linceul de terre recouvrant la défunte colonie, défonce de plus belle et dans tous les sens. Au second passage, une des roues arrières du tracteur a encore davantage enfoncé le tout.

    Et vous, la dernière fourmi du monde - votre monde est le champ, rappelez-vous, vous tremblez d'effroi. Tout a changé d'aspect. De hautes falaises de terre se dressent là où il y avait un sol lisse et, peut-être, de l'herbe. Rien ne demeure plus de ce qui vous était familier. Mais si vous étiez doué d'une grande longévité - je ne sais pas combien de temps vit une fourmi -, vous verriez que le vent et la pluie recommencent à aplanir le sol. Avant cela, néanmoins, il se peut que le paysan ou son fils vienne avec un semoir, encore un engin qui sert à remuer la terre en répandant partout des graines. Des nuées d'oiseaux suivent le semoir et vous, malheureuse fourmi, vous aurez tout intérêt à serrer bien fort la queue entre les jambes si vous y tenez.
 
 

    C'est ainsi que se passent les choses sur la Terre. Prenez ce que nous autres, habitants de la Terre, appelons une puissante civilisation, New York, par exemple (est-elle puissante après Watergate?). Supposons que vienne la fin d'un cycle. Il y aura de terribles tremblements de terre, si colossaux que vous n'auriez jamais rien imaginé de tel - et d'ailleurs vous n'imaginerez rien du tout car vous n'y survivrez pas. Ces tremblements de terre ouvriront des crevasses qui engloutiront les édifuces, des failles de près d'un kilomètre de profondeur, peut-être, et toutes les constructions constituant New York y disparaîtront. Puis la terre se refermera. Il y aura quelques secousses et, au bout d'un certain temps, il n'y aura plus la moindre trace de cette puissante civilisation.

    Le cours des rivières sera évidemment modifié. L'Hudson s'enfoncera dans la terre, les mers envahiront peut-être le continent, peut-être que le site de New York deviendra un plateau sous-marin et, du New York que vous avez connu, il ne demeurera rien.

    Cependant, il est faux de dire que tout s'est effacé à jamais sans laisser de traces, amen. Des choses fort intéressantes ont été signalées par des mineurs. Des mineurs qui cherchaient peut-être du charbon et qui, tout au fond de leur mines, sont tombés (et ça, c'est la vérité) sur un corps de 4 m 50 de long enterré dans le charbon ou sur des objets façonné dont certains ont abouti dans les musées.

    La Terre a connu de nombreux cycles. Si vous allez dans une ferme et que vous regardez le champ, pouvez-vous dire ce que l'on y faisait pousser dix ans auparavant? Vous ne pouvez savoir ce qui y poussait 20 ans, 50 ans ni même un an plus tôt parce que la charrue est passée par là. Peut-être le fermier a-t-il eu une très bonne moisson qui a épuisé la terre. Dans ce cas, il laboure son champ et le laisse en friche pendant une année. Puis il le laboure à nouveau, sème quelque chose d'autre et ainsi de suite. La Terre, elle aussi, est affouillée par les séismes. Après les tremblements de terre viennent les inondations et les tornades qui éparpillent la couche d'humus superficielle et aplanissent tout jusqu'à ce qu'il ne reste plus aucune trace de ce qu'il y avait auparavant.

    Eh bien, jeune homme, vous qui m'écrivez que je ne dis pas la vérité, vous avez perdu une bonne occasion de vous taire. Vous ne savez pas de quoi vous parlez et si j'ai un conseil à vous donner, c'est celui-ci : lisez donc tous mes livres, et le plus tôt sera le mieux.
 

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 175 à 178) (Extrait 57)}. Pilules versus la phytothérapie (plantes guérisseuses).

     Mme ..., Toadsville, est une fanatique de la médecine par les plantes. Elle croit fermement que les gens qui prennent des remèdes à base de produits chimiques et autres devraient se faire examiner la cervelle. [elle] est absolument convaincue qu'il n'y a que les simples qui peuvent vous faire du bien. Pour elle, tout le reste - les pilules, les potions, les onguents et les lotions - ne servent qu'à engraisser les pharmaciens.

    En fait, il n'y a généralement pas de différence entre les remèdes  confectionnés à partir des plantes et ceux qui sont fabriqué en usine. Vous savez comment ça se passe, n'est-ce pas? Prenons, par exemple, une plante riche en fer. Ce fer qu'elle contient n'est pas venu tout seul grâce à la bienveillance de la nature qui sait que [cette dame] aura un jour besoin de fer comme fortifiant. Il vient du sol et je vous conseille de réfléchir à la manière dont les choses procèdent. Cela se passe à peu près de la façon suivante. Toutes les plantes sont faites de cellulosess. Ce sont des sortes d'éponges de cellulose dont les cavités sont remplies de matériaux nécessaires à la vie de la plante. La cellulose est une espèce de squelette, de charpente pour la plante. Or, celle qui nous intéresse a une préférence marquée pour  les terrains possédant une forte teneur en éléments ferreux. Dans ces conditions, elle se développe bien. Ses racines qui rayonnent loin absorbent le minerai de fer que la sève fait circuler à travers tous les tissus cellulosiques de la plante et qui est emmagasiné dans ces cavités exactement comme la saleté qui se loge dans les alvéoles d'une éponge avec laquelle on pompe de l'eau sale. Arrive un phytologue. Il cueille une poignée d'herbes ferrugineuses et il fait un joli gâchis. Il en fait une  tisane ou bien il les écrase - en tout cas, il concocte une bouillie nauséabonde et l'ingurgite. S'il a eu la chance de tomber sur une plante qui a réussi à absorber une bonne quantité de minerai de fer, cela lui fera du bien mais si elle est pauvre en fer, il ne lui reste plus qu'à débiter un chapetel de jurons bien sentis et à prendre des pilules.

    Tous les grands laboratoires pharmaceutiques ont des équipes qui prospectent les régions reculées du monde, l'intérieur du Brésil, par exemple. Elles y trouvent toute sorte de végétaux qui ne poussent nulle part ailleurs car le Brésil possède des ressources naturelles qui en font un pays merveilleux sous ce rapport.

    On inventorie soigneusement les plantes, on les photographie, on les contrôle et on fait des ballots qui sont expédiés aux laboratoires de recherches où elles sont à nouveau examinées à la lumière des informations obtenues des autochtones : un sorcier indigène emploie, par exemple, telle ou telle herbe pour guérir la stérilité, les rhumatismes ou autre chose. Et, en général, les hommes-médecine indigènes ont raison. Ils ont pour guide une expérience qui se transmet de générations en générations et on peut être sûr que s'ils disent que telle ou telle plante est efficace pour soigner telle ou telle maladie, ils sont parfaitement dans le vrai.
 
 
 
 

    Les chercheurs broient ces plantes, les analysent, en extraient les essences, les cristalisent et en déterminent les constituants, les éléments, tout ce qu'elles ont sécrété et tout le reste. Il est très fréquent qu'ils parviennent à isoler le corps chimique responsable des guérisons que les sorciers se flattent d'obtenir. Il ne leur reste plus qu'à analyser ce corps pour pouvoir le reproduire fidèlement.

    Ainsi, le produit chimique fabriqué en laboratoire, le produit artificiel, est tout simplement la copie du produit naturel et il a un grand avantage sur lui : il  est en effet impossible de savoir quelle est la puissance de ce dernier. Il peut fort bien n'en avoir aucune. Mais, s'agissant d'une copie fabriquée en laboratoire, on peut prescrire des doses d'une précision absolue.

    Je pense en particulier au curare. Certains Brésiliens d'Amazonie - qui s'appellent Indiens - enduisaient d'extrait de curare leurs flèches ou leurs javelots. Une bête atteinte d'une flèche ainsi traitée s'effondre, paralysée. Mais il y a beaucoup de ratés car lorsqu'on a affaire à des herbes qui poussent naturellement, on ne peut pas être sûr du dosage. On a découvert, il y a quelques années, que le curare pouvait avoir une utile application chirurgicale : il permet de paralyser un patient et de relâcher ses muscles. Mais quand il était administré sous forme d'herbes, les résultats étaient incertains : ou bien le malheureux en mourait ou bien, et c'était souvent le cas, la dose étatit trop faible pour être efficace. Mais maintenant que le curare médical est fabriqué artificiellement, il n'y a plus de risque car le dosage est toujours exact. C'est donc une bonne chose, Madame [...], que des usines fabriquent des drogues chimiques permettant des prescriptions et des dosages précis. Imaginez que vous soyez obligée de cueillir et de mâcher une livre de fenouil avant que votre toux soit guérie! À présent, il vous suffit d'avaler un peu de liquide et elle est très vite soignée.
 

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 178 et 179) (Extrait 58)}. Arabes et Juifs, une question de nourriture!

    Une autre personne me demande ce que je pense des Arabes et des juifs. Je vais dire la vérité : je n'en pense rien de particulier parce que, sur Terre, ce sont des gens qui se ressemblent beaucoup. Il y a quelques années encore, les Arabes et les Juifs vivaient en termes très amicaux, ils s'interpénétraient, il y avait des Arabes dans les communautés juives et des juifs dans les communautés arabes, leurs relations étaient aussi intimes que possible et il n'y avait pas de querelles entre eux, absolument aucune. Mais, vous savez, l'amour et la haine sont deux choses très senblables - c'est la vie -, on peut aimer quelqu'un à la folie et cet amour peut se transformer en haine mortelle presque du jour au lendemain. On peut pareillement s'apercevoir que l'on aime un ennemi exécré presque avant d'avoir compris ce qui vous arrive. Pourquoi? Parce qu'il y a quelque chose qui marche mal au niveau de la chimie des personnes concernées. Il se peut que les Arabes et les juifs aient quelque peu modifié leurs habitudes alimentaires et que les produits chimiques qu'ils ingèrent mettent leurs vibrations en oppositions. Si les vibrations d'une personne ne sont pas compatibles avec celles d'une autre, c'est la haine et les vibrations sont très souvent régies par ce que l'on mange parce que c'est notre nourriture qui nous apporte nos ingrédients chimiques. Voilà pourquoi les traitements à base de méga-vitamines font merveille dans de très nombreux cas et n'ont aucun effet dans d'autres. Aussi, si l'on prenait un groupe de juifs et un groupe d'Arabes et qu'on leur donnait le même régime, peut-être s'entendraient-ils et ne chercheraient-ils pas à se couper mutuellement la gorge derrière leur dos, si je puis m'exprimer ainsi. Mais je connais, ou j'ai connu, beaucoup de bons Arabes et je connais maintenant beaucoup de bons juifs. Malheureusement, j'en ai aussi connu un ou deux de mauvais. Il est vrai que j'ai également rencontré quelques mauvais bouddhistes!
 

*****************

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(page 196 ) (Extrait 59)}. Guide du Monde.

    « Vous parlez d'un Guide du monde dont on prépare actuellement le corps sur la Terre dans l'attente de la Grande Entité qui viendra l'animer. Savez-vous où ce corps vit présentement? L'entité qui en prendra possession sera-t-elle l'incarnation de Jésus, de Mahomet ou de Gautama? »

    Oui, ja sais exactement où se trouve le corps et je l'ai effectivement vu. Mais je ne dirai évidemment pas où il est car un pouilleux de journaliste s'empresserait d'aller sur place et reviendrait avec un article mirobolant et entièrement imaginaire. Je sais parfaitement où est le corps.

    Non, ni Jésus, ni Mahomet, ni Gautama ne sont des réincarnations et ce ne sont pas eux qui prendront possession de ce corps. Sachez qu'il y a un groupe spécial d'Entités qui descendent à certains moments sur la Terre. J'hésite à employer une expression telle que « fraternité blanche » car il y a trop de personnes stupides qui envisagent de lancer un culte intitulé la « fraternité blanche » ou les « baudets noirs » ou quoi ou qu'est-ce. Il y a aujourd'hui trop de déséquilibrés qui se jettent sur tout ce qui peut sembler plausible.

    Cela dit, il existe un groupe d'entités - et elles ne vous proposent pas de cours par correspondance, vous ne les trouverez associées à aucun des cultes ridicules qui sévissent sur la Terre - qui descendront sur ce monde, et sur d'autres aussi, bien sûr, en tant que Maîtres pour donner l'exemple. Si elles devaient naître ici alors que tout ce qu'elles ont à faire leur prendra peut-être une année, ce serait une énorme perte de temps. Aussi prennent-elles un corps spécialement préparé et lorsqu'elles ont accompli leur mission, ce corps disparaît d'une manière qu'il est inutile de décrire ici.
 

*****************
 

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 197 et 198) (Extrait 60)}. Verre d'eau pour voir.

    Votre question est celle-ci : « Voudriez-vous nou dire comment se servir d'un cristal? Faut-il faire l'obscurité complète dans la pièce avant l'expérience? Doit-on mettre le verre à l'abri afin qu'on ne l'utilise pas pour autre chose? Doit-on faire un peu appel à son imagination pour que quelque chose apparaisse? »

    Supposons que vous n'avez pas de boule et que vous vous serviez à la place d'un verre d'eau. Vous vous procurez alors un verre neuf, un verre absolument uni sans aucun motif décoratif, sans ciselure, sans la moidre éraflure - bref, un verre plutôt coûteux dans lequel on ne peut discerner aucun défaut. Vous le lavez soigneusement et après l'avoir bien rincé pour éliminer la mousse de savon, vous le remplissez d'eau à ras bord de façon qu'il y ait un ménisque (le ménisque est le renflement fait la surface du liquide quand le récipient est plein à déborder). Vous posez votre verre sur une table ou un quelconque support de couleur noire et vous obscurcissez la pièce. Il va sans dire qu'il faut pouvoir voir le verre et vos mains devant vous mais vous ne devez pas pouvoir lire le journal. C'est juste une indication que je vous donne. C'est lorsque les couleurs commencent à disparaître que vous avez l'éclairage désiré.

    Les conditions requises étant réunies, vous respirez profondément à plusieurs reprises et vous vous installez confortablement. Vous devez être décontracté, pas un muscle qui frémisse, pas un nerf qui palpite. Vous regardez alors dans la direction du verre d'eau mais sans le fixer. Vous regardez à travers lui comme si vos yeux n'accommodaient pas. Imaginez que votre vision est mise au point sur l'infini. C'est bien compris? Vous regardez dans la direction du verre d'eau sans le fixer en imaginant que vous contemplez un point invisible dans l'espace.

    Vous êtes là, l'esprit disponible, et la première chose que vous remarquerez sera une nébulosité. L'eau devient d'un blanc laiteux et puis, pourvu toutefois que le choc ne vous fasse ni sursauter ni dégringoler de votre chaise, cette blancheur se dissipe et vous voyez des images. C'est tout ce qu'il y a à faire. Inutile d'imaginer quoi que ce soit. Pourquoi le feriez-vous alors que vous pouvez voir les choses réelles?

    Quand vous avez terminé, vous videz le verre, vous le rincez, vous l'essuyez et vous l'enveloppez dans une étoffe noire. Vous ne devez pas vous en servir pour autre chose.

    Si vous employez le cristal, vous regardez dedans de la même façon mais après il faut l'envelopper dans un tissu sombre car si la lumière du soleil le frappe, il perdra son pouvoir tout comme une pellicule photographique déroulée qu'on laisse exposée à la lumière. On ne peut plus rien en faire ensuite.
 

*****************
 

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(page 199) (Extrait 61)}. Zones des chats dans l'Astral.

    « Je n'arrive pas à trouver où est la zone des chats dans l'univers astral. Comment localiser ces zones? »

    Vous m'avez déjà demandé pourquoi je parle des humains et des animaux alors que les humains sont aussi des animaux, n'est-ce pas? Maintenant, vous voulez connaître la zone des animaux. Laissez-moi donc vous dire ceci : les humains ne sont-ils pas aussi des animaux? et si les humains peuvent aller dans une zone, pourquoi les animaux à quatre pattes ne le pourraient-ils pas également? La réponse est oui. Ils le peuvent. Mlle Ku'ei, Mme Fifi Greywhiskers sont de grandes amies. Elles sont dans le plan astral où elles m'attendent. J'ai une autre petite amie ctte là-haut, Cindy. D'ailleurs Cindy vient sur cette Terre sous une forme physique pour me voir et me transmettre des messages. C'est l'absolue vérité!

    Je vous dirai donc que les animaux qui ont un statut spirituel suffisant peuvent accéder à tous les plans d'existence ouverts aux humains ayant le même statut.  Sachez que, dans d'autres mondes, les animaux ne sont pas traités en créatures de second ordre, ce ne sont pas des « frères inférieurs » et pour quelqu'un qui est télépathe comme moi, il n'y a pas d'animaux inférieurs. À  propos, avex-vous jamais songé que les seuls animaux méchants ou vicieux sont ceux que les humains ont rendus ainsi? Normalement, les animaux naissent « bons » et ils le restent si les humains ne les dénaturent pas. La réponse à votre question est donc celle-ci : les animaux vont dans les mêmes zones que les humains, de sorte que lorsque l'on a trépassé, on peut être accueillipar un animal que l'on aime  ET QUI VOUS AIME!
 

*****************
 

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(page 202) (Extrait 62)}. Toucher spécial...

    Oui, le grand treizième Dalaï-Lama m'a effectivement béni en posant ses deux mains sur ma tête D,UNE CERTAINE MANIÈRE - cette « certaine manière » est importante car un homme possèdant autant de dons que le grand treizième peut transmettre des pouvoirs spéciaux. Il peut effectivement accélérer les vibrations d'une personne. J'ai, du même coup, répondu à un correspondant curieux de ces choses.

    Vous savez sans doute qu'autrefois, en Angleterre et, d'ailleurs, dans bien d'autres pays, on croyait dur comme fer que le roi pouvait guérir certaines maladies. S'il imposait les mains à un malade, celui-ci était guéri. La légende selon laquelle celui qui touchait la robe de Jésus était quéri de ses maux est identique. Les vibrations de telles personnes sont différentes et quand elles voient grâce à leur savoir supérieur qu'il est possible à quelqu'un de s'améliorer et de supporter une accélération de ses vibrations, elles font les gestes nécessaires, ce qui donne à l'intéressé une ineffable sensation de bien-être et de puissance. Et je vous dirai que l'attouchement du Dalaï-Lama a prodigieusement accru mes capacités.

    « Pourquoi une main? Pourquoi deux mains? » me demande-t-on. Les gens qui vont tous les dimanches recevoir la bénédiction à l'église semblent, me dites-vous, ne s'en porter ni mieux ni plus mal. C'est bien normal. Le grand treizième Dalaï-Lama se servait de ses deux mains exactement de la même façon qu'il faut deux fils pour faire fonctionner un appareil électrique - deux contacts. Avec un seul, il ne passerait pas de courant. Maintenant, quand vous dites que les gens qui vont à l'église ne sont pas améliorés, que l'attouchement ait lieu avec une ou deux mains... c'est exactement ce que je vous disais. On obtient un bénéfice que si l'imposition est faite par une personne supérieure, pas par un pauvre prêtre ou un pauvre clerc qui prononce des abracadabras pare que c'est le boulot le plus facile qu'il connaisse - d'ailleurs, il ne sait rien faire d'autre. Pour ce que cela peut vous rapporter, vous pouvez aussi bien demander au premier passant cevu de vous toucher la tête : vous vous en porteriez pas plus mal.
 

*****************
 

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 204 et 205) (Extrait 63)}. Karma de guerre.

    « Vous dires, m'écrit-il, que les guerres sont nécessaires pour contrôler l'explosion démographique et donner aux gens l'occasion de se sacrifier. Quel effet kharmique de telles guerres ont-elles sur les héros qui offrent peut-être leur vie en combattant pour leur patrie mais qui, ce faisant, tuent ou mutilent beaucoup d'ennemis qu'ils n'ont même jamais vus auparavant? Quand - ou si - ils se rencontrent quelque part dans l'Au-delà, est-ce qu'ils ne demandent pas : Êtes-vous le salaud qui m'a tué? Et quel mérite gagne-t-on à faire la guerre et à tuer quelqu'un, même si l'on y perd soi-même la vie ? »

    Les lois du kharma sont différentes quand une personne se bat pour défendre son foyer, sa famille et sa patrie de sorte que si vous êtes appelé sous les drapeaux, vous n'avez pas le choix : il faut y aller. Et à partir du moment où vous êtes mobilisé, vous êtes couvert et c'est à ceux qui donnent les ordres - en l'espèce, les gouvernements - d'accepter les conséquences kharmiques de ces ordres.

    Vous êtes le soldat de deuxième classe A. B. et on vous envoie au front. Vous avez un fusil à la main et on vous dira peut-êtsre un jour de vous en servir. vous devez obéir sous peine d'être fusillé pour insubordination. Vous appuyez donc sur la gachette et votre balle tue un ennemi. Cela n'aura pas d'effet kharmique sur vous, vous n'avez pas de soucis à vous faire. Les conséquences kharmiques sont assumées par les personnes QUI ONT EFFECTIVEMENT PROVOQUÉ LA GUERRE!

Quand vous arriverez de l'« Autre Côté », vous n'êtes pas obligé de rencontrer celui que vous avez tué ou celui qui vous a tué. Vous ne pouvez le rencontrer que si vous n'avez ni antipathie ni haine à son égard.

    On peut assurément obtenir du mérite en empêchant des atrocités. Supposons qu'un petit groupe d'hommes parvienne à tendre une embuscade à l'adversaire - à l'ennemi - qui se prépare à massacrer une foule de femmes et d'enfants, peut-être à mettre le feu aux maisons après y avoir enfermé les habitants. Peut-être que vos compagnons et vous abattrez une vingtaine de ces assassins mais, en les tuant, il est possible que vous sauviez la vie de deux mille femmes, enfants et vieillards. Eh bien, la balance sera créditrice, n'est-ce pas? Et vous aurez gagné en mérite.
 
 

*****************
 

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(page 205) (Extrait 64)}. Question de Clairvoyance.

    « Je suis un peu clairvoyante. Dans votre livre "Wisdom of the Ancients", vous définissez la clairvoyance comme l'aptitude de voir à travers les murs. Ce que je veux, c'est voir ce qui doit arriver avant que  cela se produise mais je n'y parviens que de manière limitée. J'ai besoin d'utiliser un cristal ou quelque chose de ce genre. Je sais que les miroirs me tirent les yeux et j'ai lu quelque part que ceux que l'on employait jadis étaient peints d'un côté ou quelque chose comme ça. Pouvez-vous me dire comment procéder ? »

    Eh bien, Mme Justice, je viens justement de parler du cristal et de son mode d'emploi. Je pense donc avoir déjà répondu pour la plus grande part à votre question. Mais je vous déconseille très vivement d'utiliser un miroir noir car, maniés sans précautions, ce sont des choses extrêmement dangereuses qui permettent  à des entités malfaisantes de faire du mal par votre intermédiaire. Suivez donc mon conseil : ne touchez pas aux miroirs noirs. Un cristal ne vous nuira d'aucune façon.
 
 

*****************
 

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(page 206) (Extrait 65)}. Hypnose et auto-hypnose.

    « Vous parlez beaucoup de l'astral et du voyage astral, continuez-vous. Je vous crois aussi lorsque vous dites qu'il ne peut rien arriver de fâcheux mais je fais partie de cette catégorie de personnes étranges qui ont une peur mortelle de l'hypnotisme, même de l'auto-hypnotisme. Voici ce que je voulais vous demander : est-il vrai que lorsqu'on est profondément absorbé par quelque chose, un livre qu'on est en train de lire, par exemple, au point d'être oublieux des influences extrérieures... enfin, est-ce que c'est une forme d'hypnose ? »

    Rien de fâcheux ne peut vous arriver quand vous voyager astralement à moins que vous n'ayez peur. Mais, si vous prenez peur, il peut vous arriver malheur, ne serait-ce qu'en traversant la rue. En vous enfuyant, vous risquez de vous tromper de direction.

    Je suis formellement opposé à l'hypnotisme. Je le suis tout autant à l'auto-hypnotisme car il est très facile de s'y prendre mal. Plus facile que de s'y prendre comme il faut, en fait. Aussi, tenez-vous à l'écart de toutes les formes d'hypnotisme, elles sont néfastes. Mais je vous garantis que lorsque vous êtes plongé dans un livre, ce n'est pas de l'hypnose. Vous êtes simplement intéressé par votre lecture et il n'y a là absolument rien à craindre.
 

*****************
 

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 206 et 207) (Extrait 66)}. Possession.

    « Vous répétez tout le temps que si l'on essaie toutes les choses qui sont dans vos livres, il ne peut pas vous arriver d'être possédé, par exemple. Très bien mais comment les gens qui sont possédés en sont-ils arrivés là ? Qu'ont-ils fait ou que n'ont-ils pas fait ? »

    C'est une très bonne question. Mais rappelez-vous ce que je viens de vous dire : ne touchez pas à l'hypnotisme. Je vous ai également dit de ne pas utiliser de miroirs noirs. Si vous y touchez, vous pouvez facilement devenir possédée. J'explique dans tous mes livres comment NE PAS devenir possédé et si vous suivez mes conseils, cela ne peut pas vous arriver. Mais si vous n'en tenez pas compte, vous serez possédée. C'est là ce que vous vouliez savoir.

    Les miroirs noirs, la magie noire, l'hypnotisme et les planchettes de divination, oui, peuvent vous égarer, ils peuvent vous hypnotiser, vous pouvez devenir possédés. C'est pourquoi je ne cesse de répéter : N'Y TOUCHEZ PAS!
 

*****************
 

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 208 et 209) (Extrait 67)}. Quand l'élève est prêt, le Maître vient.

    « Que signifie la phrase : Quand l'élève est prêt, le Maître vient ? »

    Trop de gens croient savoir tout et le reste. Ils se figurent qu'ils n'ont qu'à siffler et que des hordes de Maîtres vont se précipiter hors d'haleine dans leur zèle à instruire un aussi brillant sujet. Cela ne se passe pas du tout de cette façon.

    Vous connaissez ces bouilloires qui émettent d'horribles hurlements quand l'eau bout ? Eh bien, c,est pareil pour les gens. Quand leurs vibrations atteignent un certain niveau d'intensité - c'est-à-dire quand ils sont « prêts » -, il y a quelque part sur la Terre ou dans l'astral un Maître qui capte une vibration disant - métaphoriquement, bien entendu! : « Eh, patron! Je suis prêt, venez m'apprendre tout ce que vous savez! » Et, après s'être voluptueusement étiré et gratté avec entrain, le Maître bondit sur ses pieds, même sur ses pieds astraux, et vient à la rescousse. Mais, presque toujours, la personne qui se figure être prête tellement elle est brillante... eh bien, elle n'est tout simplement pas prête et elle aura beau brailler et lâcher toute la vapeur qu'elle voudra, aucun Maître n'apparaîtra tant que ses vibrations n'auront pas atteint la hauteur ou l'intensité voulue. Donc, si un Maître ne surgit pas, c'est la preuve irréfutable que vous n'êtes pas prêt.
 

*****************
 

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 209 et 210) (Extrait 68)}. Comment le kharma de la race affecte-t-il un individu?

    « Comment le kharma de la race affecte-t-il un individu? »

    Avant de se réincarner sur la Terre, toute personne doit se présenter dans l'astral devant ce que nous pourrions appeler en manière de plaisanterie un agent de voyages. En fait, il s'agit d'un corps de conseillers. Mais la personne qui doit revenir sur la Terre sait ce qui doit être fait, elle sait où elle doit aller, elle sait dans quelles conditions elle doit accomplir sa mission ou apprendre sa leçon. Entre autres, on doit tenir compte du kharma de base de la race que l'on va rejoindre. On entre dans une race dont le kharma sera de nature à accroître nos possibilités d'accomplir la tâche qui nous est assignée. En dehors de cela, le kharma racial n'affecte pas l'individu car c'est plutôt l'affaire du manu de la race.
 

*****************
 

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(page 210) (Extrait 69)}. Question de réincarnation.

    « Que peut faire un individu pour se réincarner dans sa famille actuelle? À moins que ce ne soit pas possible ? »

    Je viens de vous expliquer comment les choses sont organisées. Aussi, s'il est nécessaire que des gens se retrouvent dans une autre vie, ils s'y retrouveront et des dispositions seront prises à cet effet. Peut-être vous rappelez-vous le cas de la petite Indienne qui mourut très jeune et qui revenant dans une famille demeurant seulement à quelques kilomètres de son ancienne famille, ne cessait de parler de celle-ci. Après de nombreuses enquêtes, on réunit les deux familles et la fillette réincarnée put apporter la preuve qu'elles s'était effectivement réincarnée. Ce cas a été authentifié et n'y a place pour le doute.
 

*****************
 

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 210 et 211) (Extrait 70)}. Sirènes et Tritons.

    « Les sirènes et les tritons étaient-ils véritablement une race de gens ? Dans l'affirmative, quel était leur degré d'intelligence et que leur est-il advenu ? »

    En fait, tout ce que l'homme de la rue sait des sirènes et des tritons remonte à l'époque de l'Atlantide. Or, l'Atlantide avait une technologie beaucoup plus avancée que notre actuelle civilisation.

    On fabriquait des gens, on donnait une forme plus ou moins humaine à des blocs de protoplasme et ces créatures artificielles étaient utilisées comme domestiques - pas comme esclaves - en raison de leur mentalité inférieure. En réalité, on les c« confectionnait » dans le but de servir leurs maîtres et leurs maîtresses.

    Il est aujourd'hui théorique ment possible d'augmenter l'intelligence d'un chien ou d'un cheval en l'irradiant avec des rayons et en lui administrant des produits chimiques spéciaux. On modifie ainsi les voltages cérébraux ce qui a pour effet d'accroître le coefficient d'intelligence. Aucune raison n'empêche, par exemple, de modifier chimiquement les singes de façon à développer leur intelligence dans des proportions considérables et de les transformer ainsi en des sortes de serviteurs. À la récente cavalcade de Calgary, des bêtes de toute espèce paradaient dans les rues et il y avait en particulier un singe habillé sur le dos d'un cheval. Il saluait les badauds en soulevant son chapeau et se comportait en tout point comme les humains qui l'entouraient.

*****************
 

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 211 et 212) (Extrait 71)}. Famille Astrale.

    « Vous dites qu'on peut avoir une famille dans l'univers astral. Est-ce qu'on la quitte quelque temps pour aller à l'école sur Terre et la retrouve-t-on après la classe? »

    Oui, c'est tout à fait possible. On peut dire que l'on passe 24 heures sur la Terre. C'est certain mais il s'agit là d'heures terriennes et le temps dans l'univers  astral est totalement différent du temps de la Terre. En vérité, certains livres hindous racontent qu'il y a des gens qui quittent la Terre, passent quelque temps dans l'astral et, retournant sur Terre, s'aperçoivent que mille ans se sont écoulés. Il est donc parfaitement possible à une personne de venir sur la Terre et de se livrer à toute sorte d'occupations durant la journée. Mais elle doit dormir et, pendant son sommeil, QU'ELLE S'EN SOUVIENNE OU NE S'EN SOUVIENNE PAS, son corps astral retourne à l'univers astral et le temps qu'ell y passe avec sa famille peut être le double du temps qu'elle a passé sur la Terre en l'espace d'une journée. C'est seulement une question de différence de temps.
 

*****************
 

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(page 212) (Extrait 72)}. Rien de bon n'est perdu!

    « Si, dans cette vie un père au coeur dur oblige un enfant à faire des études, cela aidera-t-il forcément cet enfant dans ses vies ultérieures ? »

    Je suis navré de vous décevoir mais, malheureusement, la réponse est « oui ». Tout ce que nous apprenons, tout ce que nous expérimentons a de la valeur et est conservé. Une meilleure manière d'expliquer la chose serait peut-être de dire que, lorsque nous passons de l'Autre Côté, nous emportons tout le bon que nous avons appris sur Terre et abandonnons tout le mauvais (les scories). C'est comme lorsqu'on fait fondre du métal. Si vous faites fondre de l'or ou de l'argent, par exemple, il se forme un résidus à la surface du creuset (parce que le métal précieux est plus lord), une masse de résidus qu'on écrème et il ne reste plus qu'à couler l'or ou l'argent en lingots. En bien, c'est presque exactement la même chose. Tout ce que nous avons appris et qui peut être utile au Sur-Être est conservé et les crasses sont rejetées comme un mauvais rêve.
 

*****************
 

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 212 et 213) (Extrait 73)}. Voyage Astral conscient!

    « Si j'étais capable de voyager consciemment dans l'astral et que ma femme ait essayé en vain :

    1) Pourrais-je déterminer depuis l'astral les erreurs qu'elle commet et l'aider à les corriger ?
    2) Serait-il mal de l'aider de cette manière ? »

    La réponse est que vous pouvez naturellement aller dans l'astral pour voir comment le problème se présente et, bien entendu, revenir le lui exposer. Mais je vais vous dire quel est ce problème : c'est simplement une affaire de mémoire. Elle voyage astralement. Sachant qui vous êtes (et je ne plaisante pas !), je sais que votre femme m'a vu dans l'astral. Vous aussi et vous en avez fait toute une histoire ! Mais votre épouse essaie trop dur ou peut-être qu'elle a un peu peur. Si elle prenait les choses  calmement sans faire tant d'efforts, elle se rappellerait ses voyages astraux.
 

*****************
 

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 213 et 214) (Extrait 74)}. Terre Creuse et recherches des Chinois?

    « Je suppose que depuis que vos livres ont été publiés, les Chinois ont essayé de trouver les passages dans la montagne et la rivière souterraine. Comment se fait-il que leurs recherches intensives n'aient rien donné ? »

    À cause d'indications magistralement erronées : voilà la réponse. Si vous avez sous les yeux un mur sans failles, tous les tests auxquels vous vous livrerez, y compris le recours à des détecteurs spéciaux, etc., vous convaincraient qu'il est massif et vous chercheriez ailleurs. Le mur est, en fait, très bien protégé car si l'on avance assez loin, on arrive à un avant-poste de la Terre creuse.

    Vous voulez aussi connaître l'âge approximatif de ces tunnels souterrains. Je dirai qu'ils ont environ un million d'années car ils ont été creusés longtemps avant l'Atlantide.
Ce sont les gens qui, les premiers, sont « descendus » et ont pénétré dans le monde intérieur qui les ont percés. Permettez-moi d'ajouter en passant que la seule idée d'une Terre creuse fera hurler de rire une foule de gens. Je leur rappellerai que l'on a cru pendant des siècles et des siècles que la Terre était plate, que quiconque aurait osé dire qu'elle était ronde aurait passé pour fou. Car, auraient répliqué les gens, si la Terre est ronde, comment pouvons-nous nous tenir debout ? Et ceux qui sont de l'autre côté ? Ils tomberaient, évidemment. Or, n'est-ce pas ? nous savons que ce raisonnement est faux. Nous savons que la Terre est ronde et non plate. Et nous sommes quelques-uns à savoir  qu'elle est également creuse. Songez à cela, voulez-vous ?
 

*****************
 

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(page 214) (Extrait 75)}. Race cuivrée.

    ... Réfléchissez à ceci. Rasseemblez tous les gens que vous pourrez récupérer et qui ont la peau blanche, la peau jaune, la peau rouge, la peau noire, plus toutes les teintes et nuances intermédiaires. Faites-les s'unir entre eux et regardez le résultat. Comment sera leur progéniture ? Cuivrée, naturellement. Aussi, quand tous les peuples du monde se rarieront entre eux, on aura une race cuivrée car, à cette époque, la couleur n'aura plus d'importance. Dans le Brésil d'aujourd'hui, elle ne compte pas. Le Brésil est le seul endroit de la Terre  où les Noirs et les Blancs travaillent côte à côte sans penser à la couleur de leur peau. J'ai un faible très net pour le Brésil parce qu'il est bien parti et que c'est l'un des pays qui montent. Il sera le premier à engendrer des citoyens de la race cuivrée.
 

*****************
 

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 214 et 215) (Extrait 76)}. Le Rampa choisi !

    « Il est dit dans "The Hermit" que les Jardiniers mettront quelqu'un sur cette Terre pour que l'ermite lui raconte son histoire. Cela signifie-t-il qu'on vous a déposé sur cette Terre ? »

    Il faut bien que quelqu'un soit choisi et la personne élue avait forcément certaines qualifications. Il fallait, par exemple, que ce soit un individu très résistant, hautement télépathe, hautement clairvoyant, doué d'une bonne mémoire et dont la fréquence ou la longueur d'onde personnelle devait être d'un certain ordre. En d'autres termes, il fallait qu'il puisse être constamment en contact avec l'un des Grands Maîtres. Aussi, le malheureux qui correspondait à ce profil a-t-il été happé et placé dans des conditions telles qu'il est tout naturellement celui à qui l'histoire a été racontée, et je certifie qu'elle est vraie.
 

*****************
 

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 215 et 216) (Extrait 77)}.  La Religion Originelle Enseignée par Christ ?

    « Existe-t-il un endroit au monde où l'on pratique la religion originelle enseignée pa Christ ?

    Je regrette d'avoir à répondre qu'il n'en existe pas. Après que Christ eut quitté la scène, son enseignement est tombé en déshérence. Mais après bien des années, un groupe de gens se sont mis en tête de lancer une entreprise qui leur apporterait une certaine puissance. En vérité, les premiers fondateurs de l'Église chrétienne telle qu'elle était alors étaient une bande de cultistes qui n'enseignaient pas ce qu'avait enseigné Christ mais autre chose, une chose qui accroissait leur puissance. Par exemple, c'étaient pour la pluart des homosexuels : autrement dit, l'idée des femmes les paralysait d'effroi. Christ n'enseignait pas que les femmes étaient impures. Bien sûr, je suis certain qu'il n'aurait pas apprécié ma correspondante du M.L.F. Christ enseignait que les femmes avaient des droits tout autant que les hommes mais, en l'an 60, ceux qui fondèrent l'Église ne voulaient pas qu'elles aient le moindre pouvoir. C'est pourquoi ils dirent que les femmes n'avaient pas d'âme et qu'elles étaient sales (il y en a qui le sont en raison des quantités de peinture qu'elles se mettent  sur la figure !). Mais, pour en revenir à la question, l'enseignement original de Christ n'existe nulle part sur la Terre.
 

*****************
 

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(page 216) (Extrait 78)}. La Version Originelle de la Bible !

    «  La version originelle de la Bible existe-t-elle de nos jours ? Sinon, que peut-on faire pour l'enseigner à la chrétienté telle qu'elle était à l'origine ? »

    Même si l'on parvenait à retrouver la version originelle du Nouveau Testament on n'en reviendrait pas forcément au christianisme primordial car ce n'est qu'une collection de livres, d'« évangiles selon Un Tel » et, qui comme je l'ai déjà dit, ne représente pas nécessairement l'enseignement de Christ. D'ailleurs, en son temps, la plupart des gens ne savaient pas écrire.
 

*****************
 

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(pages 216 et 217) (Extrait 79)}. Les Animaux et leur Intelligences .

    Si les animaux sont tous tellement intelligents, pourquoi ne construisent-ils pas de temples et de maisons ? Et pourquoi n'ont-ils pas laissé de culture dans l'histoire ? »

    En êtes-vous bien sûr ? Vous savez, ce n'est pas parce qu'on bâtit un temple ou une église qu'on est civilisé ou intelligent. J'ai sous les yeux une monstruosité de béton ressemblant à un wigwam indien c'est-à-dire en forme de tente avec trois fausses perches qui dépassent du toit. C'est une église, soit, mais en forme de tepee, les tentes des Indiens qui, n'importe comment, n'étaient pas chrétiens. Alors, où est le symbolisme dans tout ça ?

    Je sais que les animaux sont intelligents mais leur intelligence se manifeste autrement que celle de grands édifices, semble-t-il, pour que d'autres humains viennent déverser dessus des bombes ou des obus. Je n'ai jamais compris les gens qui considèrent que les humains sont les seigneurs de la créations. Ce n'est pas vrai. Certes, ils dominent ce monde particulier par la force mais savez-vous qu'il n'y a que deux espèces qui pratiquent le viol : les humains et les araignées. Aucun autre animal ne le fait.

    Vous parlez de construire. Et les abeilles ? Et les fourmis ? Elles ont des civilisations prodigieuses. Les fourmis ont des forteresses, une armée très efficace, des nettoyeurs - des balayeurs de rues -, des norrices et tout ce qui s'ensuit. Elles ont même leurs « vaches à lait », en l'occurence ce sont des pucerons.

    Les animaux sont sur la Terre pour un but qui leur est propre et pour leur propre évolution, et les études personnelles approfondies que j'ai poursuivies m'ont appris qu'ils peuvent être hautement intelligents, parfois plus que les humains. J'ai pleinement le sens de la responsabilité que j'assume en avançant cela et, à moins que vous soyez comme moi clairvoyant et télépathe, vous ne pouvez me contredire si vous êtes sincère car vous seriez alors dans la situation d'un aveugle de naissance niant qu'il existe des couleurs comme le rouge, le vert, le jaune, etc., etc. Si vous ne possédez pas les mêmes facultés que moi, vous ne pouvez discuter de ce que mes capacités supérieures me mettent en mesure de savoir.

    De même, comme je ne peux pas marcher, il serait vain d'argumenter avec vous si vous me dites qu'il est très agréable de marcher sur une surface comme ci ou comme ça. Je ne peux pas le savoir. Je connais ce que je connais.
 

*****************
 

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(page 218) (Extrait 80)}. Personnalité double .

    « Pourriez-vous traiter des causes du dédoublement de la personnalité dans votre prochain livre ? C'est que j'ai une personnalité double. Cela signifie-t-il qu'il me soit très difficile de suivre la voie moyenne ? J'ai tendance à aller aux extrêmes. »

    Non, cela ne veut pas dire que vous êtes ici pour surmonter certains défauts et, pour que vous puissiez vous en rendre compte, vous êtes venue en tant que personnalité double . Je présume que, dans une vie antérieure, peut-être la toute dernière, vous ne vous entendiez pas avec les gens et que quelqu'un vous a dit que vous ne pouviez même pas être en accord avec vous-même. Alors, vous vous êtes dit : « Très bien ! Je retournerai sur la Terre avec une personnalité double et je vous monterai que je m'en tirerai bien ! »

    Avoir une double personnalité, c'est simplement avoir un profil astrologique qui permet à l'intéressé de voir simultanément les deux faces d'une pièce de monnaie. C'est assurément là une belle prouesse mais on n'est ni meilleur ni pire que n'importe qui pour autant.

    Cela signifie peut-être même que vous étiez destinée à avoir une soeur jumelle - une jumelle vraie précédant du même oeuf - mais, pour une raison ou une autre, l'oeuf ne s'est pas divisé et, dans ce cas, une personnalité double se forme dans un seul et même corps. Cela ne fait rien. Laissez-moi vous dire formellement que vous vous débrouillez très bien et que vous n'avez pas la moindre raison de vous tracasser. Ne vous faites pas de souci.
 

*****************
 

Crépuscule / Par Tuesday Lobsang Rampa --Paris : Éditions J'ai lu, 1978, 1988, ©1976. {N° 1851}{(page 218) (Extrait 81)}. Incarnations zodiacales .

    « Vous dites dans un autre de vos livres qu'une personne doit revenir sur Terre sous chacun des signes du zodiaque. Donc, douze fois si elle a bien appris sa leçon. Ai-je raison ? »

    Je suis obligé de vous répondre que non,  ... ! La personne doit revenir et vivre sous chacun des signes du zodiaque et sous chaque quadrant (30 degrés) de chacun des signes du zodiaque. Et elle revient jusqu'à ce qu'elle ait accompli sa tâche AVEC SUCCÈS dans tous les signes et tous les quadrants du zodiaque. Aussi, si elle met longtemps à apprendre, elle pourra revenir sur la Terre mille ou deux mille fois, ce qui ne laisse pas d'être un peu monotone, n'est-ce pas ?

******** F I N *********