Make your own free website on Tripod.com
Dictionnaire de Rampa
par
RAMPA

6- LE DICTIONNAIRE DE RAMPA (La sagesse des Anciens)

Par TUESDAY LOBSANG RAMPA
Paris :  Éd. J'ai Lu, 1995, 251 p. {N° 3053}
Montréal :  Stanké, ©1979
Montréal: Éditions La Presse, 1972. [1979?]
©1965-> en anglais
 

- (page 24 )                (Extraits 01)}  AVASTHAS :
- (pages 24, 25, 99 )  (Extraits 02)} AVATAR OU AVATARA :
- (pages 25 et 26 )     (Extraits 03)}  AVESHA :
- (page 26 )                (Extraits 04)}  AVIDYA :
- (pages 28 et 29 )     (Extraits 05)}  BHAVA :
- (page 30 )                (Extraits 06)}  BOUDDHA :
- (page 33 )                (Extraits 07)}  BRAHMACHARYA :
- (pages 39 et 40 )     (Extraits 08)}  CHOIX :
- (page 44 )                (Extraits 09)}  CORDE D'ARGENT :
- (pages 69 et 70 )     (Extraits 10)}  ÉTHÉRIQUE et DOUBLE ÉTHÉRIQUE :
- (pages 70 à 72 )      (Extraits 11a)}  ÉVOLUTION_a :
- (pages 70 à 72 )      (Extraits 11b)}  ÉVOLUTION_b :
- (pages 76 et 77 )     (Extraits 12)}  FANTÔME :
- (pages 77 et 78 )     (Extraits 13)}  FOI :
- (page 93 )                (Extraits 14)}  ICHCHHASHAKTI :
- (page 94 )                (Extraits 15)}  IGNORANCE :
- (pages 96 et 97 )     (Extraits 16)}  INCARNATION :
- (pages 98 et 99)      (Extraits 17)}  INTUITION:
- (pages 105 à 107 )  (Extraits 18)}  KARMA:
- (pages 109 à 111 )  (Extraits 19)}  KUNDALINI:
- (page 114 )              (Extraits 20)}  LAYA :
- (page 115 )              (Extraits 21)}  LÉVITATION :
- (page 117 )              (Extraits 22)}  LILA :
- (pages 117 et 118 ) (Extraits 23)} LINGA :
- (page 119)               (Extraits 24)}  LOI :
- (pages 119 et 120)  (Extraits 25)} LOKA :
- (page 123 )              (Extraits 26)}  MAGIQUE :
- (page 124 )              (Extraits 27)}  MANAS :
- (page 125 )              (Extraits 28)}  MANIPURAKA :
- (page 123 )              (Extraits 29)}  MANTRA  -> {voir dans le livre} :
- (pages 126 ET 127 )(Extraits 30)} MANU :
- (page 128)               (Extraits 31)}  MAYA :
- (page 129)               (Extraits 32)}  MÉDIUM :
- (page 130)               (Extraits 33)}  MÉMOIRE :
- (page 131)               (Extraits 34)}  MITHYA :
- (page 132 )              (Extraits 35)}  MOI SUPRÊME :
- (page 133)               (Extraits 36)}  MOKSHA:
- (page 135)               (Extraits 37)}  MULADHARA :
- (page 136)               (Extraits 38)}  MYSTICISME :
- (page 137)               (Extraits 39)}  NADAS :
- (page 139)               (Extraits 40)}  NIRVANA :
- (page 140)               (Extraits 41)}  NON-ATTACHEMENT :
- (pages 143 à 145)   (Extraits 42)}  OBSERVANCES :
- (pages 145 et 146)  (Extraits 43)} OBSTACLES :
- (page 147)               (Extraits 44)} OJAS :
- (pages 156 et 157)  (Extraits 45)} PEUR :
- (pages 159 et 160)  (Extraits 46)} PLANS D'EXISTENCE (MARIONNETTES) :
- (pages 160 à 161)   (Extraits 47)} POLTERGEIST (ESPRIT FRAPPEUR) :
- (page 163)               (Extraits 48)} PRALAYA :
- (page 163)               (Extraits 49)} PRANA :
- (pageS 164 ET 165)(Extraits 50)} PREUVES :
- (page 166)               (Extraits 51)} PSYCHOMÉTRIE :
- (page 179)               (Extraits 52)} SANCHITA KARMA :
- (pages 180 et 181)  (Extraits 53)} SÉANCES (de spiritisme) :
- (pages 186 et 187)  (Extraits 54)} SWADHISHTHANA CHAKRA :
- (page 204)               (Extraits 55)} VIRAT :
- (page 205)               (Extraits 56)} VOIE :
- (page 206)               (Extraits 57)} VYANA :
- (page 215)               (Extraits 57)} RAISON + ANIMAUX :
- (page 218)               (Extraits 57)} PRANA (suite) :

{Voir aussi les chapitres sur les pierres précieuses et leurs effets, ainsi que sur les vitamines et minéraux}
******************
- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (page 24 )(Extraits 01)} AVASTHAS :

Ce mot désigne les trois états de conscience, qui sont :

1. L"état de veille, pendant lequel l'être vivant est enfermé dans son corps et a plus ou moins conscience de ce qui se passe autour de lui.

2. L'état onirique, dans lequel les fantaisies de l'esprit se mêlent aux choses réelles connues au cours d'un voyage astral, même partiel.

3. Le profond sommeil du corps, pendant lequel on ne rêve pas, mais où l'on est capable de voyager dans l'astral.
 

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (pages 24, 25, 99 )(Extraits 02)} AVATAR OU AVATARA :

    Il n'en existe plus guère de nos jours. Un avatar est une personne qui n'a pas de Karma. Un être qui n'est pas nécessairement humain, mais qui adopte la forme humaine pour venir en aide aux humains. On a observé que l'avatar (mâle) ou l'avatara (femelle) est toujours plus grand que l'être humain moyen.

    Dans la Bible, on parle d'anges descendus jusqu'au plus profond des enfers terrestres pour porter assistance à l'humanité souffrante.

    Les avatars apparaissent lorsque le monde est en danger ou lorsque l'humanité, en tant qu'espèce, est en danger. On ne reconnaît pas toujours les avatars, car ils partagent les souffrances des hommes. Ils sont purs et ne peuvent séjourner sur la Terre qu'à condition d'accepter de souffrir. On pourrait les comparer à ces plongeurs qui se chargent de plomb pour mieux s'enfoncer dans les profondeurs de la mer sombre et mystérieuse.

    À moins d'être vous-mêmes très purs, vous ne sauriez reconnaître un avatar, car il ne fait pas de publicité à la radio ou à la télévision. Il ne vient pas vous dire que, si vous achetez tous les mois tel ou tel magazine, vous serez sûrs d'entrer tout droit au royaume des cieux!

    ... Un avatar est beaucoup plus évolué et, d'ailleurs, ne vient pas nécessairement de notre univers ni d'autres univers proches du nôtre. Il enseigne et adapte aux conditions actuelles des enseignements très anciens.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (pages 25 et 26 )(Extraits 03)} AVESHA :

    Il arrive qu'un avatar ait besoin, pour accomplir certaines tâches, de prendre possession du corps d'un être humain quelconque. C'est ce qu'on appelle Avesha. Ce genre de possession ne peut d'ailleurs avoir lieu qu'avec le consentement du premier occupant de l'enveloppe charnelle en question.

    Au bout de sept ans, jamais plus, l'avatar a totalement transformé ce corps. Chaque cellule, chaque molécule a été remplacée et le corps est véritablement devenu la propriété de l'avatar. Pour comprendre de quelle façon une molécule peut se trouver ainsi transférée, il faut établir une comparaison avec le procédé bien connu de la galvanoplastie, dans lequel les molécules sont envoyées d'une électrode àl'autre du bain galvanoplastique, à la suite de quoi le métal le moins noble se trouve enrobé d'or pur.

    Autre remarque : les avatars prennent le plus souvent possession de corps déjà adultes. La raison en est que les avatars ne peuvent généralement pas se permettre de prendre le temps de naître, de grandir, de passer par toutes les étapes de l'enfance, car ils ont des tâches urgentes à accomplir.
 

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (page 26 )(Extraits 04)} AVIDYA :

    C'est une forme d'ignorance, une erreur qui consiste à considérer la vie sur la Terre comme la seule forme de vie qui compte. Or, la vie sur la Terre est surtout celle d'une école. La seule vie qui compte est celle de l'au-delà. Sur d'autres planètes, dans d'autres univers, il existe des entités dont certaines ne sont pas aussi intelligentes que les humains, et d'autres, au contraire, beaucoup plus intelligents. Elles ne sont peut-être pas conformes au modèle humain, mais n'en sont pas moins des êtres doués de sensibilité.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (pages 28 et 29 )(Extraits 05)} BHAVA :

BHAVA : Être, sentir, exister, éprouver des sentiments. Chez les êtres humains, il y a trois principaux groupes de Bhavas :

1 - Le Pashu-Bhava est le groupe le plus bas. Il concerne les gens qui ne vivent que pour eux-mêmes et pour leurs plaisirs égoïstes. Ils pensent mal et agissent mal envers autrui. Ils ne voient en toutes choses que leur avantage social ou financier et n'aident jamais personne. Ils en sont au stade le plus bas de l'évolution.

2 - Vira-Bhava est un groupe intermédiaire. Ceux qui en font partie ont de l'ambition et désirent progresser. Ils sont forts et souvent dotés d'une grande énergie. Malheureusement, ils sont égoïstes et dominateurs et n'aiment pas que l'on soit supérieur à eux. Ils appartiennent à ce type de bienfaiteurs qui ne font le bien que pour que l'on parle d'eux, qu'on les tienne pour des saints. En fait, c'est un mauvais calcul que d'avoir affaire à ces faux généreux, car ils ont le coeur froid et sec. Ils ont un long chemin à parcourir dans la voie de l'évolution.

3 - Le dernier groupe, celui du Divya-Bhava, est infiniment supérieur aux précédents. Il est composé de gens prévenants, altruistes et désireux d'aider les autres sans aucune arrière-pensée vaniteuse. Ils se donnent beaucoup de mal pour rendre les autres heureux, et cela, de façon désintéressée.

    Hélas! ce groupe est moins nombreux actuellement... ce n'est qu'un groupuscule!

*************
 

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (page 30 )(Extraits 06)} BOUDDHA :

BOUDDHA : Ce n'est pas un Dieu. C'est une personne qui est passée avec succès par toutes les vies d'un cycle d'existence et qui, étant parvenue à triompher du Karma, est prête à aborder un autre plan d'existence.

    Un Bouddha est un être humain libéré des servitudes de la chair. Quand on dit « le Bouddha », on fait allusion à Siddharta Gautama. C'était un prince qui vivait en Inde il y a quelque deux mille cinq cents ans; il avait renoncé à toutes les possessions matérielles afin de trouver la vérité. Et il trouva le Nirvana, qui n'est pas, comme on le croit communément, le néant. Nous traiterons du Nirvana à la lettre N.

    Chacun de nous doit s'efforcer de parvenir à la qualité de Bouddha, qui est une élévation de l'être, mais qui n'a rien de divin.

    Les Occidentaux sont souvent surpris par l'expression « les mille Bouddhas ». Ils croient naïvement  qu'il s'agit de mille dieux, ce qui, évidemment, est trop fantastique pour ne pas être ridicule !

    On peut parvenir à la qualité de Bouddha, quelle que soit la situation sociale qu'on occupe. Le prince et le balayeur de rues peuvent être également purs et saints. Nous sommes, sur cette Terre, comme des acteurs sur une scène. L'attitude la plus sage que nous puissions adopter est d'apprendre ce que nous avons à apprendre. « Les mille Bouddhas » est donc une expression qui signifie simplement qu'il existe mille (et une) façons d'atteindre à la qualité de Bouddha.

    Pourquoi mille ? Tout le monde sait que c'est une figure de rhétorique. Le petit enfant dit : « Des billes? Moi, j'en ai des millions ! » Bouddha est un symbole et non l'image taillée d'un dieu. Les statues ou autres représentations de Bouddha n'existent que pour nous rappeler ce que nous pouvons être si nous le voulons et si nous oeuvrons en conséquence.

*************
 

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (page 33 )(Extraits 07)} BRAHMACHARYA :

    C'est la 4e des Cinq Abstinences. Elle implique la pureté de pensée, la pureté en paroles et en actions. C'est une initiation au cours de laquelle on prononce des voeux. On s'y soumet à un stage de célibat, nécessaire à qui veut acquérir l'expérience du voyage dans l'astral. Notons que ce stage comporte 4 périodes, dont la 1re est dirigée par un maître.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (pages 39 et 40 )(Extraits 08)} CHOIX :

    Il est fort dommage qu'en ce monde, tant de gens veuillent en influencer d'autres. les chrétiens, par exemples, s'efforcent d'influencer les non chrétiens, de les convertir. Tout se passe comme si les tenants d'une certaine croyance n'étaient pas, eux-mêmes, tellement convaincus et tenaient à faire des adeptes dans l'espoir de se rassurer, de trouver une sécurité dans le nombre. Or, c'est une erreur que d'influencer quelqu'un dans le libre choix qu'il doit faire de sa voie, de sa spiritualité. Lorsqu'une personne hésite, qu'elle a continuellement besoin de preuves, il faut la laisser tranquille, car elle n'est pas prête à s'engager dans une voie particulière.

    Contraindre quelqu'un à adopter une voie contre sa volonté est inutile. C'est simplement alourdir le Karma du contraignant, ce qui ne fait de bien à personne. Vous qui croyez détenir la vérité, rappelez-vous qu'en voulant influencer autrui et lui imposer votre foi, c'est à vous que vous faites du mal.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (page 44 )(Extraits 09)} CORDE D'ARGENT :

    Tout comme le nouveau-né est relié à sa mère par le cordon ombilical, nous sommes reliés à notre superêtre par la corde d'argent. Tout comme la marionnette est reliée à son manipulateur par des ficelles, nous sommes reliés à celui qui nous manipule par la corde d'argent. Elle tire son nom du fait qu'elle est composée de particules de toutes les couleurs imaginables. Ces particules son animées d'un mouvement de rotation rapide qui les fait paraître argentées. Ces myriades de couleurs sont, aux yeux du voyant, d'un ton argent pur, blanc bleuté.

    La corde est infiniment extensible et elle est sans limites. Au cours d'un voyage astral, le moi intérieur se sépare de l'enveloppe charnelle et s'élève au bout de la corde d'argent comme un cerf-volant. Quand le corps charnel a besoin de récupérer son corps astral, ce dernier est ramené vers la Terre au bout de la corde d'argent, qui se rembobine. Tout ce que nous faisons sur Terre est transmis au superêtre par le moyen de la corde d'argent. De même, c'est la corde d'argent que le superêtre nous transmet ses ordres et ses informations. Ces dernières sont emmagasinées dans le subconscient, ou elles sont perpétuellement à notre disposition.

    Lorsque le temps de notre mort est venu, notre corde d'argent s'amenuise et se sépare du corps. Tout comme le nouveau-né ne fait plus partie de sa mère dès que le cordon ombilical est coupé, le corps charnel, qui ne faisait qu'un avec son superêtre, se sépare de lui dès que la corde d'argent est coupée et le nimbe d'or brisé. Le nimbe d'or, c'est l'auréole ou la force éthérique supérieure qui entoure la tête durant la vie et s'en va au moment de la mort.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (pages 69 et 70 )(Extraits 10)} ÉTHÉRIQUE et DOUBLE ÉTHÉRIQUE :

    L'éthérique est la substance qui se trouve entre le corps physique (ou charnel) et l'aura. Cette substance est de  couleur gris bleuté et sa consistance n'a rien de comparable avec celle, par exemple, de la chair ou des os. L'éthérique peut passer à travers un mur de brique sans que ni l'un ni l'autre soient endommagés.

    Le double éthérique est le pendant exact du corps charnel, mais sous une forme éthérique. Plus le corps physique de quelqu'un est fort, plus son corps éthérique est fort. Lorsqu'une personne meurt et que cette personne avait été attachée aux choses grossières de la vie, son double éthérique sera particulièrement robuste et se manifestera sous forme d'un fantôme  qui, par habitude, se comportera tout comme la personne se comportait sous sa forme charnelle.

    Celui qui a connu une mort violente ou qui est mort en éprouvant de la terreur laissera un double éthérique puissant, un fantôme visible aux yeux des vivants.

    Les doubles éthérique désincarnés essaient souvent d'employer leurs réserves d'énergie pour se rendre à des séances de spiritisme où ils délivrent des messages sans signification. Il est clair que si l'oncle Timothée est décédé et que la tante Ursule se rend à une séance de spiritisme pour entrer en communication avec lui, elle attirera, grâce à som magnétisme personnel, le double éthérique stupide de l'oncle Timothée. Ce double est inepte et n'a rien que des habitudes. Aussi, agira-t-il à peu près comme l'oncle Timothée lorsqu'il était sur Terre, mais ses messages seront absurdes parce qu'ils ne seront étayés par aucune pensée.

    Le double éthérique ne sert à rien et il est bon de s'en débarrasser avant d'être libéré des liens terrestre. Il est l'étoffe dont sont faits les grotesques fantômes. Les gens dépourvus de toute spiritualité sont retenus à la Terre par leur double éthérique grossier.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (pages 70 à 72 )(Extraits 11a)} ÉVOLUTION_a :

    Tout est en état d'évolution. L'enfant est d'abord un être sans défense et devient peu à peu un adulte. La vie est une école où l'on évolue en progressant d'une classe à une autre. Les hommes ne deviennent pas des anges au cours de leurs stages terrestres d'évolution, pas plus que les animaux ne deviennent des hommes en ce monde. Tout doit évoluer selon les plans de l'univers et selon les lois qui régissent chaque espèce.

    Le développement de l'homme ou de l'humanité se poursuit depuis des millions d'années. Si vous consultez les Archives Akashiques, vous verrez que l'homme a d'abord et la forme d'un globe. C'était une créature ni solide ni gazeuse, quelque chose comme une gelée opaque, d'aspect peu agréable. Il n'avait qu'un oeil, pas d'intelligence et n'était mu que par des automatismes. Telle fut la première race humaine. La deuxième race se signala par l'adjonction de quelques appendices et une sorte de cerveau rudimentaire. Dans la troisième race, le globe gélatineux se divisa en deux et ce furent les deux sexes, le mâle et la femelle.

L    La quatrième race fut celle des Lémuriens. Elle était douée d'instinct et de passion, mais les Lémuriens n'étaient pas capables de sentiments élevés et n'aspiraient pas aux choses spirituelles.

    La Terre, à cette époque, était en pleine évolution. De grosses gouttes incandescentes s'échappaient de son centre et il y avait des séismes. Puis le continent des Lémuriens s'engloutit dans les flots.

    Après les Lémuriens, ce furent les Atlantes. Ils étaient en grand progrès par rapport aux Lémuriens et capables de sentiments beaucoup plus élevés. Ce progrès se manifesta aussi sur le plan intellectuel, en particulier scientifique, et ils en vinrent à fabriquer, il y a des milliers et des milliers d'années, une bombe atomique qui, en explosant, causa leur perte. L'Atlantide s'engouffra dans les flots, elle aussi. Il y eut cependant des survivants, disséminés dans divers points et atteints par des radiations, il se produisit des mutations, et c'est de ces mutations qu'est née la race aryenne.
 

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (pages 70 à 72 )(Extraits 11b)} ÉVOLUTION_b :

    Cette cinquième race se distingue par une intelligence plus concrète que spirituelle, et c'est un fait qu'il est plus difficile de faire entrer des pensées d'ordre spirituel dans la tête de la plupart des gens que d'essayer de casser du béton!

    Une sixième race est en voie de formation. Son domaine est l'abstraction et il est probable qu'au cours de l'ère du verseau où nous entrons, l'évolution se fera sur le plan spirituel. Quand cette spiritualité se sera développée, nous serons en mesure de connaître les caractéristiques propres à la septième race. Il existe déjà sur cette Terre quelques spécimens de cette future septième race. Ils sont peu nombreux, mais en quantité suffisante pour servir de noyau, de semence. C'est la 7e race qui s'assurera la connaissance complète de tout notre système solaire.

    Et voilà, en quelques lignes, l'histoire de notre évolution.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (pages 76 et 77 )(Extraits 12)} FANTÔME :

    Cette chose mystérieuse qui passe en murmurant dans la nuit avec quelques craquement qui inquiètent, cette chose qui fait dresser les cheveux sur la tête, est tout à fait inoffensive! Un fatôme, ou spectre, n'est guère qu'une force éthérique qui se promène selon les habitudes de son ancien propriétaire jusqu'à ce que l'énergie acquise qui l'anime se soit dissipée. Une personne robuste, victime d'une mort subite très violente, possède un double éthérique très fort. Si une personne est attaquée, elle projette un double éthérique doué d'une sorte de vie propre. À ce moment-là, la corde d'argent ayant été coupée net par ce que nous appelons la mort, le corps astral s'en va, l'enveloppe charnelle se décompose et le pauvre éthérique devient une triste épave errante et sans pensée. Pendant toute la vie du corps physique, l'éthérique a été modelé sur ce corps. C'est une sorte de décalque de la personne. Si donc la personne avait l'habitude de se rendre en certains lieux, de visiter tel ou tel ami, l'éthérique fera de même jusqu'à ce qu'au bout d'un certain nombre de siècles, l'énergie qui l'anime se dissipe et disparaisse complètement.

    Le corps éthérique est celui qui se rend aux séances de spiritisme et livre les prétendus messages d'outre-tombe. Et c'est une vraie tragédie que ce malentendu. En effet, nous devons nous rendre compte du fait que lorsque nous quittons la Terre, nous avons d'autres choses à faire et ne pouvons ni ne voulons toujours entrer en rapport avec les vivants. L'éthérique, ou fantôme, est une chose sans importance dont il ne faut tenir aucun compte.

    Supposons que vous soyez très occupé par un travail exigeant de la concentration. Seriez-vous content si quelqu'un vous téléphonait sans cesse d'une autre ville pour vous poser toutes sortes de questions stupides? Vous seriez vite fatigué. Il en va de même des entités réelles que nous pouvons appeler des âmes. Elles n'aiment pas être dérangées, elles ont bien trop à faire.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (pages 77 et 78 )(Extraits 13)} FOI :

    Si nous recherchons la connaissance, nous devons avoir la foi, car elle précède obligatoirement la preuve. Comment, en effet, nous mettrions-nous en quête de quelque chose que nous sommes résolus à ne pas trouver?

    En matière de foi, notre démarche consiste à essayer de prouver qu'une chose est vraie, et non, comme c'est si souvent le cas de nos jours, qu'une chose est fausse.

    La foi n'est pas la croyance oiseuse, absurde, aveugle. Elle grandit à mesure qu'on en explore les profondeurs.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (page 93 )(Extraits 14)} ICHCHHASHAKTI :

    C'est une façon un peu plus longue de dire « volonté ». Ce n'est pas seulement le pouvoir de la volonté qui nous permet de dire « je peux » et « je veux », mais plutôt quelque chose qui ressemble aux ondes engendrées par le cerveau et qui peut littéralement galvaniser quelqu'un, le diriger vers une forme d'activité particulière. C'est aussi le pouvoir spécial qui permet à l'adepte respirant correctement de parvenir à la lévitation. La lévitation est assez facile, surtout si l'on a une raison valable de la pratiquer.

    L'Ichchhashakti, qui nous fait voir dans l'avenir ou dans l'avenir probable, nous amène, dans certaines limites, à organiser l'avenir. C'est le pouvoir qui régit ce qu'on appelle les coïncidences.

    Il n'y a pas de mot occidental pour traduire cette forme spéciale de la volonté. Elle agit à l'instigation du superêtre qui, dans certaines circonstances, autorise le corps physique et le corps astral à coopérer pour obtenir certains effets.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (page 94 )(Extraits 15)} IGNORANCE :

    L'ignorance est le manque de savoir, le manque de sagesse. Si nous n'étions pas si stupidement ignorants, nous n'aurions pas tant d'ennuis. L'ignorant n'en sait pas assez pour savoir qu'il ne sait pas. Voici pourquoi.

    Celui qui ne sait pas et ne sait pas qu'il ne sait pas est un sot, fuyez-le. On peut enseigner à celui qui ne sait pas et sait qu'il ne sait pas. Enseignez-lui. Celui qui sait et sait qu'il sait est un sage, suivez-le.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (pages 96 et 97 )(Extraits 16)} INCARNATION :

    L'homo sapiens (qui l'est souvent si peu) n'est que l'un des moyens qui permettent  au superêtre d'acquérir de l'expérience. Il existe des êtres vivants sur un nombre considérable de planètes, ainsi que le reconnaissent actuellement des savants réputés dans tous les pays du monde. Certains tentent de capter à la radio des messages provenant d'autres mondes. Déjà, au début de ce siècle, un homme très célèbre, Nikola Tesla, l'un des inventeurs de la lampe de radio, dit avoir reçu des signaux d'une autre planète. Marconi a affirmé la même chose, mais ces deux éminents personnages furent l'objet de telles railleries qu'ils laissèrent tomber leurs recherches à ce sujet, comme une pomme de terre trop chaude. À présent, les gouvernements des États-Unis et de l'URSS font tout ce qu'ils peuvent pour encourager une reprise de ces recherches.

    On vient sur cette Terre pour y subir de dures expériences qui seront analysées par le superêtre et que celui-ci ne pourrait acquérir toutes en si peu de temps. On revient donc au monde un très grand nombre de fois, sous tous les signes du zodiaque et sous tous les quadrants du zodiaque, un peu à la façon d'un étudiant d'université qui prend des cours en toutes sortes de matières pour équilibrer ses connaissances. C'est ainsi que l'on peut être un verseau au cours d'une vie et un bélier au cours d'une autre. Pendant ces incarnations successives, on passe par toutes les maisons ou signes du zodiaque et par chacun des quadrants de chaque signe. On aura, de la sorte, acquis l'éventail complet de toutes les expériences - généralement pénibles - qu'un être humainpuisse faire. Après avoir tant appris, l'on n'a plus grand désir de revenir sur cette Terre. On n'y a d'ailleurs plus rien à faire et l'on s'en va, comme l'étudiant  quittent l'université, pour exercer, sur un autre plan d'existence, le métier dont on a fait l'apprentissage.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (pages 98 et 99)(Extraits 17)} INTUITION:

    C'est un plus ou moins précis, un aperçu de quelque chose qui n'existe pas encore ou qui, normalement, ne peut pas être connu de nous physiquement.

    Par exemple, quelqu'un peut se trouver sur un trottoir et, subitement, dans un éclair, sentir qu'une tuile va se détacher d'un toit et lui tomber sur la tête. La personne n'a pas vu la tuile, elle n'a pas entendu le moindre bruit annonciateur, mais elle lève instinctivement les yeux à temps pour éviter cette tuile, qui, en effet, tombe.

    Ceux qui croient à l'intuition et lui donnent toute latitude de se développer ne peuvent que s'en féliciter. Il s'agit, en fait, d'un avertissement donné par le superêtre, qui n'est pas encore prêt à laisser détruire le corps dont il a la garde.

     Cependant, lorsque l'impression ressentie concerne une personne et non un événement, il ne s'agit pas habituellement d'intuition, mais plutôt de télépathie ou de l'intervention d'émanations auriques. On dit que les femmes ont plus d'intuition que les hommes. En effet, l'éthérique et l'aura des femmes ont une forme différente de ceux des hommes et c'est ce qui leur donne ce surcroît d'intuition.
 

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (pages 105 à 107 )(Extraits 18)} KARMA:

    C'est une loi très ancienne qui régit la vie de beaucoup d'Orientaux. Elle est très salutaire, à condition de s'y conformer avec bon sens.

    Vous entrez dans une boutique et vous achetez des marchandises. Si vous avez de la chance, vous pouvez les avoir à crédit, mais vousles avez achetées, il faudra un jour que vous les payiez; vus ne les avez pas pour rien.

    Vous passez votre vie et, après cette vie, d'autres vies encore, à faire des choses que vous regrettez aux petites heures du matin, des choses dont vous avez honte quand vous êtes seul, des choses qui ont pu faire du mal à d'autres personnes. Dommage, car vous récolterez ce que vous avez semé.

    De même, on doit répandre ses bontés sur les autres: « Jette ton pain sur les flots et il te reviendra. » Il sera peut-être un peu imbibé, mais ce n'est pas la question. Si étant sur la Terre, vous êtes excessivement malheureux, ça veut dire que vous avez rendu des gens malheureux dans une autre vie et que vous êtes payé de retour. Quand vous en arrivez à votre dernière vie sur la Terre, vous passerez certainement des heures pénibles, car vous aurez à payer toutes vos dettes. Il en va de même lorsque vous changez de résidence et que vous vous précipitez chez le boucher, le boulanger et l'épicier pour leur payer ce que vous leur devez. Si vous êtes optimiste, vous pouvez toujours essayer de récupérer l'argent que l'on vous doit, mais ça, c'est une autre histoire. La loi de Karma, c'est : « Fais aux autres ce que tu voudrais qu'on te fit. »

    Je crois personnellement que le fait d'avoir adhéré de façon trop stricte à la loi de la réincarnation et à la loi de Karma peut avoir été à l'origine de la dégénérescence de l'Inde et de la Chine.

    Car, en Inde aussi bien qu'en Chine, les hommes s'asseyaient sous les arbres et disaient : « Après tout, j'ai encore beaucoup de vies devant moi, alors pourquoi m'inquiéter? » Cet état d'esprit les conduisait à la paresse et à l'indolence. Quant à la Chine, voici ce que j'y ai vu de mes yeux : un homme tombait à la rivière et se noyait; aucun des Chinois présents ne s'en préoccupait; je leur demandais, après, pourquoi ils n'avaient rien fait pour sauver l'homme en danger; ils répondaient que s'ils avaien sauvé cet homme de son Karma, ils auraient eu affaire à ce Karma aussi bien qu'au leur.

    Mieux vaux prendre, à mon avis, la bonne vieille voie bouddhiste, la voie moyenne en toutes choses et nous efforcer de n'être ni trop mauvais ni trop bon.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (pages 109 à 111 )(Extraits 19)} KUNDALINI:

    C'est une force de vie. C'est LA force vitale du corps. De même quune voiture ne peut rouler sans qu'une étincelle électrique provoque l'explosion qui fera marcher le moteur, de même les êtres humains ne peuvent vivre phisiquement sans le Kundalini. En mythologie orientale, le Kundalini est représenté par un serpent enroulésur lui-même et la tête dressée. Lorsque cette force est libérée ou éveillée, elle traverse les différents Chakras et donne le sens des choses ésotériques. Elle suscite les dons de voyance, de télépathie, de psychométrie, et permet de vivre entre deux mondes en passant de l'un à l'autre sans inconvénient.

    Le Kundalini est dangereux. Il ne faut pas essayer de le réveiller sans la supervision d'un adepte absolument qualifié. On ne peut le faire après simple lecture d'un livre. Si vous vous y prenez mal, cela peut vous conduire à la folie. C'est une des choses les plus périlleuses en ce monde que d'élever le Kundalini sans savoir les risques que vous courez.

    L'individu moyen n'est conscient que pour un dixième. Encore est-ce une estimation flatteuse. Or, en élevant le Kundalini, on devient beaucoup plus conscient et l'on peut dominer les autres. Cependant, celui qui a élevé le Kundalini perd en même temps le désir de dominer les autres à son profit.

    Les gens se demandent où est exactement situé le Kundalini, qui signifie « la base de l'épine dorsale ». La force du Kundalini se situe à mi-chemin entre l'organe de la génération et l'organe de l'excrétion. Maintenant que je vous ai donné cette information, je vous conseille de ne pas essayer d'éveiller le Kundalini sans avoir à vos côtés un vrai gourou en qui vous devez avoir une entière confiance. Si vous n'avez pas de gourou, souvenez-vous que lorsque le disciple est prêt, le gourou apparaît. Mais seul le gourou sait si le disciple est prêt; le disciple, lui, ne le sait pas.

    L'histoire d'Adam et Ève avec le serpent et la pomme est simplement l'histoire d'Ève ayant éveillé son Kundalini.

    « Le serpent tenta Ève » et Ève suggéra de mauvaises pensées à Adam, qui, certes, apprenait vite et mordit de bon cœur dans la pomme de la connaissance. Voyez ce qui est arrivé depuis aux pauvres humains!

    Avez-vous compris? Ève, la mère de toute vie, comme à présent Marie, représente plus ou moins la femme. Le serpent, c'est la force du Kundalini, et la pomme, le fruit de la connaissance. Ne jouez pas avec le Kundalini, il vous mordrait la cervelle.
 

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (page 114 )(Extraits 20)} LAYA :

    Le Kundalini, qui, ainsi que nous l'avons vu, est aussi appelé « force du serpent », réside sous la base de l'épine dorsale, tout prêt à se dresser, offrant à l'individu la possibilité de comprendre les choses psychiques.

    Le Laya-yoga est une méthode de yoga spécialisée dans l'éveil du Kundalini. On se sert de divers Tantras et Mantras pour augmenter les vibrations physiques t, en quelque sorte, secouer le Kundalini endormi. Je tiens à répéter qu'il ne faut jamais éveiller le Kundalini sans une connaissance absolue de ce que l'on fait et sans la surveillance de quelqu'un de qualité. Sinon, l'on risque la folie et, auparavant, certains gestes épouvantables qui conduisent tout droit au cabanon.

    Faire surgir le Kundalini, c'est élever son quotient intellectuel, car, au niveau actuel de l'évolution, l'homme est inconscient pour neuf dixième et conscient seulement pour un dixième. Élever son Kundalini, c'est donc gagner quelques dixièmes de conscience, ce qui revient à placer un enfant de 5 ans aux commandes du dernier bombardier supersonique. Je vous en conjure une dernière fois : ne jouez pas avec votre Kundalini.
 

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (page 115 )(Extraits 21)} LÉVITATION :

    La lévitation est une chose qui existe. Elle ne ressortit pas à la science-fiction; elle n'est pas le rêve éveillé d'un Icare éthylique. Ceux qui n'ont jamais vu un dirigeable n'en croient pas leurs yeux : « Comment, se disent-ils, une si vaste structure peut-elle s'élever dans les airs et s'y déplacer? » Et pourtant, c'est un fait, les plus lourds que l'air sont capables de s'élever dans les airs. La seule différence, c'est que la lévitation est un phénomène beaucoup plus simple. On y parvient grâce à une forme de respiration très spéciale qui élève la fréquence des oscillations moléculaires du corps. Cette modification entraîne une sorte de contre-gravité. Il faut être très expérimenté pour contrôler la hauter à laquelle on veut s'élever; sinon, autant dire adieu à nos amis et à nos relations avant d'entreprendre une lévitation.

    Dans les temples et les grandes lamaseries du Tibet, où ces choses sont enseignées, les exercices de lévitation ont lieu à l'intérieur des édifices. Ainsi, le pire qui puisse arriver à un novice est de se heurter la tête au plafond, ce qui l'incite à être plus prudent la prochaine fois.

    La lévitation ne peut s'effectuer devant un public de railleurs, car elle exige une grande concentration qui ne peut être réalisée par n'importe qui. D'ailleurs, pourquoi vous livreriez-vous à la lévitation alors que vous pouvez si aisément vous déplacer en avion, avec tous vos bagages et le réconfort d'une charmante hôtesse de l'air?

    Certains lama, avant l'invasion du Tibet par les communistes, étaient capables de franchir de longues distances à une allure fantastique. C'était une forme spéciale de lévitation. Grâce à une méthode respiratoire spéciale, leur poidsétait considérablement diminué. Ainsi allégés, ils pouvaient faire des bonds, des enjambées, sinon de sept lieues, du moins de trente ou quarante mètres. Dans certains cas, on a vu des lamas très malades se soulever de terre par voie de lévitation pourller s'acquitter d'une tâche urgente. Évidemment, ils payaient assez cher cet effort, mais récupéraient en quelques jours.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (page 117 )(Extraits 22)} LILA :

    Certaines sectes religieuses asiatiques considèrent que Dieu, Être suprême, que nous ne pouvons ni représenter ni comprendre pleinement, a créé notre monde, tous les autres mondes et tout ce que contiennent ces mondes pour Lui servir de jouets. Il a donc mis un peu de Lui-même dans tous ces pantins que sont les êtres humains, les animaux, les plantes et les minéraux. L'essence de Dieu vit par conséquent dans toutes les créatures vivantes et tire expérience de l'expérience de toutes ces créatures.

    Il arrive que Dieu ait besoin de quelqu'un pour surveiller l'un de Ses pantins, lorsque ce dernier semble mal se conduire : cela peut aussi bien concerner un homme qu'un animal. Dieu fait alors appel à un avatar. Cet avatar se présente comme un spectateur qui remplace le joueur (c'est-à-dire Dieu) et observe à sa place la situation. En  effet, le joueur peut être trop occupé pour suivre de près toutes les marionnettes de sa création.

    Reportez-vous à la lettre A pour plus de détails sur l'avatar.

    Le mot Lila se rapporte à ce qui est relatif; ce qui concerne le temps, l'espace, etc. En d'autres termes, ce qui a trait plutôt à l'abstrait qu'au concret.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (pages 117 et 118 )(Extraits 23)} LINGA :

    C'est un signe représentant Shiva, mais il est aussi pris comme un symbole phallique.

    Il y a très, très longtemps, les habitants de la Terre eurent l'agréable devoir de la peupler aussi vite que possible. Les prêtres, qui estimaient que, plus ils auraient de sujets, plus ils auraient de pouvoir, présentèrent cet ordre comme un ordre de Dieu. Chacun devait « croître et multiplier ». Les gens eurent donc des hordes d'enfants pour renforcer les tribus. Plus la tribu était grande, plus elle était puissante. C'est alors que, selon les « ordres divins » des prêtres, les guerriers des grandes tribus envahirent les petites tribus, en tuèrent les hommes, capturèrent les femmes pour faire encore plus d'enfants qui, à leur tour, pourraient triompher d'un nombre encore plus grand de petites tribus. C'est ce qu'on appelle la civilisation.

    L'organe viril et sa représentation devinrent alors des objets d'adoration. Dans diverses parties du monde, aujourd'hui, on considère certains piliers de pierre avec respect et vénération.

    Les coupoles, les minarets des mosquées et des temples,  les flèches des églises chrétiennes sont aussi des symboles d'origine phallique. En Irlande, qui est un très vieux pays, il existe ce qu'on appelle des tours rondes. Ces tours cylindriques, parfois plus grandes que des tours d'église, étaient des symboles phalliques, des symboles de fertilité, des symboles de puissance. Lorsque les Irlandais se convertirent au christianisme, ils trouvèrent à leurs tours phalliques un nouvel usage. Ils y insérèrent un escalier et en haut du toit placèrent des guetteurs qui prévenaient quand des envahisseurs débarquaient. Ces tours rondes furent très utiles pour repérer les Anglais. La chasse à l'Irlandais était en effet devenue chez eux presque un sport national. Pendant que nous sommes sur ce sujet, mentionnons qu'il existe aussi des symboles sexuels féminins. En Extrême-Orient, des portes et des fenêtres ont la forme du sexe féminin

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (page 119)(Extraits 24)} LOI :

    On l'appelle aussi la « noble voie octuple ». C'est un code de vie complet, un ensemble de règle auxquelles doivent se conformer ceux qui veulent vivre selon la règle d'or : « Fais aux autres ce que tu voudrais qu'on te fit. » En observant « la loi », on parvient au bouddhisme tout comme un chrétien qui observe les 10 commandements progresse dans sa foi.

    Naturellement, en dehors de la « noble voie octuple » et de  « la loi »,  il existe d'autres lois, les lois de la nature, les lois de la vie. Elles ne sauraient être négligées, car les lois de la nature déterminent la qualité de notre corps et les lois de la vie nous apprennent que nous devons nous conformer  à certaines règles si nous voulons que notre corps physique dure jusqu'à ce que sa tâche sur cette Terre soit accomplie.

    C'est un fait que toutes les lois de l'homme sont faites pour l'homme. Les lois sont promulguées pour gouverner les masses, qui, sans elles, ne sauraient se diriger, car elles ne sont pas encore en mesure de vivre selon des lois plus hautes. Un avatar est un être qui n'est pas soumis aux lois de ce monde parce qu'il est parvenu à un stade où il peut n'obéir qu'aux lois de l'univers ou à celles de l'au-delà.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (pages 119 et 120)(Extraits 25)} LOKA :

    Un Loka est un plan d'existence, un monde complet pour celui qui y vit. Sur cette Terre, un homme est un être qui, pour un autre homme, a une certaine consistance. Pour un fantôme, un autre fantôme a aussi une certaine consistance. Tout est substance pour les créatures, les êtres ou les entités qui vivent dans tel monde particulier ou tel plan d'existence. Il y a divers Lokas, divers plans d'existence.

    Il serait trop long de les énumérer tous, mais souvenons-nous qu'il y a le monde physique de la Terre et le monde qui nous est invisible tant que nous sommes sur Terre, mais qui nous devient perceptible lorsque nous voyageons dans l'astral. Quand nous sommes dans l'astral, l'astral nous devient palpable, matériel. C'est alors le plan d'existence au-dessus de l'astral qui joue le rôle de l'astral quand nous étions sur la Terre. Plus haut nous mène notre évolution, plus grand est le taux de vibration de nos molécules physiques et spirituelles.

    Un maître peut voir tous les Lokas qui correspondent à sa propre position aussi nettement qu'il peut voir les choses de la Terre. Vous découvrirez, quand vous aurez astiqué vos auréoles et quitterez cette Terre, le 3e Loka, où les gens sont beaucoup moins fourbes, beaucoup moins méchants et plus responsables.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (page 123 )(Extraits 26)} MAGIQUE :

    Le magique est une distorsion de faits scientifiques mal compris, ou de faits que le savant, dans son aveuglement, n'est pas capable de concevoir. Pour le sauvage, monter en avion est magique. Pour l'Occidental, à peine moins sauvage, la lévitation est magique. Ce qui est impossible aujourd'hui, parce que la science ne peut l'expliquer, est magique. Quand la science, un peu plus tard, rattrape le magique, alors le magique cesse d'exister et se transforme en fait scientifique.

    Le curare faisait jadis partie de la pharmacopée des sorciers des sociétés primitives. La science a prétendu longtemps que considérer l'usage du curare en tant que remède était une aberration. Lorsque ce sorcier occidental qui se qualifie lui-même de savant étudia la question, il découvrit, dans son laboratoire, le curare, qui devint dès lors respectable. N'ayez pas sur le magique d'idées préconçues. Certains êtres doués sont capables de réaliser aujourd'hui ce que l'homme de science ne découvrira peut-être que dans cent ans.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (page 124 )(Extraits 27)} MANAS :

    C'est le pouvoir de la pensée humaine. Les êtres humains possèdent une certaine puissance comparable à celle d'une batterie d'accumulateurs. Quand on ne sait pas se servir d'une batterie d'accumulateurs, c'est comme si sa puissance n'existait pas. Lorsqu'on sait comment y relier des fils, on peut en tirer beaucoup de choses intéressantes. Il en est de même des hommes. Si quelqu'un est capable de capter sa force mentale brute, il pourra, par exemple, avec un certain entraînement, pratiquer la télépathie, la clairvoyance, la psychométrie, le voyage astral, etc. À l'heure actuelle, l'homme moyen est dans la situation d'une voiture qui contrôlerait son chauffeur au lieu que ce soit le contraire....

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (page 125 )(Extraits 28)} MANIPURAKA :

    C'est l'un des Chakras. Celui qui se situe au niveau de l'ombilic, ou nombril. C'est le 3e des 7 centres de conscience du yoga. En terminologie ésotérique, on l'appelle la Roue ou le Lotus. Ce nom vient du fait que pour les voyants et ceux qui voient l'astral, des pétales s'épanouissent autour de l'ombilic, pétales qui ressemblent, pour les uns, à une roue, pour les autres, à un Lotus ondulant sous la brise éthérique. Une personne de bonnes intentions et de pensées pures auras ces pétales de lotus ou ces rayons de roue de couleur verte, car cette couleur indique le désir d'apprendre et d'aider ses semblables. Au fur et à mesure qu'une personne s'élève sur l'échelle de l'évolution, ses pétales deviennent de plus en plus jaunes, le jaune étant la couleur de la dévotion et de la spiritualité.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (page 123 )(Extraits 29)} MANTRA -> {voir dans le livre}

Qui creuse la tombe d'un autre pourrait bien y tomber.
 

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (pages 126 ET 127)(Extraits 30)} MANU :

    Selon certaines croyances orientales, le monde est régi par le Manu, le législateur du monde, celui qui dirige et contrôle tout.

    Il est évident qu'un seul Manu ne saurait s'occuper de tous les pays avec tous les types humains qu'ils représentent. Aussi, selon la tradition ésotérique, il y a toute une série de Manus et de sous-Manus. Représentez-vous cela de la façon suivante :

    Le monde est une grande firme qui a des filiales dans tous les pays du monde et des succursales dans toutes les grandes villes. Ensuite, imaginez que le Manu du monde (qui n'est pas Dieu) est le président ou le directeur général. C'est lui qui sera responsable de la politique de la firme et qui exercera le contrôle sur tous les directeurs. Toutes ces filiales et succursales auront donc un directeur qui, bien que libre d'avoir sa politique à l'intérieur de certaines limites, aura aussi à suivre les instructions du président de la firme.

    Il ya un Manu de Londres, de Birmingham... comme il y a aussi un Manu de New York, de Santa Fe. Il y a un sous-Manu dans chaque ville et un Manu plus important qui supervise tout un pays.

    Si vous vous mettez à l'astrologie, vous verrez que chaque ville, chaque pays est sous des signes astrologiques différents. Nous disons que tel pays est poisson , ou taureau, ou bélier, alors que nous nous référons aux caractéristiques fondamentales du Manu. De même, les caractéristiques d'un directeur écossais seront très différentes de celles d'un directeur cubain. Un Manu, par conséquent, qui a vécu divers cycles d'existence en tant qu'humain, qui a fait l'expérience de difficultés humaines selon sa valeur, est « nommé » dans un certain pays ou une certaine ville.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (page 128)(Extraits 31)} MAYA :

    C'est ce qui trompe, c'est ce qui obscurcit la vision, c'est l'illusion. C'est souvent l'illusion d'être beaucoup plus important qu'on ne l'est réellement. Maya est l'un des gros inconvénients auxquels on peut se heurter. Cette Terre est le monde de l'illusion, le monde de Maya. Nous devons voir la réalité en face avant de parvenir à un plus haut stade d'évolution.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (page 129)(Extraits 32)} MÉDIUM :

    Les médiums, mais qu'est-ce donc? Il y en a de deux sortes. La diseuse de bonne aventure, qui peut parfaitement, si elle est douée, recevoir de temps en temps des « révélations » de l'au-delà. Ces médiums sont sans instruction, sans méthode, et leurs dons médiumniques assez inconstants.

    Ils sont dans la même situation que le sorcier des tribus primitives qui possède un certain pouvoir psychique,  qui ne sait pourquoi il le possède, que cette question ne l'intéresse pas et qui se contente de posséder ce pouvoir.

    L'autre type de médium est un homme ou une femme cultivé, dont l'évolution est déjà avancée et qui est peut-être sur la Terre pour la dernière fois. La plupart du temps, cette personne aura des dons de médium. Le fait qu'une personne ait des dons de voyance, de télépathie ou des dons médiumniques ne veut pas dire pour autant qu'elle soit bonne. Cela veut dire simplement qu'elle n'est pas tout à fait comme les autres. Un chanteur peut avoir une voix admirable; cela ne signifie pas qu'il soit bon ou mauvais. Son caractère n'a rien à voir avec sa voix. Il en est ainsi des médiums. Certains peuvent être des monstres et d'autres des saints. Le pire des médiums, c'est l'imposteur, celui qui abuse des gens crédules et prétend avoir des pouvoirs qu'il ne possède pas. Il peut être un bon psychologue qui traduit en termes différents ce que le client vient juste de lui dévoiler.

    Un médium est une personne qu'on peut utiliser comme un instrument pour l'échange de pensée d'un plan de l'existence à un autre. En d'autres termes, il est possible pour une personne totalement illettrée de parler dans un langage qu'elle ne connaît pas, parce qu'elle ne fait, finalement, que transmettre un message.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (page 130)(Extraits 33)} MÉMOIRE :

    On sait que l'esprit humain peut contenir la connaissance de tout ce qui lui est arrivé sur la Terre. C'est quelque chose comme un cerveau électronique en cela que certaines cellules emmagasinent certains souvenirs. Mais un cerveau électronique occupe un vaste espace, tandis que l'esprit humain n'en occupe qu'un très petit et il lui reste toujours beaucoup de cellules disponibles pour recevoir de nouvelles informations.

    L'espèce humaine est consciente pour 1/10. Les autres 9/10 constituent le subconscient. Dans ce subconscient se trouve la connaissance de tout ce qui s'est passé sur cette Terre, une sorte de mémoire héréditaire, acquise au cours de voyages dans l'astral lorsqu'on est allé y consulter les Archives Akashiques. Grâce à un entraînement convenable, on peut plonger dans l'inconscient et retrouver des souvenirs et des connaissances que l'on ne croyait pas soi-même posséder.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (page 131)(Extraits 34)} MITHYA :

    Les hommes sont les esclaves de ce monde d'illusion. Ils vivent selon des valeurs fausses, de fausses croyances, et leur entendement est faussé.

    Le seule chose qui ait pour eux de la valeur, c'est le compte en banque et la classe sociale. Ils adorent de faux dieux dont le plus grand a pour symbole le dollar. Ils s'émerveillent devant les fusées qui les envoient dans l'espace, mais ignorent que l'esprit est bien plus fort que la matière et qu'il est infiniment plus facile de se transporter dans l'espace - et dans le temps - par le moyen du voyage dans l'astral.

    Le Mithya est l'état d'erreur dans lequel nous vivons et qu'il nous faut à tout prix bannir, si nous voulons nous libérer de la servitude matérielle des illusions de ce monde et parvenir à réaliser notre superêtre, ou Adhyatma.

    Il nous faut « dépasser » le Mithya, car tant que nous ne sommes pas conscients de la réalité, nous perdons notre temps et risquons de revenir sans cesse, et bien inutilement, sur la Terre.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (page 132 )(Extraits 35)} MOI SUPRÊME :

    C'est notre superêtre, la partie de nous qui contrôle le corps physique de très loin. Sur la Terre, « nous tirons les marrons du feu pour le compte de notre moi suprême ». Qu'importe si nous nous brûlons les doigts, car ils ne doivent durer que quelques années, alors que le moi suprême doit durer toute l'éternité et un peu plus encore.

    Nous pouvons nourrir la partie spirituelle de nous-mêmes par la méditation, la contemplation et la connaissance du bien que nous avons acquise au cours de nos incarnations successives.

    Il nous faut développer amour, bon sens et compréhension des autres. Nous devons éviter de faire souffrir autrui directement ou indirectement. S'il est facile en ce monde de tromper les autres, de les égarer, en nous croyant assez malins pour nous affranchir des lois de la Terre, il n'en demeure pas moins que, lorsque nous sommes passés de l'autre côté de la vie, nous apprenons à nos dépens que nous devons payer pour le mal que nous avons fait aux autres, pour les pertes que nous leur avons fait subir. En d'autres termes, et plus vulgairement, il nous en coûte moins de nous bien conduire en ce monde, car notre temps de vie terrestre n'est qu'une goutte d'eau, comparé à la vie éternelle qui nous attend.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (page 133)(Extraits 36)} MOKSHA:

    C'est justement la libération de la bêtise crasse, de l'ignorance, de la confusion des valeurs. Que l'on soit chrétien, juif, musulman ou bouddhiste, on lutte toujours pour se libérer des souffrances de ce monde et entrer dans ce que nous appelons le Paradis, le Nirvana, les Champs célestes, etc. Nous n,entrerons dans ces lieux désirables qu'autant que nous nous serons libérés et que nous aurons atteint la condition de Moksha.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (page 135)(Extraits 37)} MULADHARA :

    C'est un Chakra, situé sous la base de la colonne vertébrale, dans la région du Kundalini, c'est-à-dire entre l'organe d'excrétion et l'organe de reproduction. Ce Chakra comporte 4 pétales. Moins le degré d'évolution de la personne est élevé, plus sombre est la nuance rouge des pétales. Au centre de ces pétales, la où ils se rejoignent en un triangle, se trouve le carré jaune qui indique justement la place du Kundalini.

    La couleur rouge représente les plus basses émotions charnelles et les passions. Le jaune, qui entoure le Kundalini endormi, indique que la force du Kundalini peut être spirituelle si elle est convenablement éveillée. Mais si elle est éveillée grâce à de mauvaises méthodes, à un moment peu propice ou dans un but mauvais, elle jaillira comme une flamme qui brûlera la raison et fera  de l'imprudent un idiot pour toute la vie.

    Le Kundalini, je le répète, ne doit être éveillé que par un professeur qui sait ce qu'il fait. Mieux vaut attendre, si nécessaire, de ne l'éveiller que dans une autre vie, plutôt que de risquer  de revenir sur la Terre inutilement un grand nombre de fois parce que vous aurez été trop impatient.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (page 136)(Extraits 38)} MYSTICISME :

    C'est un intérêt tout spécial porté aux choses supraterrestres afin de développer sa spiritualité. C'est parvenir à un niveau d'entendement supérieur et accroître l'intensité de ses propres vibrations, de telle sorte que, tout en restant conscient sur le plan physique, on devient spirituellement capable de recevoir les plus hautes vérités, d'avoir accès aux plus hautes réalité.

    Le mysticisme n'a rien de la magie noire ni de la sorcellerie. Il augmente simplement la compréhension de ce qui se trouve au-delà de l'expérience humaine physique.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (page 137)(Extraits 39)} NADAS :

    Il y a plusieurs formes de son. Le son est dû à des vibrations. Nous appelons « son » ce qui peut être perçu par des oreilles humaines ou, plus exactement, par n'importe quelle oreille.

    Nadas est une forme de son qui est entendue  de l'intérieur, sans l'aide de l'oreille. C'est une voix de la conscience, la voix du dieu intérieur, la voix du superêtre ou de l'âme, ou de l'Adhyatma, comme vous voudrez. Cette voix vous appelle et vous dicte ce que vous devez faire ou, plus important encore, ce que vous ne devez pas faire.

    Il est dit : « Ne bouge pas et sache que je suis en toi. » Ce «je » que l'on sait être en soi, c'est le Nadas, la voix de l'intérieur. Vous ne puvez vous tromper, dans votre stade actuel d'évolution, si vous écoutez la voix intérieure de votre conscience et si vous lui obéissez.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (page 139)(Extraits 40)} NIRVANA :

    Ce n'est pas, comme on le croit communément, l'anéantissement total, la cessation de toute expérience, de toute connaissance, de toute vie, mais au contraire une libération de toutes les servitudes de la chair et de toutes ses faiblesses. C'est l'état de suprême contemplation, de félicité suprême. Mais le Nirvana n'est pas un état négatif. Le fait d'être libéré n'empêche pas celui qui atteint l'état de Nirvana de continuer à s'instruire sur le plan spirituel et à progresser sur d'autres plans d'existence.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (page 140)(Extraits 41)} NON-ATTACHEMENT :

    Cela veut dire exactement ce que cela dit : le fait de n'être attaché à aucune chose matérielle. L'avare est prisonnier parce qu'il est attaché à son or; l'ivrogne est prisonnier parce qu'il est attaché à sa boisson. Celui qui est ainsi ligoté par ses appétits matériels, lorsqu'il quittera cette Terre, y sera ramené, inexorablement, comme le poisson au bout de la ligne d'un pêcheur, Alors, fantôme désincarné, il hantera les lieux où l'on trouve ce qu'il a tant désiré de son vivant, attiré irrésistiblement par l'aimant du désir qu'il n'a pas su maîtriser durant son existence physique. Le non-attachement, c'est la maîtrise de soi, ll'affranchissement des convoitises qui affligent l'humanité. Celui qui ne s'est pas attaché aux choses matérielles aide l'humanité tout entière. Il en est solidaire.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (pages 143 à 145)(Extraits 42)} OBSERVANCES :

(.......)

    En ce qui concerne les croyances occultes,  il existe 5 observances fondamentales. D'abord, la propreté du corps et de l'esprit. Il faut étudier son propre corps pour acquérir la pureté de l'esprit. La santé est nécessaire, sauf lorsqu'il s'agit de questions véritablement occultes où des règles différentes sont appliquées. Mais pour une personne moyenne, une bonne santé est indispensable, afin que l'esprit soit capable de résister aux émanations auriques d'une autre personne qui peut n'avoir pas l'esprit aussi pur.

    J'ai dit que les choses se passent différemment lorsqu'il s'agit de personnes engagées dans des recherches occultes où des règles différentes sont observées. Peut-être vous intéressera-t-il de savoir pourquoi. Une personne moyenne, dans un état de santé moyen, émet des vibrations moyennes. Ces vibrations moyennes la rendent en général incapable d'atteindre des « octaves » supérieures.Mais si cette personne est atteinte d'une maladie quelconque, ses vibrations personnelles peuvent s'élever ou, plutôt, commencer plus haut que la moyenne et atteindre un niveau de vibration beaucoup plus haut que la moyenne. C'est ainsi que les choses se passent, par exemple, dans le cas d'un chien : un chien entend des sons plus aigus qu'un homme, témoin le sifflet « supersonique » dont on se sert souvent pour appeler les chiens, et qui nous semble, à nous, silencieux. En revanche, un homme entend des sons plus graves que le chien. Dans certains cas, donc, et seulement chez des sujets très dévots, une maladie est un avantage en cela qu'elle permet à ce sujet de répondre à une plus haute fréquence d'impressions sensorielles et parasensorielles. Pour tous les autres, c'est-à-dire pour tout le monde sauf ceux qui ont une connaissance définie - très définie - de leur destin, la règle est de cultiver un esprit propre dans un corps propre!

    En « observant » les disciplines qui conviennent et la pureté de l'esprit, on peut arriver à la forme la plus élevée du plaisir que l'on puisse connaître sur cette Terre et, ainsi, faire de grands progrès sur le plan du spirituel, ce qui influera sur les incarnations suivantes.

    La 3e observance mène à l'élimination des impuretés de l'esprit et du corps et à la réalisation méthodique d'une pureté de plus en plus grande, c'est-à-dire au progrès sur la voie de la spiritualité par une rupture totale avec les désirs charnels.

    La 4e observance nous exhorte à nous associer à ceux qui sont plus intelligents que nous et de standards spirituels plus élevés. Plus nous fréquentons ceux qui sont « meilleurs » que nous ne sommes, plus nous nous améliorons nous-mêmes Comme si leurs qualités « déteignaient » sur nous.

    Quant à la 5e observance, elle nous enjoint de développer notre pouvoir de contemplation. Sur le plan pratique, cette observance aura pour effet de nous aider à prendre sainement  nos décisions, à nous faire raisonnablement une idée des choses en nous obligeant à tourner et retourner les questions, après examen minutieux de tous les faits en notre possession.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (pages 145 et 146)(Extraits 43)} OBSTACLES :

    ... voyons à quels obstacles nous nous heurtons lorsque nous avons entrepris notre tâche de développement continu. De quel ordre sont-ils, ces obstacles? Un problème se présente à vous. Il semble n'y avoir pas de solution immédiate. Enfin, pas  de solution facile et acceptable pour vous. Subitement obligé de faire un choix entre deux voies également déplaisantes, ou pénibles, ou qui impliquent que vous « perdiez la face », vous vous sentez tout à coup très malade, assez malade pour pouvoir dire « Je ne peux pas faire cela! » L'obstacle, alors, c'est le sentiment de votre infériorité, autrement dit de votre paresse. L'une de ces maladies qui ont leur source dans votre esprit, une maladie dite psychosomatique, se déclare, qui vous donne peut-être une excuse en ce monde, mais n'a aucune valeur en ce qui concerne l'au-delà.

    Un autre obstacle : la léthargie mentale, la paresse d'esprit. Les gens choisissent en général la ligne de moindre résistance. Ils répugnent à se regarder en face, tels qu'ils sont, c'est-à-dire pas grand-chose. S'ils consentaient à affronter la vérité et à tirer le meilleur d'une situation peu brillante, la situation s'améliorerait rapidement.

    Une loquacité exagérée est également un obstacle. On parle trop, trop souvent et sans en savoir assez! Trop parler est signe de peu de cervelle. Ce qu'on entend d'une oreille sort immédiatement par la bouche, sans même passer par les cellules du cerveau. On parle trop, non seulement par sentiment d'infériorité, mais parce qu'on est inférieur. On parle pour se donner de l'importance et l'on s'étend à perte de vue sur les sujets les plus frivoles, de la façon la plus insipide et, finalement, la moins documentée.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (page 147)(Extraits 44)} OJAS :

    La forme la plus haute de l'énergie dans le corps humain. L'Ojas se manifeste dans l'aura d'abord par une couleur bleue terne. Mais au fur et à mesure que la pureté augmente, le bleu devient plus clair, puis tourne à l'argenté pour devenir une radiation dorée.

    Chez les êtres vraiment purs, l'Ojas est emmagasiné dans le cerveau, où il stimule les progrès spirituel et intellectuel jusqu'à des limites infiniment supérieures aux facultés normales. Lorsqu'on se trouve en présence d'une personne de ce type, on peut apercevoir l'auréole qui nimbe sa tête.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (pages 156 et 157)(Extraits 45)} PEUR :

    L'un des plus grands dangers qui menacent les études occultes, c'est le fait d'avoir peur. En Orient, les maîtres disent à l'élève : « Ne crains pas, car il n'y a rien d'autre à craindre que la peur. »

    La peur corrode nos facultés. Si nous n'avons pas peur, rien ne peut nous faire du mal, ni nous troubler. Par conséquent, n'aie pas peur.

    Il est intéressant de noter que celui qui voyage dans l'astral n'a pas lieu d'avoir peur. Les esprits élémentaires ou les entités astrales sont inoffensifs, mais si nous avons peur, la peur même nous fait du mal. Par exemple, elle trouble notre digestion. Le seul mal que nous puissions craindre dans l'astral, c'est celui que nous pouvons nous faire à nous-mêmes : si nous réintégrons trop brutalement notre enveloppe charnelle, sous l'effet d'un peur subite, il en résultera une violente secousse qui risque de provoquer une forte migraine. En ce cas, le remède est simple : rendormez-vous. Votre corps astral quittera de nouveau votre corps physique et, de lui-même, rectifiera sa position par rapport à l'enveloppe charnelle avant de la réintégrer à nouveau.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (pages 159 et 160)(Extraits 46)} PLANS D'EXISTENCE (MARIONNETTES) :

    La plupart des gens ne sont pas capables de comprendre ce qu'ils sont ni pourquoi ils sont. Ils s'étonnent qu'un être tout-puissant comme le superêtre soit obligé de s'occuper d'un seul pauvre petit être humain. Ce n'est pas aussi simple que cela. Le superêtre est comme un marionnettiste. Tout comme le manipulateur de marionnettes peut actionner les ficelles de plusieurs pantins à la fois, le superêtre peut manipuler les cordes d'argent de beaucoup de personnes différentes. L'une peut être en Angleterre, l'autre en Afrique, en Australie et même sur une autre planète; elles n'en sont pas moins toutes sous le contrôle du même superêtre.

    On peut dire qu'elles sont les habitants de mondes parallèles, car, selon certaines croyances, tout ce qui s'est passé et tout ce qui se passera a un dénominateur commun. Le passé, le présent et l'avenir ne font qu'un.

    Au cours de l'histoire, il y eut des hommes et des femmes subitement « possédés » et qui firent des choses auxquelles ils n'étaient pas normalement destinés. Ainsi, Jeanne d'Arc. Voici une jeune fille qui passe le plus clair de son temps toute seule, qui entend des voix, lesquelles l'exhortent à sauver son pays. Elle obéit, se conduit comme un homme, portant une armure et menant les hommes au combat. Savez-vous ce qui s'est passé en réalité? Les ficelles des deux pantins se sont mêlées. La corde d'argent de Jeanne d'Arc s'est croisée avec celle d'une personne habitant un autre pays ou même une autre planète et qui avait à exécuter certaines actions. Jeanne a appliqué instinctivement à sa situation les ordres émanant des voix. On ne peut s'empêcher de se demander ce qu'il est advenu du jeune homme qui devait sauver sa patrie. S'est-il féminisé, est-il allé rêver dans les prés en gardant ses moutons?

    Les mondes parallèles existent. Nous ne pouvons les percevoir parce qu'ils sont sur des vibrations différentes. Nous voyons la lumière, mais nous ne voyons pas les ondes, et pourtant elles voyagent à peu près à la même vitesse. Nous voyons ce monde dans lequel nous vivons, mais que se passe-t-il si un autre monde lui est superposé? Nous ne pouvons pas plus voir ce monde que nous ne pouvons voir les ondes, mais pendant notre sommeil, nous pouvons le visiter en voyageant dans l'astral.

    Nous connaissons tous des groupes de gens, peut-être une famille entière, si étroitement liés les uns aux autres que tous sont atrocement malheureux lorsque l'un d'entre eux est au loin. Ces gens, membres d'une même famille, peuvent bien être les pantins d'un seul superêtre. La plupart d'entre nous, cependant, font partie d'un groupe qui n'est pas obligatoirement dans le même pays. Nous pouvons avoir nos pendants, nos âmes-soeurs dans d'autres pays, sur d'autres planètes. Et voilà pourquoi nous pouvons avoir connaissance d'un pays bien que n'y ayant jamais vécu, ce pays fût-il même une autre planète.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (pages 160 à 161)(Extraits 47)} POLTERGEIST (ESPRIT FRAPPEUR) :

    Il existe certains esprits élémentaires qui se plaisent à causer des désagréments aux humains. On les appelle des poltergeists en anglais, esprits frappeurs en français. Ils sont malicieux comme des singes et, bien entendu, n'ont aucun pouvoir de raisonnement. Il existe beaucoup d'esprits élémentaires du type frappeur. Normalement, ils n'ont pas le pouvoir éthérique de déplacer un objet matériel. Par conséquent, ils cherchent une jeune fille ou même un jeune garçon - bien que les garçons aient moins de pouvoirs -, une jeune fille donc, ayant à peine atteint la puberté, âgée de 12 à 14 ans, possédant une très grande énergie éthérique diffuse prête à être canalisée au moment de son passage à l'état adulte. Le poltergeists s'arrange pour capter l'énergie éthérique de la jeune fille et, grâce à cette énergie, il parvient à déplacer, par exemple, une chaise. Il n'est pas nécessaire que la source d'énergie ( la jeune fille ) se trouve dans la même pièce. Elle ne doit cependant pas se trouver à plus de 1500 mètres du lieu du phénomène. Les poltergeists ne se manifestent que lorsque les humains ont peur. L'esprit élémentaire, toujours destructeur, désire simplement terrifier une personne. Plus cette personne a peur, plus l'esprit élémentaire est content.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (page 163)(Extraits 48)} PRALAYA :

    Les savants viennent juste [édité en1972] de découvrir ce que les humains ordinaires ont su depuis des siècles, c'est-à-dire que les hommes et les animaux doivent dormir au bout d'un certain nombre d'heures de veille, faute de quoi la mort s'ensuivrait. Or, il est quelque chose que la science orientale connaît depuis des siècles, c'est que l'univers tout entier doit « dormir » à certains intervalles.

    À très, très longs intervalles, l'univers s'endort. C'est ce qu'on appelle Pralaya. Selon la croyance hindoue, il y a diverses périodes; après chacun des cycles de ces périodes, l'univers s'endort, tandis que des races entières de créatures nouvelles et des mondes nouveaux sont mis en chantier. On peut s'en assurer en consultant les Archives Akashiques.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (page 163)(Extraits 49)} PRANA :

    Ce mot a deux sens. Selon le premier, c'est un Chakra relié au plexus cardiaque. Ce Prana contrôle l'état du cœur. Il est relié au faisceau de nerfs cardiaques qui impose au muscle du cœur un certain rythme. Dans l'aura, cette forme de Prana présente une couleur jaune-orange qui tend à devenir rougeâtre chez ceux qui ont de forts désirs de nature animale, tels que le goût excessif du sexe ou de la nourriture. Le 2e Prana est mieux connu du public. Il est lié à la respiration et à son contrôle.

{Voir --> PRANA (suite) :}

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (pages 164 ET 165)(Extraits 50)} PREUVES :

    Comment savez-vous que Dieu existe ? Donnez-nous des preuves! Combien de fois cette question a-t-elle été posée! C'est un fait - un bien triste fait - les gens demandant qu'on leur donne toujours la preuve de toutes choses. La réponse, c'est qu'il est impossible de prouver l'existence de Dieu à ceux dont l'esprit est uniquement orienté vers ce qui est matériel. Il faut prendre votre croyance en Dieu comme une croyance.  Vous avez la foi que Dieu existe et c'est tout ce que vous pouvez faire tant que vous êtes prisonnier de cette enveloppe charnelle qui vous limite et vous empêche de connaître ce qui est au-delà. Comment savez-vous qu'il existe un monde astral où nous rencontrons nos amis et nous préparons à une vie meilleure? Encore une question souvent posée. Eh bien! la preuve, c'est vous seul qui pouvez vous l'administrer en vous rendant capable de voyager dans l'astral. Sinon, il vous faudra avoir la foi... et vous en cententer. Ceux qui sont passés de l'« autre côté » sciemment et qui se souviennent complètement de cette expérience n'ont pas la foi : ils ont la connaissance, ce qui est bien différent. Ils ont acquis la certitude de ce qui, auparavant, était pour eux affaire de foi.

    L'attitude tibétaine sur la « preuve » est la suivante : ce qui est n'a pas besoin de preuve; ce qui n,est pas ne peut pas être prouvé. Il est, de ce fait, oiseux de demander ou de donner des preuves.

    L'une des choses les plus difficiles que nous ayons à combattre, c'est ce perpétuel désir de prouver. Exiger sans cesse des preuves rend tout progrès spirituel impossible. Ceux qui sont en mesure de produire des démonstrations de leur pouvoir psychique ne le font que très rarement dans les conditions scientifiques requises, à cause de l'atmosphère de suspicion, d'incrédulité et de haine dont ils sont entourés et qui trouble les vibrations nécessaires aux matérialisations qu'ils tentent de susciter. Les prétendus témoins qualifiés qui viennent assister aux séances de spiritisme n'ont absolument pas qualité pour juger des choses occultes. Finalement, on n'a pas à croire ou à ne pas croire. La seule chose requise, c'est un esprit ouvert et un désir sincère d'examiner les faits sans partialité.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (page 166)(Extraits 51)} PSYCHOMÉTRIE :

    Une personne douée d'une certaine forme de sensibilité peut, rien qu'en touchant un objet, dévoiler beaucoup de choses se rattachant à cet objet. Par exemple, si elle touche un galet, sur une plage, puis laisse son esprit errer dans le vague, elle verra peu à peu se former des images. Son subconscient aura activé certains sens paranormaux et ses doigts auront transmis à son cerveau des représentations révélatrices. Toute vie est électrique et magnétique. Tout ce qui a été touché par un être humain garde à jamais la marque de cet être, comme le morceau de fer touché par un aimant reste magnétisé. Un galvanomètre ou même une bousole magnétique ordinaire détectera le magnétisme imparti par cette légère touche d'aimant à ce morceau de fer. La personne douée du sens psychométrique peut, de la même façon, rien qu'en touchant une bague, un vêtement, un objet quelconque, décrire des scènes faisant partie du passé de l'objet touché. On ne doit pratiquer la psychométrie ni pour l'argent, ni pour un profit quelconque, ni pour la distraction d'un public, mais seulement dans le but d'aider autrui.
 

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (page 179)(Extraits 52)} SANCHITA KARMA :

    Beaucoup tiennent le Karma pour cruel, implacable, impitoyable. Il n'en est rien. Une bonne partie du Karma peut être mise en réserve jusqu'à ce que, son malheureux possesseur ayant fait ses preuves et s'étant efforcé d'aider autrui, ses erreurs lui soient pardonnées, « comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés ».

    Dieu est juste, mais sa justice est tempérée par la pitié. Nul n'est jamais destiné à souffrir sur cette Terre au-delà des limites de ses forces. Nul n'a jamais à « payer » au point d'en être diminué. C'est pourquoi le Karma mis en réserve peut être considéré comme mon avenu, oublié, rejeté, à condition que celui qui en est affligé prouve par ses actes et ses pensées qu'il est maintenant digne de pardon.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (pages 180 et 181)(Extraits 53)} SÉANCES (de spiritisme) :

    Il est étonnamment facile d'entrer en relation avec l'au-delà. Il existe en effet des intermédiaires, des personnes qui ne sont pas nécessairement évoluées, qui ne sont ni bonnes ni mauvaises, mais qui ont le don d'accorder leurs vibrations avec celles d'une entité du monde astral. Ces personnes, les médiums, établissent ainsi une communication avec un être récemment - ou moins récemment - décédé. Ce qui est difficile - en tout cas très dangereux -, c'est d'utiliser convenablement ces messages. Il faudrait, pour le faire, être certain que le médium est au-dessus de tout soupçon. Je ne veux pas dire par là qu'il ait l'intention de vous tromper, mais il peut ne pas être intellectuellement en mesure de faire la différence entre ce qui est valable et ce qui ne l'est pas. Ceux qui ont quitté cette vie sont en général beaucoup trop occupés pour envoyer des messages. Ils préparent leur prochaine incarnation et se soucient fort peu des vivants. Ce à quoi nous avons affaires à leur place, ce sont les « esprits élémentaires », créatures immatérielles, futiles et malicieuses, sorte de doubles grossiers qui font semblant d'être l'esprit de nos parents et de nos amis disparus. Jamais, non, jamais tante Philomène ne reviendra en personne vous rappeler d'arroser son pétunia ni vous révéler dans quel tiroir elle a rangé son introuvable testament!

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (pages 186 et 187)(Extraits 54)} SWADHISHTHANA CHAKRA :

    Situé aux alentours des organes de la reproduction, il a l'apparence d'un lotus à six pétales. Chez une personne peu évoluée, la couleur des pétales sera brun-rouge foncé. À mesure que la personne évolue, la couleur brunâtre disparaît. Il ne reste qu'un rouge pur, puis un rouge orangé. Plus le niveau de la spiritualité est grand, plus le jaune prédomine. Le centre du lotus est creux, il en émane des radiations dont la forme dépend du niveau d'évolution de la personne.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (page 204)(Extraits 55)} VIRAT :

    C'est le Manu responsable de l'univers entier. Sur Terre, on peut l'appeler Dieu, mais il n'est pas Dieu. Dieu étant un être entièrement différent. Le Virat est esprit de l'univers.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (page 205)(Extraits 56)} VOIE :

    Les huit étapes de la noble voie octuple sont :

1- Compréhension juste.
2- Mobile juste.
3- Langage juste.
4- Conduite correcte.
5- Manière de vivre respectable.
6- Effort continu.
7- Activité intellectuelle constante.
8- Comtemplation exercée.

    Quand vous aurez réalisé toutes ces conditions, vous constaterez que la vie sera très dure pour vous, car vous en serez à votre dernière incarnation, période durant laquelle on doit régler ses comptes.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (page 206)(Extraits 57)} VYANA :

    Source d'énergie qui, chez les hommes, est plus directement liée à la prostate. Une activité sexuelle excessive épuise le Vyana. C'est pourquoi tant de maîtres - qui, en réalité, n'en sont pas - prétendent qu'il ne faut jamais avoir aucune activité sexuelle. C'est une absurdité. Autant dire qu'entre le noir et le blanc il n'existe aucune nuance. La vie sexuelle convenablement orienté est, au contraire, bénéfique et fournit de l'énergie aux centres les plus élevés, qui sont en liaison avec l'esprit.

    Selon le degré d'évolution de la personne, la couleur du Vyana, visible dans la région de la prostate, va du rouge-brun mat au rose très pâle.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (page 215)(Extraits 57)} RAISON + ANIMAUX :

    Il semble utile de préciser ici que l'un des plus grands obstacles auxquels se heurte l'être humain est la raison. La raison, particulièrement lorsqu'elle a des fondements inexacts, empêche de percevoir la vraie réalité. Les hommes méprisent souvent l'intelligence des animaux et prétendent qu'ils ne sont pas doués de raison, ce qui est exact. Les animaux, en revanche, ont l'intuition, la faculté de percevoir ce qui échappe aux plus grands « travailleurs de la raison », aux plus grands hommes de science. L'objet de certaines formes d'études extrême-orientales est de supprimer, de détruire, ou tout au moins de contrôler la raison, pour permettre à la vraie nature du superêtre de se manifester pleinement.

- {Dictionnaire de Rampa, par RAMPA: (page 218)(Extraits 58)} PRANA (suite) :

    Un adepte en pleine méditation respire si lentement, si faiblement qu'on a peine à savoir s'il respire ou non. Ceux qui se font ensevelir sous terre peuvent suspendre leur souffle pour qu'une seule inspiration leur dure plusieurs heures!

    La respiration, l'air, nous sont indispensables.

    L'air contient du Prana, mais le Prana n'est pas une matière que l'étudiant en chimie peut placer dans une éprouvette, chauffer dans une cornue ou examiner à travers un microscope. Le Prana, c'est quelque chose de tout différent. On pourrait dire que son existence tient dans une autre dimension, mais il est absolument essentiel à la conservation de la vie, car il est l'énergie universelle de toute chose. Mais les humains utilisent le Prana de la manière la plus grossière qui soit quand ils respirent n'importe comment, maladroitement.

    Le Prana stimule nos pensées. Sans un Prana adéquat, il ne peut y avoir de pensée; il ne peut y avoir non plus de guérison. Le Prana est essentiel à la guérison. Un guérisseur est une personne qui peut transférer son Prana, ou ce qu'il a en plus, à un malade. L'endroit où il est accumulé se trouve dans le plexus solaire. Plus nous réussissons à emmagasiner le Prana, plus nous sommes dynamiques et forts.

**********  F I N  **********