Make your own free website on Tripod.com
RÊVES CONSCIENTS - 2

©2002 tout droit réservé par Jacques Fortier, Québec, Canada G1X 2N9
Dépôt Légal : Bibliothèque Nationale du Canada, 2002
ISBN : 2-922988-09-0

 Place publique
           Normal? Paranormal?

RÊVES CONSCIENTS

RÊVE-23  LA MAIN À TRAVERS LA MATIÈRE
RÊVE-24 TARZAN
RÊVE-25 RETOUR RAPIDE
RÊVE-26 DINOSAURE-POULES
RÊVE-27
RÊVE-27 (SUITE)
RÊVE-28 ACCÉLÉRATION ET DÉCÉLÉRATION
RÊVE-29 RÉSULTAT DE LA VIE HUMAINE
PARALYSIE DU SOMMEIL
J'ai mis environ 3 ans
RÊVE-30 SÉRIE TRUDEAU (1) CÉRÉMONIE DU SOUVENIR
RÊVE-31 SÉRIE TRUDEAU (2) RAPATRIEMENT DE LA CONSTITUTION CANADIENNE
RÊVE-32 SÉRIE TRUDEAU (3) Chrétien se dirrigeait vers L'Angleterre
RÊVE-33 SÉRIE TRUDEAU (4) "OÙ PRENDREZ-VOUS VOTRE BIÈRE QUAND LA TERRE N'EXISTERA PLUS?"
RÊVE-34 SÉRIE TRUDEAU (5)  TRUDEAU À MA DÉFENSE

RÊVE-36 AVIONS - REQUINS
RÊVE-37 FIN DE ROUTE
ANNONCES
RÊVE-38 PIGEONS - MAISON
RÊVE-39 LES PETITS NAINS DES ÎLES PRÈS DU BIC
Pourquoi j'appelle cela "RÊVE CONSCIENT"
Pourquoi j'appelle cela "RÊVE CONSCIENT" (suite)
EXPLICATION de la  Paralysie du sommeil
des fourmillements, des engourdissements.
Explication HuggyLove
HyggyLove Explication 2
EST-CE IMPORTANT?
 

Paralysie du sommeil


Rampa et la Métaphysique
RÊVES -> Des gens terrorisés par un monstre !
RÊVES -> Des gens terrorisés par un monstre ! {Suite et explication}
 

Rêves, messages ou prémonitions?

 Cette nuit, j'ai rêvé à une explosion nucléaire.
Tremblement de terre et destruction d'immeubles!

********************************

NIL - 01/01/1999 17h16 HNE (#27 of 27)

Jacques Fortier

RÊVE-23

LA MAIN À TRAVERS LA MATIÈRE

Cette expérience très brève m'apporta une sensation merveilleuse!

J'était des plus conscient de mon état hors-corps et heureux de cela,
sachant très bien que je faisais une démonstration spectaculaire et
maîtrisée, tout en expliquant le phénomène.

J'expliquais à un auditoire que sur le plan ,où nous étions, nous
pouvions très facilement passer à travers les objets.

J'avais près de moi une poutre de bois d'environ 5" X 5" X 3 pieds de
haut attachée à un mur. en donnant mes explications je passais la main
droite à travers; d'un côté je rentrais et de l'autre je laissais sortir
seulement le bout des cinq doigts et je les faisais gigoter tout en restant
le principal de la main interpénétré au madrier pour montrer la maîtrise
que l'on pouvait en avoir.

De la résussite de l'expérience, se dégageait l'extraordinaire sensation
de satisfaction d'un travail bien accompli.

Entre nous, je vous dirai que durant la démonstration j'ai crain pendant
un instant de ne pas pouvoir y parvenir aussi facilement que mes
paroles le laissaient prévoir. Mais inutile de le dire aux autres!

****************************************************
 RÊVES CONSCIENTS

NIL - 01/01/1999 17h35 HNE (#28 of 28)

 Jacques Fortier

RÊVE-24

TARZAN

Voici un autre rêve très agréable.

J'étais dans les airs, à environ 20 pieds du sol dans un éclaicie près
d'une lisière d'arbres. Je me suis mis à crier un peu à la manière de
Tarzan pour savoir ce que ça donnerait dans cet état-là.

Ce fut merveilleux, car j'avais la sensation d'être en connexion
bidirectionnelle avec chaque particule de matière, surtout les végétaux.
Comme si la vibration que j'émettait touchait chaque particule et me
retournait en écho une sensation de résonnance tout en ayant
conscience que je pouvais avoir un effet sensible sur eux.

J'avais l'impression que ma sensibilité "tactile d'un autre ordre" englobait
cette partie de la nature que j'atteignais par ma voix.

J'étais loin de m'attendre à cela, moi qui ne pensais qu'au timbre de la
voix!

Ce fut toute une surprise!

**************************************************
RÊVES CONSCIENTS

NIL - 02/01/1999 15h35 HNE (#29 of 29)

Jacques Fortier

RÊVE-25

RETOUR RAPIDE

Je me trouvais à l'étage le plus inférieur du Château Frontenac où
j'avais travaillé quelques mois. C'était la fin d'un chiffre et je m'apprêtais
à quitter en passant par les casiers des employés. Un de mes "boss
boys" me suggérait d'aller prendre une douche; mais l'endroit ne
m'inspirait pas confiance, aussi je décidai de ne pas y aller malgrés les
fortes odeurs que je dégageais.

Les lieux étaient sombres et j'avais hâte de sortir de l'endroit. Je me
sentais suivi par lui, bien qu'il m'était d'ordinaire amical. Cependant, en
sortant il avait changé de morphologie.

À l'extérieur, il y avait un grand mur de chaque côté prolongé par une
clôture de sécurité et à droite une entrée (/sortie). C'était tard le soir et
l'endroit était peu éclairé et désert. À droite, il y avait un balcon au
troisième étage. Le sol était asphalté.

Je voulais me sauver de l'individu métamorphosé qui me poursuivait
avec un bâton de baseball et un air décidé et menaçant.

De la droite arriva une lumière (un véhicule) qui me barra le chemin tout
en m'aveuglant. La très grande tension que je ressentais m'empêchait de
savoir avec certitude sur quel plan je me situais. Car en Rêve conscient,
je me serais élevé par-dessus le bâtiment pour leur échapper. Mais je
 n'avais pas la concentration et le temps pour le déterminer.

Bientôt, deux hommes sortirent de la voiture et m'attirèrent entre
eux-trois, chacun un bâton dans les mains avec l'air de dire: "et voilà,
c'est ta fin"

Ils étaient tout près quand je me dis que sur le plan physique il serait
peut-être trop tard, mais que sur un autre plan je pouvais encore
 m'envoller.

Alors, dans la lumière aveuglante, je fis un gros effort et m'envollai
assez haut pour leur échapper.

Ce très grand effort, me fis revenir en catastrophe dans mon corps
physique. J'y revins si vite, que j'eus l'impression de descendre de haut
vers mon corps tout en dépassant quelqu'un qui en faisait autant vers le
sien. Cette chutte vertigineuse se faisait dans le noir mais avec toute une
gamme de sensations perceptibles. De plus je savais qui revenait aussi
vers son corps qui en fait était couché juste au-dessus du mien, à l'autre
étage.

Cette personne me dit plus tard qu'elle aussi avait eu conscience de ce
retour en catastrophe.

À la radio ce matin là, on annonça la mort d'un sexagénaire (ou un
octogénaire?) qui s'était fracassé le crâne en tombant de sa fenêtre
située aux troisième étage!!!?

Je n'avais jamais vu ces endroits sur terre. D'ailleurs, je ne sais même
pas si ils existent au Château. Durant ce rêve, javais toujours la
sensation d'être dans des endroits qui m'étaient totalement étrangers.

*********************************************
 RÊVES CONSCIENTS

NIL - 02/01/1999 19h52 HNE (#30 of 30)

Jacques Fortier

RÊVE-26

DINOSAURE-POULES

J'étais dans mon décors habituel, chez mes parents, en campagne. Je
sortais de la cours en volant à 20 pieds dans les airs, juste un peu plus
bas que les fils électriques. Je me dirigeais vers le village, à la hauteur
de notre premier voisin à l'ouest. Je dépassai les arbres, puis le petit
ruisseau.

Là, dans le champs, à environ 150 mètres du chemin, trois animaux
gigantesques mangeaient paisiblement. Ils ressenblaient un peu à des
poules, mais leurs têtes s'élevaient à environ 30 pieds. Dix pieds de plus
haut que moi.

 J'eu envie d'aller voir de plus près. Mais une certaine prudence
accompagnée d'un soupson de craite m'en empêchèrent.

À l'époque, je n'avais pas encore entendu parler des dinosaures en
forme de poule.

***********************************************
 RÊVES CONSCIENTS

NIL - 02/01/1999 22h24 HNE (#31 of 31)

 Jacques Fortier

RÊVE-27

J'avais l'impression d'être dans des temps anciens. Le lieu géographique
correspondait à un terrain de "swomp" (d'étang, de marécages
peut-être) où je n'avais jamais oser aller, à un quart de mille de la
rivière. C'était à un demi mille de la maison de mes parents.

Nous (3 ou 4 personnes) étions dans une sorte de maison-école où
nous suivions un cours ultra plate. J'étais assis à une table quand je
devins conscient de mon état de rêve. Aussi, je n'hésitai pas à laisser le
proffesseur et son discours pour porter mon attention ailleurs tout en
m'élevant à quelques pieds du plancher.

Près de moi, il y avait une grande fenêtre qui laissait voir à l'extérieur le
sol, 8 pieds plus bas. L'endroit était isolé dans la nature et je sentais où
il se trouvait par rapport à mes références du plan physique. Je trouvais
donc bizarre qu'il y ait une bâtisse en ce lieu.

Mais c'était ainsi et cette sensation des temps anciens semblait le
justifier.

Je m'approchai de la vitre avec l'intention de quitter cette maison en
passant à travers. J'aurais très bien pu faire comme tout le monde et
chercher la porte pour sortir dehors. Mais je trouvais plus agréable de
passer à travers la vitre. Aussi je commençai par la tête, mais il y avait
beaucoup de résistance et je dus déployer toutes mes forces et ma
détermination. Le verre semblait se déformer en se moulant à mon
corps. Je continuait d'avancer et le verre en faisait autant. Je ne pouvais
plus rester à l'horizontal et j'ai commencé à descendre vers le sol, mais
le verre suivait toujours continant à opposer de la résistance à mon
passage.

Puis, tout à coup il céda et me laissa choir sur le sol la tête en bas. J'eus
tout juste le temps de me concentrer sur une position haute (c'est un
petit truc pour remonter) pour aller frôler le sol de mon ventre avant de
m'élever.

je montai jusqu'à 50 pieds pour observer les alentours et pour ensuite
me diriger vers l'est jusqu'au dessus des terres de mon père.

C'était la nuit et j'essayai de voir les lumières de la ville de Val d'Or à
13 milles de là tout en tournant sur moi-même pour me réorienter. Le
contrôle de mon orientation se faisait très difficilement et prenait un
temps assez long.

Je voulus par la suite faire un 360 degrés pour observer le plus possible
ces endroits vus de cette hauteur et pour vérifier la simulitude d'avec le
plan physique, car j'avais souvent remarquer de grande différences lors
de mes rêves conscients.

Je n'y parvins pas. De plus je me déplaçais horizontalement vers
l'arrière sans trop pouvoir contrôler mon déplacement. Et lorsque je
forçais, je perdais de l'intensité lumineuse. Cependant, j'ai remarqué
une chose qui m'intrigua grandement.

C'est comme si c'était moi qui éclairais mon champ de vision au sol à
environ 1/4 de mille sur un angle d'environ 45 degrés. Cette lumière
éclairante se déplaçait selon mon orientation et mon propre
déplacement.

Tout en reculant en faisant comme un demi cercle, je m'approchai de la
grange et fini par passer par-dessus, les pieds à 1 mètre du pignon
supérieur. J'allais vers l'extrémité sans pouvoir contrôler grand-chose.
en arrivant à la limite ouest du bâtiment, j'eus peur d'avoir le vertige. Je
me raisonnai en disant qu'il y avait aucune raison d'avoir peur car je
venais de faire un vol libre à 50 pieds alors que là je n'étais qu'à 40
pieds au-dessus du sol. Mais je me dis que ce devait être
psychologique.

(voir la suite ci-après)

*****************************

NIL - 02/01/1999 22h54 HNE (#32 of 32)

Jacques Fortier

RÊVE-27 (SUITE)

Puis je me dirigeai vers Le silo d'un autre voisin, à 1/4 de mille de là. Il
s'élevait jusqu'à 75 pieds, aussi, je décidai de passer à travers avant
d'aller au village à un mille plus loins, toujours vers l'ouest.

Ce ne fut pas très agréable car je n'y voyait rien. Tout était noir.

 Puis, je me retrouvai dans des arbres d'une centaines de pieds
d'hauteur. Je ne les reconnaissais pas et je m'y perdais à travers les
branches.

Puis je vis des humains courir au sol pour essayer de m'approcher.
Certains grimpaient aux arbres. Je m'en désintéressai et commençai à
monter plus haut pour avoir la paix et pour être certain qu'ils ne
pourraient pas me rejoindre.

Cependant, il y en a finalement un qui réussit à m'attraper par les orteils
et il me dit: "que j'étais chanceux d'avoir reçu ce cadeau de Dieu et qu'il
aimerait que je le partage avec eux".

Sur cette phrase (à peu de chose près, car je ne m'en souviens plus très
bien) que je ne comprenais pas, je me réveillai tout songeur!

**************************************************
 RÊVES CONSCIENTS

NIL - 03/01/1999 13h43 HNE (#33 of 33)

Jacques Fortier

RÊVE-28

ACCÉLÉRATION ET DÉCÉLÉRATION

Ça faisait longtemps que je voulais expérimenter l'accélération et la
décélération dans cet état de réalité hors-corps.

Cette fois-ci, j'étais dans la grange, au sol et je voyais le ciel bleu par la
grande porte ouverte. J'ai décidé de passer à la pratique.

Alors je me lançai avec force vers le haut, avec une inclinaison
d'environ 45 degrés pour éviter le dessus de la porte.

Très rapidement je me retrouvai à 50 pieds d'altitude à réfléchir sur
l'effet ressenti au départ. Pour vérifier cela, je décidai de recommencer.
En arrivant près du sol, je décélérai sans réfléchir. Mais là, je fis la
principale expérience. Car je ressentis toutes les "particules" composant
 mon "corps d'expérience hors-corps" se comprimer sous l'effet de la
 décélération.

Ainsi donc, en accélérant ou en décélération on ressent les "molécules"
qui nous composent dans cet état se comprimer, se compresser comme
un gaz, puis reprende leur position respective.

 Avec cet amalgamme, on peut passer à travers d'autres amalgammes,
tout en étant ralenti; on peut être comprimé et compressé et peut-être
aussi agrandi!

***********************************************
 RÊVES CONSCIENTS

NIL - 03/01/1999 14h39 HNE (#34 of 34)

Jacques Fortier

RÊVE-29

RÉSULTAT DE LA VIE HUMAINE

Introduction philosophique: Je me suis toujours demandé à quoi servait
la vie humaine avec toutes ses difficultés et ses souffrances. Dans la
religion, on nous dit que l'on doit retourner à la Maison du Père, mais
on y rapporte pour ainsi dire rien. Mais on y reçoit beaucoup. Disons
que c'est déjà réconfortant. Mais cela ne justifie pas la "pénibilité" de la
vie sur terre.

Dans les connaisances occultes, ésotériques, philosophiques anciennes,
traditionnelles, gnostiques et même initiatiques diverses, il est dit que
l'on revient à notre Lieu de départ, à notre État initial, que tous les
enseignements servaient à nous aider à faire ce Retour.

Cela m'a toujours révolté comme explication. Car personne de tout ce
beau monde n'arrivait à justifier à mes yeux la dureté de la vie sur le
plan physique et de la souffrance psychologique qui accompagne.

Lors d'un rêve, j'eus une réponse symbolique qui me convenait et qui
indiquait bien que notre venue sur la planète Terre n'avait rien de vain.
Qu'il en résultait quelque chose!

LE RÊVE : J'étais haut dans l'atmosphère de la Terre. Je la voyait, gros
ballon à ma gauche, dans l'espace. À ma droite à une bonne distance,
une petit "boule de feu" s'approchait de la Terre, en se dirigeant droit
vers Elle.

Je pensais à un danger immédiat, et imaginais une catastrophe
planétaire, à une collision.

Ce ne fut pas le cas. La petite boule de feu rebondi sur l'atmosphère de
la Terre et reparti dans une autre direction avec une particularité très
étonnante.

Elle avait dorénavant un diamètre deux fois plus grand. Elle était
devenue une plus grosse Boule de Feu avec ce passage "éclair" sur
notre Planète.

Je me réveillai très satisfait de cette scène symbolique de la venue
d'UNE PETITE ÉTINCELLE DIVINE sur la Terre qui en repartait
Grandi de son EXPÉRIENCE (de son aventure) sur la Terre.

Cela étant en conformité avec l'ASCENSION humaine qui abouti à la
fusion entre le "RÉSULTAT HUMAIN" et l'ÉTINCELLE DIVINE
dans un ENSEMBLE beaucoup plus Vaste d'ÉVOLUTION
COSMIQUE.

Exemple d'implication: Hélios et Vesta (deux Âmes soeurs fusionnées,
ou Rayon Jumeux) dont le corps physique est notre soleil actuel et qui
furent jadis (il y a très longtemps) des Êtres humains comme nous
actuellement!

D'Autres sont des Étoiles, des Constellations comme ORION, l'Élohim
de l'Amour Divin et cosmique, ou un Univers.

ETC...!

************************************************
Paralysie du sommeil...

NIL - 05/01/1999 22h48 HNE (#8 of 8)

Jacques Fortier

SALUT SIMON!

Ta question irait encore mieux dans RÊVES CONSCIENTS!

Si quelqu'un est déjà dans un état de paralysie du sommeil, c'est qu'il a
déjà quitté les commandes de son véhicule terrestre et qu'il utilise déjà
ses capacités psychiques de perception.

En fait, il entend sur le plan physique (disons les 3 sous-plans inférieurs
du plan physique), car il est encore très près de ce plan, et sur le plan
éthérique (disons sur les 4 sous-plans supérieurs du plan physique). Pour
la vue, c'est la même chose, que ses yeux physiques soient fermés ou
ouverts, car il voit à travers la matière. Il est dans son corps éthérique.

Ce corps ne peut quitter le corps physique que de trois mètres environ,
sinon la vie de son corps physique serait en danger pour la plupart des
humains.

Pour le quitter, je te passerai les détails, il peut y parvenir en laissant son
attention se fixer sur un objet à une certaine distance de lui (le plafond, la
lumière, la porte) ou en penssant à un endroit éloigné pendant un certain
temps. Mais dans ce cas, il quittera aussi son corps éthérique et se
retrouvera dans son corps astral.

C'est délicat, car il pourra perdre conscience pendant un instant ou tout
au moins voir changer le décors. Il ne sera plus tout à fait comme sur le
plan physique et ce peut être déconcertant.

Maintenant, venons-en aux préparatifs naturels de Protection
automatique.

Celui qui ne veut pas se mettre les pieds dans les plats a avantage à
s'intéresser à la conpréhension de la Création d'un point de vue
cosmologique tout comme cosmogonique.

Il doit vouloir faire le bien, vouloir Évoluer Véritablement avec sérieux,
vouloir connaître la Vérité, avoir un fort penchant pour la Justice Divine,
pas nécessairement humaine. Si, en plus, il fait de sérieuses recherches
dans ce qui existe déjà dans des livres par exemple, il finira par avoir un
contact inconscient en Haut-Lieu qui le Supervisera, le protégera et
l'initiera.

S'il est déjà très avancé de par ces incarnations antérieures, son Propre
Corps Mental Supérieur s'en occupera.

Ainsi, si son désir est fort et persistant, il aura automatiquement toutes les
expériences qui lui est nécessaire pour comprendre sa constitution et
celle des différents Plans d'existence. Il ne lui est donc pas nécessaire de
vouloir faire tel ou tel voyage. D'ailleurs, sache que tout cela est illusoire,
disons symbolique. Ça prend beaucoup de temps avant de voir en toute
transparence et faire les liens entre le Haut et le Bas.

*******************************
Paralysie du sommeil...

NIL - 05/01/1999 23h27 HNE (#9 of 9)
Jacques Fortier

J'ai mis environ 3 ans

avant de faire ma première expérience lucide Hors-corps et elle ne dura
que quelques secondes seulement, avant que je me retrouve dans mon
corps. Car si on utilise trop la rationnalité du cerveau physique, on se
l'attire très rapidement. Et on revient dans son corps. Il faut apprendre à
 l'oublier.

C'est la première difficulté que l'on renconte.

La deuxième a trait à la sensibilité du corps physique. Il faut s'en
déconnecter lentement et complètement. Quand on oubli un membre au
repos et bien appuyé, très vite on cesse de le ressentir. Si on fait la même
chose avec tout son corps, on se retrouve en simple respiration, pulsion
cardiaque et conscience au niveau de la tête. Puis s'éteint le son physique
et la conscience du monde physique environnant. Là on est tout près!

D'habitude, c'est ici que l'on s'endore. Si on veut rester conscient, on
pertube ce mécanisme et on doit le réaclimater, le reprogrammer. Ça
peut être plus ou moins long en jours, semaines ou mois même. Le
danger c'est de s'y accrocher.

Il faudra cesser de s'en préoccuper pour qu'un mécanisme inconscient
s'enclenche et prenne la relève.

Ensuite n'y pensez plus et songer seulement à comprendre vos rêves et à
vous intéresser aux anomalies.

Par exemple: fermez vous les portes que vous ouvrez; en prenez vous le
temps? Pourquoi? Avez vous fait un saut dans l'espace et le temps. Avez
vous juste commencer à ouvrir une porte et l'instant suivant vous étiez
déjà à quelques pieds de l'autre côté. Si vous avez commencer à la
fermer, L'avez vous fermée complètement avant de poursuivre votre
rêve.

C'est très important d'essayer de dénicher les événements que votre
conscience terrestre rationnalise ou saute ou efface de votre mémoire
terrestre si vous voulez avoir conscience un jour de tous les détails, de
toutes les anomalies.

Si vous passez à travers une porte plutôt que de l'ouvrir complètement, il
vaut mieux le savoir et ne plus bloquer ce renseignement.

Vous marchez sur l'eau! Est-ce normal de marcher sur l'eau? Peut-on
faire cela sur le plan physique? Alors où êtes-vous? Vous êtes donc en
train de rêver et vous êtes conscient!

Il vaut mieux commencer en rêve un rêve conscient, c'est plus facile.
Ensuite vous pourrez revenir consciemment dans votre corps puis en
repartir tout de suite pour savoir ce que cela donne.!!!

Mais sachez que Le Monde Astral est le dépôtoir psychique de
l'Humanité. Alors soyez très prudent et pensez à vous bardez de Lumière
et à monter plus HAUT!

*************************************************
 RÊVES CONSCIENTS

NIL - 06/01/1999 21h33 HNE (#35 of 35)

Jacques Fortier

RÊVE-30

SÉRIE TRUDEAU (1)

CÉRÉMONIE DU SOUVENIR

Je me trouvais à 10 mètres en avant de monsieurs Trudeau. Il y avait de
la pelouse brunâtre. C'était au grand air.

Il portait un haut chapeau noir, d'un certain style anglais, très rond. Ses
vêtements étaient sinon noir, du moins très sombres.

Il avait un air solennel et très calme, presque figé dans l'espace et le
temps. Il ne bougeait pas et attendait quelque chose.

Puis, Il s'avança vers moi, un peu à ma droite, leva la main droite et la
mis sur mon épaule droite. IL ne me regardait pas, ses yeux semblaient
fisés plus loin derrière moi, un peu à droite, quelque chose d'inexistant.

Je sentais sa main, presque chaude, sur mon épaule pendant de longues
secondes: c'était sincère, très recueilli. Je savais qu'il s'agissait de
quelque chose de considérable, mais je ne comprenais pas qu'il
m'attachait autant d'importance aussi solennellement.

Puis, il enleva sa main et recula.

Je me réveillai perplexe!

Dans un journal, ce jour là, je vis monsieur Trudeau avec son haut
chapeau rond et son costume sombre photographié lors de la
cérémonie du souvenir et du soldat inconnu!

Je compris donc ce qu'il en était de monsieur Trudeau dans mon rêve,
mais je ne comprends toujours pas ce que moi j'y faisais!

**************************************
RÊVES CONSCIENTS

NIL - 06/01/1999 21h56 HNE (#36 of 36)
Jacques Fortier

RÊVE-31

SÉRIE TRUDEAU (2)

RAPATRIEMENT DE LA CONSTITUTION CANADIENNE

J'ai fait de très nombreux rêves où j'accompagnais monsieur Trudeau
dans la période du RAPATRIEMENT DE LA CONSTITUTION
CANADIENNE. J'assistais, un peu à l'écart, aux pour-parlés et aux
démarches qu'il faisait. On changeait souvent de décors, aussi je me
sentais souvent dans un autre pays; tantôt sur de grosses roches
dénudées et isolées dans la nature, parfois dans une maison retirée en
montagne.

Je n'avais pas toujours le droit d'assister aux discussions. Elles se
faisaient entre Lui et une personne qui m'accompagnait.

Il y en eut un où les deux drappeaux québécois et canadien étaient tous
les deux à l'honneur et respectés suite à l'aboutissement d'un résultat
décisif.

J'étais rarement actif dans ces rêves conscients. J'observais!

**********************************************
RÊVES CONSCIENTS

NIL - 06/01/1999 22h23 HNE (#37 of 37)
Jacques Fortier

RÊVE-32

SÉRIE TRUDEAU (3)

Chrétien se dirrigeait vers L'Angleterre

Une nuit je me déplaçais dans les airs, à 20 pieds du sol, sur une très
longue route parsemée d'embûches. Il y avait des fils électrique tout au
long de ce chemin comme en campagne. C'était à l'écart des grand
centres.

 Je sentais qu'il y avait quelqu'un qui s'envenait derrière moi et je
percevait ça plus comme une course que comme une menace, bien que
les deux sensations étaient présentes.

Un vent épouvantable m'empêchait d'avancer rapidement et de voir
clair devant moi. Ça donnait l'impression d'une tempête et même d'un
ouragan.

Il y avait dans l'air comme une activité magique indienne qui semblait
être impliqué dans tout l'événement. Derrière moi, je ressentais la
présence de monsieur Chrétien qui se rapprochait de plus en plus. La
tempête me le cachait.

Puis je le vis sous l'apparence d'une poupée agîter par le vent et
ballotter d'un bord à l'autre par la tempête.

Nous nous dirigions vers l'est du Canada en passant par une région
plutôt "frisquet", mais sans neige.

Je sus ces jours là que monsieur Chrétien se dirrigeait vers L'Angleterre
avec les papiers nécessaires pour rapatrier la Constitution Canadienne
et qu'il avait eu à faire face à de très forts vents qui l'ont retardé et
même obliger à se poser en cours de route ( peut-être à Terre-Neuve).

*****************************************************
RÊVES CONSCIENTS

NIL - 06/01/1999 22h56 HNE (#38 of 38)
Jacques Fortier

RÊVE-33

SÉRIE TRUDEAU (4)

"OÙ PRENDREZ-VOUS VOTRE BIÈRE QUAND LA TERRE N'EXISTERA PLUS?"

Je volais vers un édifice fait de grosses pierres, où se tenaient quelques
personnes centrées sur monsieur Trudeau, presqu'en secret.

Je le savais, mais je voulais y pénétrer et parler à cet homme.

Je survolai l'escalier à longues marches de pierres, tout en prenant
garde de ne pas être vu. Je montais, je montais. puis j'arrivai à la
grande porte ouverte qui donnait accès à une sorte de chapelle ou
d'église, je ne sais trop.

Il y avait des bancs et des allées pour passer. Mais moi je volais
par-dessus tout ce fatras d'objets humains. Il y avaient quelques
personnes ici et là, très peu en fait. Ces gens avaient une attitude
attentiste et respectueuse envers monsieur Trudeau qui était assis prés
d'eux (et en face d'eux) et qui buvait sa bière pour consoler une peine
inconsolable.

On me laissa passer sans problème et sans s'y opposer vraiment. Je
 m'approchai de Lui, sans toucher terre, et commençai à le raisonner.

Mais il ne répondit pas vraiment à ma demande, à mon intervention.
J'insistai et J'augmentai la dose de persuasion. Mais rien n'y fit.

Alors, en désespoir de cause et sentant ma présence menacée en ce
lieu, je pris un peu de distance verticale et lui dis : "OÙ
PENDREZ-VOUS VOTRE BIÈRE QUAND LA TERRE
N'EXISTERA PLUS?" Puis je sortis rapidement.

Je ne sais pas si il s'agissait vraiment de monsieur Trudeau, ni si cette
boisson était simbolique ou non! Mais je me pose quand même des
questions à ce sujet!

**************************************************
RÊVES CONSCIENTS

NIL - 06/01/1999 23h13 HNE (#39 of 39)
Jacques Fortier

RÊVE-34

SÉRIE TRUDEAU (5)

TRUDEAU À MA DÉFENSE

J'étais dans un grand édifice que je sentais être une école déserté de
tous. Je devais me situer autour du 8 e étage. L'édifice avait des murs
transparents faits avec une sorte de vitres à teinte turquoise. Je voyais
ici et là les escaliers et les différents étages. En soi, cela me semblait
étrange, mais j'avais des préoccupations plus importantes et plus
 urgentes en tête. Je n'avais plus rien en ce Bas-monde et tout le monde
m'avait abandonné.

Tout le monde m'en voulait et désirait me capturer et me condamner.
Mais j'avais une protection très pesant et très efficace, en tous les cas
très respectée.

Cette protection, c'était le seul ami qui me restait et qui prenait à coeur
ma défense: monsieur Trudeau.

Je le voyais venir vers moi à travers les murs vitrés. Il descendait des
escaliers, puis en remontait d'autres tout en se raprochant. Je me sentais
un peu chez-lui en ces lieux. Il dialogait avec ceux qui me poursuivaient.

 Je fini par me réveiller.

Tout n'est pas si simple dans "l'Autre Vie".

************************************************
RÊVES CONSCIENTS

NIL - 23/01/1999 16h58 HNE (#41 of 41)
Jacques Fortier

RÊVE-36

AVIONS - REQUINS

J'ai beaucoup hésité avant de vous faire part de ce rêve lucide. Je ne
tiens pas à vous faire peur, en relation avec le bogue de l'An 2000.
Mais je me pose quand même des questions!

Je volais dans les airs au-dessus d'une forêt de feuillus à 50 pieds du
sol. Je voyais de temps à autres une maison à travers les arbres.

Puis je vis près de cette maison, à 50 mètres environ, le fuselage d'un
avion jonchant le sol, à travers les arbres. Un peu plus loin, un plus petit
avion en faisait autant. Plus loin encore, des morceaux d'un troisième
beaucoup plus gros.

Tout semblait baigné dans un atmosphère calme et tranquille, presque
paisible. Je ne voyais aucune agitation dans les parages. J'avais
l'impression qu'il était devenu normal et commun de voir de tels décors.
Comme si nous étions quelques années après le retour du calme après
une sorte de "tempête" ou de catastrophe généralisée à travers toute la
planète.

Je vous rappelle que j'étais conscient comme nous le sommes sur le
Plan physique à l'état de veil.

Je me demandais à quelle époque je devais bien me trouver. Était-ce à
l'époque atantéenne, ou dans un futur plus ou moins loin (après 1995).
Je ne savais trop et j'essayais de comprendre ce qui avait bien pu
produire un tel résultat où les avions (de toutes les sortes) tombaient
comme des mouches.

Je continuai mon survol de l'endroit, en pensant qu'il y en avait
beaucoup trop de ces avions éparpillés ici et là pour que les
responsables civiles ou autres ne puissent ramasser (récupérer) tout ça
(toutes ces carcasses d'avions).

Plus loin, j'arrivai dans uns sorte de lagune où l'on voyait beaucoup de
monde tout autour de ce qui semblait être un grand quai aménagé tout
le long de la berge. Aussi de nombreuses personnes s'y baignaient ou
laissaient leurs pieds tremper dans l'esu, assi sur le quai.

Puis, soudain, on sentit une menace terrible peser sur tout ce beau
monde, menace qui semblait provenir de l'eau. En un instant presque
tout les baigneurs sortir de l'eau et s'éloignèrent de la rive en courant.

Il y avait tout autour des estrades bondées de gens.

Je me dirrigeai de l'autre côté de la lagune, vers un estrade moins
achalandé. Je m'y approchai près d'un homme pour discuter de tout
cela avec lui.

Plus tard, en réflichissant à ce rêve, je me demandai s'il s'agissait des
requins de la finances qui menaçaient toutes les petites gens ou
entreprises. Je vous rapelles que des dizaines de milliers d'entreprises et
de particuliers ont fait faillites depuis ce rêve.

Aussi, cela représentait la fin du rêve, donc ce qui était plus près de
nous dans le temps comme évènement.

J'aurais donc tendance à dire que "la pluie d'avions" serait pour un
certain futur puisque cela venait en premier dans mon rêve!!!

********************************************
Rêves, messages ou prémonitions?

NIL - 27/01/1999 17h46 HNE (#62 of 62)
Jacques Fortier

RÊVE-37

FIN DE ROUTE

Voici un rêve conscient qui pourrait peut-être s'appliquer au bogue de
l'An 2000 et à ses conséquences.

Il y a environ 15 ans (198?), je me retrouvai en vol au-dessus d'une route
asphaltée très achalandée. Je ne reconnaissais pas le décors, mais je
suivis le chemin un certain temps. Bientôt, une route transversale
apparut. Elle se situait 50 pieds (15 mètres) plus bas que celle que je
suivais.

Déjà je voyais qu'il n'y avait pas de viaduque pour enjamber la route
transversale. De plus, le chemin s'y terminait abrutement et sans
avertissement ni barrière à 50 pieds dans les airs.

Je puis vous assurer que je n'étais plus le seul à voler. Les voitures
roulaient à la vitesse maximale, environ 100 Km/h, et filaient sans freiner
même à l'approche de la fin du chemin comme s'il ne se doutaient de
rien. Là, comme tout corps répondant à l'attraction terrestre, les
véhicules commençaient leur courbe balistique et atterrissaient, le devant
en premier, sur la chaussée transversale, 50 pieds plus bas. Et le flots de
voitures se poursuivaient sans que personne ne ralentisse(nt)...

Au-delà de cette construction haut-perchée, nul trace d'une continuité de
chemin ni présente ni future.

À quoi cela peut-il bien s'appliquer?

**********************************************
RÊVES CONSCIENTS

NIL - 27/02/1999 23h16 HNE (#44 of 44)
Jacques Fortier

ANNONCES

Bonsoir!

Souvent, les rêves dont on prend bien conscience sont là pour nous
informer et pour nous permettre de nous préparer à subir un choc, et si
possible d'en changer certains aspects par des interventions spéciales,
mêmes psychiques.

On me fait souvent voir d'avance le départ des personnes qui comptent
beaucoup dans ma vie, mais aussi l'arrivées de celles qui compteront
beaucoup dans différents types d'activités.

Ça me rend la vie plus facile.

Salut à tous,

Jacques

*************************************
RÊVES CONSCIENTS

NIL - 27/02/1999 23h49 HNE (#45 of 45)
Jacques Fortier

RÊVE-38

PIGEONS - MAISON

Il m'est arrivé souvent de vivre ce que vivent les oiseaux. En voici un
exemple:

 ... j'arrivais de L'extérieur, peut-être sous un pont, un viaduc ou une
construction quelconque qui ne me préoccupait guère.

Sur le haut d'un pan de mur, il y avait une large ouverture menant à un
abrit qui était de toute évidence une maison, un foyer de pigeons.

En rentrant, au bord de l'ouverture, je prenais conscience de se fait
inusité. Dès lors, je savais que je visitais ces êtres dans leur demeure,
dans cet ambiance de foyer qui était le leur. Je me demandait pourquoi
 ils m'acceuillaient comme un des leurs et comme si de rien n'était, sans
peur, sans crainte, sans désarroi.

Je m'y fis à cette idée de normalité et en profitai pour avancer un peu
tout en examinant les lieux. Puis je pris conscience que pour être là et
les voir comme je les voyais, il fallait que je sois à peu de chose prêt de
la même grandeur qu'eux. Cela faisait étrange car j'étais pleinement
conscient de ma nature humaine.

Cet acceuil chaleureuse me fit penser que j'étais peut-être dans le corps
d'un pigeon pour pouvoir observer tout cela incognito!!!

Je suis toujours très étonné dans ce type de rêve (d'expérience) d'être
aussi bien reçu et aussi bien traité. Et à chaque fois je me demande
pourquoi.

RÊVE-39

LES PETITS NAINS DES ÎLES PRÈS DU BIC

Il m'est déjà arrivé d'être reçu comme un prince chez les petits nains,
dans les Îles près du Bic. Cela me gênais beaucoup, d'autant plus
qu'eux semblaient me connaître et m'avoir préparé une chambre qui
semblait être la mienne depuis très longtemps tandis que moi je ne me
souvenais de rien de tout cela. Ils sont tellement ingénieux, bien que
rustiques, et ils aiment beaucoup le spaguetti, comme moi. Cette fois là,
j'étais deux fois plus grand qu'eux.

Salutation à tous!

*************************************
RÊVES CONSCIENTS

NIL - 01/03/1999 21h17 HNE (#50 of 51)
Jacques Fortier

Pourquoi j'appelle cela "RÊVE CONSCIENT"

Parce que cela ressemble à un rêve: on est couché et notre corps
physique est endormi, il ne bouge pas et à l'extérieur de ce corps, les
gens qui le verraient diraient que vous dormez.

Cependant, vous avez la même conscience que lorsque vous êtez
éveillés. Vous pouvez même avoir parfois le même chème de pensées.

Vous pouvez prendre des décisions, réfléchir, changer vos
préoccupations, décider de regarder autre chose, dans d'autres
directions...

En plus, vous savez "que vous dormez", que votre corps physique dort
et que vous êtes (habituellement) ailleurs.

(Je vais continer plus tard)

************************************

NIL - 01/03/1999 22h42 HNE (#51 of 51)
Jacques Fortier

Pourquoi j'appelle cela "RÊVE CONSCIENT" (suite)

Je dis RÊVE parce que votre corps physique est couché, alongé ou
bien suporté, et qu'il "dort" comme vous avez l'habitude de la faire.

Je dis CONSCIENT parce que vous utilisez votre conscience terrestre
et, souvent même, les mêmes chèmes de pensées ainsi que votre
 volonté de décider et de choisir; peut-être pas de faire et d'accomplir
cependant.

Vous savez que vous êtes ailleurs, pas nécessairement sur le plan
physique et vous soupçonnez avoir de nouvelles facultés dans ce
nouveau monde "surréaliste". En fait, vous pourriez liviter (vous élever
dans les airs), marcher sur l'eau, passer à travers la matière (un mur, un
arbre, une voiture, une roche..., une personne)

La plus grosse différence avec un rêve ordinaire, c'est peut-être la
sensation de TEMPS et d'ESPACE; de TROIS DIMENSIONS
QUOI!

Vous pouvez aussi refaire un ancien rêve, juste en étant conscient de
cela, d'en changer certains bouts.

Vous pouvez vous laisser faire, surtout si vous ne contrôlez pas
partiellement ou entièrement vos gestes et vos déplacements et être
juste un observateur.

Dans ces expériences spéciales, vous passez directement en éveil sans
transition (sans perte de conscience) et ce n'est pas un rappel de rêve,
comme quand vous rentrez à la maison après une journée de travail.
Vous gardez vos souvenirs d'activités de la journée en passant le seuil
de la porte.

Vos expériences sont déjà enregistrées dans votre cerveau physique.

HuggyLove, ta première expérience ci-haut est typique de ce qu'on
appelle la paralysie de someil que je traite dans une autre section.
D'ailleurs je vais aller y répondre à ta question dans un instant.

Salutation à tous!

*************************************************
  Paralysie du sommeil...

NIL - 01/03/1999 23h30 HNE (#12 of 12)
Jacques Fortier

EXPLICATION de la  Paralysie du sommeil

Bonsoir HuggyLove !

Comme le dit Boxcar, cette expérience peut être provoquée par une
disfonction biochimique plus ou moins chronique selon les personnes.
Mais ce n'est pas toujours le cas. Cependant cela fait peur quand on ne
s'y attend pas et qu'on ne sait pas ce qui se passe. Beaucoup de
décédé "vivent" cette expérience avant de se rendre compte de ce qu'il
leur arrive.

Il est vraie aussi qu'il vaut mieux se rendormir aussitôt si on se sent mal
ou avec un mal de tête, comme l'explique Rampa d'ailleurs dans un de
ses livres. Si les corps physique et éthérique ne sont pas bien alignés, un
mal de tête en résultera et durera jusqu'à votre prochain sommeil.

Quand, on effectue consciemment la transition entre ces deux plans,
notre lucidité peut perturber notre "arrimage", car on veut bouger avant
même de se mettre aux commandes et on est mal assis, la ceinture n'est
pas bouclée et on ne regarde pas au bon endroit, symboliquement
parlant.

Il faut donc se calmer et essayer de se rendormir (perdre conscience)
avant même de commencer à bouger.

Le corps physique ne peut pas bouger tant que le corps éthérique vibre
trop rapidement, tant que vous n'avez pas toutes les commandes bien
en main.

Plus vous êtes éloignés de votre corps physique, vibratoirement parlant,
moins vous sentez votre coeur battre et vos poumons respirer. Vous
n'en ressentez pas le besoin non plus.

Vous pouvez voir à travers vos paupières et entendre ce qui se passe
sur deux plans à la fois.

En fait, vous êtes entre deux mondes et ne pouvez agir ni dans l'un ni
dans l'autre temporairement.

C'est même là une étape normale lors de la sortie consciente pour un
"voyage astral" (rêve conscient) ou pour un retour conscient.

Je dirais, qu'il s'agit-là d'une oppotunité extraordinaire de vivre une
expérience hors-corps et de vous rendre compte que vous n'êtes pas
cette enveloppe charnelle, que vous pouvez exister en dehors de lui et
indépendamment de lui; et cela avant la mort qui, elle, vous obligera à
vous en rendre compte...

*************************************************
  Paralysie du sommeil...

NIL - 02/03/1999 00h01 HNE (#13 of 13)
Jacques Fortier

des fourmillements, des engourdissements.

Dans le numéro 48 de la section "rêve conscient" HuggyLove, tu
raconte une telle expérience. Tu parles aussi des fourmillements, des
engourdissements.

Ces sensations ne sont ressenties que lorsque nos corps physique et
éthérique sont très près d'un même taux vibratoire et qu'il y a
interpénétration de ces 2 corps (même espace). Les fourmillements
correspondent à la friction lors de la dissociation des deux corps ou de
certaines de leurs parties.

Dans certains cas, on peut avoir accès à certaintes parties de notre
corps physique, mais pas à toutes.

*************************************************
RÊVES CONSCIENTS

NIL - 03/03/1999 00h34 HNE (#53 of 53)
Jacques Fortier

Explication

HuggyLove, tu dis: " Pour moi, un rêve conscient, c'est soit lorsque tu
rêves et que dans ton rêve tu es conscient que c'est un rêve et/ou soit
que lorsque tu te réveille après avoir rêvé et que tu es encore dans ton
rêve (mélange de 2 plans)"

Ce genre d'expérience m'est arrivé souvent quand j'était jeune et cela
est très près de la lucidité. Mais ce n'est pas encore le cas, on se
fourvoie car le rêve se poursuit quand même, ou bien on a l'impression
de s'être réveillé mais ce n'est pas le cas.

En rêve conscient, on peut agir volontairement au moins en partie et on
sait que l'on est pas dans son corps physique. On sent que l'on est dans
une autre réalité même si on a les mêmes acuités sensitives (les cinq
sens ordinaires). Le sentiment "du moment présent" est à son maximum.

*************************************************
RÊVES CONSCIENTS

NIL - 03/03/1999 22h46 HNE (#55 of 55)
Jacques Fortier

Bonsoir à tous !

HyggyLove, dans ton rêve (52), ce n'est pas nécessairement toi qui es
visée par un sort, c'est peut-être quelqu'un qui a un lien fort (le
cheveux) avec toi et même de très nombreux liens (poignée de
cheveux) (familial, amical, émotionnel, mental etc...)

On t'arrache ce(s) lien(s) et cela t'est très douloureux. Et tu découvres
que c'est de ta soeur dont il s'agit.

Ta grande sensibilité extrasensoriel t'a permis de voir de l'autre côté du
voile ce qu'il en était avant même l'aboutissement final d'une certaine
activité.

Dans ton expérience (48) le rez-de-chaussée est la représentation
symbolique des événements sur le plan physique et le 2e étage (ou 1er)
serait le plan émotionnel (astral) où un événement symbolique t'est
annoncé.

Pour beaucoup, cela pourrait représenter la dernière scène en
préparation ou le sacrifice des activités du monde extérieur et une
invitation à passer à une autre étape plus spirituelle de ton existence.

Pour du symbolisme, vous pourriez aller lire dans mon livre EURÊKA
II (la partie IV):

PARTIE IV - Le Partage d'Eurêka

Une Explication de l'Histoire de Jésus .. 34

Complexe d'Oedipe .... 35

Le né-à-nouveau ....... 36

Études et explications sur le symbolisme de l'Histoire de Jésus ..... 38

Hypothétique Interrogation ..... 42

Conclusion ...... 42

*************************************************
Paralysie du sommeil...

NIL - 03/03/1999 23h08 HNE (#15 of 15)
Jacques Fortier

EST-CE IMPORTANT?

Toutes ces expériences représentes une facette de la RÉALITÉ
GLOBALE et elles sont toutes importantes, car elles vous renseignent
sur des événements qui vous concernent à différents niveaux de votre
Être.

Le taux vibratoire est différent du plan physique, mais ces choses n'en
sont pas moins RÉELLES pour autant!

*************************************************

Paralysie du sommeil...

NIL - 24/03/1999 23h20 HNE (#17 of 18)
Jacques Fortier

Bonsoir §ady¤ !

Il y a vraiment beaucoup de choses dans votre exposé du numéro 16.

Je vais essayer d'éclaircir certains phénomènes.

L'évolution globale de l'Être humain est telle que chacun fini par
développer des vouvoirs dits paranormaux (occultes ou psychiques)
dans une vie ou dans une autre et cela est très normal. C'est l'inverse
qui ne le serait pas. Aussi, il arrive parfois que des individus
développent des perceptions extra-sensorielles à un degrés pouvant
varier de 1 à 100% d'efficacité. Ainsi, il est possible d'entrer en contact
assez consciemment avec le dépôtoir psychique de l'humanité qui nous
environne et dans lequel nous baignons jusqu'à 2000 mètres d'altitudes
(comme nous disent les Maîtres Ascensionnés).

Comme les fommes-pensées astralisées par les émotions des humains
et des animaux contiennent toutes les horreurs dont sont capables les
humains pour former cet amalgame obscur qui fait pression sur nous
tous, il est normal de ressentir beaucoup d'effroi, de peur, de
méchanceté et d'horreurs lors d'un contact presque conscient (à l'état
de veille). De là les mauvais pressentiments, les malaises anticipés, ou, si
cela est encore moins conscient, de la nervosité sans raison rationnelle
ainsi que de la fatigue (tention nerveuse accumulée ou énergie dérobée
par des Entités de l'Astral qui viennent ou qui vivent dans votre aura).

Si cela devient consient presqu'à 100%, vous risquez de mélanger les
événement du plan physique (habituels) avec ceux du plan psychique
(immatériels, bien que réel dans le monde Astral et parfois dans le
monde Éthérique aussi). Certains, à qui cela arrivent, se retrouvent dans
des hôpitaux psychiatrique et sombrent dans la paranoïa.

Les mauvais sentiments ne sont pas étiquetés sous le nom d'un tel. Ils
sont existants, un point c'est tout. Et celui qui les contactent pensent
qu'ils s'adressent à lui personnellement et se sent vraiment affublé par
toute cette diversité d'agressions négatives, peu importe à qui cela avait
été adressé. Si en plus de sentir, il entend et il voit, il peut carrément
devenir schizophrène et ne plus percevoir ce qui se passe sur le plan
physique.

Lorsque nous "quittons" (les commandes de) notre corps physique
(pour dormir habituellement), nous passons par toutes les fréquences
vibratoires qui constituent les différents Plans et sous-Plans des mondes
inférieurs (imparfaits et discordants). Plus une chose est négative et plus
elle a un taux vibratoire bas, plus elle est proche de la matérialité dense
et par conséquent de nos perceptions sensorielles ou extra-sensorielles
naissantes. C'est pourquoi elle est perçue facilement si on reste
conscient lors d'un tel changement.

Pour éviter ces mauvaises fréquentations, il faut se barder de Lumière
et monter plus Haut. Les Entités de bas niveau s'alimentent de la peur
des humains. Pour s'en défaire, il faut maîtriser sa peur et leur envoyer
de la Lumière et un sentiment d'Amour (Noble).

(VOIR LA SUITE AU NUMÉRO 18)

**********************************************

Paralysie du sommeil...

NIL - 25/03/1999 00h10 HNE (#18 of 18)
Jacques Fortier

Bonsoir §ady¤ ! (SUITE DE 17)

La maison de ses parents est souvent un symbole qui représente
certains corps de l'individu.

Il m'est arrivée souvent de commencer un rêve en montant les
premières marches de l'escalier qui vont du rez-de-chaussée à l'étage
suivant (monde Astral) et de les descendre juste avant de me réveiller
(plan physique). Les rêves faits au rez-de-chaussées ont souvent trait
aux événements réels du plan physique (passés ou futurs)

De plus, la logique et la conscience psychique ne sont pas les mêmes
que celles utilisées à l'état de veille. Elles ne s'adaptent pas aux
changements dans le temps et dans l'espace aux mêmes rythme, il y a
souvent un décalage de plusieurs années. Les lieux-symboles changent
lentement et créent parfois des mélanges. Cela est aussi lié aux
RACINES profondes de l'Être humain dans les plans inférieurs.

Si l'on se retrouve dans la maison de ses parents, c'est peut-être que
l'on revient vers sa DEMEURE, son corps physique tout simplement.

Si le rationnel se mélange avec le psychique, la répétivité des
événements de lieux et de temps peuvent nous placer dans une
chambre que l'on a l'habitude de fréquenter surtout lorsqu'on essaie de
se réveiller de force ou par anticipation sans y parvenir entièrement.

Quoi qu'il en soit, cela m'arrive aussi régulièrement.

Une vive émotion peut nous garder en état de très grande conscience
lors d'un rêve sans pouvoir pour autant se réveiller. Mais très souvent,
cela nous ramène quand mëme dans notre corps physique. Et c'est là
que commence ce currieux phénomène (très répandu) où on est
"réveillé" (conscient), à l'intérieur de son propre corps, sans pouvoir le
bouger. Souvent on peut entendre et même voir tout autour ce qui se
passe sur deux plans différents au moins (plan physique, plan éthérique
et plan astral).

Lors de tels événements, on peut percevoir les entités de l'astral qui
nous entourent et qui habitent parfois notre aura ou notre maison. Il faut
apprendre à faire le ménage dans notre monde psychique et dans notre
entourage psychique avec de la Lumière tout comme on prend grand
soin de laver notre corps physique avec du savon et de l'eau. Une
bonne "DOUCHE DE LUMIÈRE" (avec la Flamme Violette par
exemple et la Flamme Bleue), ça ferait bien du BIEN...

Ces phénomènes sont normaux et font partie intégrante du
développement psychique et spirituelle de chacun.

Le CORPS PHYSIQUE n'est qu'une enveloppe, un véhicule (nous en
avons 7) pour enrober notre ÉTINCELLE DIVINE (LA SOURCE
DE NOTRE ÊTRE VÉRITABLE) et nous pouvons en sortir, en sortir
consciemment, le quitter et continuer à exister. Collectivement, nous en
sommes à en prendre conscience.

Ces expériences sont moins éprouvantes lorsqu'on sait ce qu'il en est.

***************************************************

Paralysie du sommeil...

NIL - 25/03/1999 19h56 HNE (#20 of 20)
Jacques Fortier

don de médiumnité

Bonsoir §ady¤ !

alors voici ta question: si je suis capable de percevoir ces "entités", aurais-je un
certain don de médiumnité que j'ignore encore ?

Si tu fais de l'écriture automatique, tu es certainement "médium". SI tu voyais ces
entités à l'état de veille, tu serais clairvoyante, ton 3e Oeil serait ouvert; mais tu
ne serais pas nécessairement médium (intermédiaire qui transmet consciemment
ou inconsciemment de l'information pour une tierce entité de l'au-delà).

Lorsque nous quittons le corps physique endormi, nous accédons à des moyens
de perceptions extra-sensoriels et notre cerveau psychique s'active
automatiquement pour nous permettre d'avoir une vie diurne Hors-corps des
plus normales.

De plus ces pouvoirs peuvent être développés si on s'intéresse à la
métaphysique activement ainsi qu'à la spiritualité.

Pour ce qui est des soi-disants guides, c'est peut-être vrai. mais de quel type de
guide s'agit-il? Des Ancêtres, des amis, des Initiés de plus ou moins hauts rangs,
des Anges, des Maîtres Ascensionnés, des Saints Ascensionnés ou non? Toute
la question est bien là!

Sachez cependant, que la pureté du récipiendaire détermine souvent le type
d'intervenant auxquels on a droit, ou auxquels on s'alie...

C'est la purification personnel de son Être extérieur qui fait que l'on a finalement
son mot à dire dans la détermination de ce choix....

***************************************************

Normal? Paranormal?
      Rampa et la Métaphysique

NIL - 29/07/2000 16h03 HAE (#766 de 766)
Jacques Fortier

RÊVES -> Des gens terrorisés par un monstre !

Bonjour à tous!

J'ai longtemps hésité à vous parler d'un rêve fait il y a plus d'un an et surtout de ce qu'il implique. Mais je crois qu'il vaut mieux en parler un peu...

Il y a environ un an, j'ai perçu jusqu'à quel point des lecteurs et participants aux discussions sur les forums Sympatico étaient terrorisés par un « monstre », symbolisé comme tel dans le rêve.

Le décor était semblable à un parc dans la nature, très fréquenté, où il faisait bon vivre, vaquer à nos occupations et à discuter; pas tous ensembles cependant et aussi avec une certaine distance entre les petits groupes de 2, 3 ou 4 personnes. Nous étions comme sur un sentier valonneux et des arbres ici et là; de telle sorte que nous ne voyons pas tous ceux qui étaient près , mais nous les sentions s'agiter.

J'avais le dos tourné à ses gens et je suivais déjà le sentier en toute sérénité, rencontrant des gens sur ma route, eux-mêmes étant calmes et affables, voire même heureux.

Après quesques minutes, je constatai que des gens venaient derrière moi à grande course, tout effrayés et désemparés, craignant fort pour leur vie. Leur mouvement était si convainquant et entraînant, comme s'il n'y avait pas d'autres choix que de se sauver d'un monstre qu'on pouvait imaginer et qui approchait, que je partis à courir, comme attiré par leur vortex. J'avais conscience qu'il était impossible de courir si vite et de cette manière en réalité physique, les jambes levant si haut en avant et surtout en arrière. Ne sachant pas pourquoi ces gens me dépassaient des deux côtés, je demandai ce qu'il se passait et l'un d'eux me dit qu'un monstre arrivait. Tous étaient en grand émoi, et ce n'était pas le temps de discuter, mais plutôt de déguerpir.

Quoiqu'il en soit, ces pauvres gens ne se sauvaient pas assez vite et le monstre gagnait du terrain, tout en en attrappant un de temps à autres. Les survivant étaient vraiment épouvantés.

Je me disait que ce monstre devait être bien grand et fort pour les effrayer autant et je l'imaginais gigantesque. Mais il n'en était rien. Il ratrappa le peloton qui s'était formé autour de moi, sans pouvoir en attrapper un seul à se mettre dans la gueule. Je me tournai et constatai qu'il était tout petit, plus petit que la plupart des gens qui se trouvaient là. Il était hideux, avec ses 8 pattes {environ, car je n'ai pas pris le temps de les compter!}, tout noir et poilu de partout, ressemblant à un espèce de singe déformé, et applati comme une citroulle, avec une grande ampleur horizontal; un gros tour de taille quoi! Il frémissait de rage et de haine, semblait n'avoir aucun contrôle sur lui-même et se projetait d'un bord puis de l'autre très rapidement, d'une manière irraisonnée et irraisonnable; ne cherchant qu'à faire une bouché {ou deux} de ceux qu'il réussirait à attraper.

Par chance, il y avait tout près de nous deux arbres, et un « grand galet », un gars mince et grand, presque deux fois plus grand que ce montre, réussit à ce placer de l'autre côté pour se protéger temporairement de son agression. Ces 2 arbres semblaient pouvoir le protéger, et nous donnaient du temps pour réfléchir. Tout le monde était là tour autour à observer ce qui allait arriver à ce jeune homme qui avait l'air assez délicat et ne faisant pas le poids.

*****************************

Normal? Paranormal?
      Rampa et la Métaphysique

NIL - 29/07/2000 16h31 HAE (#767 de 767)
Jacques Fortier

RÊVES -> Des gens terrorisés par un monstre ! {Suite et explication}

J'avais envie d'intervenir, mais je ne savais pas si cela était souhaitable et j'essayais de comprendre ce qui se passait.

Puis je me suis réveillé.

J'ai pensé immédiatement à la situation en cours sur internet, dans un des forums de Sympatico, et en relation avec un intervenant appelé « Gorille » et qui avait la facheuse habitude de jouer de sales et vilains tours à certains participants et à une en particulier...

Aussi, je n'ai pas voulu faire de lien avec quelqu'un d'autre, le symbole utilisé étant trop près de l'image de ce personnage.

Mais je n'irai pas plus loin avec d'autres interprétations combien faciles à faire aujourd'hui, à la lueur des événements de cette dernière année et demie...

Cependant, j'aimerais dire à tous, et à chacun de ceux et celles qui s'intéressent à la métaphysique, à parler de leurs expériences personnelles, de leurs croyances, de leurs espérances, de leurs connaissances, de leurs savoirs, de leurs vérités, de leur foi, de leur religion, de leurs interrogations ... etc, de ne plus vous sentir terrorisés par qui que ce soit dans ces forums de Sympatico, de ne plus avoir peur de vous faire ridiculiser, bafouer, lapider, sermoner, pris à parti, pointer du doigt, mis à l'index, insulter, diffamer, rabrouer, ingurier pour vos convictions métaphysiques, et de vous afficher en toute sérénité.

Le terrorisme « verbale » que d'aucun pratiquent, ne s'alimente que de votre peur, et si vous les ignorer tout bonnement, ils dispaîtront tôt ou tard dans la poussière du Chemin où vous pourrez continuer à avancer en paix.

*****************************

Place publique - Ésotérisme  - Normal? Paranormal?  - Rêves, messages ou prémonitions?
NIL - 01/10/2001 20h02 HNE (#209 de 256)
Jacques Fortier

Cette nuit, j'ai rêvé à une explosion nucléaire.

Je me trouvais chez moi lorsque mon attention fut attirée par une forme énorme qui apparaissait dans le ciel, au loin, vers l'est.
Cela ressemblait vaguement à un champignon maigre et élancé qui grossissait à vu d'oeil et qui semblait être gigantesque et qui
montait de plus en plus haut dans le ciel. Cela ressemblait aussi à un très gros cumulo-numbus menaçant.

Là, j'ai réalisé qu'il s'agissait d'une explosion nucléaire et j'ai pensé qu'il était très dangereux de regarder une telle chose et de
subir ses radiations électro-magnétiques même à distance. Alors j'ai dit aux autres: « descendons au sous-sol » en pensant que
les murs de ciment et la sol nous protégeraient un peu.

Mais après avoir descendu, j'ai regardé par une porte et une fenêtre qui donnait currieusement sur l'extérieur pour constater
que finalement nous étions au raz du sol {rez-de-chaussée} et non pas sous le sol.

Au loin, je voyait le champignon continuer à grossir et s'approchant de nous. Je croyais vraiment qu'il finirait par nous atteindre
et qu'il nous restait peu de temps avant que cela se produise.

Puis est apparue la formation d'une masse sombre se développant horizontalement et très rapidement qui devenait de plus en
plus sombre et noir et s'élevant verticalement entre 500 et 1000 pieds tout en s'avançant vers nous plus rapidement que le
champignon lui-même.

J'estimais en secondes le temps que cette nuée prendrait pour nous atteindre et je ne savais pas ce que nous pouvions y faire.

Puis son avancée vers nous s'arrêta au loin et je savais maintenant que ce "monstre" ne nous atteindrait pas et que nous l'avions
échappé bel.

J'essayais d'estimer la distance, et je parlais d'environ 30 kilomètres.

********************

Si j'interprète cela à la lueur de certains autres rêves de même ambiance, je dirais qu'il s'agirait probablement de l'explosion
d'une bombe nucléaire sur la côte est de l'Amérique du nord près des frontières canadiennes, mais assez loin pour ne pas
atteindre le Canada  dans la portion des États-Unis qui se trouve à l'Est du Canada.

Dans le rêve, j'aivais l'impression que l'explosion s'était fait au-dessus du sol, dans les airs quoi...

Et ce genre de rêve est souvent l'aperçu de ce qui est est train de se produire ou qui se produira très bientôt
malheureusement!!!

Lors  de l'explosion du Mont St-Hélène, je l'avait rêvé durant la nuit où cela se produisait!!!

Il y a beaucoup de TRAVAIL à faire à l'horizon!!!

*****************************

Place publique - Ésotérisme  - Normal? Paranormal?  - Rêves, messages ou prémonitions?
NIL - 26/12/2001 13h35 HNE (#255 de 256)
NIL - 26/12/2001 13h37 HNE (#256 de 256)
Jacques Fortier

Tremblement de terre et destruction d'immeubles!

Cette nuit, j'ai encore fait rêve sur un événement qui semble s'approcher à grand pas si j'en juge par les écrits de Méga, dans FENÊTRE SUR L'AVENIR.

Tout d'abord, je faisais un rêve ordinaire. Dans ce rêve, j'en était rendu à réaliser que ma montre faisait défaut et n'indiquait plus la bonne heure. Le décors était celui d'un institution d'enseignement. Curieusement, je venait de me rendormir et il était impossible qu'il soit seulement 9 heure après se roupillon. J'avais l'impression qu'il devait être plutôt aux alentours de 10h, 10h30. Mais ma montre n'en indiquait que 9. Je me suis mis à l'observer... J'ai enlevé le coeur de la montre comme s'il s'était agit d'un noyau entouré d'une bobine de fil comme pour un moteur électrique miniature. Puis je l'ai remis en place, doutant toujours de son bon fonctionnement. J'ai vérifié avec les gens autour de moi et j'ai constaté qu'effectivement ma montre ne marchait plus tellement bien. Je l'ai examiné de nouveau et j'ai vu que des fils étaient sectionnés et pendaient libre de tout attache. Cela me préoccupait beaucoup.

Puis assis à une table, j'ai expliqué la chose aux autres. Peu après, au cours d'une discussion, j'ai indiqué que j'avais besoin d'une adresse ou d'un renseignement. Une fille, de l'autre côté de la table, s'apprêtant à nous quitter, s'est levée et a sorti un crayon au plomb tout en essayant d'écrire quelque chose sur un bout de papier qu'elle tenait dans l'autre main, ayant rapport avec ce renseignement.

Je voulais l'écrire moi-même avec un  stylo vert et lorsque j'ai commencé à écrire, le décors changea quelque peu: un violent choc brusque et court nous ébranla tous et nous fit bouger de notre place; tout bougea: les chaises, la table, les murs, le plancher, même la nature que je percevait par la fenêtre devant moi... Il y a eu comme un brouillage de la vue durant 2 ou 3 secondes. Puis un calme de quelques secondes s'est installé le temps que l'on prenne conscience de ce qui se passait. Currieusement, je savais qu'il s'agissait d'un tremblement de terre et nous avions maintenant la possibilité de voir au-delà de notre batisse, au loin, les autres immeubles et gratte-ciel qui se mettaient à branler d'un bord puis de l'autre à presque 10 degrés de la veticale au fur et à mesure que des secousses sysmiques subséquentes faisaient leur oeuvre.

Ayant retrouvé un soupçon de "lucidité", j'ai dit aux gens qu'il s'agissait des effets d'une bombe qui avait explosée à la frontière du Canada et des États-Unis {car je pensais à un précédent rêve fait il y a peu de temps}. Tout en pensant aux tremblement de terre provoqué et qui agissait jusqu'ici. Je ne reconnaissais pas cet environnement, cette ville et ces immeubles. Il y en eu un , en briques rosâtre d'environ 10 étages, qui s'est écroulé entièrement. Un autre a commencé à se défaire par parties et progressivement. Presque tous les immeubles perdaient des briques et les éclats de verre volaient des fenêtres. J'ai cru pendant un instant que tout allait bien vite s'écrouler. J'imaginait déjà des vagues de terre courir vers nous et ébranler ces bâtisses.

Puis, un bloc de la bâtisse où je me tenait s'est séparé du reste et est parti à la dérive avec le terrain en-dessous de lui. Je me suis tourné pour voir si le tout s'apprêtait à s'engloutir dans une quelconque fausse ou trou béant. Mais il n'en fut rien: au contraire le tout s'est mis à glisser comme par enchantement et, mû par une force invisible, suivait un chemin et monta même une pente....

Voila en gros.

L'histoire de la montre et de sa perturbation magnétique m'insite à croire qu'il s'agissait effectivement des effets d'une bombe atomique ou nucléaire... Possible, possible!!!

************* F I N ***************